Short diary of the week (128)

Lundi: il fait si froid ! – mais lumineux – mais froid, un colis de livres attendu, un colis de livres inattendu (la livraisons depuis les USA est plutôt aléatoire sans suivi), où un collègue plagie un autre collège (sauf que je l’ai remarqué), des maux de tête – qui disparaissent une fois rentrée, c’est un peu la course pour préparer le plat du soir pour éviter que je ne meure de faim, The Good Wife, Anthony Bourdain Parts Unknown dans le Delta du Mississippi

Mardi: si j’aère mon bureau un peu plus les maux de têtes seront-ils aussi présents ?, parfois j’ai du mal avec les gens lents et stupides et mes remarques sortent de manière acerbe sans le vouloir (ils doivent déjà être contents que je n’ai pas dit “t’es con ou quoi ?), le soleil qui commence à se coucher plus tard, les corbeaux dans un arbre sans feuilles au crépuscule, revoir ma cousine et discuter de plein de choses – notamment de nos parents qui vieillissent

Mercredi: de jolies étiquettes, pas envie de sortir mais une sortie nécessaire, en fait j’aime que le tram 25 aille jusqu’à la rue du Bailli, des bricoles – ou pas, c’est mon jour de chance avec la STIB: trams et métro arrivent au moment où j’arrive – 4 fois de suite, entrer chez mon opticien favori pour me faire une idée et flasher sur la paire de lunettes que je n’avais pas acheté la fois passée (même modèle que l’actuelle – autre couleur – fuchsia donc), maux de ventre et grosse fatigue, Call the Midwife (les accents anglais sans sous-titres ? argh !), juste terrassée

Jeudi: un peu plus d’énergie aujourd’hui, une journée comme les autres, deux chats qui s’observent puis se chamaillent surveillés par un troisième, le Chinese Cocktail qui n’a rien de chinois, The LeftoversAnthony Bourdain Parts Unknown dans le nord de la Thaïlande avec un montage énervant mettant l’accent sur les quantités d’alcools bues et illustré par de la musique chinoise

Vendredi: transpercée par le froid, refuser une demande de dernière minute, pluie, rentrer chez moi plutôt que d’aller à “the place to be” sans doute assaillie par le monde, Amy

Samedi: hésiter entre la couture d’un patron déjà plusieurs fois réalisé ou un nouveau patron que j’ai sans doute acheté trop petit, pas de genièvre au rayon épices ? achetons celui pour garnir les gin tonic !, mon papa va mieux – ça fait plaisir, une tarte amandine aux clémentines, cette autoroute est bien sombre, rillettes maison, des conversations et quelques phrases ressenties comme des piques, retour par l’autoroute mieux éclairée

Dimanche: il me manque quelques heures de sommeil et pourtant il n’était pas si tard, pas envie de me dépêcher pour aller à la zumba, attaquons le recopiage du patron de cette robe – dieu que c’est long !, ou comment je laisse passer les 10 ans du blog sans m’en rendre compte (c’était hier), trop d’ail dans le gratin pas assez dans la sauce, The LeftoversAnthony Bourdain Parts Unknown ou une orgie de caïpirinha (à Salvador de Bahia au Brésil donc)

5 thoughts on “Short diary of the week (128)

    1. merci !
      nouveau patron mais quelque peu problématique: Butterick propose souvent deux enveloppes différentes avec deux gammes de taille. Normalement les plus petites conviennent mais là, non. Du coup, je tente d’agrandir les pièces sans trop connaître les principes du “grading” (gradage ?).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s