Short diary of the week (94)

Lundi: déjà des courbatures de tension au cou dès le matin, profiter de quelques rayons de soleil en attendant le tram, penser à faire les mises à jour longtemps avant de commencer à regarder quelque chose, une émission radio intéressante, un cocktail maison pour finir le jus de mangue (rhum agricole ambré, spiced rum, jus de mangue, jus de citron vert, liqueur de yuzu et eau pétillante – pas mal !), Mad Men, sentir la nuit d’insomnies qui se prépare et penser positif, terminer un très joli livre

Mardi: la pensée positive a eu des effets positifs – ce n’était pas parfait mais c’est en bonne voie, zut mes bas sont troués mais ça ne se voit pas, arrosage, un bananier de plus dehors – j’y arriverai !, Masterchef, Indian Summers

Mercredi: voiture – et donc manque de lecture, des bugs bizarres qui ralentissent mon travail, quelques coutures pour commencer cette nouvelle robe, Masterchef – vive le barbecue en Suède !

Jeudi: lire dans le métro, des gorilles et des singes, rassembler mes affaires et tenter de faire tout rentrer dans le sac, Masterchef

Vendredi, samedi et dimanche méritent des billets à part entière (j’espère avoir le temps) tant ils étaient bien ! Le plus dur est de revenir….

Advertisements

Short diary of the week (88)

Lundi: 88 ça fait deux fois l’infini, je sens que je vais beaucoup aimer ce livre !, établir un plan d’action pour faire plus de mes soirées et supprimer ce sentiment de frustration constant, une demi-heure de couture, Indian Summers, Call the Midwife (et une crise de larmes aussi soudaine que courte – en rapport avec l’amitié)

Mardi: une fois de plus un livre me fait rêver de Los Angeles, ma robe a beaucoup de succès auprès de mes collègues, des vertiges et des maux de tête qui disparaissent une fois rentrée à la maison, beaucoup d’interrogations du coup, la palme des semis qui germent le plus vite revient aux cosmos !, Better call Saul, le retour de Masterchef sur la BBC

Mercredi: cette envie de parler des mes problèmes au travail mais avec qui ?, une sensation de presque burn out, et puis au fil de la journée une amélioration de mon humeur sans qu’il n’y ait vraiment de raisons précises, me replonger dans mon iTunes, Masterchef et All you need is Jani, soudain la nausée

Jeudi: une nuit pas si mauvaise que ça, la dernière fois que j’ai mis cette jupe c’était à Saint-Jacques de Compostelle, les centaurées sont les deuxièmes à germer, m’empiffrer d’un plat du traiteur italien – et après je me plains de mon poids !, Masterchef et la finale de The Great British Sewing Bee

Vendredi: TGIF (j’ai seulement compris cette semaine ce que cet acronyme voulait dire), des courses pour tout le w-e, Masters of sex – le premier épisode, de jolies hellébores dans Garderner’s World – l’émission est plutôt ringarde mais j’y apprends de temps en temps quelque chose

Samedi et dimanche se résumeront par: après ce w-e de formation (“deux jours pour exceller”), contre toute attente et contre toutes mes croyances, j’ai fendu en deux une planche de bois d’un bon centimètre et demi d’épaisseur juste avec la force du côté de ma main, en me concentrant sur tout ce que j’ai appris. Fière !

Short diary of the week (87)

Lundi: parfois le choix des vêtements le matin est un vrai casse-tête et le peu de temps ne permet pas de changement même si j’ai l’impression de ne ressembler à rien (ou à une mémère dans ce cas-ci), replier le bord supérieur de la jupe comme à l’école pour la faire paraître plus courte, éliminer des corvées, manger léger pour laisser la place à un dessert et ne plus avoir faim pour le dessert, Indian Summers, Call the Midwife

Mardi: ces gens qui prennent toute la place dans le métro, nous avons un nouveau concierge au bureau (attention ceci est ironique), au moins ça fait un sujet de discussion entre collègues, la suite des corvées, me faire plaisir en commandant un joli patron de couture et un joli tissu Frida Kalho, commander aussi le livre d’un ex-collègue sur les musiques irlandaises, The Millionaire Cocktail – oui bon bof, Call the Midwife, une belle crise de larmes et l’écriture d’un billet à propos de ce qui les a provoquées

