Short diary of the week (308)

Lundi: trop chaud avec la couette trop froid avec juste un drap – la nuit a été agitée, un bout de Nouvelle-Zélande, une journée qui se passe, le coup de pompe au moment de rentrer, revoir mes voisins après leur séjour à la mer, le début de la cinquième saison de Buffy, Angel

Mardi: une bonne nuit mais toujours peu d’énergie, la chaleur n’aide pas, de l’écriture, du tri, passer la soirée à lire au jardin, profiter de cette fin de journée, terminer mon roman

Mercredi: une mauvaise nuit, le retour des maux de tête qui m’empêchent de faire quoi que ce soit, mais rentrer n’est pas une solution à cause du bruit, traîner au bureau donc, une légère amélioration, refuser l’invitation pour aller boire l’apéro d’une voisine, Buffy, aller me coucher fort tôt

Jeudi: une grosse insomnie – malheureusement souvent corollaire aux maux de tête – c’est pas comme ça que je vais réussir à me reposer, et la lumière fut dans ma cuisine, me traîner au boulot, un entretien / conversation avec mon nouveau directeur et chef de service, et donc j’écris sur quoi ? – euhhhh…, une après-midi qui se passe, hésiter quant au repas du soir, rien ne m’inspire chez le traiteur italien, osso bucco maison donc (surgelé avant les travaux), Angel, Buffy

Vendredi: enfin une bonne nuit !, ça commence à bouger au boulot (mais je résiste quand même un tout petit peu – les débuts de semaines sont plus adaptées pour commencer quelque chose !), apprendre que les travaux devraient être finis pour vendredi prochain, croiser un des ouvriers qui me dit qu’il n’en est pas sûr, trouver le temps long quand même !, Angel, Buffy

Samedi: réveillée bien trop tôt pour un w-e, aller au marché pour y acheter des plats thaïs pour le w-e, aller chez mon papa et au supermarché, m’installer au jardin avec plein de livres, être chassée par une averse orageuse impromptue en fin d’après-midi, du poulet au curry rouge donc, Harlots, une immense fatigue et me mettre au lit fort tôt

Dimanche: réveillée après dix heures de sommeil – j’espère que ça aura suffi pour récupérer, l’impatience grandit, recoudre un ourlet et un bouton – deux choses qui traînaient depuis quasi un an, finir cette quête un peu interminable et surtout très mal dosée: beaucoup d’action au début et plus grand chose à la fin – et donc oui j’ai joué tout l’après-midi – ça me distrait un peu de mon impatience, Angel, Buffy

Short diary of the week (307)

Lundi: une nuit moyenne mais pas horrible non plus, de retour au boulot, faire le détective pour savoir où est mon colis, il serait donc à la librairie plus loin, librairie qui est exceptionnellement fermée ce midi, cette frustration d’avoir marché 30 minutes pour rien, travailler, repartir plus tôt pour une nouvelle tentative et enfin recevoir ce livre tant convoité, marcher, prendre le tram 8, quelques courses au Shopping de Woluwe, ces repas à la vapeur ne sont donc vraiment pas une réussite, la fin de la quatrième saison de Buffy

Mardi: les trucs du vendredi un mardi – ou tous ces petits machins toujours reportés qui prennent finalement la matinée, de l’Irlande, et donc il faut résoudre ces problèmes d’humidité, des photos de la nouvelle robe, jouer un long moment (avec une nouvelle tactique), de la lecture, avoir du mal à m’endormir – mon cerveau est trop réveillé à cause du jeu

Mercredi: une nuit assez agitée donc, de l’Irlande, un texte corrigé par un collègue – juste quelques détails à changer, où un autre collègue nous parle de Kathy Bates dans Misery en pensant à une personne que nous connaissons tous, un apéro dans le jardin d’un ami suivi d’un repas simple mais délicieux, repartir la nuit tombée

Jeudi: de l’Irlande, du Japon, une journée qui se passe, une envie de plat cuisiné, aller chez le traiteur italien, un coup de pompe gigantesque, deux épisodes d’Angel

Vendredi: du Japon encore, des coups de fil: le premier arrange un problème pas le second, la fin d’un travail commencé il y a plusieurs années, des sashimis de saumon avec de l’avocat, fin de la première saison d’Angel et début de la seconde

Samedi: déjà fatiguée en me levant, trouver un solution acceptable pour le second problème (une sombre histoire de tiroirs de cuisine mal espacés), aller chez mon papa et faire les courses, croiser deux connaissances au supermarché, tondre la pelouse, lire au jardin, un barbecue (même si ça implique un peu de déménagement), profiter de la soirée dehors, rentrer avec la nuit qui tombe et m’endormir dans le canapé, m’en extraire pour continuer ma nuit au lit

