Short diary of the week (381)

Lundi: des courbatures aux bras à cause du déplacement des lourdes dalles (impossibles à soulever en fait – je les ai traînées par terre), pas envie du tout de faire le boulot du lundi, de l’encodage, de la lecture, Undercover, Garden Rescue

Mardi: commencer un nouveau texte, chercher pendant un long moment ce livre lu récemment qui pourra m’aider pour le texte en question, évidemment la tranche n’était pas blanche comme je le pensais mais rouge, une introduction qui prend plus de temps que prévu, une réunion, lire au jardin, lire dans le canapé quand le soleil a disparu, Undercover, Kodoku no Gurume

Mercredi: de drôles de rêves et un sommeil un peu agité, la suite du texte, mais d’abord en lire un autre qui est passionnant, des corrections et relectures, lire un moment au jardin puis dans le canapé, un plat improvisé mais assez réussi, la fin de la deuxième saison d’Undercover

Jeudi: faisons un marathon Country Music aujourd’hui – les deux derniers épisodes donc, de la lecture, les yeux un peu irrités, une soirée comfort tv sans trop de but

Vendredi: pas trop envie de travailler aujourd’hui, il me faut une bonne dose de courage pour m’y mettre et au final c’est parce que je ne souhaite pas être frustrée de n’avoir rien fait que je commence à travailler sur un texte puis un second, couper des tas de plantes mortes au jardin, commencer la lecture d’un roman pavé, Your garden made perfect – vraiment pas convaincue par cette émission de jardinage

Samedi: du brouillard, de la grisaille, terminer la couture d’une jupe, semer plein de piments dans la nouvelle mini-serre chauffée, de la lecture, les yeux irrités, la malédiction de la cuisine: tenter de préparer un repas léger et me retrouver avec une trop grande quantité et malgré tout terminer mon assiette, la malédiction des dvd: me rendre compte que je les avais déjà emprunté et donc n’avoir plus un seul film sous la main, Gardener’s World (un best of), Garden Rescue (du genre pas passionnant: un couple avec deux enfants qui veut un jardin pratique)

Dimanche: une très mauvaise nuit (digestion difficile ? pleine lune ?), est-ce que le soleil tente de percer à travers le brouillard ?, réfléchir à un nouveau projet couture sans réussir à me décider – robe ou blouse ? – tel ou tel tissu ?, et donc tourner en rond une partie de la matinée, au moins le soleil est sorti, réfléchir à une balade mais avoir la flemme – pour qu’elle soit un minimum intéressante il faut prendre la voiture, travailler dans le jardin plutôt et couper les plantes mortes (la suite), et puis me rendre compte qu’il fait bon au soleil et lire dehors, préparer le repas du soir – un curry indien, Garden Rescue, Aircrash (il faut vraiment que j’emprunte de nouveaux dvd !)

Short diary of the week (380)

Lundi: une nuit un peu agitée, vivement qu’on soit mardi soir pour que les trucs chiants soient passés, aller au bureau pour chercher des disques à encoder et mettre à jour mon pc portable, voir quelques collègues et amis, plus beaucoup d’énergie, un peu de lecture, Kitchen Nightmares et Air Crash – une soirée cerveau en vacances

Mardi: je n’ai pas envie !, mais à un moment il faut bien partir, un long trajet en métro idéal pour lire, et donc cette réunion avec trop de collègues à mon goût, et ça dure toute la journée, et certains ne sont pas très précautionneux avec leur masque, je sors de là lessivée, un colis qui ne devait arriver que demain m’attend chez ma voisine, à nouveau de la comfort tv ce soir

Mercredi: la procrastination pré-écriture, c’est un peu laborieux mais au final ça avance bien, les colis prévus pour demain et samedi sont déjà là, ce livre est un beau pavé !, attendre le début d’une mini-réunion en visioconférence, une mini-réunion donc, m’attaquer au nettoyage de mon appareil photo avec le kit de nettoyage juste reçu, une des deux poussières part de suite mais l’autre est tenace, après avoir beaucoup soufflé avec la petite poire soufflante victoire ! – mon appareil photo est à nouveau propre, de la lecture, Undercover, Kodoku no gurume

