This week (31)

Lundi, j’étais encore à Bangkok, je raconterai ça plus tard. Mardi matin tôt, j’ai débarqué de l’avion, il faisait froid. Le retour à la réalité était quelque peu compliqué, et ce fut accentué par les courses dans un supermarché bondé. Contrairement à la majorité des clients préparant les fêtes, je devais juste veiller à remplir mon frigo vide, je n’ai même pas pu attendre une heure de moindre affluence – il ne restait vraiment plus rien. J’en ai profité pour acheter plein de bonnes choses cependant. Mes derniers jours à Bangkok étaient solitaires, cette semaine à la maison l’a tout autant été. J’ai vu diane une demi-heure pour lui remettre quelques objets traînant encore chez moi, je suis sortie vendredi faire quelques courses: du vin, du thé, du parfum. J’ai tenté de passer Noël sans considérer ces journées comme des fêtes, cela a assez bien fonctionné, si ce n’est les remarques de mon papa qui a insisté sur la difficulté de la solitude. Il ne le fait pas exprès mais cela me fait toujours du mal. Et aussi ce regret que c’est la première année où je n’ai pas reçu de cadeau. En famille, c’était toujours une avalanche, et même plus tard, il y a toujours eu quelques échanges. La neige et les routes verglacées ont annulé un dîner de famille. Je ne me suis pas sentie mal pour autant: j’ai beaucoup écrit, mon récit de voyage essentiellement, j’ai lu emmitouflée dans une couverture, j’ai cousu un petit peu, j’ai vu les épisodes de Noël de Doctor Who et Call the Midwife, Top Gear in Burma et Gone Girl (j’ai préféré le livre). Je me suis levée très tôt à cause du décalage horaire et je me suis régulièrement endormie devant la tv. J’aurais sans doute aimé voir quelques amis mais je ne les ai pas contactés, sachant que beaucoup sont très occupés à cette période. Et j’ai profité de ces moments au chaud pour m’occuper de moi, repenser à l’année écoulée et surtout faire des plans pour que l’année qui vient soit bien meilleure !

Advertisements

Short diary of the week (77)

Lundi: ma jupe bleu marine et mon gilet assorti font très bonne sœur, mon paquet portait un autocollant prévenant du danger de la batterie présente à l’intérieur, trois courses expédiées en 15 minutes, Hell on wheels qui me fait pleurer, ballade sur le Mékong avec Sue Perkins

Mardi: en fait les nausées du matin j’ai ça depuis que je suis petite – et il y a des jours pire que les autres, c’est justement ces jours-là que quelqu’un avec un café fumant en main s’installe près de moi dans le métro, tenter de terminer le travail en cours mais l’enthousiasme n’y est pas, survivre au dentiste malgré quelques fausses alertes de caries, l’énervement qui monte parce que ça n’avance pas, devoir aérer toute la maison, même un gin tonic ne me calmera pas ce soir

Mercredi: et donc j’ai fait plein d’insomnies et je n’ai envie de rien aujourd’hui à part rentrer à la maison et me mettre sous la couette – sauf que ce n’est pas possible, dieu qu’il fait froid aujourd’hui – je frissonne malgré mon gilet en laine et mon manteau, une heure de midi avec un concert dépaysant, je ne maîtrise pas encore assez mon smartphone pour oser faire une photo de l’artiste et je me sens bête !, un détour par Filigranes pour deux cadeaux, un détour par le traiteur italien pour mon repas du soir, un épisode du Mékong puis Masterchef The Professionnals

Jeudi: quand on a bien dormi on se sent quand même mieux, ah mais le colis était chez un collègue !, des discussions sur l’amitié, il y a comme du plagiat dans l’air, The Knick, Masterchef The Professionnals dont je ne verrai pas la suite ni la conclusion

Vendredi: plein de petites choses à terminer au bureau, soirée sushis, ce qui devait être une bonne soirée se termine mal, au moins je sais que ce sera la dernière dispute mais ça me crée quelques soucis inattendus

Samedi: je pense qu’il ne reste plus rien de diane chez moi, il a décidé de ne plus me parler et cela m’attriste malgré tout, heureusement je suis bien entourée: les plantes seront arrosées et mon papa aura des nouvelles, passer un moment chez lui d’ailleurs et ça lui a fait visiblement plaisir, faim mais pas d’appétit, The Knick

Dimanche: un peu de jardinage, couper des plantes mortes et les poser au pied des plantes fragiles comme protection contre le froid, commencer la valise, se demander si ces plis à la jupe ne vont pas faire grossir, Hell on Wheels – le dernier épisode, la troisième partie du documentaire sur le Mékong, The Knick

This week (30)

