Bilan culturel – septembre 2021

Romans

  • Lou Berney, November Road – 4/5
  • Taylor Jenkins Reid, Malibu rising – 2/5
  • Mélanie Guyard, Les âmes silencieuses – 4/5
  • Brandon Hobson, Where the dead sit talking – 4/5
  • Sally Rooney, Normal people – 3/5

Non-fiction

  • Diglee, Ressac – 5/5
  • Anna Sherman, The bells of old Tokyo – 4/5
  • Tung Nguyen, Katherine Manning, Lyn Nguyen, Mango and peppercorns. A memoir of food, an unlikely family, and the American dream – 2/5
  • Pierre Guichard, Al-Andalus: 711-1492. Une histoire de l’Espagne musulmane – 3/5
  • Eddy L. Harris, Mississippi solo – 3/5
  • Hideaki Fujiki & Alastair Phillips, The Japanese cinema book – 3/5

Séries tv

  • Betty, saison 2 – 4/5
  • We are Lady Parts – 5/5
  • Sex Education, saison 3 – 3/5

Films

  • Everest, Baltasar Kormákur (2015) – 4/5
  • Le héros sacrilège, Kenji Mizoguchi (1955) – 2/5
  • Blackmail, Alfred Hitchcock (1929) – 2/5
  • John Wick, David Leitch & Chad Stahelski (2014) – 4/5
  • The Broadway Melody, Harry Beaumont (1929) – 3/5
  • Alibi, Roland West (1929) – 2/5
  • Beyond the dream, Kiwi Chow (2019) – 3/5
  • The Virginian, Victor Fleming (1929) – 3/5
  • Applause, Rouben Mamoulian (1929) – 4/5
  • Hang ’em high, Ted Post (1968) – 3/5

(Je prépare un article avec quelques notes sur ces films de 1929).

Documentaires

  • Anthony Bourdain No Reservations, saison 3 – 4/5
  • Holgut, Liesbeth De Ceulaer (2021) – 4/5

Sorties

  • un repas au Namaste, resto indien à Sterrebeek

Couture

  • « The pink hibiscus dress », d’après le patron de la « Lamour dress » de Gretchen Hirsch, enfin terminée après deux ans.
  • transformation d’une jupe Collectif et mise à ma taille

Bilan culturel – août 2021

Romans

  • A.M. Stuart, Singapore Sapphire – 3/5
  • Eléonore Fernaye, Amour (dis)courtois à la cour d’Aliénor – 4/5
  • Goldie Goldbloom, Division Avenue – 4/5
  • Elizabeth Jane Howard, Etés anglais – 4/5
  • Craig Johnson, Divorce horse – 4/5

Non-fiction

  • Selina Periampillai, The island kitchen. Recipes from Mauritius and the Indian Ocean – 4/5
  • Charlotte Kleyn, Trek. Eten onderweg – vroeger en nu – 3/5
  • Florence Plissart, Japonaises. Celles qui éclairent le ciel – 4/5
  • Matt Goulding, Grape, olive, pig – 3/5
  • Emma John, Self contained. Scenes from a single life – 2/5
  • Lucie Azéma, Les femmes aussi sont du voyage – 4/5
  • Tim Anderson, Tokyo stories – 4/5

BD

  • Zidrou & Frank Pé, La bête – 5/5

Séries tv

  • The White Lotus – 4/5
  • The Good Fight, saison 5 – 3/5

Films

  • First Cow, Kelly Reichardt (2019) – 3/5
  • Onoda, 10 000 nuits dans la jungle, Arthur Harari (2021) – 3/5
  • Will Penny, Tom Gries (1968) – 3/5
  • White Zombie, Victor Halperin (1932) – 4/5
  • 42nd Street, Lloyd Bacon (1933) – 4/5
  • Still the water, Naomi Kawase (2014) – 4/5
  • Nevada, Laure de Clermont-Tonnerre (2019) – 3/5
  • Hallelujah !, King Vidor (1929) (abandonné à la moitié) – 2/5

Documentaires

  • Roadrunner. A film about Anthony Bourdain, Morgan Neville (2021) – 3/5
  • Décolonisations, un documentaire en trois épisodes sur Arte (2021) – 3/5

