Bilan culturel – janvier 2023

Romans

  • Mitsuyo Kakuta, Celle de l’autre rive – 2/5
  • Sun Jung, Bukit Brown – 4/5
  • Hiromi Kawakami, People from my Neighbourhood – 3/5

Récits personnels

  • Michelle Zauner, Crying in H Mart – 4/5
  • Doug Peacock, Une guerre dans la tête – 4/5

Non-fiction

  • Yotam Ottolenghi, Plenty More – 3/5
  • Steven B. Miles, Chinese Diasporas: A Social History of Global Migration – 4/5

Séries tv

  • The English – 4/5

Films

  • White Noise (Noah Baumbach, 2022) – 2/5
  • The Petrified Forest (Archie Mayo, 1936) – 3/5
  • Dodsworth (William Wyler, 1936) – 4/5
  • Tempura (Hold me Back en anglais) (Akiko Okhu, Japon, 2020) – 4/5
  • Fury (Fritz Lang, 1936) – 4/5
  • Follow the Fleet (Mark Sandrich, 1936) – 3/5
  • She Said (Maria Schrader, 2022) – 4/5
  • Camille (George Cukor, 1936) – 2/5
  • Aristocrats (Yukiko Sode, Japon, 2021) – 4/5
  • Partie de campagne (Jean Renoir, France, 1936) – 3/5
  • La nuit du 12 (Dominik Moll, France – Belgique, 2022) – 4/5
  • The Prisoner of Shark Island (John Ford, 1936) – 2/5
  • Mr. Deeds Goes to Town (Frank Capra, 1936) – 3/5
  • Ticket to Paradise (Ol Parker, 2022) – 1/5
  • Rembrandt (Alexander Korda, Royaume-Uni, 1936) – 3/5
  • The Housewife (Red / Shape of Red, Yukiko Mishima, Japon, 2020) – 3/5
  • Corsage (Marie Kreutzer, Autriche, 2022) – 3/5
  • Swing Time (George Stevens, 1936) – 3/5
  • Where the Crawdads Sing (Olivia Newman, 2022) – 3/5
  • Things to Come (William Cameron Menzies, Royaume-Uni, 1936) – 2/5

A year of culture – 2022

Cette année, j’ai à nouveau battu tous mes records, avec 100 livres lus. Si l’année passée, le télétravail à temps plein y était pour beaucoup (avec 94 livres lus), cette année, je peux mettre ça sur le compte de l’incertitude liée à mon boulot qui a provoqué une inactivité quasi totale pendant plusieurs mois – et j’ai utilisé ce temps libre pour lire. Comme l’année passée, j’ai réussi à vider la PAL la plus ancienne, celle de 2020, pour les romans en tous cas (je n’inclus pas la non-fiction dans ce tri parce que mes intérêts fluctuent au cours des ans, même si je me suis quand même attaquée aux livres de cuisine les plus anciens, ceux de 2016 et en partie ceux de 2017).

J’ai lu 51 romans et 49 livres de non-fiction – ça reste très équilibré donc, mais mon souhait était d’augmenter la partie fiction, ce qui n’a donc pas été le cas. En fiction, 56% sont des autrices (et ça me réjouit). 28% des auteurs et autrices sont américains, 16% japonais, le reste est anglais, français, coréen, indonésien, indien, canadien, thaï et vietnamien. Ce qui est étonnant, c’est que je ne lis que très peu de science-fiction, mais les trois que j’ai lus sont dans mon top de l’année, et même parmi mes favoris dans les favoris (que j’ai mis en gras). J’ai aussi continué mon challenge Joyce Carol Oates et j’ai enfin lu un roman qui a rejoint mon top de l’année. En non-fiction, j’ai continué à lire des livres d’histoire, de cuisine et de cinéma (tous les livres d’Alicia Malone, donc) et j’ai adoré le livre d’Owen Hatherley sur l’architecture, mais je n’ai pas encore commencé ses autres écrits.