Dimanche: la fraîcheur du matin, un peu de rangement, jouer un moment, lire au jardin tout l’après-midi, et même un bout de soirée avec la fraîcheur qui tombe, toujours cette immense fatigue malgré une bonne nuit et une sieste

Short diary of the week (304)

Lundi: une journée qui se passe, des discussions sur les jeux, des envies de console, quelques courses en rentrant, cuisiner une quiche pour la semaine, descendre cinq fois à la cave avec de la vaisselle, m’installer au jardin avec un livre mais rentrer très vite à cause de la fraîcheur, Angel, Buffy

Mardi: des rêves bizarres et un peu angoissants, une journée qui se passe, apprendre que les travaux ne commenceront pas la semaine prochaine mais la suivante, arrêter le déménagement – ce qui fait du bien, Angel, Buffy

Mercredi, de nouveau des rêves bizarres, une journée qui se passe, une nouvelle rassurante, ce moment trop court pour commencer quelque chose d’intéressant et donc ne rien faire de bien, Angel, Buffy

Jeudi: des corrections, des accordéonistes irlandais, une journée qui se passe, mettre à jour des programmes sur mon mac et ajouter des livres sur la liseuse tout en triant des disques (à la maison pour une fois), trop manger par gourmandise, Buffy, Angel (oui l’ordre change parfois à cause d’une liste qui propose un ordre de visionnement)

Vendredi: des rêves bizarres, une journée qui se passe, un impatience grandissante, yes ! je vais pouvoir jouer à nouveau à Heroes of Might & Magic, après il faut le temps que ça s’installe, Angel, et le début du jeu – adieu vie sociale ! (bon en fait ce sera surtout la lecture qui va en pâtir)

Samedi: des rêves bizarres, une nouvelle dispute avec mon papa: il voulait que je le plaigne parce qu’il ne peut plus boire autant sur ordre du médecin, je ne l’ai pas fait, le ton est monté et je suis partie, j’ai heureusement pu parler un peu à l’infirmière tout en pleurant – évidemment, le fond de l’histoire est que je suis triste pour lui mais en même temps face à un mur, les courses avec une chouette conversation avec le conseiller vin qui est presque devenu un ami, une après-midi passée à jouer pour oublier la chute brutale d’énergie et les maux de tête, Buffy

Dimanche: du yoga pour retrouver de l’énergie, de la couture, encore quelques caisses, lire au jardin et commencer à préparer mon voyage à Hong Kong, un barbecue avec quelques gouttes de pluie qui n’étaient pas prévues, Angel

Short diary of the week (299)

Lundi: c’est parti pour une semaine de canicule, une robe d’été – une de mes préférées (qui malheureusement me serre un peu à la taille maintenant), du dérushage, de l’eau à la menthe, le petit bout d’airco dans le tram, lire au jardin et sentir la fraîcheur venir

Mardi: ma liseuse va-t-elle tomber en rade dans le métro ?, presque rater mon arrêt de métro, trouver un chargeur chez un collègue, de la Roumanie, des Etats-Unis, à 16h30 je ne me sens plus capable de travailler à cause de la chaleur (pas d’airco au bureau), terminer le roman en cours au jardin, me faire piquer par des bestioles juste avant de rentrer

Mercredi: une mauvaise nuit – mon cerveau a décidé d’être stupide – et j’ai donc angoissé pour le boulot, deux réunions – l’une plus animée que l’autre, de la lecture au jardin avec les avions qui passent

Jeudi: réveillée par les avions, un inventaire rapidement terminé, le drink de départ d’une collègue, une longue après-midi, pas envie de préparer grand chose pour le repas, terminer deux livres au jardin

Vendredi: continuer certaines choses, un repas et un drink de boulot au jardin avec un vieux tourne-disque pour la musique, c’est bien agréable sous l’arbre, passer un très bon moment, me sentir bien seule à la maison après tout ça, lire au jardin et déprimer un peu

Samedi: toujours d’humeur un peu triste, aller chez mon papa et lui proposer de ne pas se mêler des affaires des autres – ce qui lui évitera des problèmes comme ceux qu’il a eu (c’est un peu la cour de récréation parfois), les courses, commencer à vider la bibliothèque case par case (il y en a 54), une pelouse tondue en temps record, lire, un gazpacho bien frais, lire tout en me faisant attaquer par les moustiques, toujours un peu déprimée mais moins que ce matin