Sorties

  • Savage, un resto qui cuisine les légumes à Ixelles

Bilan culturel – juillet 2021

Romans

  • Richard Wagamese, Quality of light – 4/5
  • David Vann, Komodo – 4/5
  • Hiro Arikawa, Au prochain arrêt – 4/5
  • Amitav Ghosh, Un déluge de feu – 3/5
  • Craig Johnson, Tous les démons sont ici – 4/5
  • Naomi Fontaine, Kuessipan – 4/5

Non-Fiction

  • Anthony Bourdain, World Travel. An irreverent guide – 4/5
  • Caroline Eden, Red Sands – 5/5
  • America n°7 – 4/5

Films

  • Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma (2019) – 4/5
  • In the mood for love, Wong Kar-Wai (2000) – 4/5
  • The Beach, Danny Boyle (2000) – 2/5
  • Sweet Thing, Alexandre Rockwell (2020) – 4/5
  • True Mothers, Naomi Kawase (2020) – 4/5
  • Le grondement de la montagne, Mikio Naruse (1954) – 4/5
  • Hombre, Martin Ritt (1967) – 3/5

Documentaires

  • The Painter and the Thief, Benjamin Ree (2020) – 4/5
  • Anthony Bourdain’s No Reservations, saison 2 – 4/5
  • Five seasons: the gardens of Piet Oudolf, Tom Piper (2017) – 4/5

Couture

  • « The Aloha Waikiki » dress, une robe inspirée par le modèle Stanwyck de Gretchen Hirsch

Bilan culturel – juin 2021

Romans

  • Michael Farris Smith, Desperation Road – 3/5
  • Ann Patchett, Orange amère – 3/5

Non-fiction

  • Bill C. Malone & Tracey E.W. Laird, Country music USA – 4/5
  • America n°6 – 3/5
  • Desmond Tan & Kate Leahy, Burma Superstar – 3/5
  • Bart Barendregt, Popular music in Southeast Asia: banal beats, muted histories – 3/5
  • Kate Wills, A trip of one’s own – 3/5

BD

  • Sophie Lambda, Tant pis pour l’amour. Ou comment j’ai survécu à un manipulateur – 5/5

Séries tv

  • Call the midwife, saison 10 – 4/5
  • Mare of Easttown – 5/5

Films

  • El Dorado, Howard Hawks (1966) – 4/5
  • The Outsiders, Francis Ford Coppola (1983) – 4/5
  • The painted veil, John Curran (2006) – 4/5
  • Minari, Lee Isaac Chung (2021) – 3/5
  • Promising Young Woman, Emerald Fennell (2020) – 5/5
  • Nobody, Ilya Naishuller (2021) – 4/5
  • The Rider, Chloé Zhao (2020) – 4/5
  • Kuessipan, Myriam Verreault (2019) – 3/5

Documentaires

  • Anthony Bourdain: No reservations, saison 1 – 3/5
  • Tuer l’Indien au coeur de l’enfant, Gwenlaouen Le Guil (2021) – 5/5

Bilan culturel – mai 2021

Romans

  • Joyce Carol Oates, Les mystères de Winterthurn – 4/5
  • Souvankham Thammavongsa, How to pronounce knife – 4/5
  • Nocturne d’un chauffeur de taxi – 3/5
  • Bangkok noir – 3/5
  • Shuichi Yoshida, Park life – 4/5

Non-fiction

  • David Van Reybrouck, Revolusi – 5/5
  • Darcey Steinke, Flash count diary – 4/5
  • Andrew McCarthy, Brat. An ’80s story – 4/5
  • Rob Lowe, Stories I only tell my friends – 4/5

Séries tv

  • The good fight, saison 4 – 4/5
  • It’s a sin – 4/5

Films

  • Crimson Peak, Guillermo Del Toro (2015) – 3/5
  • Spotlight, Tom McCarthy (2015) – 3/5
  • The Shooting, Monte Hellman (1966) – 4/5
  • Sicario, Denis Villeneuve (2015) – 4/5
  • Les amants crucifiés, Kenji Mizoguchi (1954) – 4/5
  • The graduate, Mike Nichols (1967) – 3/5
  • Nomadland, Chloé Zhao (2020) – 4/5
  • Songs my brothers taught me, Chloé Zhao (2015) – 4/5

Sorties

  • une courte promenade du côté de Nijlen avant d’aller chez Exotica pour des plantes exotiques

Bilan culturel – avril 2021

Romans

  • Ogawa Ito, La république du bonheur – 4/5
  • Callan Wink, Dog run moon – 4/5
  • Ron Rash, Incandescences – 4/5

