The Garden dress

The Garden dress04

Début juillet, je me suis rendue compte que ma garde-robe manquait de robes confortables à mettre en cas de canicule. J’ai cherché un modèle rapide à réaliser et j’ai trouvé mon bonheur dans le supplément du Knipmode de mai 2013 (modèle 110). Dès le départ, je me doutais qu’elle ne serait des plus seyantes mais sa largeur serait idéale pour les grandes chaleurs. Après avoir mesuré les différentes pièces, j’ai choisi de réaliser la taille 42 et je me suis lancée de suite sans coudre de toile. Du coup, je n’ai pas choisi un des mes tissus préférés mais bien un coupon que j’avais récupéré lors d’un trocante et qui a souffert lors du lavage d’un transfert de couleur d’un autre tissu violet.

The Garden dress05

J’ai suivi à la lettre les instructions (mais je me rends compte après coup que j’aurais pu simplifier une partie) sauf pour la dernière partie où j’ai finalement cousu le bas de la parementure au devant et au dos de la robe sur la ligne de couture.

The Garden dress03

Le verdict: la robe est confortable, ce qui est l’essentiel, mais elle a une collection de défauts: quand je bouge beaucoup, les bretelles tombent – elle aurait mérité d’être un peu moins large. Au niveau de la poitrine, elle ne tombe pas très bien et fait des plis disgracieux – la pièce de patron était en courbe et aurait pu rester droite. Et enfin, elle est fort large, ce qui fait un peu robe sac, mais vu que je ne compte la mettre qu’au jardin, tout cela m’importe peu et d’ailleurs je l’ai beaucoup portée pendant la canicule.

The Garden dress02
The Garden dress01

The Spring in Kamakura dress

Un projet sans prise de tête cousu à la fin du printemps: j’ai en effet repris le modèle réalisé à l’automne pour The Babylon Berlin dress ou une combinaison de modèles de Gretchen Hirsch dans l’Ultimate Dress Book: le surplice bodice, les cap sleeves et cette fois-ci une simple jupe froncée. J’ai acheté le tissu il y a deux ans chez Kawaii Fabric à Hong Kong et il est de la marque japonaise Quilt Gate (il n’est plus disponible). Pour le reste, je n’ai rien de spécial à dire, donc voici les photos (prises en juillet).

The Spring in Kamakura dress05
The Spring in Kamakura dress04
The Spring in Kamakura dress03
The Spring in Kamakura dress02
The Spring in Kamakura dress01

« The year of the tiger » dress

The year of the tiger dress02

Le printemps était déjà bien entamé quand j’ai commencé mon projet suivant mais je voulais encore coudre une robe en tissu foncé avant de passer aux tissus plus clairs – et au changement de fil dans la surjeteuse (ce n’est jamais très compliqué mais demande une certaine patience). J’ai sélectionné ce tissu acheté au Japon en 2018, à Tokyo chez Tomato (le paradis du tissu !). Je voulais créer une impression tiki mais sans vraiment me casser la tête.

The year of the tiger dress01

Le patron est celui de la Night & Day Dress de Gretchen Hirsch, avec l’encolure de la Sheath Dress, et avec une tentative de jupe droite. C’est là que les choses se sont compliquées: je suis partie d’un patron de la même Gertie mais les proportions ne me conviennent pas du tout: taille trop fine et hanches trop larges. J’ai dû reprendre la jupe au niveau des hanches mais j’étais limitée dans mes mouvements vu que je l’avais déjà cousue au corsage (j’aurais dû essayer plus tôt). Pour camoufler un peu l’excès de tissu, j’ai alors cousu une ceinture.

The year of the tiger dress03

J’adorais le haut après l’avoir cousu mais les soucis avec la jupe me font un peu moins aimer cette robe, et en voyant les photos, je trouve qu’elle accentue mon ventre. Je la porterai cependant avec plaisir parce que je trouve qu’elle a un certain style.

(Les photos datent de la mi-juillet.)

The year of the tiger dress04

The « Daisy Montana » shirt

TheDaisyMontanaShirt5

Depuis longtemps, je souhaitais coudre un chemisier de style western, après avoir vu ce patron de Decades of Style mais les frais d’envoi du patron m’ont rebutée. J’aurais pu commander la version PDF et l’imprimer moi-même mais en cherchant sur le net, je suis tombée sur la Chemise Jolaine de République du Chiffon, que j’ai achetée sur le site français de Rascol, avec quelques autres bricoles.

