7 happy things in September

 les plantes qui ont rejoint mon bureau

  • éliminer quelques corvées administratives qui trainaient
  • reprendre la zumba
  • ranger mon bureau et y mettre des plantes
  • un dernier barbecue
  • une visite à Paris qui compte pour plein de points !
  • choisir un premier hôtel à Bangkok, hôtel qui m’emmènera dans le Shanghai des années 30
  • une trocante de tissus en agréable compagnie et avec quelques jolis résultats

8 happy things in August

Parce qu’il vaut mieux se souvenir des choses joyeuses, et que mes short diaries ne les mettent pas toujours en avant, voici une série de choses qui m’ont apporté des petits plaisirs pendant le mois passé.

  • un moment un fin d’après-midi dans le jardin où tout s’est arrêté autour de moi et où j’ai profité des sons de la nature. Un même moment s’est produit un soir, en regardant les braises du barbecue s’éteindre et en écoutant les grillons
  • une jolie robe Hazel avec des oiseaux (et un mois de couture très productif)
  • une prise de décision pour des vacances, chose qui me guidera et me poussera vers l’avant pour les mois qui viennent
  • le mail d’un auteur qui me remercie pour la lecture de son livre
  • de jolis cadeaux d’anniversaire dont certains titillent ma créativité en couture et un colis de la ronde des poches très attractif
  • les gin tonic aux mûres ou aux mini-concombres du jardin (mini-concombres dont une partie a fini dans un bocal, au vinaigre)
  • une soirée avec Katrien, toujours super agréable et avec une conversation très animée
  • le plaisir d’aider un ami à son déménagement, et le petit plaisir de terminer la journée avec des plats thaïs malgré les courbatures

Little happy things (II)

Hier, en sortant du travail, j’ai vu une vieille dame sonnant à une porte et ayant en main de magnifiques pivoines roses, que j’ai évidemment reluqués en passant. Comme personne ne répondait, elle m’a arrêtée et demandé tout simplement si j’en voulais… J’ai accepté, très touchée par sa proposition et son geste tout à fait gratuit.

Dans le métro, du coup, je n’ai pas pu sortir mon livre, mes mains étant encombrées. J’ai donc regardé autour de moi. J’étais intriguée par le livre de mon voisin, dont le titre avait l’air d’être “Un Anglais sous les tropiques”. Pas moyen de voir l’auteur. Je rêvassais un peu et puis mon regard a été attiré par le reflet du lecteur dans la vitre, lecteur qui avait un énorme sourire. Mon regard a alors croisé par hasard celui d’une femme qui avait déjà admiré mes pivoines et nous avons toutes les deux souri du sourire de mon voisin lecteur. En sortant du métro, j’ai abordé le lecteur pour connaître l’auteur du livre, William Boyd donc. Et là, la femme a également engagé la conversation, comme ça, tout simplement, sur les lectures…

Little happy things

Ces derniers jours, je rêve à nouveau du Vietnam. Il y a d’abord eu les images du film Number 10 blues/Goodbye Saïgon dans lequel j’ai revu plein d’endroits où j’avais été. Les passages à Saïgon où j’ai senti la chaleur étouffante, où j’ai revu les bâtiments coloniaux et puis Hué. Le film ayant été tourné pendant la guerre, en 1975, il montre le palais impérial à moitié détruit par les bombes et j’ai pu constater tout le travail de restauration qui a eu lieu entretemps. Et puis la traversée du Col des Nuages, dans les nuages, alors que quand j’y suis passée, la vue était dégagée. Et pour le moment, je lis un roman qui se passe à Hanoï, autour du Lac de l’Epée Restituée notamment. Un endroit plein de romantisme et aux belles couleurs. Un endroit où on peut un moment oublier (un peu) le bruit et l’agitation de la ville. En lisant ce livre, je sens à nouveau les odeurs, la chaleur ou la fraîcheur selon les endroits, je vois les couleurs, j’entends les bruits de la ville… Toutes ces pensées me font du bien…

Vous pouvez lire ou relire mon récit de voyage ici. Un jour, je raconterai mon premier périple au Vietnam, en 1999.