Dimanche: me réveiller après un rêve complètement tordu, du déménagement de bibliothèque – je suis à l’étage des lourds livres d’art, terminer la couture d’une blouse Rita et me battre avec l’élastique – dans l’idée de prendre des photos dans l’après-midi, un peu de jardinage, de la lecture, à nouveau tirer le mauvais lot dans mes lectures – quand cette mauvaise passe finira-t-elle ?, sortir l’appareil photo, installer le tout, me rendre compte que la pile de la télécommande est plate, l’internet me sauve: je recevrai une nouvelle demain, un barbecue, tenter un autre roman, toutes ces piqûres provoquent des démangeaisons – elle changent juste de place selon les jours

Short diary of the week (298)

Lundi: enfin ressortir une robe estivale, la fatigue du lundi matin, faire des recherches sur un nouveau pays, retrouver des listes anciennes, un apéro en terrasse puis un bon repas avec une amie plus vue depuis longtemps, une bonne soirée, un retour tranquille

Mardi: une mauvaise nuit (c’est presque toujours le cas quand je sors, même si je rentre tôt), écrire, oh encore des nouveaux disques !, lire au jardin, trop fatiguée pour attendre que le soleil se couche

Mercredi: un pays en plus qui est terminé, un immense coup de pompe, la folie du vélo chez mes collègues, rentrer plus tôt pour éviter la pluie (surtout quand j’ai vu ce qui est déjà tombé), presque plus de pluie, les aventures de mes voisins et de leurs voitures d’occasion, un fromage vraiment fort, deux épisodes de Buffy, une mauvaise passe de lectures: abandonner le livre en cours après 70 pages

Jeudi: le réveil me réveille en sursaut, de l’encodage – est-ce vraiment la dernière fois ?, pas envie de grand chose, une séance de shopping assez productive, Big Little Lies, Buffy

Vendredi: une mauvaise nuit – il suffit en général que j’écrive que ça va mieux pour que ça empire de nouveau, pas grand monde, une journée qui se passe, commencer Euphoria, un petit bout de Gardener’s World

Samedi: du rangement et une lessive, aller chez mon papa, les courses, tondre la pelouse, tailler l’autre haie, lire le reste de l’après-midi, il faut toujours avoir deux moulinettes, terminer un livre au jardin

Dimanche: partir avec ma voisine acheter des plantes, entrecouper la lecture par les plantations – quelques plantes à la fois, un barbecue, lire au jardin jusqu’à la tombée de la nuit

Short diary of the week (297)

Lundi: férié !, une météo hyper changeante qui ne permet pas vraiment de planifier sa journée: il fait grand soleil ce matin mais de la pluie est prévue, du rangement: faire de la place dans une pièce pour accueillir tous les livres de la bibliothèque pendant les travaux, de la couture, changement de plans: du jardinage, de la lecture, changement de plans: de la couture pendant la pluie, de la lecture au jardin mais il fait trop frais, changement de plans: il fait à nouveau agréable dehors pour lire, ma voisine m’offre des plants de piments d’Espelette qu’il faut planter de suite (onze pots quand même !), commencer par préparer un cocktail pour pouvoir faire des photos avant la pluie (10 minutes après la photo, il pleuvait), de la cuisine, Big Little Lies – un premier épisode (de la seconde saison) très prometteur, Buffy

Mardi: ce sentiment d’étouffement dans le métro, encore quelques disques à encoder (est-ce que ce sont vraiment les derniers ?), et puis trier les disques d’un artiste bien trop new age, à part ça c’était une journée sans vagues, deux épisodes de Buffy – la fin de la deuxième saison

Mercredi: en voiture sous la pluie vers le boulot, un colis avec plusieurs livres – de quoi préparer un futur voyage – notamment, en voiture sous la pluie à travers tout Bruxelles, me faire klaxonner – évidemment, des affaires de famille, revoir mes tantes et mon oncle dans leur maison de repos, en voiture sous la pluie à travers la forêt de Soignes, le déluge s’arrête au moment où je me gare devant chez moi, mon papa me parle de future faillite de sa maison de repos et d’un déménagement possible à Overijse mais ne se sent absolument pas concerné, Gentleman Jack – fin de la première saison – ce qui provoque une grosse crise de larmes, de grosses angoisses qui ne passent pas en faisant du yoga

Jeudi: lire au milieu de la nuit à cause de mes angoisses qui m’empêchent de dormir, bien fatiguée au matin, enfin pouvoir appeler la maison de repos pour des éclaircissements: il n’y a pas de faillite – mon père peut donc a priori rester sans crainte – par contre par manque de personnel la capacité sera réduite un moment (j’ai insisté pour que mon père ne doive pas déménager), un grand soulagement donc, régler de petites choses, une réunion, un repas minimaliste, commencer Good Omens et comme je le soupçonnais ne pas accrocher du tout, deux épisodes de Buffy, l’orage