TheDaisyMontanaShirt4

J’ai mis un certain temps à m’y mettre et à rassembler le matériel, notamment le passepoil, que j’ai choisi doré pour contraster avec le tissu à fleurs trouvé lors d’une trocante (je pense qu’il appartenait avant à Rue des Renards). Je me suis lancée sans faire de toile, me disant qu’une chemise , c’est en général pas trop ajusté. J’ai donc découpé la taille 44, et décidé de coudre des manches courtes. Note: il manque une pièce de patron, le renfort pour le passepoil, mais elle est relativement facile à dessiner soi-même.

TheDaisyMontanaShirt3

J’ai donc commencé la couture mais j’ai trouvé les explications un peu sommaires. Heureusement, le net m’a beaucoup aidé et j’ai trouvé une vidéo montrant très clairement comment coudre le passepoil, notamment dans les courbes. Après avoir cousu le devant et le dos, j’ai hésité à continuer: la chemise baillait au niveau de la poitrine, sous les bras. Après réflexion, j’ai quand même continué. J’ai donc appris comment coudre un col, et j’ai fait les nombreuses coutures de la patte de boutonnage. Ce n’est vraiment pas un patron facile et je me suis retrouvée face à plusieurs techniques que je ne connaissais pas, mais du coup, j’ai appris de nouvelles choses.

TheDaisyMontanaShirt2

Je dois dire que je n’aime pas vraiment la chemise portée: elle est trop longue, elle baille sous les bras et est trop étroite en comparaison à la taille (la faute à mon ventre, pas au patron). Je ne m’aime pas vraiment en voyant les photos, et je ne pense pas que je la porterai souvent, mais c’était une bonne expérience et j’ai appris plein de nouvelles techniques. Idéalement, je devrais adapter le côté western, avec la découpe, à un modèle qui me convient mieux, la blouse de Gertie déjà cousue auparavant, B6563, mais la construction est totalement différente et ne s’adapte pas à cette découpe. Je devrais donc reprendre le meilleur des deux patrons, mais ce sera compliqué. Ou acheter le patron Decades of Style.

TheDaisyMontanaShirt1

Voilà pour mes coutures de l’hiver. Depuis, j’ai cousu deux robes mais je dois encore prendre les photos, et j’ai plein de projets en tête pour des vêtements d’été, dont la transformation d’une jupe de la marque Collectif qui était si froncée qu’elle me donnait 15 kilos de plus et l’agrandissement d’une robe que j’aimais beaucoup mais dont le haut est trop étroit aujourd’hui (il me reste assez de tissu pour le coudre à nouveau).

The « Regula » Dress

TheRegulaDress5

J’adore les robe que porte Regula Ysewijn, cuisinière et autrice de livres de pâtisserie. J’ai tout particulièrement flashé sur une robe avec des cygnes qu’elle a porté pour l’émission Bake Off Vlaanderen. Je savais que j’avais déjà vu ce tissu en vente et je me doutais qu’il s’agissait une création de Michael Miller. Et puis en cherchant sur les sites de tissu, j’ai découvert cet autre tissu avec des cygnes, avec un « border print » (Swan Lake) et je me suis dit que c’était celui-là que je voulais. Sauf qu’il était épuisé dans beaucoup de magasins en ligne. J’ai fouillé le net et je l’ai finalement trouvé. Il me semblait que c’était sur un webshop hollandais mais je ne me souviens plus vraiment, où était-ce chez Kawaii Fabric à Hong Kong (où il est toujours disponible) ? Une fois acheté, je l’ai rangé dans le tiroir à tissu et je l’y ai laissé un certain temps.

TheRegulaDress4

En janvier, je me suis finalement décidée à le coudre, hésitant un moment sur le modèle puis choisissant la robe B6380, un patron de Gretchen Hirsch pour Butterick déjà cousu plusieurs fois. J’ai mis beaucoup de temps pour placer les différentes pièces du patron sur le tissu, cherchant la meilleure place possible tout en sachant que mon métrage (3m) était limité. J’y suis finalement arrivée mais c’était un sacré puzzle. Une fois cette étape passée, la couture s’est déroulée sans encombres. Mais au moment de l’essayage, grosse panique: le haut était fort serré ! Je n’avais pas pris en compte le fait que je cousais le tissu dans l’autre sens: il y a en effet une certaine élasticité mais uniquement si on découpe le tissu dans le sens vertical, pas horizontal comme avec un border print. J’ai décousu la tirette, réduisant la valeur couture, et ça a suffi, heureusement.

