Short diary of the week (301)

Lundi: mettre une nouvelle robe d’été malgré la météo maussade, et puis personne ne la remarque, une journée qui se passe (ça va être la constante de l’été au boulot), le jardin a bien besoin d’un bon arrosage, Big Little Lies (où je me rends compte que la psy est Calamity Jane de Deadwood), Buffy

Mardi: il fallait juste attendre aujourd’hui pour les compliments sur ma robe !, une réunion qui me fait bouillir intérieurement et où je dis malgré tout poliment ce que je pense, sauf que c’est pour me faire traiter de “protectionniste”, de grosses inquiétudes, des saucisses surgelées et une sauce aux tomates pelées – comment vivre du contenu de mes armoires, Big Little Lies, Buffy tout en terminant la bouteille de vin parce que je me sens triste

Mercredi: une mauvaise nuit, une journée qui se passe, du shopping assez efficace, enfin trouver les sandales idéales pour le voyage, Big Little Lies, Buffy

Jeudi: fatiguée alors que j’ai bien dormi, tenter d’éviter certaines choses, les vacances de la direction, quelques courses en ville, une rencontre fortuite, retrouver une amie pour un repas au Yi Chan, un délicieux cocktail préparé sur mesure, passer par la Grand Place en plein dans les festivités du 11 juillet

Vendredi: je crois que j’ai mangé un peu trop de piments hier, une journée qui se passe, Harlots – le début de la troisième saison, Buffy

Samedi: le but du week-end: monter les cinq étagères à cd et vider la bibliothèque, aller chez mon papa, les courses, défricher la jungle qu’est devenue la pente du garage, monter les étagères, descendre les vieux magazines, est-ce que je ne laisserais pas les cd à leur nouvelle place dans le futur ?, des plans qui tombent à l’eau, mettre une heure à me rendre compte que j’ai déjà vu ce film vietnamien (Mekong Stories) – il a fallu une scène de sexe dans la boue, Buffy

Dimanche: si seulement ces nuages voulaient bien partir, je déprime déjà de ces deux semaines d’été à la belge, de la couture: retracer un patron et hésiter quant au tissu – le premier choix étant trop transparent sans doublure, monter des livres et dégager ceux qui sont moins accessibles, tenter de lire mais ne pas avoir la concentration nécessaire, préparation d’un couscous, trois épisodes de Buffy – fin de la troisième saison

Short diary of the week (300)

Lundi: wow: 300 !, de la Roumanie, une journée qui se passe, mettre de nouveaux livres sur la liseuse, faire des photos des nouveaux vêtements, trop froid pour rester dehors, deux épisodes de Buffy

Mardi: être consternifiée (oui, avec emphase) à propos de la bêtise de certaines personnes, du rangement de fichiers d’ordinateur, charger l’appareil photo, deux épisodes de Buffy, une grosse crise de larmes

Mercredi: on peut pas dire que l’ambiance soit des meilleures, ce sentiment d’être des choses inutiles dont on veut se débarrasser, quelques soucis de digestion, un repas simple, préparer mon sac, Buffy

Jeudi: une très mauvaise nuit, tout ça parce que j’avais peur de ne pas entendre le réveil, Gare Centrale – Centraal Station mais deux heures vingt plus tard, un city trip à La Haye donc, de l’art contemporain au milieu de la campagne, un repas indonésien

Vendredi : un excellent petit-déjeuner, un tram vers Delft, une longue ballade entre les canaux et les vieilles maisons, une excursion en bateau pour reposer les pieds, une pause, un bon repas avec un bon vin

Samedi: me préparer à mon aise, des œufs benedict, un panorama à l’ancienne, marcher, de superbes photos, du genièvre, l’arrivée de la pluie, de la cuisine fusion asiatique

Dimanche: profiter du petit-déjeuner en attendant le soleil, aller à la plage, ne pas aimer les constructions anarchiques, retourner dans le centre et décider de prendre un train plus tôt, arriver à la gare pour le train précédent (moi et ma panique de rater mon train…), un métro bondé de fans du vélo, apprendre le décès de la chatte des voisins, un repas simple mais savoureux, Buffy, crevée mais contente de ce court séjour qui m’a changé les idées

Short diary of the week (299)

Lundi: c’est parti pour une semaine de canicule, une robe d’été – une de mes préférées (qui malheureusement me serre un peu à la taille maintenant), du dérushage, de l’eau à la menthe, le petit bout d’airco dans le tram, lire au jardin et sentir la fraîcheur venir