Jeudi: retravailler et corriger le texte d’hier, trier des disques, une rapide course au Brico qui me frustre parce que ce que je cherche est en rupture de stock, me faire accoster sur le parking par un étudiant collant qui veut me vendre un truc – et donc je réagis un peu violemment face à son insistance, aucune concentration pour lire, tenter quand même, Kitchen Nightmares – encore une soirée tv sans but

Vendredi: publier le texte, une visioconférence d’équipe, la suite du travail, je ne publie plus grand chose pour le moment sur mon blog mais je n’ai pas trop envie d’écrire non plus – même sur les livres, terminer le roman un peu boulet – 17 jours pour un livre de même pas 400 pages !, choisir un nouveau livre et me rendre compte après quelques pages que j’aurais préféré lire un roman plutôt que de la non-fiction (littéraire) mais ne pas l’abandonner pour autant (et me dire que je vais tenter de le lire assez vite), Your garden made perfect

Samedi: ce soleil dès le matin !, de la couture, traquer du bambou (vu qu’il est coincé dans les racines d’un beau rosier grimpant ce sera récurrent), déplacer de grandes dalles bien lourdes pour faire une allée là où c’est toujours boueux en hiver, de la lecture, du poulet à la cantonaise, Little Women (Greta Gerwig, 2019)

Dimanche: le ciel est tout rose quand je me lève, reprendre l’écriture de billets sur les livres, un peu de couture (mais je me pose des questions sur ce tissu qui va bien trop se froisser pour une jupe), du ménage et du rangement, la suite du déplacement de ces dalles (je pourrais même encore en rajouter vu que j’ai découvert un filon enfoui mais je pense que ça suffit), sortir le lit de jardin et m’installer un moment au soleil pour lire, puis vers 16h le jardin se retrouve à l’ombre, de la lecture encore mais dans le canapé, du canard à l’orange, Undercover, Garden Rescue

Short diary of the week (379)

Lundi: réveillée avant le réveil, il a encore neigé cette nuit, heureusement ça chauffe bien (le chauffagiste a laissé une température plus élevée sur la chaudière), balayer la neige sur le trottoir, les avantages du télétravail: je ne dois pas braver le froid pour aller au bureau, de l’encodage, de la lecture, la fin de Revolutie in Indonesië, Kodoku no Gurume

Mardi: réveillée fort tôt à cause de mon cerveau qui cherche déjà des idées pour la réunion de l’après-midi, balayer à nouveau la neige devant l’entrée, commencer un texte, la réunion donc – et où mes idées n’auront servi à rien, de la lecture, deux épisodes d’Air Crash

Mercredi: l’épisode 7 de Country Music, ping pong de mails, de la lecture, le froid a bien pénétré partout dans la maison, les pieds glacés, Undercover, light show dans mon salon avec les lumières des gyrophares d’une ambulance, j’espère que ce n’est pas trop grave, Kodoku no gurume

Jeudi: le retour du soleil, une plongée dans la discographie country, déneiger la voiture et apprendre que tout va bien avec ma voisine, l’assemblée générale via zoom, déprimant comme toujours, et puis ces petites attaques en passant qui m’occupent l’esprit pour le reste de la journée et qui troublent mon sommeil, me rabattre sur de la comfort food et de la comfort tv

Vendredi: une nuit un peu agitée donc, réécrire des dizaines de fois un mail de protestation dans ma tête sans savoir si je vais l’écrire en vrai ou laisser tomber l’affaire sans rien dire, et donc laisser tomber l’affaire, ce n’est pas la journée la plus productive qui soit, terminer ce livre d’histoire passionnant, Your garden made perfect, me sentir bien fatiguée et aller dormir tôt

Samedi: de la couture, c’est un peu la course pour me préparer, une longue promenade dans le coin de Perk avec des amis, heureusement les chemins sont encore tout gelés (et donc pas boueux), je suis un peu à la fin de ma vie – ça faisait longtemps que je n’avais plus marché, 16km quand même !, des scampis au piment pour me réchauffer, mes jambes font vraiment mal, un bain chaud, le début d’un film, avoir du mal à m’endormir