(photos prises fin mars)

TheRegulaDress3
TheRegulaDress2
TheRegulaDress1

The « Are green gorillas real ? » dress

TheGreenGorillasDress1

Cela fait longtemps que je n’ai plus écrit de billets couture; j’ai en effet attendu une météo plus clémente pour faire des photos au jardin, ce que j’ai fait fin mars, et depuis… j’ai juste traîné. Je publierai donc trois billets couture dans les prochaines semaines, relatant mes créations depuis fin 2019.

En rentrant du Japon, en décembre, j’ai choisi de coudre un modèle déjà connu, le haut de la Night & Day Dress et une jupe à plis de l’Ultimate Dress Book, tous deux des modèles de Gretchen Hirsch. J’ai sélectionné un tissu acheté lors de mon premier voyage au Japon, chez Tomato à Tokyo. Pour le reste, j’ai modifié une fois de plus l’encolure, pour amener un peu de variations dans ma garde-robe. Je pourrais coudre ce type de modèle quasi les yeux fermés, je n’ai donc rien de spécial à ajouter.

TheGreenGorillasDress4
TheGreenGorillasDress3
TheGreenGorillasDress2

The Babylon Berlin dress

A la fin de l’été, j’ai eu envie de me lancer dans un nouveau modèle de robe. Cela prend toujours plus de temps parce qu’il faut faire une ou plusieurs toiles mais ça permet d’élargir le répertoire. Mon choix s’est porté sur une combinaison de modèles de Gretchen Hirsch dans l’Ultimate Dress Book: le surplice bodice, la A-line skirt et les cap sleeves. Pour ma première toile, j’avais utilisé un mélange de tailles 10 (pour le haut) et 16 (pour la taille) et j’ai été heureusement surprise du résultat. Il y avait des choses à modifier mais c’était moins dramatique que prévu. J’ai donc élargi la bande de la taille pour mieux recouvrir mon ventre et parce que j’ai un buste un plus long à ce niveau-là, j’ai fait un ajustement dans le dos pour ma cambrure et j’ai fortement élargi les manches et l’emmanchure (un problème récurrent chez Gertie). A la seconde toile, tout tombait bien mieux.

The Babylon Berlin Dress

Au départ, je voulais utiliser un tissu hawaïen mais il est un peu transparent et nécessitait une doublure complète et je n’avais pas aussi de tissu. Puis l’automne arrivant, j’ai préféré prendre un tissu un peu moins estival et qui ne demandait une doublure qu’au niveau du buste. J’ai donc sélectionné un tissu de la collection « Chieveley » de Lewis & Irene, acheté il y a un certain temps chez Atelier Moondust. Comme j’avais fait une toile, la couture de la robe s’est déroulée sans problèmes. Je me suis juste demandée comment coudre la tirette avec la doublure mais j’ai opté pour la solution facile: prendre tissu et doublure comme une couche – ce qui est moins joli pour la partie supérieure mais qui ne se voit quasi pas.

The Babylon Berlin Dress

C’est le côté art déco du tissu qui m’a inspiré son nom – c’est une référence à la très bonne série allemande qui se passe à Berlin dans les années 30 – et j’ai pris les photos par une froide mais lumineuse après-midi de novembre. Après l’avoir portée une journée, je me rends compte qu’une fois assise, mon décolleté est fort plongeant, je tenterai d’ajouter un peu de tissu à ce niveau dans la prochaine version.

The Babylon Berlin Dress
The Babylon Berlin Dress

The « It’s always sunny in Sunnydale » dress

Au mois d’août, je me disais qu’il était encore temps de coudre une robe d’été mais que je n’avais plus de temps à perdre. Mon premier choix de tissu s’était porté sur un fin coton aux fleurs hawaïennes mais il demandait une doublure; j’ai donc préféré choisir un tissu un peu moins transparent pour obtenir un résultat plus vite. Il s’agit d’un tissu hawaïen-japonais, acheté chez Tomato à Tokyo (j’en ai acheté cinq ou six différents de la même gamme, en couleurs différentes). (En réalité, le tissu est plus jaune que sur les photos.)