Fiction

  • C Pam Zhang, How Much of these Hills is Gold
  • Gil Adamson, Le fils de la veuve
  • Maggie O’Farrell, Hamnet 
  • Hiro Arikawa, Les mémoires d’un chat 
  • Lee Maracle, Le chant de Celia 
  • Joyce Carol Oates, Solstice 
  • Anthony Veasna So, Afterparties 
  • Shun Medoruma, L’âme de Kôtarô contemplait la mer 
  • The Book of Jakarta 
  • Emily St. John Mandel, Sea of Tranquility
  • Lance Weller, Wilderness 
  • Larry McMurtry, Lonesome Dove I & II 
  • Octavia E. Butler, Kindred 
  • Amal El-Mohtar & Max Gladstone – This Is How You Lose the Time War 
  • Bernardine Evaristo, Girl, Woman, Other 
  • Ron Rash, The Night the New Jesus Fell to Earth and other stories from Cliffside, North Carolina
  • Nguyen Phan Que Mai, The Mountains sing

Et en non-fiction, tous genres confondus,

des livres de cuisine (parmi ceux que j’ai lus)

  • Naomi Duguid, Taste of Persia: A Cook’s Travels Through Armenia, Azerbaijan, Georgia, Iran, and Kurdistan
  • Mandy Yin, Sambal Shiok: The Malaysian Cookbook

et tous les livres de Tim Anderson et de Rukmini Iyer qui sont ceux que j’ai le plus utilisés cette année.

de l’histoire

  • Michel Pastoureau, Bleu. Histoire d’une couleur
  • Audrey Millet, Les dessous du maillot de bain. Une autre histoire du corps 
  • David Abulafia, The Boundless Sea. A Human History of the Oceans
  • David Graeber & David Wengrow, Au commencement était…: Une nouvelle histoire de l’humanité 
  • Johannes Krause & Thomas Trappe, A Short History of Humanity: A New History of Old Europe
  • Hallie Rubenhold, The Five. The Untold Lives of the Women Killed by Jack the Ripper

de l’architecture

  • Owen Hatherley, Trans-Europe Express. Tours of a Lost Continent

et du cinéma

  • Alicia Malone, The female gaze: essential movies made by women 
  • Alicia Malone, Girls on Film: The Complete History of the Women Who Broke Barriers and Redefined Roles 
  • Hendy Bicaise, Le réalisme magique du cinéma chinois 

Je n’ai quasi pas vu de séries cette année, mais je peux quand même citer :

  • Better Call Saul
  • The Good Fight
  • The Sandman
  • The Bear

J’ai vu 171 films dont 51% datent des années 1930 (ce qui normal vu mon challenge « histoire du cinéma » – plus précisément 1930-1935 – à ce rythme il me faudra presque 20 ans pour terminer ma liste, ce qui me fait un peu hésiter – peut-être que je dois élaguer ?), 15% sont tout récents, et seulement 3% a été réalisé par une femme (bouh – heureusement, les documentaires, non compris dans ces chiffres, permettent de faire un rattrapage). Mars et avril sont des mois record, avec 25 films vus par mois – à cette époque je cumulais des visions de presse en journée et un film le soir, et je n’ai pas regardé de séries (ce qui est assez chronophage). J’ai également continué mes challenges « cinéma japonais » et « western » (même si celui-ci s’essouffle), et commencé un vague challenge « cinéma en chinois » (qui comprend donc la Chine, mais aussi Hong Kong, Singapour, Taïwan…). Je classe tous ces films vus en trois catégories, avec de nouveau mes coups de coeur parmi mes préférés en gras :

Les années 1930 (ce qui m’a le plus surpris, c’est d’avoir autant aimé des films français)

  • Trouble in Paradise (Ernst Lubitsch, 1932) 
  • King Kong (Merian C. Cooper & Ernest B. Shoedsack, 1933)
  • Design for Living (Ernst Lubitsch, 1933)
  • Queen Christina (Rouben Mamoulian, 1933)
  • Ecstasy (Gustav Machaty, Tchécoslovaquie, 1933)
  • L’Atalante (Jean Vigo, France, 1934) 
  • La kermesse héroïque (Jacques Feyder, France, 1935) 
  • The 39 Steps (Alfred Hitchcock, Royaume-Uni, 1935)
  • Toni (Jean Renoir, France, 1935) 

Des années 1940 à 2019

  • 20th Century Women (Mike Mills, 2016)
  • Nuages flottants (Mikio Naruse, 1955) 
  • Asako I & II (Ryusuke Hamaguchi, Japon, 2018) 
  • The Witch (Robert Eggers, 2015)
  • While We’re Young (Noah Baumbach, 2014) 
  • My Own Private Idaho (Gus Van Sant, 1991) (c’est mon film préféré de tous les temps)
  • Mustang (Deniz Gamze Ergüven, Turquie, 2015)
  • Crépuscule à Tokyo (Yasujiro Ozu, Japon, 1957) 
  • Me And You And Everyone We Know (Miranda July, 2005)
  • The World (Jia Zhangke, 2004) 
  • Still Life (Jia Zhang-Ke, Chine, 2006) 
  • Paterson (Jim Jarmusch, 2016)