Non-fiction

  • America n°5 – 4/5
  • Julia Cooke, Come fly the world: the jet-age story of the women of Pan Am – 4/5
  • Naomi Duguid, Burma – 5/5
  • Nina Mingya Powles, Tiny moons: a year of eating in Shanghai – 4/5

Séries tv

  • Albatros – 4/5

Films

  • L’intendant Sansho, Kenji Mizoguchi (1954) – 4/5
  • Diva, Jo Seul-Ye (2020) – 3/5
  • Voice of silence, Hong Eui-Jeong (2020) – 4/5
  • Shadows, Glenn Chan (2020) – 2/5

Documentaires

  • Tempest Storm, Nimisha Mukerji (2016) – 4/5

Sorties

  • 11,5 kilomètres sur la Boucle Noire à Charleroi

Couture

  • The « I don’t like manga » dress – une robe sur l’habituel patron Night & Day de Gretchen Hirsch

Bilan culturel – mars 2021

Romans

  • Tiffany McDaniel, Betty – 4/5
  • Emily St. John Mandel, The Glass Hotel – 4/5
  • Amulya Malladi, A house for happy mothers – 4/5

Séries tv

  • The Flight Attendant – 3/5
  • Kodoku no gurume, saison 3 – 4/5
  • The Serpent – 4/5

Films

  • Coal miner’s daughter, Michael Apted (1980) – 3/5
  • Ride in the whirlwind, Monte Hellman (1966) – 4/5
  • Madame Bovary, Sophie Barthes (2014) – 3/5

Documentaires

  • Vietnam, une série documentaire en neuf épisodes de Ken Burns – 4/5

Sorties

  • De Grote Molenbeek wandeling – 12km autour de Mollem
  • et des sorties dans ma commune, entre 4 et 8km

Bilan culturel – février 2021

Romans (et assimilés)

  • Evie Wyld, The Bass Rock – 3/5
  • Rick Bass, The travelling feast – 4/5
  • Shun Medoruma, Les pleurs du vent – 3/5

Non-fiction

  • Stéphanie Crohin Kishigami, Sento. L’art des bains japonais – 4/5
  • Bart Van Loo, De Bourgondiërs – 5/5
  • Anjum Anand, Anjum’s new Indian – 4/5
  • America n°4 – 4/5

Séries tv

  • Undercover, saison 2 – 3/5

Films

  • The Professionals, Richard Brooks (1966) – 3/5
  • Little Women, Greta Gerwig (2019) – 4/5

Documentaires

  • A house through time, saison 3 – 4/5
  • Revolutie in Indonesië – 4/5

Sorties

  • une ballade de16km au départ de Perk

Couture

  • « A field of blueberries dress », une robe Tamzin de By Hand London, un peu raccourcie par rapport au patron
  • « The green woods skirt », une jupe au patron maison

Bilan culturel – janvier 2021

Romans (et assimilés)

  • Amitav Ghosh, Le fleuve de fumée – 2/5
  • Kem Nunn, Surf City – 5/5
  • Eléonore Fernaye, L’insoumise d’Aquitaine – 4/5
  • Ocean Vuong, On earth we’re briefly gorgeous – abandonné

Non-fiction

  • America n°3 – 4/5
  • Austin Bush, The food of Northern Thailand – 5/5
  • Kembrew McLeod, Downtown New York Underground 1958/1976: Activistes pop, cinéma indé, freaks gays & punk rockers – 3/5

BD

  • Yaro Abe, La cantine de minuit 4 – 5/5

Séries tv

  • I may destroy you – 3/5
  • Undercover, saison 1 – 4/5

Films

  • Nevada Smith, Henry Hathaway (1966) – 3/5
  • Les musiciens de Gion, Kenji Mizoguchi (1953) – 4/5
  • Duel at Diablo, Ralph Nelson (1966) – 3/5
  • Far from the madding crowd, Thomas Vinterberg (2015) – 4/5

Documentaires

  • Country Music, Ken Burns (2019) – la version longue en huit épisodes de deux heures (ou plus) – 5/5
  • A house through time, saison 2 – 5/5
  • White Riot, Rubika Shah (2019) – 3/5

A year of culture – 2020

Ou un résumé de mon année culturelle.