Vendredi: une nuit encore un peu agitée quand même, reporter certaines choses, continuer d’autres, ce moment où la décision est prise pour le prochain voyage, retrouver Armalite au LIB pour des cocktails fêtant les trois ans du bar, un délicieux punch 124 (?), un pho au Yi Chan, rentrer alors qu’il fait encore jour

Samedi: cette pluie qui m’a éveillée cette nuit, aller chez mon papa qui va bien mieux qu’il y a quelques semaines, les courses, un peu de couture en attendant que le soleil se montre, tailler la haie encore bien mouillée – j’ai pris une douche en même temps !, de la lecture, deux épisodes de Buffy, ne pas réussir à terminer mon roman parce que je m’endors

Dimanche: la motivation pour aller au dernier cours de zumba de la saison était partie très loin mais je l’ai rattrapée avant qu’elle ne s’enfuie complètement, de la couture mais impossible de terminer mon en-cours: je n’ai plus assez d’élastique, m’installer au jardin avec des livres et en terminer deux (ce qui diminue mon retard sur goodreads), un plat birman simple à cuisiner, tenter à nouveau Deadwood (et faillir m’endormir au premier épisode), Buffy, commencer un livre, l’arrêter après 25 pages, commencer un autre

Short diary of the week (295)

Lundi: choisir une de mes robes préférées, des contrariétés au boulot concernant le travail au quotidien, le boucan infernal des jardiniers n’aide pas à améliorer mon humeur, revoir mes voisins rentrés de Grèce, What we do in the shadows, deux épisodes de Buffy

Mardi: un nuit au sommeil très léger, et donc les nouvelles sont mauvaises, et donc j’absorbe à nouveau toutes les tensions et ça ne me réussit pas, ah et les contrariétés d’hier ne sont pas terminées, une convocation pour lundi prochain, un repas un peu raté: les croquettes au fromage ne passent pas bien à l’airfryer, Chernobyl

Mercredi: des rêves bizarres et absurdes, une grosse inquiétude tout la matinée: pourrai-je aller à cet entretien s’il y a grève ou des piquets de grève, le soulagement quand j’apprends que ce ne sera pas le cas, des cocktails au LIB, des frites chez Frites Atelier (un peu sèches mais croustillantes, et avec une bonne sauce), et surtout pleins d’infos sur Hong Kong et un joli mug tiki

Jeudi: traîner sur internet, me lancer dans le rangement du garage, libérer toute une étagère, amasser quatre grandes caisses de cartons divers et un grand sac de frigolite, commencer la cave arrière mais en avoir marre, ne plus avoir assez de concentration pour lire, un plat improvisé avec le contenu du frigo et du surgélateur, Gentleman Jack

Vendredi: pas sûre que j’aie envie de continuer le rangement de la cave avec ce beau soleil !, faire les courses, le soleil a disparu !, aller à la déchetterie avec une voiture pleine, de la couture: coudre une jupe à plis sans patron est compliqué, de la lecture: enfin terminer ce livre commencé au début du mois, The Durrells – le début de la première saison, What we do in the shadows, Gardener’s world

Samedi: réveillée bien trop tôt, encore un voyage à la déchetterie pour liquider un vieux canapé – avec ma voisine et sa grande voiture, aller chez mon papa et le voir enfin un peu mieux, ah ben non cette vieille télévision est bien trop lourde même pour un homme fort, installer le parasol au milieu du jardin et lire à l’ombre, partir sur les routes, c’est beau la Meuse, revoir des amis plus vus depuis longtemps et profiter de cette belle fête d’anniversaire au jardin, mais pourquoi ces maux de ventre ?, rentrer dans la nuit

Dimanche: il fait déjà bien chaud ce matin, profiter de l’ombre au fond du jardin pour enlever une plante et la remplacer par deux autres, ce qui m’aura fait de l’exercice physique, rempoter les piments dans leurs pots définitifs (seuls 10 ont survécu sur les plus de 30 semés), m’installer avec un livre, sentir des angoisses monter, et encore plus quand je vois que les bambous de la voisine commencent à envahir mon jardin (ça ne s’enlève qu’au lance-flamme – ou presque – quand il s’agit de bambous traçants), un barbecue, encore lire au jardin et puis voir les nuages arriver et tout rentrer, une trentaine de grosses gouttes et c’est déjà fini, Buffy comme doudou avant d’aller dormir