Mardi: ma liseuse va-t-elle tomber en rade dans le métro ?, presque rater mon arrêt de métro, trouver un chargeur chez un collègue, de la Roumanie, des Etats-Unis, à 16h30 je ne me sens plus capable de travailler à cause de la chaleur (pas d’airco au bureau), terminer le roman en cours au jardin, me faire piquer par des bestioles juste avant de rentrer

Mercredi: une mauvaise nuit – mon cerveau a décidé d’être stupide – et j’ai donc angoissé pour le boulot, deux réunions – l’une plus animée que l’autre, de la lecture au jardin avec les avions qui passent

Jeudi: réveillée par les avions, un inventaire rapidement terminé, le drink de départ d’une collègue, une longue après-midi, pas envie de préparer grand chose pour le repas, terminer deux livres au jardin

Vendredi: continuer certaines choses, un repas et un drink de boulot au jardin avec un vieux tourne-disque pour la musique, c’est bien agréable sous l’arbre, passer un très bon moment, me sentir bien seule à la maison après tout ça, lire au jardin et déprimer un peu

Samedi: toujours d’humeur un peu triste, aller chez mon papa et lui proposer de ne pas se mêler des affaires des autres – ce qui lui évitera des problèmes comme ceux qu’il a eu (c’est un peu la cour de récréation parfois), les courses, commencer à vider la bibliothèque case par case (il y en a 54), une pelouse tondue en temps record, lire, un gazpacho bien frais, lire tout en me faisant attaquer par les moustiques, toujours un peu déprimée mais moins que ce matin

Dimanche: me réveiller après un rêve complètement tordu, du déménagement de bibliothèque – je suis à l’étage des lourds livres d’art, terminer la couture d’une blouse Rita et me battre avec l’élastique – dans l’idée de prendre des photos dans l’après-midi, un peu de jardinage, de la lecture, à nouveau tirer le mauvais lot dans mes lectures – quand cette mauvaise passe finira-t-elle ?, sortir l’appareil photo, installer le tout, me rendre compte que la pile de la télécommande est plate, l’internet me sauve: je recevrai une nouvelle demain, un barbecue, tenter un autre roman, toutes ces piqûres provoquent des démangeaisons – elle changent juste de place selon les jours

Short diary of the week (298)

Lundi: enfin ressortir une robe estivale, la fatigue du lundi matin, faire des recherches sur un nouveau pays, retrouver des listes anciennes, un apéro en terrasse puis un bon repas avec une amie plus vue depuis longtemps, une bonne soirée, un retour tranquille

Mardi: une mauvaise nuit (c’est presque toujours le cas quand je sors, même si je rentre tôt), écrire, oh encore des nouveaux disques !, lire au jardin, trop fatiguée pour attendre que le soleil se couche

Mercredi: un pays en plus qui est terminé, un immense coup de pompe, la folie du vélo chez mes collègues, rentrer plus tôt pour éviter la pluie (surtout quand j’ai vu ce qui est déjà tombé), presque plus de pluie, les aventures de mes voisins et de leurs voitures d’occasion, un fromage vraiment fort, deux épisodes de Buffy, une mauvaise passe de lectures: abandonner le livre en cours après 70 pages

Jeudi: le réveil me réveille en sursaut, de l’encodage – est-ce vraiment la dernière fois ?, pas envie de grand chose, une séance de shopping assez productive, Big Little Lies, Buffy

Vendredi: une mauvaise nuit – il suffit en général que j’écrive que ça va mieux pour que ça empire de nouveau, pas grand monde, une journée qui se passe, commencer Euphoria, un petit bout de Gardener’s World

Samedi: du rangement et une lessive, aller chez mon papa, les courses, tondre la pelouse, tailler l’autre haie, lire le reste de l’après-midi, il faut toujours avoir deux moulinettes, terminer un livre au jardin

Dimanche: partir avec ma voisine acheter des plantes, entrecouper la lecture par les plantations – quelques plantes à la fois, un barbecue, lire au jardin jusqu’à la tombée de la nuit

Short diary of the week (297)

Lundi: férié !, une météo hyper changeante qui ne permet pas vraiment de planifier sa journée: il fait grand soleil ce matin mais de la pluie est prévue, du rangement: faire de la place dans une pièce pour accueillir tous les livres de la bibliothèque pendant les travaux, de la couture, changement de plans: du jardinage, de la lecture, changement de plans: de la couture pendant la pluie, de la lecture au jardin mais il fait trop frais, changement de plans: il fait à nouveau agréable dehors pour lire, ma voisine m’offre des plants de piments d’Espelette qu’il faut planter de suite (onze pots quand même !), commencer par préparer un cocktail pour pouvoir faire des photos avant la pluie (10 minutes après la photo, il pleuvait), de la cuisine, Big Little Lies – un premier épisode (de la seconde saison) très prometteur, Buffy

