A year of culture – 2021

Voici mon best of de l’année, sans ordre particulier. J’ai lu bien plus que d’habitude, et je me suis replongée dans le cinéma, abandonnant en partie les séries. Il y a eu des sorties (randonnées et expos) et un voyage. Par contre, je n’ai plus beaucoup cousu, diminuant de moitié ma production.

J’ai lu 94 livres, un record absolu pour moi (depuis l’adolescence, en tous cas, période où j’avalais plus de 150 livres en un an, mais des livres de 120 pages – qui se souvent de la série Sylvie, hôtesse de l’air ?). J’ai fait quelques statistiques: 48% de romans et 52% de non-fiction, ce qui m’étonne un peu et en même temps pas vraiment (souvent, je me suis dit qu’il fallait que je retourne au roman). Cette seconde catégorie est très large et inclut tout ce qui n’est pas romanesque: de l’histoire, des livres de cuisine, du self-help, du féminisme, du cinéma, de la musique, la revue America (je voulais tous les lire en un an, j’ai calé au n° 8 que je viens enfin de reprendre) mais aussi les (auto)biographies et les récits de voyages. Un grand fourre-tout donc.

Voici mes romans favoris, dont la cote initiale n’était pas toujours au maximum mais qui sont restés gravés dans mon cerveau toute l’année. Les styles sont très différents, de la romance au thriller. 51% a été écrit par des femmes, 44% par des Américains (Etats-Unis donc), 13% par des Japonais (mais si je prends tous les pays d’Asie, j’arrive à 29%). Les origines des auteurs sont (dans l’ordre): Etats-Unis (20 romans), Japon (6), Royaume-Uni (5), Inde (4), Canada (3), France (3), Corée (1), Laos (1, je triche un peu, vu que l’autrice vit au Canada) et Thaïlande (1, là aussi beaucoup d’expats qui ont écrit – c’était un recueil de nouvelles). Je suis moi-même étonnée de la présence de deux recueils de nouvelles qui pourtant est un genre que j’aime moins, en général. Et si j’ai rajouté la romance d’Eléonore Fernaye, c’est parce qu’un an après l’avoir lu, je pense toujours aux personnages et à l’ambiance (j’ai lu la suite entre temps).

  • Kem Nunn, Surf City
  • Eléonore Fernaye, L’insoumise d’Aquitaine
  • Emily St. John Mandel, The Glass Hotel 
  • Callan Wink, Dog run moon
  • Souvankham Thammavongsa, How to pronounce knife 
  • David Vann, Komodo
  • Hiro Arikawa, Au prochain arrêt 
  • Elizabeth Jane Howard, Etés anglais
  • Lou Berney, November Road 
  • Brandon Hobson, Where the dead sit talking 
  • Joshua Whitehead, Johnny Appleseed

Et en non-fiction, tous genres confondus,

des livres de cuisine

  • Austin Bush, The food of Northern Thailand 
  • Naomi Duguid, Burma
  • Caroline Eden, Red Sands
  • Tim Anderson, Tokyo stories 
  • Dishoom. From Bombay with love

de l’histoire

  • Bart Van Loo, De Bourgondiërs
  • David Van Reybrouck, Revolusi 
  • Lucie Azéma, Les femmes aussi sont du voyage 
  • Anna Sherman, The bells of old Tokyo 
  • John Burgess, Angkor’s temples in the modern era: war, pride and tourist dollars 
  • Titiou Lecoq, Les grandes oubliées: pourquoi l’histoire a oublié les femmes

des mémoires

  • Darcey Steinke, Flash count diary 
  • Rob Lowe, Stories I only tell my friends 
  • Diglee, Ressac 

et du cinéma

  • Mick LaSalle, Dream State: California in the movies 
  • Mick LaSalle, Complicated women. Sex and power in pre-code Hollywood

Quelques séries

  • The Serpent 
  • Albatros
  • The good fight, saison 4 
  • Mare of Easttown 
  • Betty, saison 2
  • We are Lady Parts 
  • 30° in February, saison 2 

Et beaucoup de films, en deux catégories:

Les anciens, du cinéma des années 1930, aux westerns et aux films d’action, avec un ovni des années 1980 et quelques films plus récents (dans l’ordre où je les ai vus):

  • The Shooting, Monte Hellman (1966)
  • Sicario, Denis Villeneuve (2015)
  • Songs my brothers taught me, Chloé Zhao (2015)
  • The Rider, Chloé Zhao (2017)
  • Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma (2019) 
  • John Wick, David Leitch & Chad Stahelski (2014)
  • Morocco, Josef von Sternberg (1930) 
  • The Divorcee, Robert Z. Leonard (1930)
  • John Wick: Chapter 2, Chad Stahelski (2017) 
  • Shanghai Express, Josef von Sternberg (1932) 
  • River’s Edge (Tim Hunter, 1986) 