J’ai lu 72 livres, j’en avais prévu 60, et même en nombre de pages, je suis bien au-delà du montant de l’année passée. Je suis restée bien plus à la maison, et même si j’ai fait quelques blocages de lecture au début des deux confinements, j’ai eu plus de temps à consacrer à cette activité. Les livres restent un refuge et mes intérêts sont toujours aussi variés. Au mois de septembre, je me suis rendue compte que j’avais bien avancé dans l’élimination des livres anciens sur ma PAL et je me suis lancée le défi de vider les rayons fiction d’avant 2019. J’y suis arrivée début décembre, et ça fait un bien fou de faire de la place. Pour la non-fiction, c’est différent, je lis en fonction de mes intérêts du moment et certains livres risquent tout doucement de prendre la poussière jusqu’au moment où j’aurai à nouveau envie de les lire.

Mes romans favoris:

  • Katherena Vermette, The Break
  • Jing-Jing Lee, How we disappeared 
  • Aïko Solovkine, Rodéo
  • T.E. Grau, Je suis le fleuve
  • Hernán Díaz, In the distance
  • Tan Twan Eng, The gift of rain 
  • Alex Taylor, Le sang ne suffit pas
  • Hannah Kohler, The outside lands

Et en non-fiction:

  • Iris Brey, Le regard féminin 
  • David Van Reybrouck, Congo. Une histoire
  • Caroline Eden, Black Seadispatches and recipes, through darkness and light

J’ai regardé beaucoup moins de séries tv, par manque de nouveautés intéressantes surtout. J’ai revu l’intégrale de Breaking Bad et j’ai toujours autant aimé.

  • Midnight stories – Tokyo diner, saison 2
  • Sex Education, saison 2
  • Better call Saul, saison 5 
  • Normal People, saison 1
  • Unorthodox
  • Little fires everywhere
  • Betty, saison 1
  • The Queen’s Gambit

Le temps libéré par les séries a été rempli par des films, et une proposition au boulot m’a permis de voir des films récents au cinéma (pendant les quelques mois où ils étaient ouverts). Voici ma liste, mélangeant films anciens et nouveaux (trois films de Ozu quand même !).

  • Printemps tardif, Yasujiro Ozu (1949) 
  • Le goût du riz au thé vert, Yasujiro Ozu (1952)
  • Rocks, Sarah Gavron (2019) 
  • Le repas, Mikio Naruse (1951) 
  • Gold, Thomas Arslan (2013) 
  • We need to talk about Kevin, Lynne Ramsey (2011)
  • Barbara, Christian Petzold (2012)
  • Martha Marcy May Marlene, Sean Durkin (2011) 
  • Voyage à Tokyo, Yasujiro Ozu (1953)

Et les documentaires:

  • Hedy Lamarr, from Extase to wifi, Alexandra Dean (2017) 
  • Ramen heads, Koki Shigeno (2017) 
  • Desolation Center, Stuart Swezey (2018)
  • Overseas, Sung-A Yoon (2019)
  • Kusama infinity, Heather Lenz (2018)
  • Lamunan oi ! A punk daydream, Jimmy Hendrickx et Kristian Van der Heyden (2019)

Pas de voyages cette année: au moment où je commençais à réfléchir à un long weekend quelque part, j’ai été happée par des affaires de famille. De même, mes visites au restaurant ont été très limitées. Par contre, lors du premier confinement, j’ai beaucoup travaillé dans le jardin, changeant totalement l’agencement du fond où se trouve maintenant un beau point d’eau en acier corten. Lors du second confinement, j’ai commencé à faire une activité qui me tentait depuis longtemps mais que je n’avais jamais réussi à organiser (il me manquait un petit coup de pouce extérieur). Des randonnées donc, dans la nature environnante. J’ai découvert tout le réseau des « wandelknooppunten » qui permettent de créer des circuits partout en Flandre. Pour le moment, je n’ai jamais été plus loin que 15-20km de la maison, mais j’ai marché dans de très beaux endroits. Ceci a ravivé mes activités photographiques – les deux se combinent très bien.

Enfin, en couture, ma production a été plus réduite, avec huit projets seulement: j’ai longtemps traîné sur plusieurs nouveaux patrons, et comme je travaillais à la maison la plupart du temps, je n’ai pas toujours eu envie de mettre mes jolies robes, préférant des choses plus confortable. J’ai eu aussi un long moment de doute: je voulais coudre d’autres modèles mais je ne trouvais rien à mon goût (le hasard m’a porté vers un nouveau patron à la mi-décembre – la couture de celui-ci sera pour l’année prochaine).