Mardi: ce sentiment d’étouffement dans le métro, encore quelques disques à encoder (est-ce que ce sont vraiment les derniers ?), et puis trier les disques d’un artiste bien trop new age, à part ça c’était une journée sans vagues, deux épisodes de Buffy – la fin de la deuxième saison

Mercredi: en voiture sous la pluie vers le boulot, un colis avec plusieurs livres – de quoi préparer un futur voyage – notamment, en voiture sous la pluie à travers tout Bruxelles, me faire klaxonner – évidemment, des affaires de famille, revoir mes tantes et mon oncle dans leur maison de repos, en voiture sous la pluie à travers la forêt de Soignes, le déluge s’arrête au moment où je me gare devant chez moi, mon papa me parle de future faillite de sa maison de repos et d’un déménagement possible à Overijse mais ne se sent absolument pas concerné, Gentleman Jack – fin de la première saison – ce qui provoque une grosse crise de larmes, de grosses angoisses qui ne passent pas en faisant du yoga

Jeudi: lire au milieu de la nuit à cause de mes angoisses qui m’empêchent de dormir, bien fatiguée au matin, enfin pouvoir appeler la maison de repos pour des éclaircissements: il n’y a pas de faillite – mon père peut donc a priori rester sans crainte – par contre par manque de personnel la capacité sera réduite un moment (j’ai insisté pour que mon père ne doive pas déménager), un grand soulagement donc, régler de petites choses, une réunion, un repas minimaliste, commencer Good Omens et comme je le soupçonnais ne pas accrocher du tout, deux épisodes de Buffy, l’orage

Vendredi: une nuit encore un peu agitée quand même, reporter certaines choses, continuer d’autres, ce moment où la décision est prise pour le prochain voyage, retrouver Armalite au LIB pour des cocktails fêtant les trois ans du bar, un délicieux punch 124 (?), un pho au Yi Chan, rentrer alors qu’il fait encore jour

Samedi: cette pluie qui m’a éveillée cette nuit, aller chez mon papa qui va bien mieux qu’il y a quelques semaines, les courses, un peu de couture en attendant que le soleil se montre, tailler la haie encore bien mouillée – j’ai pris une douche en même temps !, de la lecture, deux épisodes de Buffy, ne pas réussir à terminer mon roman parce que je m’endors

Dimanche: la motivation pour aller au dernier cours de zumba de la saison était partie très loin mais je l’ai rattrapée avant qu’elle ne s’enfuie complètement, de la couture mais impossible de terminer mon en-cours: je n’ai plus assez d’élastique, m’installer au jardin avec des livres et en terminer deux (ce qui diminue mon retard sur goodreads), un plat birman simple à cuisiner, tenter à nouveau Deadwood (et faillir m’endormir au premier épisode), Buffy, commencer un livre, l’arrêter après 25 pages, commencer un autre

Short diary of the week (296)

Lundi: un sommeil très léger – entre angoisses et chaleur, le stress ne réussit pas à tout le monde, cet entretien pour mon changement de poste futur se passe plutôt bien malgré mes appréhensions, un bout d’inventaire – l’idéal pour me calmer tout à fait, de l’encodage, fatiguée et courbaturée, deux épisodes de Buffy

Mardi: depuis quelques dizaines de jours mes doigts sont complètement courbaturés pendant la nuit (et je me demande ce qui se passe – et j’espère que ça va passer), encoder les derniers disques avec un pincement au coeur, des recherches, un énorme coup de pompe et quelques soucis de digestion, la fin de la magnifique mini-série Chernobyl, voir l’orage passer au loin (et être soulagée de son éloignement)

Mercredi: une mauvaise nuit au sommeil trop léger, étouffer dans les transports en commun, me libérer de plein couches une fois au bureau, emprunter le grand ballon de mon collègue pour le tester à la place de la chaise de bureau, sentir mes muscles, une heure c’est suffisant, des courbatures, une après-midi qui se passe, crevée en rentrant, de la comfort food, deux épisodes de Buffy, une certaine tension à cause des orages, une séance de yoga en espérant mieux dormir

Jeudi: un tournage, une demande d’article en fin de journée (mais ce sera rapide), des frites, c’est le déluge, Gentleman Jack, une grosse fatigue, aller dormir tôt