Et puis les films sortis cette année au cinéma en Belgique, donc à partir de la mi-juin (de 2020 et 2021):

  • Promising Young Woman, Emerald Fennell (2020)
  • Nobody, Ilya Naishuller (2021)
  • Sweet Thing, Alexandre Rockwell (2020)
  • The Power of the Dog, Jane Campion (NZ, 2021) 
  • Spencer, Pablo Larraín (2021)
  • The Last Duel (Ridley Scott, 2021) 
  • Annette (Leos Carax, 2021) 

Mais aussi des documentaires:

  • la deuxième saison de A house through time (BBC)
  • Tuer l’Indien au coeur de l’enfant, Gwenlaouen Le Guil (Arte)
  • Five seasons: the gardens of Piet Oudolf, Tom Piper (2017) 

Des expos, de l’art contemporain à David Hockney, en passant par l’Orient-Express. A vrai dire, j’aurais aimé en voir plus (j’ai laissé passer trop de temps et j’ai raté Martin Parr) mais j’ai souvent eu la flemme de sortir de chez moi.

Des randonnées pendant l’hiver, dont une mémorable autour de Perk dans un paysage enneigé (mémorable à cause des courbatures que j’ai eu par la suite) et une autre mémorable où j’ai attaqué la montée d’un terril de front, sur la Boucle noire près de Charleroi, donc.

Et un voyage, dix jours en Andalousie. J’espère que l’année prochaine plus de destinations seront accessibles.

En couture enfin, j’ai réalisé six vêtements – on pourrait dire un tous les deux mois, mais c’est faux: je n’ai quasi plus cousu depuis l’automne. J’ai enfin terminé la robe Lamour commencée l’année passée, et j’ai cousu d’autres modèles de Gertie (Night & Day et une adaptation personnelle de Stanwick, sans avoir le patron). Je me suis aussi lancée dans un autre style, la Tamzin Dress de By Hand London (une deuxième est en cours). Pourquoi si peu ? Avec le télétravail, je préfère mettre des vêtements plus confortables et avec le covid, j’ai moins l’occasion de sortir. Il n’y a aucune photo de ces réalisations: l’appareil pour lequel j’avais une télécommande a rendu l’âme (une question d’obsolescence très certainement, ce n’est même pas réparable vu son âge) et je n’ai pas pris le temps de chercher une alternative avec mon autre appareil photo plus récent ni avec mon smartphone.

Bilan culturel – Décembre 2021

(le bilan annuel va suivre)

Romans

  • Kem Nunn, Unassigned territory – 2/5
  • Joshua Whitehead, Johnny Appleseed – 4/5
  • Yannick Grannec, Les simples – 3/5
  • Shuzaku Endo, Silence – 4/5

Non-fiction

  • Sophie Kune, Ménopausée et libre ! – 1/5
  • David A. Cook, A history of narrative film (5th edition) – 4/5
  • Kate Mikhail, Teach yourself to sleep: an ex-insomniac’s guide – 4/5
  • Mick LaSalle, Dangerous men: Pre-Code Hollywood and the birth of the modern man – 4/5
  • Annabel Abs, Méfiez-vous des femmes qui marchent – 4/5

Séries tv

  • Call the Midwife – l’épisode de Noël

Films

  • The Matrix (The Wachowskis, 1999) – 4/5
  • High Noon (Fred Zinnemann, 1952) – 4/5
  • Little Caesar (Mervyn LeRoy, 1931) – 3/5
  • The Matrix Reloaded (The Wachowskis, 2003) – 3/5
  • The Electrical Life of Louis Wain (Will Sharpe, 2021) – 3/5
  • The Matrix Revolutions (The Wachowskis, 2003) – 3/5
  • River’s Edge (Tim Hunter, 1986) – 4/5
  • The Last Duel (Ridley Scott, 2021) – 4/5
  • Jackie (Pablo Larraín, 2016) – 3/5
  • Youngblood (Peter Markle, 1986) – 1/5
  • The Public Enemy (William A. Wellman, 1931) – 3/5
  • Annette (Leos Carax, 2021) – 4/5
  • La chienne (Jean Renoir, 1931) – 2/5
  • Dracula (Tod Browning, 1931) – 4/5
  • The Night Before (Thom Eberhardt, 1988) – 1/5
  • M – Eine Stadt sucht einen Mörder (ou M le Maudit, Fritz Lang, 1931) – 4/5
  • J. Edgar (Clint Eastwood, 2011) – 3/5
  • The Matrix Resurrections (Lana Wachowski, 2021) – 3/5
  • Silence (Martin Scorcese, 2016) – 3/5
  • The Wild Bunch (Sam Peckinpah, 1969) – 4/5
  • Frankenstein (James Whale, 1931) – 3/5
  • Permanent Record (Marisa Silver, 1988) – 2/5
  • The Green Knight (David Lowery, 2021) – 3/5

