This week (22)

Je suis impatiente et ça me joue des tours. Je suis en plein brouillard et j’ai l’impression de ne pas avancer. Je n’arrive pas à organiser des sorties ou si peu, et si une tombe à l’eau parce que j’ai eu un moment d’incompréhension, c’est la goutte qui fait déborder le vase. Je m’en veux mais je me suis sentie mal toute la journée du dimanche à cause de ça, voyant tout en noir. J’ai envie de rencontrer de nouvelles personnes et ça ne va pas assez vite pour moi. Est-ce que je suis prête pour une nouvelle relation ? Je n’en ai pas la moindre idée. En fait, je suis frustrée parce que mon caractère casanier et peu sociable a pris le dessus et je n’arrive pas à lutter contre celui-ci. Pas pour le moment, enfin si, mais si peu. Et je suis aussi frustrée parce que je me demande bien qui aurait envie de m’accompagner dans mes sorties « jardin », par exemple pour aller acheter des plantes exotiques. En même temps, je suppose que tout ceci n’est qu’une étape dans mon cheminement vers quelque chose de différent.

J’écris ces billets le lundi et donc ce n’est pas étonnant que ce soient mes dernières humeurs qui sont mises en avant. Le reste de la semaine n’a pas été si négatif. Lundi passé, c’était un jour de congé. J’ai lu au soleil puis découpé les différents morceaux de la nouvelle robe. J’ai été arrêtée dans mon élan parce que je n’ai pas retrouvé le fil que je suis quasi sûre que j’avais acheté pour l’occasion (j’ai été en racheter une nouvelle bobine). J’ai passé une excellente soirée jeudi, avec deux amies. Nous nous sommes régalées de sushis et elles ont fait le tour de leurs amis pour trouver des candidats potentiels. Vendredi, à l’atelier d’écriture, j’ai amusé mes collègues avec un petit texte improvisé en quelques minutes. Mon nouveau taille-haie est vraiment fantastique (pas de fil, léger et super aiguisé) ! Ma robe a bien avancé: je sais maintenant que les manches sont difficiles à insérer, j’ai donc pris toutes mes précautions en les faufilant d’abord. Et ça a marché ! J’hésite encore pour la jupe: soit j’improvise des plis, soit je la fronce (la solution facile qui n’implique pas de calcul). Je me suis aussi un peu plus penchée sur les sites de rencontres et je pourrais déjà faire une liste de quelques perles.

This week (21)

Une semaine très solitaire, même au travail, il n’y avait pas grand monde. J’aurai dû prévoir des sorties mais je ne l’ai pas fait, et évidemment, je l’ai regretté. Et j’ai aussi regretté l’absence de chocolats pour Pâques.

J’ai enfin terminé la troisième saison de Hell on Wheels et même si le rythme est lent, le dernier épisode offre plein de possibilités pour la quatrième saison qui commence cet été sans doute. J’ai fini un roman et commencé un autre qui s’annonce bien, tout en continuant la lecture de Potions of the Caribbean sur l’histoire des cocktails tropicaux. J’ai acheté de jolies loupiotes en forme d’oiseaux et en forme de fleurs chez Ikea. La météo avait annoncé de la pluie et je comptais coudre mais je n’ai toujours pas vu une goutte et j’ai pas mal jardiné du coup. Et lu au soleil.

La semaine qui vient devrait être un peu plus active socialement parlant…

This week (20)

Après un début de semaine assez désastreux, ça ne pouvait qu’évoluer vers un léger mieux. Même si je me pose toujours beaucoup de questions sur ma solitude et sur l’existence d’un homme dont je tomberai amoureuse un jour. Comme je n’ai pas trop d’idées de sorties pour le moment, je ne risque pas de rencontrer quelqu’un. (Ce qui n’empêche pas que si vous avez des idées de sorties, je ne suis pas contraire – idem si vous connaissez quelqu’un à me présenter). Ma visite chez le médecin m’a quelque part rassurée même si la seule issue possible est l’opération (l’autre étant de continuer à avoir mal). Je me donne une semaine pour prendre rendez-vous (et évidemment, mes douleurs sont fortement en train de s’atténuer). Mon sommeil par contre a été fortement perturbé et m’a laissée K.O. une partie de la semaine.