Et puis les films sortis en 2022 en Belgique (avec un rattrapage des deux années précédentes, et pas de super coup de coeur ici) :

  • C’mon C’mon (Mike Mills, 2021) 
  • Le sommet des dieux (Patrick Imbert, France, 2021) 
  • Ali & Ava (Clio Barnard, 2021) 
  • The Northman (Dave Eggers, 2022) 
  • Mama (Li Dongmei, Chine, 2020) 
  • Everything Everywhere All at Once (Daniel Kwan & Daniel Scheinert, 2022)
  • Blonde (Andrew Dominik, 2022) 
  • Les Olympiades (Jacques Audiard, France, 2021)
  • The Card Counter (Paul Schrader, 2021) 
  • Good Luck to you, Leo Grande (Sophie Hyde, Royaume-Uni, 2022)

Mais aussi des documentaires:

  • Sisters with Transistors (Lisa Rovner, 2020) 
  • Dreaming Walls (Amélie van Elmbt & Maya Duverdier, 2022) 
  • Poly Styrene: I am a Cliché (Celeste Bell, Paul Sng, 2021)
  • Fire of Love (Sara Dosa, 2022) (UN FILM A VOIR ABSOLUMENT, mon coup de coeur tous genres confondus de l’année)
  • Punk the Capital: Building a Sound Movement (Paul Bishow & James Junes Schneider, 2019) 

Au point de vue des voyages j’ai fait une escapade de quelques jours à Kassel en Allemagne pour la Documenta (plein d’art contemporain) et j’ai été trois semaines en Malaisie et à Singapour avec beaucoup d’architecture chinoise, des gâteaux de toutes sortes, de plats épicés (ou pas), et évidemment de l’art contemporain.

En couture, j’ai réalisé neuf vêtements, avec une reprise pendant l’été parce que je me suis rendue compte que mes robes anciennes ne m’allaient plus, ainsi que deux pantalons pour mon voyage.

Bilan culturel – décembre 2022

(Je publierai mon bilan de l’année dans quelques jours).

Romans

  • Asako Serizawa, Inheritors – 2/5
  • Alex Taylor, Le verger de marbre – 3/5
  • Elizabeth Jane Howard, Nouveau départ – 4/5
  • Elizabeth Jane Howard, La fin d’une ère – 4/5

Séries

  • The Crown, saison 5 – 3/5

Films

  • Good Luck to you, Leo Grande (Sophie Hyde, Royaume-Uni, 2022) – 4/5
  • Call Jane (Phyllis Nagy, 2022) – 3/5
  • Top Gun: Maverick (Joseph Kosinski, 2022) – 3/5

Sorties

  • un voyage en Malaisie (Malacca, Kuala Lumpur, Ipoh, Penang) et à Singapour (ce qui explique pourquoi le reste du bilan est aussi vide, même si j’ai regardé un film dans l’avion et regardé la série sur l’iPad).

Bilan culturel – novembre 2022

Romans

  • Riku Onda, The Aosawa Murders – 3/5
  • Nguyen Phan Que Mai, The Mountains sing – 5/5

Non-fiction

  • John Hirst, The Shortest History of Europe – 3/5
  • Robert Kolker, Hidden Valley Road. Inside the Mind of an American Family – 4/5
  • Hallie Rubenhold, The Five. The Untold Lives of the Women Killed by Jack the Ripper – 5/5
  • Sharon Wee, Growing Up In A Nonya Kitchen: Singapore Recipes From My Mother – 4/5
  • Mona Chollet, Réinventer l’amour : Comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles – 3/5

Séries tv

  • The Bear, saison 1 – 4/5
  • The Good Fight, saison 6 – 4/5

Films

  • Girl (Lukas Dhont, Belgique, 2018) – 1/5
  • The Informer (John Ford, 1935) – 4/5
  • Still Life (Jia Zhang-Ke, Chine, 2006) – 4/5
  • The Devil is a Woman (Joseph von Sternberg, 1935) – 3/5
  • Toni (Jean Renoir, France, 1935) – 4/5
  • The Lives of a Bengal Lancer (Henry Hathaway, 1935) – 3/5
  • Boiling Point (Philip Barantini, Royaume-Uni, 2021) – 2/5
  • Paterson (Jim Jarmusch, 2016) – 4/5
  • Fantôme à vendre / The Ghost Goes West (René Clair, Royaume-Uni, 1935) – 2/5
  • A Midsummer Night’s Dream (Max Reinhardt & William Dieterle, 1935) – pas vu en entier mais 2/5
  • The Card Counter (Paul Schrader, 2021) – 4/5
  • A Tale of Two Cities (Jack Conway, 1935) – 2/5
  • David Copperfield (George Cukor, 1935) – 2/5