Bilan culturel – Novembre 2021

Romans

  • Vendela Vida, We run the tides – 3/5
  • Sujata Massey, The Satapur moonstone – 3/5
  • Kaho Nashiki, L’été de la sorcière – 4/5

Non-fiction

  • Alex Kerr, Another Bangkok: reflections on the city – 4/5
  • Mick LaSalle, Complicated women. Sex and power in pre-code Hollywood – 5/5
  • Dishoom. From Bombay with love – 4/5

Séries tv

  • 30° in February, saison 2 – 4/5

Films

  • John Wick: Chapter 3 – Parabellum, Chad Stahelski (2019) – 3/5
  • Hell’s Angels, Howard Hugues (1930) – 2/5
  • The Power of the Dog, Jane Campion (NZ, 2021) – 5/5
  • Murder, Alfred Hitchkock (GB, 1930) – pas vu en entier
  • Sous les toits de Paris, René Clair (FR, 1930) – 2/5
  • Bandolero, Andrew V. McLaglen (1968) – 4/5
  • House of Gucci, Ridley Scott (2021) – 3/5
  • Der blaue Engel, Josef von Sternberg (DE, 1930) – 3/5
  • Point Break, Kathryn Bigelow (1991) – 4/5
  • L’âge d’or, Luis Buñuel (FR, 1930)
  • L’Impératrice Yang Kwei-Fei, Kenji Mizoguchi (JP, 1955) – 2/5
  • The Dawn Patrol, Howard Hawks (1930) – 3/5
  • Spencer, Pablo Larraín (2021) – 4/5
  • Shanghai Express, Josef von Sternberg (1932) – 5/5

Documentaires

  • L.A. Tea Time, Sophie Bédard Marcotte (Canada, 2019) – 3/5
  • Eden, Jeroen Broeckx (Belgique, 2020) – 3/5
  • Sabena, un documentaire en cinq épisodes (Belgique, 2021) – 4/5

Sorties

  • expo Orient-Express à TrainWorld

Bilan culturel – Octobre 2021

Romans

  • Elizabeth Jane Howard, A rude épreuve – 4/5
  • Ron Rash, Un pied au paradis – 4/5
  • D.B. John, Star or the North – 4/5

Non-fiction

  • John Burgess, Angkor’s temples in the modern era: war, pride and tourist dollars – 5/5
  • Mick LaSalle, Dream State: California in the movies – 4/5
  • Titiou Lecoq, Les grandes oubliées: pourquoi l’histoire a oublié les femmes – 5/5

Séries tv

  • Foodie love – 3/5

Films

  • The love parade, Ernst Lubitsch (1929) – 2/5
  • Anna Christie, Clarence Brown (1930) – 3/5
  • Boy erased, Joel Edgerton (2018) – 2/5
  • Morocco, Josef von Sternberg (1930) – 5/5
  • White Building, Kavich Neang (2021) – 3/5
  • Vivre dans la peur, Akira Kurosawa (1955) – 2/5
  • The Protégé, Martin Campbell (2021) – 1/5
  • The Divorcee, Robert Z. Leonard (1930) – 4/5
  • John Wick: Chapter 2, Chad Stahelski (2017) – 4/5

Sorties

  • dix jours d’exploration culturelle et culinaire à Cordoue, Grenade et Malaga
  • Magma, triennale d’art contemporain à Ottignies et Louvain-la-Neuve (Musée L et parking des sciences)
  • David Hockney à Bozar, Bruxelles

Bilan culturel – septembre 2021

Romans

  • Lou Berney, November Road – 4/5
  • Taylor Jenkins Reid, Malibu rising – 2/5
  • Mélanie Guyard, Les âmes silencieuses – 4/5
  • Brandon Hobson, Where the dead sit talking – 4/5
  • Sally Rooney, Normal people – 3/5