It's always sunny in Sunnydale dress

Comme modèle, j’ai voulu quelque chose de nouveau mais quand même déjà testé en partie et j’ai donc choisi la Night & Day Dress de Charm Patterns, mais sans les manches, pour le haut et la side-pleated skirt de l’Ultimate dress book de Gretchen Hirsch pour le bas. Je n’ai aucun souci de couture mais en la mettant, j’ai constaté un petit souci que je n’avais pas remarqué dans les robes à manches. En fait, sans manches, la partie du haut du buste est un peu grande et j’ai l’impression que les bretelles pourtant larges tombent un peu. Bref, un problème facilement à régler pour une prochaine version: il suffit de retirer un ou deux centimètres aux épaules.

J’ai fait les photos en août mais j’ai beaucoup traîné pour les trier et pour écrire ce billet. Au moins ça fait un peu de soleil en automne ! (et oui, il y a toujours un truc intéressant à regarder sur un des côtés !)

It's always sunny in Sunnydale dress
It's always sunny in Sunnydale dress
It's always sunny in Sunnydale dress
It's always sunny in Sunnydale dress

The Rumble in the jungle skirt with a black Rita blouse

L’année passée, j’avais acheté le dernier mètre trente du magnifique tissu Menagerie de Rifle Paper Co, chez Atelier Moondust à Woluwe. Il y avait juste assez pour coudre une jupe. Cherchant le confort, je me suis dit qu’un modèle à taille élastiquée serait très agréable et qu’il ne faudrait pas de patron: deux rectangles et une bande pour la taille. Sauf qu’évidemment, j’ai changé d’avis et décidé que ce serait plus joli avec un élastique juste à l’arrière. Je me suis lancée aveuglement dans le montage, n’ayant pas trouvé de tutoriel sur le net (j’ai mieux cherché depuis). Ce qui devait être un projet rapide a pris un temps fou. D’abord, j’ai voulu des plis à l’avant mais je n’arrivais jamais à la bonne mesure. J’ai bien recommencé dix fois. Puis j’ai cousu toute la bande de taille – dans un autre tissu parce que la jupe aurait été trop courte autrement – en laissant une ouverture pour l’élastique. J’ai dû la découdre: elle n’était pas assez large. J’ai recommencé. En insérant l’élastique, il s’est replié. Je l’ai enlevé. J’ai recommencé. Il s’est à nouveau replié et j’ai abandonné. J’ai fermé le tout tel quel.

The rumble in the jungle skirt 01

J’ai compris en regardant ce tutoriel que ma marche à suivre était mauvaise: j’aurais dû fermer uniquement la partie arrière de bande de taille, puis insérer l’élastique, puis fermer la partie avant. Et prévoir plus de place pour l’élastique. Mais j’ai appris beaucoup de choses et la jupe est super confortable. Elle pourra évoluer avec mes changements de poids et il est donc prévu d’en coudre d’autres.

The rumble in the jungle skirt 02

Quant à la blouse, j’ai fait une seconde tentative de blouse Rita, tenant en compte les problèmes de la précédente. Celle-ci, en simple tissu de coton noir, est donc plus grande mais je ne suis pas sûre du résultat une fois portée. Je l’ai même mise ce matin puis enlevée à nouveau, n’étant pas à l’aise. Je trouve tout particulièrement qu’elle accentue la zone de mon ventre que je veux camoufler. Bref, je ne sais pas encore si je vais en coudre de nouvelles (malgré le stock d’élastique que j’ai fait entre-temps).

The rumble in the jungle skirt 03
The rumble in the jungle skirt 04

The « Escape from fantasy land » dress

Quand je souhaite coudre un projet rapide, je retourne toujours vers les mêmes patrons, en y faisant parfois quelques modifications. Cette nouvelle robe est donc une combinaison du haut de la Night & Day Dress (Charm Patterns, déjà testé ici), mais avec une nouvelle encolure, celle de la Chemise Dress (Gertie sews Jiffy dresses), mais en version un peu plus profonde, et avec une jupe froncée parce qu’il ne me restait pas assez de tissu pour un autre type de jupe après un placement de motif un peu compliqué. Le tissu est « Leis luaus & alohas » d’Alexander Henry que j’avais acheté il y a un certain temps. A part ça, rien de spécial à dire: le montage s’est fait sans problèmes et le modèle me va.

The escape from fantasy land dress 04
The escape from fantasy land dress 03
The escape from fantasy land dress 02
The escape from fantasy land dress 01