Vendredi: travailler sur cet article et y prendre du plaisir (au moins cette réorientation sera dans mes cordes), réécouter de vieux disques, une minuscule coupure au doigt mais qui n’arrête pas de saigner, deux épisodes de Buffy, Gardener’s World

Samedi: des rêves dérangeants proches du réveil, me lever pour éviter la suite mais me sentir encore fatiguée, la météo me déprime, du repassage, aller chez mon papa, les courses, coudre puis découdre – ou comment cette bande élastiquée me prend tout l’après-midi, un peu de lecture, le début d’un film, m’endormir, la suite du film

Dimanche: écrire quelques brouillons de billets de blog, du yoga, de la couture: terminer la jupe et retracer le patron de la blouse Rita en plus grand, hésiter et me dire que finalement le jardin demande vraiment mon attention, tailler le lierre et batailler avec les bambous de voisine qui ont traversé la haie (elle m’a heureusement annoncé qu’elle va tous les enlever), de la lecture, de la cuisine: un plat indien, la fin de film commencé hier – Bangkok Nites (Katsuya Tomita, 2016) – une histoire entre les bars de Bangkok et les confins de l’Isaan au bord du Mékong – ce qui avait tout pour me plaire si ce n’est le côté décousu du film et sa longueur (trois heures quand même !)

Short diary of the week (295)

Lundi: choisir une de mes robes préférées, des contrariétés au boulot concernant le travail au quotidien, le boucan infernal des jardiniers n’aide pas à améliorer mon humeur, revoir mes voisins rentrés de Grèce, What we do in the shadows, deux épisodes de Buffy

Mardi: un nuit au sommeil très léger, et donc les nouvelles sont mauvaises, et donc j’absorbe à nouveau toutes les tensions et ça ne me réussit pas, ah et les contrariétés d’hier ne sont pas terminées, une convocation pour lundi prochain, un repas un peu raté: les croquettes au fromage ne passent pas bien à l’airfryer, Chernobyl

Mercredi: des rêves bizarres et absurdes, une grosse inquiétude tout la matinée: pourrai-je aller à cet entretien s’il y a grève ou des piquets de grève, le soulagement quand j’apprends que ce ne sera pas le cas, des cocktails au LIB, des frites chez Frites Atelier (un peu sèches mais croustillantes, et avec une bonne sauce), et surtout pleins d’infos sur Hong Kong et un joli mug tiki

Jeudi: traîner sur internet, me lancer dans le rangement du garage, libérer toute une étagère, amasser quatre grandes caisses de cartons divers et un grand sac de frigolite, commencer la cave arrière mais en avoir marre, ne plus avoir assez de concentration pour lire, un plat improvisé avec le contenu du frigo et du surgélateur, Gentleman Jack

Vendredi: pas sûre que j’aie envie de continuer le rangement de la cave avec ce beau soleil !, faire les courses, le soleil a disparu !, aller à la déchetterie avec une voiture pleine, de la couture: coudre une jupe à plis sans patron est compliqué, de la lecture: enfin terminer ce livre commencé au début du mois, The Durrells – le début de la première saison, What we do in the shadows, Gardener’s world

Samedi: réveillée bien trop tôt, encore un voyage à la déchetterie pour liquider un vieux canapé – avec ma voisine et sa grande voiture, aller chez mon papa et le voir enfin un peu mieux, ah ben non cette vieille télévision est bien trop lourde même pour un homme fort, installer le parasol au milieu du jardin et lire à l’ombre, partir sur les routes, c’est beau la Meuse, revoir des amis plus vus depuis longtemps et profiter de cette belle fête d’anniversaire au jardin, mais pourquoi ces maux de ventre ?, rentrer dans la nuit

Dimanche: il fait déjà bien chaud ce matin, profiter de l’ombre au fond du jardin pour enlever une plante et la remplacer par deux autres, ce qui m’aura fait de l’exercice physique, rempoter les piments dans leurs pots définitifs (seuls 10 ont survécu sur les plus de 30 semés), m’installer avec un livre, sentir des angoisses monter, et encore plus quand je vois que les bambous de la voisine commencent à envahir mon jardin (ça ne s’enlève qu’au lance-flamme – ou presque – quand il s’agit de bambous traçants), un barbecue, encore lire au jardin et puis voir les nuages arriver et tout rentrer, une trentaine de grosses gouttes et c’est déjà fini, Buffy comme doudou avant d’aller dormir