Non-fiction

  • Diglee, Ressac – 5/5
  • Anna Sherman, The bells of old Tokyo – 4/5
  • Tung Nguyen, Katherine Manning, Lyn Nguyen, Mango and peppercorns. A memoir of food, an unlikely family, and the American dream – 2/5
  • Pierre Guichard, Al-Andalus: 711-1492. Une histoire de l’Espagne musulmane – 3/5
  • Eddy L. Harris, Mississippi solo – 3/5
  • Hideaki Fujiki & Alastair Phillips, The Japanese cinema book – 3/5

Séries tv

  • Betty, saison 2 – 4/5
  • We are Lady Parts – 5/5
  • Sex Education, saison 3 – 3/5

Films

  • Everest, Baltasar Kormákur (2015) – 4/5
  • Le héros sacrilège, Kenji Mizoguchi (1955) – 2/5
  • Blackmail, Alfred Hitchcock (1929) – 2/5
  • John Wick, David Leitch & Chad Stahelski (2014) – 4/5
  • The Broadway Melody, Harry Beaumont (1929) – 3/5
  • Alibi, Roland West (1929) – 2/5
  • Beyond the dream, Kiwi Chow (2019) – 3/5
  • The Virginian, Victor Fleming (1929) – 3/5
  • Applause, Rouben Mamoulian (1929) – 4/5
  • Hang ’em high, Ted Post (1968) – 3/5

(Je prépare un article avec quelques notes sur ces films de 1929).

Documentaires

  • Anthony Bourdain No Reservations, saison 3 – 4/5
  • Holgut, Liesbeth De Ceulaer (2021) – 4/5

Sorties

  • un repas au Namaste, resto indien à Sterrebeek

Couture

  • « The pink hibiscus dress », d’après le patron de la « Lamour dress » de Gretchen Hirsch, enfin terminée après deux ans.
  • transformation d’une jupe Collectif et mise à ma taille

Bilan culturel – août 2021

Romans

  • A.M. Stuart, Singapore Sapphire – 3/5
  • Eléonore Fernaye, Amour (dis)courtois à la cour d’Aliénor – 4/5
  • Goldie Goldbloom, Division Avenue – 4/5
  • Elizabeth Jane Howard, Etés anglais – 4/5
  • Craig Johnson, Divorce horse – 4/5

Non-fiction

  • Selina Periampillai, The island kitchen. Recipes from Mauritius and the Indian Ocean – 4/5
  • Charlotte Kleyn, Trek. Eten onderweg – vroeger en nu – 3/5
  • Florence Plissart, Japonaises. Celles qui éclairent le ciel – 4/5
  • Matt Goulding, Grape, olive, pig – 3/5
  • Emma John, Self contained. Scenes from a single life – 2/5
  • Lucie Azéma, Les femmes aussi sont du voyage – 4/5
  • Tim Anderson, Tokyo stories – 4/5

BD

  • Zidrou & Frank Pé, La bête – 5/5

Séries tv

  • The White Lotus – 4/5
  • The Good Fight, saison 5 – 3/5

Films

  • First Cow, Kelly Reichardt (2019) – 3/5
  • Onoda, 10 000 nuits dans la jungle, Arthur Harari (2021) – 3/5
  • Will Penny, Tom Gries (1968) – 3/5
  • White Zombie, Victor Halperin (1932) – 4/5
  • 42nd Street, Lloyd Bacon (1933) – 4/5
  • Still the water, Naomi Kawase (2014) – 4/5
  • Nevada, Laure de Clermont-Tonnerre (2019) – 3/5
  • Hallelujah !, King Vidor (1929) (abandonné à la moitié) – 2/5

Documentaires

  • Roadrunner. A film about Anthony Bourdain, Morgan Neville (2021) – 3/5
  • Décolonisations, un documentaire en trois épisodes sur Arte (2021) – 3/5

Sorties

  • Savage, un resto qui cuisine les légumes à Ixelles

Bilan culturel – juillet 2021

Romans

  • Richard Wagamese, Quality of light – 4/5
  • David Vann, Komodo – 4/5
  • Hiro Arikawa, Au prochain arrêt – 4/5
  • Amitav Ghosh, Un déluge de feu – 3/5
  • Craig Johnson, Tous les démons sont ici – 4/5
  • Naomi Fontaine, Kuessipan – 4/5

Non-Fiction

  • Anthony Bourdain, World Travel. An irreverent guide – 4/5
  • Caroline Eden, Red Sands – 5/5
  • America n°7 – 4/5

Films

  • Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma (2019) – 4/5
  • In the mood for love, Wong Kar-Wai (2000) – 4/5
  • The Beach, Danny Boyle (2000) – 2/5
  • Sweet Thing, Alexandre Rockwell (2020) – 4/5
  • True Mothers, Naomi Kawase (2020) – 4/5
  • Le grondement de la montagne, Mikio Naruse (1954) – 4/5
  • Hombre, Martin Ritt (1967) – 3/5