Cette semaine a aussi été marquée par des achats: trois livres ont rejoint ma PAL (un de plus que prévu) et des plantes sont en attente d’une petite place dans le jardin (pour le double du montant prévu). J’ai passé une belle après-midi en jardinerie avec Gasparde et son chevalier à discuter plantes et comment les soigner. Et j’ai commencé une liste de choses que je dois racheter parce qu’elles partiront avec diane, genre un shaker, une cuiseuse à riz (une gentille donatrice vient de m’en proposer une) et un kit à sushis mais aussi de quoi accueillir d’éventuels invités pour une nuit comme un canapé-lit. Heureusement, la prime de vacances tombe au mois de mai. A moins que je ne dépense des sous en plantes exotiques chez Exotica ?

This week (19)

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas. Je parlais d’apaisement la semaine passée, celle-ci est plutôt centrée sur le doute et la déception. Et sur la constatation que l’instinct est une vilaine bête mais qu’il dirige en grande partie mes actions. Je pense aussi que je commence vraiment à me rendre compte de ma solitude. Et ça fait mal. diane est toujours là mais de plus en plus absent et la maison est vide, silencieuse. Mes douleurs ont repris, à cause du stress sans doute. J’ai un nouveau rendez-vous chez le médecin ce mercredi et il m’annoncera très probablement que je dois me faire opérer. Et ça me fait peur parce que je ne sais pas si quelqu’un m’accompagnera ou me soignera quand je rentrerai.

Pour le côté positif, pour les petites « happy things », j’ai fait du jardinage, semé mes tomates, planté des bulbes d’été. Je me suis plongée dans un Joyce Carol Oates, en français, pour commander très vite la version originale après que me sois rendue compte que plus de la moitié des nouvelles n’ont pas été traduites. J’ai craqué pour un autre livre aussi, ainsi que pour des chaussures que j’attends avec impatience. Je me suis plongée dans Broadchurch parce que David Tennant joue dedans mais en fait, il est un peu nul. Les autres personnages jouent bien mieux.

This week (18)

Cette semaine, c’est celle de l’apaisement. J’ai profité de plein de petites choses, des ambiances vietnamiennes du film et du livre que je lisais, de la belle météo ce week-end, d’un barbecue et de la terrasse. J’ai enfin terminé de regarder Breaking Bad et j’hésite sur la prochaine série à regarder: Broadchurch ? True Detective ? Top of the Lake ? Coyote a travaillé sur mes maux de tête récurrents et je n’ai plus rien fait de ma soirée après ça, à part m’affaler dans un fatboy avec un verre de vin. J’ai scarifié et tondu la pelouse, semé des légumes à l’extérieur et rempoté quelques plantes. J’ai enfin terminé la robe en cours mais je ne suis pas entièrement satisfaite du résultat, le tissu est trop épais. Que vais-je commencer maintenant ? Une blouse ? Une robe tiki ? La même robe mais dans le très beau tissu que j’ai acheté ? J’ai perdu 3 kilos depuis janvier mais ce n’est vraiment que depuis cette semaine que je vois la différence dans mes vêtements: la jupe que je porte aujourd’hui tombe un peu bas. Je vais réessayer les vêtements qui étaient trop petits, ce sera un bon test. Et la semaine qui vient s’annonce bien avec des températures quasi estivales !

This week (17)

Écrire ces billets le lundi n’est pas spécialement une bonne idée: je me sens toujours un peu déprimée en début de semaine pour cause de retour au boulot.

La semaine passée donc, je me suis fait traiter de « désagréable » par une collègue. Je pense savoir qui est la plus désagréable des deux. J’ai eu une réunion éprouvante avec un dialogue de sourds, suivie d’un entretien où on m’a reproché le fait que je n’organise aucun événement. Le fait que j’écrive ne compte plus. Bref tout ça a sérieusement joué sur mon humeur et j’ai la larme facile pour le moment.