Dimanche: des courbatures mais ça aurait pu être pire, trier les photos de la balade d’hier (elles sont ici), de la lecture tout l’après-midi avec quelques interruptions pour observer la fonte de la neige (ça n’évolue pas beaucoup), cuisiner, la fin du film – The Professionals (Richard Brooks, 1966)

Short diary of the week (378)

Lundi: une nuit un peu agitée, aucune motivation ce matin, où je vais au bureau et où un collègue m’explique comment réparer les vannes thermostatiques des radiateurs, et donc j’ai enfin parlé avec des gens – ça faisait quelques semaines, en rentrant j’ai tenté de réparer la vanne moi-même mais sans effet, appeler le chauffagiste qui ne répond pas, continuer le boulot, rappeler la chauffagiste qui me propose une marche à suivre mais ça ne fonctionne pas, il propose de venir en soirée, une fois arrivé il essaie plein de choses mais le diagnostic final est: radiateur cassé, ce qui est finalement moins grave que prévu, et du coup il règle la chaudière pour que j’aie moins froid dans mon salon où je télétravaille, bon maintenant il faut faire retomber tout cet énervement, la fin de A house through time

Mardi: une bonne nuit mais trop courte pour récupérer entièrement, aujourd’hui c’est le jour des petits machins chiants au boulot, et puis une longue longue réunion, Undercover, des maux de tête qui commencent

Mercredi: des maux de tête donc, oh mais c’est parti pour une sacrée crise, le tout avec de fortes courbatures au cou et aux épaules, réussir à travailler encore un peu en début de matinée et donc regarder le sixième épisode de Country Music mais ne plus être capable de rien dès 11h, attendre l’effet des dafalgan, et revoilà le soleil pour la première fois depuis longtemps, me sentir misérable le reste de la journée, pas trop le courage de préparer à manger mais si je ne le fais pas personne ne le fera, le premier épisode de Revolutie in Indonesië qui est passionnant, un bain chaud, ne pas réussir à m’endormir avant longtemps

Jeudi: une nuit agitée, reprendre le travail malgré tout mais à rythme plus lent, la présence du soleil fait du bien, terminer tout ce que je comptais faire aujourd’hui, ça va mieux, de la lecture, Revolutie in Indonesië, Kodoku no gurume

Vendredi: me mettre à ce texte – une critique de livre pour une fois, oublier l’ingrédient principal lors de mes courses – je vais donc improviser avec ce que j’ai, faire le tour du jardin et protéger un peu plus les plantes fragiles – cette vague de froid qui est prévue m’angoisse – pour les plantes mais aussi pour mon bien-être – j’aimerais hiberner une semaine (ou deux), de la lecture, une nouvelle émission de jardinage sur la BBC – Your garden made perfect – un peu trop de 3D et un peu trop de répétitions

Samedi: du rangement, de la couture, de la lecture, le chauffagiste qui répare le radiateur cassé, une grosse fatigue, Garden Rescue, Air Crash Investigation – ou les émissions parfaites quand on n’a plus d’énergie, la neige qui tombe

Dimanche: et c’est parti pour une vague de froid et j’aimerais tant que ce soit déjà fini, terminer la robe en cours – dans un autre style que d’habitude (par contre pour les photos j’imagine que ce ne sera pas pour tout de suite, à moins de les faire à l’intérieur), ce coup de chance: la bobine de fil se termine exactement à la fin de la couture, de la lecture – ce moment où la file d’attente de livres à lire pousse à accélérer la lecture en cours, un film – abandonné après 20 minutes – je voulais un western – j’ai eu droit à un film de guerre de Sécession, me rabattre sur Air Crash Investigation, encore de la lecture – au lit cette fois-ci

Short diary of the week (377)