Mecredi: deux jours après j’ai déjà oublié une grande partie de ma journée, des rêves de panaméricaine, des bêtises à la tv

Jeudi: tous ces gentils commentaires suite à mon billet !, une réunion où je me suis sentie un peu mal à l’aise et surtout observée, mais les suites seront peut-être positives !, toute l’énergie emmagasinée lors de mon voyage commence à s’étioler – vivement le printemps et le retour des jours fériés, The Great British Sewing Bee

Vendredi: ayant enfin terminé la bouteille de vin entamée samedi je peux confirmer que cette variété trouble fortement mon sommeil, encore une panne d’électricité au bureau mais plein de colis apportés par le facteur – quelques pavés et du tissu, rentrer plus tôt et épingler le patron, une soirée toute molassonne devant la tv

Samedi: ces conversations par chat qui se terminent en dispute sans que je ne l’ai vu venir – sauf que j’ai décidé que ça ne pourrira pas ma journée (enfin si, un peu quand même), jardinage-déffrichage, une soirée entre amis où je ne connais pas grand monde – ce qui me met toujours mal à l’aise, avant il fallait amener plein de disques – maintenant on met youtube

Dimanche: pas assez dormi mais réveillée tôt malgré tout, la lumière ce matin donne un côté estival, me dorer au soleil avec un livre, attaquer de front ce rosier grimpant en étant en équilibre instable sur l’échelle, premiers semis de l’année, encore une journée trop courte

Short diary of the week (86)

Lundi: me réveiller avec toujours des maux de tête, me recoucher, une visite chez le médecin plutôt expédiée et des médicaments contre les vertiges qui peuvent donner des maux de tête…, pas besoin de cuisiner – il y a des restes d’hier !, Broadchurch au suspense intenable dès le premier épisode de la saison 2

Mardi: encore ce sentiment d’être dans l’ouate, le rouge-gorge sur la terrasse mange en même temps que moi tous les jours, médecine traditionnelle 0 – médecine alternative 1, complètement chamallow mais plus de maux de tête, deux épisodes de Broadchurch

Mercredi: une nuit très agitée qui me laisse sans énergie pour retourner travailler – il faut vraiment que je trouve un médecin plus compréhensif, bien accueillie au bureau par mes collègues inquiets, trois épisodes de Broadchurch et devoir arrêter sur un suspense impossible

Jeudi: trop de monde dans le premier métro – prenons le second, la saison des réunions recommence – j’espère que les suivantes m’intéresseront plus, me faire offrir plein de livres anciens sur les cocktails, une jolie boîte de chocolats, deux nouveaux gilets en laine, revoir Katrien et passer une excellente soirée, le dernier épisode de Broadchurch

Vendredi: vivement le w-e pour pouvoir enfin récupérer, l’homme qui lisait Flaubert lit maintenant Kerouac, une femme lit Haruki Murakami, ne pas réussir à terminer ce qui doit l’être, j’aurais aimé écrire plus sur le blog cette semaine – les idées ne manquent pas – mais cela n’a pas été possible, The Great British Sewing Bee, Buffy

Samedi: enfin une longue nuit convenable !, un tri de garde-robe qui marque la fin d’une époque – celle où j’achetais plein de robes pour aller à des soirées burlesque – sauf que beaucoup ne m’allaient qu’à moitié, juste couper quelques trucs et finalement passer la moitié de l’après-midi au jardin, à part quelques détails minimes la toile pour la nouvelle robe tombe très bien, malgré tout encore bien fatiguée, Buffy

Dimanche: si seulement ma nuit avait été meilleure j’aurais enfin pu commencer la semaine suivante un peu reposée, zumba, revoir plein d’amies pour la troc party annuelle et échanger vêtements et cosmétiques dans la bonne humeur, oui je suis blonde (ne plus trouver l’interrupteur pour la lampe au plafond – sauf que celui que j’utilise en général s’est cassé et mon voisin qui est venu investiguer la chose me dit que ce n’était pas possible que cet interrupteur allume cette lampe là – mystère donc), repas minimaliste mais qui fait de la place au surgélateur, Call the Midwife