Documentaires

  • Dong (Jia Zhangke, Chine, 2006) – 3/5

Couture

  • deux pantalons copiés sur un modèle French Connection que j’avais depuis très longtemps (c’est une marque que j’adorais dans le passé), l’un en lin, l’autre en coton.

Bilan culturel – octobre 2022

Romans

  • Bernardine Evaristo, Girl, Woman, Other – 4/5
  • Keigo Igashino, Les miracles du bazar Namiya – 3/5
  • Ron Rash, The Night the New Jesus Fell to Earth and other stories from Cliffside, North Carolina – 4/5

Non-fiction

  • Johannes Krause & Thomas Trappe, A Short History of Humanity: A New History of Old Europe – 5/5
  • Eat Malaysia & Singapore – 3/5
  • Bertrand Van Ruymbeke, L’Amérique avant les États-Unis. Une histoire de l’Amérique anglaise, 1497-1776 – 3/5
  • Erika Fatland, The Border: A Journey Around Russia Through North Korea, China, Mongolia, Kazakhstan, Azerbaijan, Georgia, Ukraine, Belarus, Lithuania, Poland, Latvia, Estonia, Finland, Norway, and the Northeast Passage – 4/5

Films

  • John Wick (Chad Stahelski, 2004) – 4/5
  • Alice Adams (George Stevens, 1935) – 1/5
  • Anna Karenina (Clarence Brown, 1935) – 3/5
  • The World (Jia Zhangke, 2004) – 4/5
  • Bride of Frankenstein (James Whales, 1935) – 3/5
  • La kermesse héroïque (Jacques Feyder, France, 1935) – 4/5
  • Les Olympiades (Jacques Audiard, France, 2021) – 4/5
  • Even Cowgirls Get the Blues (Gus Van Sant, 1993) – 1/5
  • The 39 Steps (Alfred Hitchcock, Royaume-Uni, 1935) – 4/5
  • Captain Blood (Michael Curtiz, 1935) – 3/5
  • Ruggles of Red Gap (Leo McCarey, 1935) – 2/5
  • Rien à foutre (Emmanuel Marre & Julie Lecoustre, France-Belgique, 2022) – 3/5
  • Top Hat (Mark Sandrich, 1935) – 3/5
  • Rio Bravo (Howard Hawks, 1970) – 2/5
  • Mutiny on the Bounty (Frank Lloyd, 1935) – 3/5

Sorties

  • goûter le poulet frit du Foochia, rue de Flandre

Bilan culturel – septembre 2022

Romans

  • Tew Bunnag, Curtain of Rain – 3/5
  • A.M. Stuart, Revenge in Rubies – 3/5

Non-fiction

  • Owen Hatherley, Trans-Europe Express. Tours of a Lost Continent – 5/5
  • America n°15 – 4/5
  • Amy Stanley, Stranger in the Shogun’s City: A Japanese Woman and Her World – 3/5
  • America n°16 – 3/5
  • David Graeber & David Wengrow, Au commencement était…: Une nouvelle histoire de l’humanité – 5/5
  • Mandy Yin, Sambal Shiok: The Malaysian Cookbook – 4/5
  • Andreas Stynen & Gerrit Verhoeven, Bestemming België. Een geschiedenis van toerisme in dertien etappes (1830-2030) – 3/5

Séries tv

  • The Sandman, saison 1 – 4/5

Films

  • Me And You And Everyone We Know (Miranda July, 2005) – 4/5
  • Le château de l’araignée (Akira Kurosawa, Japon, 1957) – 3/5
  • Judge Priest (John Ford, 1934) – 1/5
  • The Gay Divorcee (Mark Sandrich, 1934) – 3/5
  • The Merry Widow (Ernst Lubitsch, 1934) – 2/5
  • It’s a Gift (Norman Z. Mc Leod, 1934) – 2/5
  • The Man Who Knew Too Much (Alfred Hitchcock, Royaume-Uni, 1934) – 3/5
  • Imitation of Life (John M. Stahl, 1934) – 4/5
  • The Scarlet Pimpernel (Harold Young, Royaume-Uni, 1934) – 2/5
  • Wet Season (Anthony Chen, Singapour, 2019) – 3/5
  • Elvis (Baz Luhrmann, 2022) – 3/5
  • Blonde (Andrew Dominik, 2022) – 5/5