Lundi: me réveiller avant le réveil, me rendormir, me réveiller en sursaut avec le réveil, mettre de nouveaux jolis vêtements mais vouloir couper quelques tranches de mon ventre, c’est là que je prends tout mon poids depuis quelque temps, et ça me fait trop penser à ma maman qui avait le même problème, Country Music – épisode 2 (pour le travail cette fois-ci), tout l’après-midi a été ensoleillé mais au moment où je veux sortir il commence à pleuvoir, attendre que ça passe et aller marcher dans le quartier après, de la lecture, la fin de la première saison d’Undercover

Mardi: me réveiller pile au moment où le réveil sonne, Country Music – épisode 3 – les journées de travail vont se ressembler cette semaine, la réunion d’équipe en visioconférence – déprimante à souhait, difficile de voir du positif quelque part après ça, le premier épisode de la seconde saison d’Undercover – en partie parlée dans un dialecte flamand que je comprends très bien vu que c’était celui de mes parents, le début de la troisième saison de Kodoku no Gurume, avoir du mal à m’endormir

Mercredi: d’humeur maussade – et chez mes collègues ça n’a pas l’air d’aller mieux, comme s’il était nécessaire de nous plonger dans un autre marasme alors qu’on est déjà en plein dans un premier, Country Music – épisode 4, de la lecture, hésiter très longtemps pour le repas du soir, Undercover, Kodoku no Gurume

Jeudi: une mini-insomnie, cette pluie, des mails, Country Music – épisode 5, traîner et peiner à terminer ce que je voulais terminer, de la lecture, A house through time – début de la saison 3

Vendredi: congé – le dernier jour de 2020 que je devais encore prendre, les courses dans un Delhaize en partie réaménagé et donc une partie des choses a changé de place, avec toute cette pluie il y a évidemment de l’eau dans la cave (ça fait des années que je me dis que je dois régler ce problème), de la lecture, le documentaire White Riot

Samedi: rêver que je suis malade, avoir du mal à me réveiller, cette pluie…, traîner dans le canapé, un peu de rangement de garde-robe mais sans enthousiasme, envie d’une sieste mais finalement résister, de la lecture, terminer un roman, A house through time, Garden Rescue

Dimanche: après une bonne nuit je me sens moins fatiguée qu’hier, de la couture et du repassage, de la lecture, avoir l’impression qu’il fait plus froid dans le salon, et en effet la température a baissé, voir un code peu rassurant sur la chaudière, mais en fait seul un radiateur est éteint et pas les autres, tenter de réparer la vanne thermostatique mais ne pas y arriver, tout ceci trouble pas mal ma soirée, A house through time

Short diary of the week (376)

Lundi: quand mon sommeil est troublé par une des choses urgentes à faire pendant la journée, et que franchement cette chose à faire n’est vraiment pas une montagne, on voit que mon cerveau cherche vraiment à montrer qu’il est là pendant la nuit, et donc terminer la chose urgente en moins d’une heure, de l’encodage, une réunion avec l’autre service dont je fais partie, au début tout va bien mais après un moment je commence à sérieusement m’énerver de ces problèmes qui portent à discussion pour la xième fois, après 2h30 (c’est bien trop long !) je ferme rageusement mon ordinateur en criant et je sors marcher pour tenter d’évacuer mes frustrations, mais ça ne suffit pas et le reste de ma soirée est troublée – ce qui me frustre encore plus, je crois que je fais un burn out pour 1/5 de mon temps de travail, I may destroy you, Undercover, avoir du mal à m’endormir

Mardi: une nuit bien trop courte et pas réparatrice, m’attaquer à un nouveau texte, c’est un peu laborieux, une visioconférence pour régler des problèmes informatiques, une visioconférence avec mes collègues – une toute autre ambiance qu’à celle d’hier, un gros coup de mou et de déprime, envie d’avoir des conversations avec des gens, I may destroy you, Undercover

Mercredi: le plaisir de ces mails journaliers avec un collègue et ami – un peu comme nos discussions en live à la machine à café, fignoler ce texte d’hier que j’ai bien fait d’abandonner à un moment, terminer une série d’autres choses, de la lecture, la fin de I may destroy you – je comprends pourquoi The Guardian était si enthousiaste mais je me suis pas mal ennuyée