En parallèle, je me débats toujours avec la rupture. J’ai envie de rencontrer de nouvelles personnes mais je ne sais pas trop comment. J’ai l’impression d’être trop difficile. Par contre, les commentaires d’une amie m’ont fait du bien. En gros, elle m’a dit: « si un garçon te plait, ne réfléchis pas, embrasse-le » ! Et le reste de ses conseils était très constructif.

J’ai eu plein d’idées de petites phrases pour un « short diary » mais je les ai oubliées. Je vais les noter au fur et à mesure cette semaine.

Et pour le reste, j’avance dans Breaking Bad (plus que 5 épisodes), j’ai vu les fous furieux de Top Gear traverser la Birmanie en camions tout pourris, j’ai vu des bouts de Gravity, regardé l’épisode de The great British sewing bee, avancé dans mon tricot et dans mon bouquin. Je me suis inscrite sur Twitter sous le nom de Sunalee4. J’ai acheté un nouveau téléphone fixe après que l’ancien a rendu l’âme (et aussi un t-shirt et des bâtonnets sent-bon de Rituals). J’ai fait plaisir avec mes vêtements et chaussures lors de la troc-party et je me suis extasiée devant les biscuits panda de Ness. Oh, et j’ai mangé de la choucroute.

This week (16)

Une semaine dont la fin était meilleure que le début, pour une seule raison: j’ai souffert de migraines de lundi à mercredi. Jeudi, évidemment, quand je me suis dit que j’irais bien voir un médecin, elles étaient terminées. Mardi soir, j’ai cependant passé une très bonne soirée avec deux amies. On a mangé chez Les Super Filles du Tram, un resto rue Lesbroussart avec burgers et salades. Pas mal mais les odeurs de graillon et le bruit m’ont fatiguée. Vers 21h, mon corps a fait « njet » et j’ai dû rentrer.

Samedi, je me suis attaquée au nettoyage de la terrasse en bois. Le résultat, même avec le kärcher, est assez approximatif mais peu importe. Dimanche, il faisait si beau que les meubles de jardins ont été sortis du garage. C’était journée « aménagement de jardins » avec Gasparde et Kim. On a beaucoup discuté et j’ai donné plein de conseils. Et le soleil nous a permis de manger dehors, pour finalement rentrer vers 16h.

Je n’ai pas cousu mais j’aurais bien aimé; par contre, j’ai tricoté pour arriver à nouveau au point où j’avais tout défait la fois passée. Je ne regarde plus The Walking Dead mais tricoter en jetant un œil de temps en temps était distrayant.

Pour le reste, status quo: diane est toujours là. J’aimerais que cela ne s’éternise pas mais je n’ai pas vraiment de prise sur les événements. Cela fait cependant une présence à la maison et je redoute un peu le moment où je serai vraiment seule, tous les jours. Mais on verra ça en temps voulu. Là, il fait beau, les oiseaux chantent et la nature s’éveille. J’ai une activité prévue dimanche prochain, et sans doute aussi déjà pour le dimanche suivant. Tout va bien donc.

ps: j’ai fait une nouvelle bannière. C’était mon idée mais diane a quand même dû aider à la réalisation vu que photoshop et moi, ce n’est pas vraiment ça. La trouverez-vous ?

This week (15)

Le grand vide. J’ai du mal à remplir de mots ce billet. Et quelque part, c’est ça que je ressens aussi. Un grand vide. Oh, j’ai fait des choses cette semaine, je me suis occupée, j’ai participé à une soirée tricot, j’ai fait quelques courses bien nécessaires, j’ai vaincu la couture de ces f*** manches à ma robe mais je sens bien qu’il manque quelque chose. Normal, me direz-vous, après plus de neuf partagés avec quelqu’un. Et ce quelqu’un n’est même pas encore parti. J’ai peur, je crois. Peur de me retrouver dans la même situation qu’avant, celle où je me forçais à sortir au moins une fois par semaine pour voir des gens alors qu’en fait, j’aurais préféré rester chez moi. Être en couple me permettait de rester chez moi. Être seule ne le permet pas. Je sais bien que j’ai besoin de contacts humains. Mais ce n’est pas une raison de me jeter dans les bras du premier venu. Et puis, je suis difficile, j’ai besoin de quelqu’un avec qui avoir de la conversation diverse et variée, quelqu’un d’intelligent, de passionné par plein de choses et avec qui j’ai des goûts en commun. Et vu mes goûts assez spécifiques, ça ne court pas les rues (à moins que vous n’ayez des idées ?).