Short diary of the week (85)

Lundi: les semaines se répètent et se ressemblent – le lundi c’est jour de panne d’électricité, au moins mon smartphone était chargé et mon abonnement crédité, “ah mais je ne comprends pas, il y a toujours des choses à faire quand rien ne fonctionne” – euh oui bon, du calypso dans Call the Midwife – et comme souvent des larmes

Mardi: encore deux couvertures rétro à souhait pour ces livres de seconde main, migraine et vertiges qui me donnent l’impression d’être dans de l’ouate, une enveloppe avec plein de semences dans la boîte aux lettres, attendre, se faire aider par téléphone mais sans le résultat escompté, en fin de compte c’était une bêtise réglée en 2 minutes, Call the Midwife – sans larmes cette fois-ci

Mercredi: la même coccinelle tous les jours dans l’allée, dieu qu’il fait froid ce matin !, mais pourquoi n’y a-t-il pas une Maison des Cultures du Monde à Bruxelles ?, découvrir de jolis magasins rue de Flandre, oh le Switch – ce resto où je retournais souvent – est fermé, beaucoup de bruit au Roi des Belges et aussi chez Les Voisins, un plat plus que roboratif et une soirée animée

Jeudi: mmmh ça va être dur aujourd’hui, “l’artiste” au travail – en fait il ne sait rien faire lui-même, un homme en combinaison de ski rouge et bottes de ski mauves assis dans le métro – des passants se moquent ouvertement de lui – je me dis juste qu’il ne doit pas être facile de marcher avec ce genre de chaussures, la vue depuis mon canapé a changé: la voisine a coupé l’immense sapin qui assombrissait tout, une nouvelle série prometteuse, The Great British Sewing Bee sur le thème vintage

Vendredi: une affaire rondement menée à la pharmacie, tenter de consoler un chagrin d’amour, hésiter à prendre plein de dvd pour le weekend et les laisser là pour cause de peu de temps pour les regarder, le décor du Potemkine: waw !, et puis tout simplement un resto grec

Samedi: du pain tout chaud de la boulangerie et trois cyclamen pour 5 euros du marché, une sieste pour faire disparaître un mal de tête naissant, couture – plus que l’ourlet, une soirée Birmanie entre amis très animée et qui donne envie de repartir

Dimanche: de drôles de rêves, une jolie brume au matin, le mal de tête qui recommence, la jupe est finie !, un nouveau projet, du lapin aux olives délicieux, le retour de la revanche du mal de tête, ma tête va exploser…

Short diary of the week (84)

Lundi: une nuit avec des angoisses (qui ont l’air bien futiles au réveil), mon étonnement ainsi que celui des autres usagers devant la grille fermée du métro (et sans indication aucune que l’autre entrée était bien ouverte), une coupure de courant de 15 minutes aura finalement pris la matinée à être résolue, un entretien au travail qui remet beaucoup de choses en question et qui n’a pas été facile pour moi, donc soit je reste dans le status quo soit je me bouge pour quelque chose qui selon moi aura des résultats plus qu’incertains, résultat de tout ça: larmes et courbatures et sans doute un peu trop de vin blanc en rentrant, et le doudou Buffy ne fonctionne pas vraiment avec la cinquième saison

Mardi: toute mon énergie est partie à cause de tout ça, tenter de rattraper le retard mais c’est sans espoir, s’inspirer de Jamie Oliver pour le repas du soir, faire goûter des gins tonic à mes invités, parler parler parler – surtout du Japon mais de plein d’autres choses aussi, oublier les soucis

Mercredi: regarder un bout de papier blanc qui tourbillonne, jouer facteur ce matin, un concert de saz et duduk à midi, un mec bien gonflé qui veut voler la vedette avec son instrument new age, comme j’aime le lave-vaisselle – plus aucune trace du souper d’hier soir !, The Affair et puis marmotte sous la couette