Jeudi: réveillée en sursaut par la pluie et le vent, réveillée en sursaut par le réveil, terminer et publier un texte, réfléchir à ce que je vais faire après, de l’encodage, de la lecture, Undercover, terminer le roman en cours et choisir le suivant

Vendredi: congé !, faire les courses dans un supermarché en travaux – pas la meilleure expérience du monde – en fait ils installent un nouveau comptoir traiteur, faire des plans pour l’après-midi, me souvenir de justesse que j’ai un rendez-vous, et du coup mon après-midi n’est pas comme je le souhaitais, de la lecture, un cocktail partagé, deux épisodes d’Undercover

Samedi: le temps commence à être bien long tous les jours à la maison et avec une météo trop froide et triste pour faire de grandes choses dehors, de la couture, me lancer dans le début du rangement et du tri de ma garde-robe, en fait il y a beaucoup de boîtes à chaussures vides mais la poubelle à papier est déjà remplie, de la lecture, terminer un intéressant livre de cuisine et choisir le suivant, des frites !, Far from the madding crowd de Thomas Vinterberg (2015), pas de neige ou presque par ici

Dimanche: oh une montgolfière, écrire quelques brouillons d’articles pour le blog, de la couture, la suite du rangement de la garde-robe, de la lecture, terminer un livre plutôt moyen, un documentaire sur les sentos sur NHK World, Garden Rescue

Short diary of the week (375)

Lundi: c’est reparti pour une semaine de télétravail, enfin pas tout à fait, je fais une incursion au bureau pour chercher des médias, et le programme de commande est toujours bloqué pour moi, et donc rouler à 30km/h partout dans Bruxelles c’est lent – vraiment lent, une quiche aux chicons fromage jambon, de l’encodage, de la lecture, A house through time, Garden Rescue

Mardi: écrire un texte en compilant des textes plus anciens, les Bahamas, la réunion en visioconférence de la semaine, suite et fin des Bahamas, de la lecture, ce besoin de raconter mon quotidien à quelqu’un mais ne pas vraiment avoir d’interlocuteur et donc répondre à pas mal de stories sur instagram, A house through time – la fin de la seconde saison, Secrets d’histoire sur la Reine Elisabeth

Mercredi: pas trop envie de travailler, mais m’y mettre quand même, et puis découvrir les informations qui me manquaient dans les livrets des disques, et finalement très bien avancer, continuer la lecture de ce pavé-boulet – la fin approche, avoir tous les ingrédients à la maison pour faire une recette japonaise (sauf les shitakés mais je n’adore pas ça et j’avais des champignons), I may destroy you, le premier épisode de la première saison d’Undercover – bienvenue dans un camping limbourgeois

Jeudi: la suite du boulot, la neige qui tombe, m’inquiéter pour ma sortie en voiture obligatoire de tout à l’heure, finalement je n’aurais pas dû m’inquiéter, le rendez-vous chez un nouveau dentiste – l’ancien que j’aimais beaucoup a pris sa pension – mais tout se passe bien, terminer le pavé-boulet, I may destroy you, Undercover, commencer un nouveau roman

Vendredi: congé !, les courses, de la couture, un colis joliment emballé, quelques autres petites courses, de la lecture, I may destroy you, Undercover

Samedi: du rangement et du repassage, de la couture, de la lecture, regarder la neige tomber, Duel at Diablo (Ralph Nelson, 1966)

Dimanche: les journées se ressemblent un peu trop pour le moment, de la couture, du soleil qui n’était pas prévu par la météo, et donc la journée sera un peu différente: du jardinage !, couper des plantes mortes et tailler le figuier, de la lecture, un tajine, soirée jardinage également: Gardener’s World et Garden Rescue

Short diary of the week (374)

Lundi: se remettre au travail, toujours du Bangladesh, l’anniversaire du blog (en fait non, l’anniversaire de l’arrivée sur wordpress – le vrai début c’est un peu plus tard dans le mois), de l’encodage, de la lecture, le début de I may destroy you, Kodoku no gurume, Garden Rescue