Documentaires

  • The Painter and the Thief, Benjamin Ree (2020) – 4/5
  • Anthony Bourdain’s No Reservations, saison 2 – 4/5
  • Five seasons: the gardens of Piet Oudolf, Tom Piper (2017) – 4/5

Couture

  • « The Aloha Waikiki » dress, une robe inspirée par le modèle Stanwyck de Gretchen Hirsch

Bilan culturel – juin 2021

Romans

  • Michael Farris Smith, Desperation Road – 3/5
  • Ann Patchett, Orange amère – 3/5

Non-fiction

  • Bill C. Malone & Tracey E.W. Laird, Country music USA – 4/5
  • America n°6 – 3/5
  • Desmond Tan & Kate Leahy, Burma Superstar – 3/5
  • Bart Barendregt, Popular music in Southeast Asia: banal beats, muted histories – 3/5
  • Kate Wills, A trip of one’s own – 3/5

BD

  • Sophie Lambda, Tant pis pour l’amour. Ou comment j’ai survécu à un manipulateur – 5/5

Séries tv

  • Call the midwife, saison 10 – 4/5
  • Mare of Easttown – 5/5

Films

  • El Dorado, Howard Hawks (1966) – 4/5
  • The Outsiders, Francis Ford Coppola (1983) – 4/5
  • The painted veil, John Curran (2006) – 4/5
  • Minari, Lee Isaac Chung (2021) – 3/5
  • Promising Young Woman, Emerald Fennell (2020) – 5/5
  • Nobody, Ilya Naishuller (2021) – 4/5
  • The Rider, Chloé Zhao (2020) – 4/5
  • Kuessipan, Myriam Verreault (2019) – 3/5

Documentaires

  • Anthony Bourdain: No reservations, saison 1 – 3/5
  • Tuer l’Indien au coeur de l’enfant, Gwenlaouen Le Guil (2021) – 5/5

Bilan culturel – mai 2021

Romans

  • Joyce Carol Oates, Les mystères de Winterthurn – 4/5
  • Souvankham Thammavongsa, How to pronounce knife – 4/5
  • Nocturne d’un chauffeur de taxi – 3/5
  • Bangkok noir – 3/5
  • Shuichi Yoshida, Park life – 4/5

Non-fiction

  • David Van Reybrouck, Revolusi – 5/5
  • Darcey Steinke, Flash count diary – 4/5
  • Andrew McCarthy, Brat. An ’80s story – 4/5
  • Rob Lowe, Stories I only tell my friends – 4/5

Séries tv

  • The good fight, saison 4 – 4/5
  • It’s a sin – 4/5

Films

  • Crimson Peak, Guillermo Del Toro (2015) – 3/5
  • Spotlight, Tom McCarthy (2015) – 3/5
  • The Shooting, Monte Hellman (1966) – 4/5
  • Sicario, Denis Villeneuve (2015) – 4/5
  • Les amants crucifiés, Kenji Mizoguchi (1954) – 4/5
  • The graduate, Mike Nichols (1967) – 3/5
  • Nomadland, Chloé Zhao (2020) – 4/5
  • Songs my brothers taught me, Chloé Zhao (2015) – 4/5

Sorties

  • une courte promenade du côté de Nijlen avant d’aller chez Exotica pour des plantes exotiques

Bilan culturel – avril 2021

Romans

  • Ogawa Ito, La république du bonheur – 4/5
  • Callan Wink, Dog run moon – 4/5
  • Ron Rash, Incandescences – 4/5

Non-fiction

  • America n°5 – 4/5
  • Julia Cooke, Come fly the world: the jet-age story of the women of Pan Am – 4/5
  • Naomi Duguid, Burma – 5/5
  • Nina Mingya Powles, Tiny moons: a year of eating in Shanghai – 4/5

Séries tv

  • Albatros – 4/5

Films

  • L’intendant Sansho, Kenji Mizoguchi (1954) – 4/5
  • Diva, Jo Seul-Ye (2020) – 3/5
  • Voice of silence, Hong Eui-Jeong (2020) – 4/5
  • Shadows, Glenn Chan (2020) – 2/5

Documentaires

  • Tempest Storm, Nimisha Mukerji (2016) – 4/5

Sorties

  • 11,5 kilomètres sur la Boucle Noire à Charleroi

Couture

  • The « I don’t like manga » dress – une robe sur l’habituel patron Night & Day de Gretchen Hirsch