Jeudi: un des personnages est-il mort ou pas ? je ne le saurai pas ce matin – le tram est finalement arrivé malgré un gros retard, tout s’obstine contre moi cette semaine au travail, et donc je dois reconfigurer tout mon smartphone après la mise à jour ?, parler de tout et de rien autour de gins tonics et puis griller de la viande au barbecue coréen

Vendredi: enfin réussir à terminer ce qui devait être terminé, découvrir un magasin d’alcools tout près de la maison et y être accueillie pour une dégustation impromptue de gins, rentrer un peu saoule, thon grillé et salade d’avocat, The Affair – suite, fin et déception

Samedi: hésiter sur le livre suivant à lire, rêver de roses rouge sang, cette limonade au gingembre !, moins fan par contre du cake à la clémentine, passer un moment des plus agréables, sans la pluie c’est quand même mieux, le tram 81 passe par des rues aux si jolies maisons, test de Singapore Sling #1, White bird in the blizzard ou ce retour vers mes 17 ans – un film de Greg Araki aux couleurs franches d’après un roman de Laura Kasischke, un épisode de Buffy qui me fait pleurer une fois de plus (Buffy arrive trop tard et Riley quitte Sunnydale pour le Belize), pleurer à chaudes larmes pour pouvoir passer à autre chose

Dimanche: mmmh peut-être que je devrais manger moins vu que je reprends du poids mais il est si difficile de bien gérer les quantités pour une personne quand on veut manger varié, même le dimanche il y a un ralentissement sur le Ring – ah oui ! il y a un match de foot à Anderlecht, trop de jolies plantes qui sentent bon, profiter du soleil à la jardinerie, Singapore Sling #2, The Great British Sewing Bee, Buffy, fin d’une semaine éprouvante d’un côté et pleine de jolies rencontres de l’autre

Short diary of the week (83)

Lundi: le nouveau disque de Dengue Fever (avec dédicaces et krama vu que j’avais participé au crowdfunding), livraison de tonics et installation de nouvelles plantes – en espérant que celles-ci ne vont pas mourir, une Chouffe, une crêpe salée dans un endroit rempli d’altermondialistes bobos bruyants et puants, une Chouffe, Buriers – tout simplement beau et poétique, la satisfaction d’avoir passé une excellente soirée

Mardi: un métro bondé, un tram bondé, une jeune femme au maquillage étonnant: trois lignes d’eye liner parallèles de couleur noire jaune et rouge, une longue journée, une Asiatique porte un sac Harrods from London, la deuxième un de chez Ladurée de Paris et la troisième… une raquette de tennis, The Leftovers – un pilote qui ne me passionne pas sauf les dernières minutes

Mercredi: traffic de limonade, une première librairie qui n’avait pas ce que je cherchais alors que celle tout près de la maison mais fermée hier l’avait, deux épisodes de The Affair bien plus passionnants que The Leftovers

Jeudi: des courbatures au cou qui empirent, un livre qui ne devait arriver que début mars, aujourd’hui ça fait un an, je n’avais pas prévu toute cette neige – me voilà avec mes nouvelles chaussures…, ah c’est fondu !, dieu qu’il fait froid !, que j’aimerais être en Thaïlande ou ailleurs au soleil !, un très gentil commentaire suivi d’un message tout aussi positif, The Affair, The Great British Sewing Bee, Maruchan pour me réchauffer

Vendredi: transpercée, rien de spécial, une invitation pour le w-e ?, The Affair et Buffy

Samedi: rêver que je suis épuisée et que je dois dormir, pas d’invitation finalement, un défrichage vivifiant du jardin, découpage de tissus, à la recherche du cocktail parfait – bon euhh une nouvelle tentative s’avère nécessaire, The Hole de Tsai Ming-Liang, Oh calypso !, Buffy

Dimanche: deux pigeons gris sur un fond de ciel gris, du sport, une envie d’acheter des plantes et puis non, les valeurs coutures sont-elles comprises ?, un Bourbon Special à la ginger beer bien piquante, du canard à la sauce au porto et aux mangues, The Hole – si lent et tant de pluie mais avec de jolies chansons rétro de Grace Chang, The Affair, Buffy