Documentaires

  • Last and First Men (Jóhann Jóhannsson, Islande, 2020) – 3/5
  • Punk the Capital: Building a Sound Movement (Paul Bishow & James Junes Schneider, 2019) – 4/5

Bilan culturel – août 2022

Romans

  • Octavia E. Butler, Kindred – 5/5
  • Stéphane Audeguy, Dejima – 4/5
  • Elizabeth Jane Howard, Confusion – 3/5
  • Amal El-Mohtar & Max Gladstone – This Is How You Lose the Time War – 5/5

Non-fiction

  • David Abulafia, The Boundless Sea. A Human History of the Oceans – 5/5
  • Sabrina Ghayour, Sirocco – 3/5
  • Meera Sodha, Made in India – 4/5
  • Emmanuel Ruben, Sur la route du Danube – 2/5
  • Bérénice Reynaud, Nouvelles Chines, nouveaux cinémas – 3/5
  • America n°14 – 4/5
  • Hendy Bicaise, Le réalisme magique du cinéma chinois – 4/5
  • Jérémy Gorskie, De la tête à l’assiette. Chroniques et conseils d’un mangeur libéré – 4/5
  • Richard Lloyd Parry, People Who Eat Darkness: The True Story of a Young Woman Who Vanished from the Streets of Tokyo – and the Evil That Swallowed Her Up – 3/5
  • Andy Ricker with JJ Goode, Pok Pok. The Drinking Food of Thailand – 3/5

Séries tv

  • Better Call Saul (saison 6) – 5/5

Films

  • The Scarlet Empress (Josef von Sternberg, 1934) – 3/5

Sorties

  • trois jours à la Documenta Fifteen à Kassel en Allemagne – une belle dose d’art contemporain (essentiellement non-occidental cette fois-ci)

Couture

The « Under the sea » dress, une robe à partir du patron New Look 6048 (dont voici une ancienne version) dans le tissu « Kelp Mates » de Michael Miller (qui est un peu fade et qui avait donc bien besoin d’un ruban croquet rouge)

Bilan culturel – juillet 2022

Romans

  • Callan Wink, August – 3/5
  • Amor Towles, The Lincoln Highway – 3/5
  • Larry McMurtry, Lonesome Dove I & II – 5/5
  • Michel Le Bris, Kong – abandonné

Non-fiction

  • Song Hwee Lim & Julian Ward, The Chinese cinema book – 4/5
  • Clovis Maillet, Les genres fluides. De Jeanne d’Arc aux saintes trans – 2/5
  • Uyen Luu, Vietnamese: Simple Vietnamese food to cook at home – 4/5
  • America n°13 – 4/5
  • Harumi Kurihara, Everyday Harumi: Simple Japanese food for family and friends – 3/5
  • Yotam Ottolenghi, Plenty – 3/5

Séries tv

  • Tokyo Vice – 3/5 (avec un 0/5 pour la fin)

Films

  • Crépuscule à Tokyo (Yasujiro Ozu, Japon, 1957) – 4/5
  • Pompeii (Paul W.S. Anderson, 2014) – 1/5
  • The Count of Monte Christo (Rowland V. Lee, 1934) – 2/5
  • Dante’s Peak (Roger Donaldson, 1997) – 3/5
  • L’Atalante (Jean Vigo, France, 1934) – 4/5
  • The Heroic Trio (Johnny To, Hong Kong, 1993) – 3/5
  • Le sorgho rouge (Zhang Yimou, Chine, 1987) – 3/5

Documentaires

  • Heimaland (Dorus Masure & Ischa Clissen, Belgique, 2022)

Couture

  • « The birdcages dress », une robe Hazel de Colette Patterns (autant profiter du fait que j’ai agrandi le patron) avec un tissu Michael Miller très ancien trouvé il y a quelques années dans un magasin ch. de Wavre à Etterbeek.
  • « In the deep blue see dress », encore une robe Butterick B5032 avec du tissu Alexander Henry

