Little happy things (II)

Hier, en sortant du travail, j’ai vu une vieille dame sonnant à une porte et ayant en main de magnifiques pivoines roses, que j’ai évidemment reluqués en passant. Comme personne ne répondait, elle m’a arrêtée et demandé tout simplement si j’en voulais… J’ai accepté, très touchée par sa proposition et son geste tout à fait gratuit.

Dans le métro, du coup, je n’ai pas pu sortir mon livre, mes mains étant encombrées. J’ai donc regardé autour de moi. J’étais intriguée par le livre de mon voisin, dont le titre avait l’air d’être “Un Anglais sous les tropiques”. Pas moyen de voir l’auteur. Je rêvassais un peu et puis mon regard a été attiré par le reflet du lecteur dans la vitre, lecteur qui avait un énorme sourire. Mon regard a alors croisé par hasard celui d’une femme qui avait déjà admiré mes pivoines et nous avons toutes les deux souri du sourire de mon voisin lecteur. En sortant du métro, j’ai abordé le lecteur pour connaître l’auteur du livre, William Boyd donc. Et là, la femme a également engagé la conversation, comme ça, tout simplement, sur les lectures…

6 thoughts on “Little happy things (II)

  1. Sortons le nez de nos bouquin, téléphone…. Et ouvrons nous au monde. Ton post en est la parfaite promotion. Jolies petites choses.

  2. C’est beaaaaau. Une vieille dame, lors du dernier jour de mon job étudiant dans un home pour personnes âgées, m’a donné comme ultime conseil dans la vie d’être gentille. Pas pour être une gentille fille toujours sage, non. Mais parce que la gentillesse est ce qui a le plus d’impact dans la vie. Parfaite démonstration en chaîne🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s