Dog run moon

Callan Wink, Dog run moon: j’ai découvert Callan Wink grâce à Electra (elle parlait de son roman August), et je l’ai retrouvé dans la revue America – il parlait de ses rencontres avec Jim Harrison qu’il guidait dans ses aventures de pêche. Comme c’est « Mai en nouvelles », j’ai décidé de lire son recueil Dog run moon. Ce titre un peu déconcertant est celui de la première histoire, celle un peu loufoque d’un homme, Sid, qui a volé un chien et qui fuit, de nuit et nu, poursuivi par le propriétaire et son acolyte armé, Charlie Chaplin. Sa cavalcade lui lacère les pieds, et rend ses traces d’autant plus visibles, tout ça pour un animal qu’il a voulu sauver.

Il y a des incursions dans la nation indienne, il y a des histoires de gens simples, parfois un peu paumés, il y a de l’amour et des relations qui se terminent… Comme cet homme qui revient chaque année sur le site de Little Big Horn pour recréer la bataille en jouant Custer, assassiné par une indienne qui est également son amante, alors que sa femme est atteinte du cancer. Comme cet étang aux nénuphars où se commence et se termine la nouvelle autour de Terry, ce jeune garçon qui a commis un meurtre. Et puis, il y a cette dernière nouvelle qui raconte l’histoire de Lauren. Elle en a vécu des choses ! Mais c’est surtout le portrait d’une femme de 73 ans, apaisée, heureuse, malgré une vie aux nombreux rebondissements. Elle m’a touchée.

Plus largement, j’ai lu avec beaucoup de plaisir toutes les nouvelles, j’ai adoré cette juxtaposition de l’intime des personnages avec les paysages du Montana et du Wyoming, les rudes conditions de vie, la beauté de la nature. Le style est sobre, mais les mots sont puissants. J’en veux encore !

Un livre lu dans le cadre de « Mai en nouvelles », une activité organisée par Electra et Marie-Claude, et une lecture commune avec Ingannmic, qui a entraîné d’autres lecteurs et lectrices: Kathel, Une Comète, Krol

17 réponses sur « Dog run moon »

    1. Je peux tout à fait comprendre, j’ai eu de la chance: j’ai lu Ron Rash juste après (les billets sont inversés sur le blog pour cause de lecture commune), et après je suis passée à un roman.

  1. J’ai commencé avec ce recueil de nouvelles, belle entrée en matière. Maintenant, je suis plongée dans celui de Boyden, pas du tout non plus !

    1. Moi aussi j’avais commencé avec celui-là ! j’irai lire ta chronique du Boyden en temps voulu !
      De mon côté, je dois rédiger la chronique d’un troisième recueil qui était très bien également.

  2. Ravie de cette LC, qui fait une belle unanimité, à part un petit bémol du côté de La Comète. Comme toi j’ai été particulièrement touchée par la dernière nouvelle, j’ai vraiment aimé le personnage de Lauren, et je crois que c’est surtout ce texte que je garderai en mémoire (avec la course de l’homme nu, bien sûr, pour son aspect atypique !).

      1. Je suis aussi ravie de cette lecture commune et de voir les commentaires des autres ! Quant à la lecture en V.O., ça m’arrive de plus en plus souvent et dans ce cas-ci, je n’ai pas eu de gros obstacles, c’est même relativement facile à lire.

  3. ravie de vous voir toutes aussi enthousiastes ! j’avais rencontré Callan à Nantes (la rencontre est sur mon blog) – et depuis j’ai lu son roman August que j’ai adoré (chronique sur le blog) j’ai adoré les mêmes nouvelles et en particulier la dernière 🙂

  4. Moi aussi, j’en aurais voulu encore et encore. Lauren est extrêmement touchante. J’adore la façon don Callan Wink décortique le monde et pose son regard sur lui. Une belle et sensible humanité.
    Vivement (pour moi) la traduction de son roman! Chanceuse de lire en anglais!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.