Lundi, j’ai vraiment eu beaucoup de mal: le contraste entre mon voyage pendant lequel j’ai vu plein de gens et mon retour dans une maison vide était immense. La fatigue et des mauvaises nuits n’ont pas aidé et quand mon père a téléphoné le soir, j’ai craqué. C’est plutôt rare que je pleure devant lui, mais quelque part, ça m’a calmée et m’a permis de passer à autre chose. Mardi, je me suis enfin décidée pour un smartphone, un pas trop cher, et qui fait très clone d’iPhone (Huawei donc). Je l’ai reçu ce matin au lieu de vendredi comme prévu: il est resté coincé à Charleroi. Le reste de la semaine s’est passée sans événement notable. J’ai regardé mes séries habituelles: Doctor Who, Downton Abbey, Fargo et j’ai commencé The Knick (et j’ai vraiment accroché). La photo sur Instagram d’un plat tahitien de Zéphine m’a inspirée pour mon repas de vendredi. Dès que j’ai affiné la recette, je la publierai ici. Pendant le w-e, j’ai préparé le jardin à l’hiver, en rentrant les plantes les plus fragiles. Il me reste encore un peu de place pour les citronniers et quelques autres plantes dès que la météo annoncera du gel . J’ai continué mon nettoyage et rangement de toutes petites zones à la fois: les alentours du lit et la baignoire. Ce découpage en petits morceaux me convient mieux parce que ça ne dure pas trop longtemps (ça fait des années que je me dis que je dois ranger la cave mais l’ampleur de la tâche me décourage). Bientôt, je reprendrai possession du grenier, les meubles de diane sont démontés mais pas encore déménagés. Je n’ai jamais parlé, je pense, des raisons de notre rupture. Certaines me posent encore problème. Peut-être que je devrais en parler ici ?

This week (29)

Je n’ai pas pu écrire le short diary cette semaine. Une succession d’événements m’a fortement troublée et j’ai commencé la semaine en larmes. Je me suis posé énormément de questions à propos de l’amitié, constatant d’une part de grosses déceptions mais d’autre part que j’ai quelques amis fidèles, qui me soutiennent dans toutes les situations, et qui, s’ils critiquent mes actions, le font de manière constructive. L’acceptation des déceptions n’a pas été facile et j’ai eu l’impression que les choses négatives ne faisaient que s’accumuler. L’autre grande nouvelle, c’est que je vis enfin seule. Cela s’accompagne d’un déménagement de meubles (qui n’est pas encore fini) et d’un réaménagement de mon salon qui ne me satisfait pas encore tout à fait. J’ai quelques achats à faire, une table de salon et des luminaires. Je suis assez partagée par rapport à cette solitude: quand je suis seule, j’ai envie de voir des gens mais une fois que je suis en compagnie, j’ai envie de faire des choses pour moi. Bref, des sentiments très contradictoires. Mais c’est une nouvelle vie qui commence.

 

This week (28)

Je me demande si je dois continuer ce journal hebdomadaire, je n’ai pas grand chose à dire pour le moment… Je n’ai pas été bien une partie de la semaine, des céphalées accompagnées de vertiges ont fortement limité mes activités en début de semaine. Heureusement, ça s’est amélioré par la suite même si j’ai gardé des courbatures et une grosse fatigue jusqu’au w-e. Je n’ai pas fait grand chose donc, juste une sortie mercredi, qui s’est accompagnée de quelques révélations qui ont encore plus semé le trouble dans mon esprit. Et pendant le w-e, rencontre, couture et lecture tout en profitant d’une météo meilleure que prévue. Des moments agréables au calme, donc, moments que je recherche beaucoup pour le moment mais qui ne permettent pas de raconter grand chose ici. Ah si, j’ai fait quelques jolis selfies vendredi soir, à voir sur mon compte Instagram ! Et j’ai préparé un article décrivant mon état d’esprit général mais j’hésite encore à le publier.

 

This week (27)

Une semaine très centrée sur moi-même, pendant laquelle je n’ai pas vraiment porté attention aux petites choses autour de moi (j’avais commencé un short diary qui s’est interrompu dès mardi). La semaine de mon anniversaire aussi mais qui s’est passée sans que j’aie eu envie de faire la fête. Une semaine avec quelques petits bonheurs et quelques moments de tristesse. Pas une semaine mémorable en tous cas.

This week (26)

Une semaine avec des hauts et des bas au point de vue de l’humeur mais avec une convalescence qui se poursuit normalement, enfin je pense. Mon rendez-vous de contrôle chez le médecin a été annulé et reporté à ce mardi. Une semaine passée à lire mais aussi à m’énerver sur le bruit des ouvriers qui ont refait les canalisations de gaz et d’électricité. Un peu de jardinage et de couture aussi, mais l’envie n’y était pas trop. Une après-midi agréable samedi mais qui me laisse pleine de doutes. Sans doute que je dois laisser faire le temps.