Bilan culturel – juin 2022

Romans

  • Britt Bennett, L’autre moitié de soi – 4/5
  • Emily St. John Mandel, Sea of Tranquility – 5/5
  • Lance Weller, Wilderness – 4/5
  • Cho Nam-joo, Kim Jiyoung, née en 1982 – 3/5
  • Yoshida Atsuhiro, Bonne nuit Tôkyô – 3/5
  • Elizabeth Strout, Olive Kitteridge – 3/5
  • Craig Johnson, A vol d’oiseau – 4/5

Non-fiction

  • Naomi Duguid, Taste of Persia: A Cook’s Travels Through Armenia, Azerbaijan, Georgia, Iran, and Kurdistan – 4/5
  • America n°12 – 4/5

Films

  • Tarzan and his Mate (Cedric Gibbons, 1934) – 2/5
  • Dracula (Francis Ford Coppola, 1992) – 3/5
  • Twentieth Century (Howard Hawks, 1934) – 1/5
  • The Black Cat (Edgar G. Ulmer, 1934) – 3/5
  • The Thin Man (W.S. Van Dyke, 1934) – 3/5
  • Chisum (Andrew V. McLaglen, 1970) – 4/5
  • Midnight Special (Jeff Nichols, 2016) – 2/5
  • Of Human Bondage (John Cromwell, 1934) – 3/5
  • Mothering Sunday (Eva Husson, 2021) – 3/5
  • Cleopatra (Cecil B. DeMille, 1934) – 3/5
  • Into the Wild (Sean Penn, 2007) – 2/5
  • The Last Bus (Gillies MacKinnon, Royaume-Uni, 2021) – 2/5 (sortie au cinéma le 06/07 en Belgique)
  • Everything Everywhere All at Once (Daniel Kwan & Daniel Scheinert, 2022) – 3/5 (sortie au cinéma le 20/07 en Belgique)

Documentaires

  • Fire of Love (Sara Dosa, 2022) – 5/5 (sortie au cinéma le 06/07 en Belgique)
  • Maurice et Katia Krafft – Au rythme de la terre (Maryse Bergonzat, France, 1995) – 3/5
  • Regarder le feu en face (Isy Morgensztern, France, 1995) – 3/5

Couture

  • « The Stylish Aloha dress » (d’après le nom du tissu Sevenberry), une robe Butterick B5032 que j’avais déjà cousue plusieurs fois (c’étaient mes robes préférées) mais que j’ai dû agrandir.

Bilan culturel – mai 2022

Romans

  • The Book of Jakarta – 4/5
  • Stephen Markley, Ohio – (je mettrai ma cote plus tard, c’est une lecture commune)
  • Abir Mukherjee, L’attaque du Calcutta Darjeeling – 4/5

Non-fiction

  • Alicia Malone, Girls on Film: The Complete History of the Women Who Broke Barriers and Redefined Roles – 4/5
  • Joan Didion, Slouching towards Bethlehem – 4/5

Films

  • Tell Them Willie Boy Is Here (Abraham Polonsky, 1969) – 3/5
  • Footlight Parade (Lloyd Bacon, 1933) – 2/5
  • Gold Diggers of 1933 (Mervyn LeRoy, 1933) – 3/5
  • I’m No Angel (Wesley Ruggles, 1933) – 3/5
  • La rivière noire (Masaki Kobayashi, Japon, 1957) – 4/5
  • Little Women (George, Cukor, 1933) – 1/5
  • Morning Glory (Lowell Sherman, 1933) – 2/5
  • She Done Him Wrong (Lowell Sherman, 1933) – 3/5
  • Mama (Li Dongmei, Chine, 2020) – 4/5
  • The Bitter Tea of General Yen (Frank Capra, 1933)
  • One Second (Zhang Yimou, Chine, 2020) – 3/5
  • The Lost Patrol (John Ford, 1934) – 2/5
  • Mustang (Deniz Gamze Ergüven, Turquie, 2015) – 5/5
  • The Ballad of Cable Hogue (Sam Peckinpah, 1970) – 2/5
  • The Legend of Tarzan (David Yates, 2016) – 2/5
  • It Happened One Night (Frank Capra, 1934) – 3/5
  • Bill & Ted’s Bogus Journey (Pete Hewitt, 1991) – 2/5
  • Viva Villa ! (Jack Conway, 1934) – 2/5

Documentaires

  • Shut up Sona (Deepti Gupta, Inde, 2019) – 4/5

Couture

  • Une robe Hazel de Colette Patterns qui est en fait une modification de The August Dress de 2016. Le haut était devenu trop petit, mais il me restait assez de tissu pour en coudre un nouveau plus grand. J’ai donc démonté la robe et gardé la jupe (et les bretelles).