Big Daddy

9782253098904-001-t_zpsnmisl9aaChahdortt Djavann, Big Daddy: Rody raconte sa vie à son avocate commise d’office, Nikki, une iranienne-américaine. Il est emprisonné à perpétuité (un des rares mineurs dans ce cas) pour avoir tué Big Daddy et deux de ses comparses. Celui-ci l’avait sorti de la rue à l’âge de 10 ans et pris sous son aile, le préparant à une vie de criminel et à la vie d’adulte. Mais à sa manière: il lui paie une prostituée pour qu’il devienne un homme, il l’oblige à assister à des meurtres qui ressemblent plus à des séances de haine et de torture. Parallèlement, l’avocate parle de sa vie et se raconte à Rody. La quatrième de couverture en dit beaucoup plus, beaucoup trop (elle raconte toute la première partie qui couvre les 3/4 du roman). C’est en voulant participer au challenge « Lire le monde » que j’ai choisi ce livre (de plus, c’était le seul de cet auteur disponible dans la librairie assez basique de mon quartier). Mais quelque part, il m’a laissée sur ma faim pour des raisons qui ne sont pas liées au roman: je me disais qu’en participant au challenge, cela me permettrait de découvrir d’autres auteurs mais surtout d’autres cultures. Or, malgré le fait que l’auteur soit iranienne, l’histoire se déroule aux Etats-Unis, sur le modèle de polars américains. Il y a quelques liens avec l’Iran mais ils sont fort limités, influant peu sur l’histoire (un peu quand même). Tout ça pour dire que j’ai eu du mal à apprécier ce roman parce que mes attentes étaient trop différentes. J’ai sélectionné un autre roman qui devrait satisfaire un peu mieux mes envies de découverte du monde, mais ce sera pour plus tard.

Un livre lu dans le cadre de « Lire le monde » pour l’Iran (quoique).

Book_RATING-30

8 réponses sur « Big Daddy »

  1. En effet, tu n’as pas choisi le bon titre si tu voilà en savoir plus avec cette auteur sur l’Iran. Moi c’est pour ça que je l’ai choisi, pour ne pas m’éloigner trop de ma zone de confort, juste un peu. Sue la page Facebook du groupe, tu trouveras des liens vers d’autres lecteurs qui ont choisi des titres beaucoup plus en lien avec le pays d’origine de l’auteur.
    En te lisant, je m’aperçois que même une fois terminé, je n’ai pas lu la 4e de couverture de ce roman et que j’ai bien fait, car je trouve que toi-même en dis trop dans ton billet (on ne sait pas au départ qui Rody a tué…).

    1. J’ai déjà noté d’autres titres, et en lisant les autres comptes-rendus, je pourrai mieux cerner ceux qui pourraient me plaire.
      J’en profite pour te remercier d’avoir lancé ce challenge, ça me permet justement de sortir de ma zone de confort de temps en temps, même si je sais que je resterai sélective: l’Asie aura ma préférence. Les deux lectures prochaines me tentent moins, mais je changerai peut-être d’avis en lisant les billets correspondants.

    1. Tu as bien fait, surtout si tu voulais apprendre des choses sur l’Iran. Mais ce n’est pas un mauvais livre. Comme tu dis, un jour peut-être !
      Bonne journée également !

    1. et moi « Les putes voilées n’iront jamais au paradis ». Comme j’ai à nouveau rajouté du volume à ma PAL, je ne pense pas que je le lirai tout de suite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.