Oui, je déprime un peu, j’ai l’impression de n’avoir eu que des contrariétés ces derniers jours, dont une très grosse ce matin: wordpress a supprimé mon blog sur les musiques du monde, Bruxelles | Bangkok | Brasilia, pour des raisons obscures. J’ai envoyé un mail de réclamations, j’espère recevoir une réponse rapidement.

This week (14)

Commençons par ce qui n’était pas bien: j’étais très très fatiguée mardi et donc je me suis laissée entraîner dans un discussion avec diane – chose que nous n’aurions pas dû faire. Après ça, j’avais vraiment besoin qu’on me dise combien j’étais merveilleuse ! Et samedi et dimanche, je me suis battue avec les manches de la robe que je suis en train de coudre: la première a été cousue puis décousue puis recousue avec un résultat acceptable. J’en suis au même niveau pour la deuxième mais le résultat n’est pas acceptable. Du tout. Bref, j’ai laissé tomber jusqu’à ce que j’aie à nouveau un peu de patience.

Terminons par ce qui était bien: j’ai passé une très agréable soirée lundi avec un ami de longue date. Nous avons bu des verres, mangé japonais et été au concert de Hanggai, du rock de Mongolie parfois un peu bourrin mais très entraînant. J’ai passé la soirée seule mercredi et quand diane est revenu jeudi, ça allait mieux. La cohabitation n’est pas aisée mais c’est plus facile quand il n’y a pas de discussion. Son déménagement n’est pas encore planifié mais les choses ont l’air d’avancer. La vitamine C et le magnésium commencent à faire de l’effet. J’ai profité du beau temps dimanche pour enlever les mauvaises herbes au jardin et pour tailler la haie de lierre. Il faisait si bon que je n’ai pas eu besoin de veste. Je me dis que je devrais écrire un carnet de jardinier dans lequel je note les tâches que j’effectue et à quel moment. J’ai commencé à tricoter le cardigan Miette et j’en suis à dix rangées.

La question existentielle de la semaine: j’adore les barbecues mais est-ce vraiment raisonnable de faire tout ce travail pour moi toute seule ?

This week (13)

Est-ce que je vais mieux cette semaine ? Oui, sans doute un peu. Le gros coup est passé, et même si j’ai pleuré presque tous les jours, ce n’étaient plus ces cascades interminables. Par contre, j’ai l’impression d’être engluée dans une grosse fatigue, une lassitude qui me bloque. Jeudi, j’ai eu une grosse migraine qui est heureusement passée pour ma soirée en compagnie de Katrien. Vendredi, diane et moi avons mangé ensemble et je me suis laissée aller, j’ai bu un peu trop de vin et je me suis endormie avant que la princesse Diana ne meure dans le film. J’ai passé le w-e seule et je n’ai fait que peu de choses. Samedi, la première visite en jardinerie m’a fait du bien, j’ai acheté un camélia, une orchidée et quelques hellébores et euphorbes. En rentrant, je n’ai plus été capable de rien… Dimanche, j’ai été à mon cours de zumba, puis j’ai nettoyé un peu la jardin, et à nouveau, après ça, plus grand chose… J’avais envie de parler à quelqu’un, juste comme ça, de tout et de rien. C’est une des choses qui me manque le plus, avec les câlins, le toucher. J’ai faim et finalement, je ne mange quasi rien. Je m’étais préparée un gratin de pommes de terres dont je n’ai presque rien mangé et dont l’odeur qui a envahi toute la maison m’a incommodée, m’empêchant même de m’endormir. Pas de couture, toujours pas de tricot commencé mais bien la reprise en cours de Breaking Bad (je commence la dernière saison). La semaine qui s’annonce débute par un concert ce soir, et puis, j’espère que trouverai un peu plus d’énergie !