Mardi: un sommeil trop léger pour être réparateur, et donc courbatures et légers maux de tête, des corrections, la visioconférence du jour, une courte sortie pour acheter du tissu, un repas improvisé, Nadiya’s American Adventure, Kodoku no Gurume

Mercredi: pas mieux, ce long moment de réflexion pour voir comment aborder ce nouveau sujet, écrire l’introduction, trier des disques, de la lecture, chercher des idées de séries à regarder, reprendre I may destroy you alors que j’avais hésité à continuer – en fait il faut vraiment dépasser le premier épisode, Kodoku no Gurume, regarder avec consternation les nouvelles

Jeudi: de l’encodage d’articles – sans doute une des activités les plus ennuyeuses qui soient – surtout quand c’est à la chaîne, le retour de Country Music – cette fois-ci en version courte en vue d’un article et d’une playlist, la lecture d’une novella de Jim Harrison dans America n°3, I may destroy you, Kodoku no Gurume

Vendredi: et c’est reparti pour des vertiges et des maux de tête, mettre mes notes d’hier au propre, faire mes courses et rencontrer un ami de mon papa, il aurait été vacciné ce lundi s’il avait toujours été là, de la lecture, I may destroy you, A house through time (saison 2)

Samedi: traîner beaucoup, placer les pièces de patron sur le tissu, ne pas me sentir en forme et déprimer un bon coup, me forcer à sortir prendre l’air et marcher un peu, couper une partie des pièces de patron, préparer de la sauce bolognaise pour surgeler, de la lecture, le best of de Gardener’s World (je suis très impatiente du retour du printemps), et puis cette émission qui décrypte les crashs d’avions

Dimanche: de la couture, de la lecture, il fait beau mais je me sens trop molle pour sortir – un de ces moments où il me faudrait une impulsion de l’extérieur, de la cuisine, A house through time, Kodoku no gurume – fin de la saison 2

Short diary of the week (373)

Lundi: le réveil qui sonne, c’est le retour au boulot, avec un passage en vrai pour y faire une série de tâches non compatibles avec le télétravail et pour récupérer une commande, parler avec les quelques collègues présents (5 sur 40 environ), rentrer à la maison, regarder un documentaire en vue d’un article et laisser tomber l’idée (de l’article), réfléchir à d’autres sujets, le retour des coups de pompe, de la lecture, Country Music, avoir du mal à m’endormir

Mardi: reprenons un rythme normal de télétravail, du Bangladesh, terminer le roman en cours, hésiter quant au suivant, Country Music

Mercredi: toujours le Bangladesh, bien avancer – il reste à relire, de l’encodage, de la lecture, de la raclette, Country Music

Jeudi: les courses tôt le matin pour éviter l’affluence, commencer un texte, traîner pas mal, de la lecture, dépecer le repas du soir: un homard – ou la tradition du nouvel an, Bake Off Vlaanderen, entendre les feux d’artifice interdits au loin

Vendredi: une nouvelle année donc !, traîner beaucoup, du rangement et du ménage, préparer la pâte pour une nouvelle fournée de lukken, il fait beau – j’aurais dû prévoir une balade, lancer ce projet qui était dans ma tête depuis longtemps – un nouveau compte instagram fromsaharatobaikal, de la lecture, des sushis maison, la fin de la série documentaire Country Music de Ken Burns (en version longue) – j’ai reconnu plein de choses mais aussi appris plein de nouvelles

Samedi: brrrr j’ai froid ce matin, cette envie de coudre mais attendre les soldes pour acheter la bonne longueur de tissu (je n’ai rien en stock qui convient vraiment), façonner de petits boudins de pâte, cuire les lukken, de la lecture, Nevada Smith (Henry Hathaway, 1966)

Dimanche: écrire des cartes de voeux – activité longuement repoussée et limitée à l’essentiel aka répondre aux personnes qui m’ont écrit, arroser toutes les plantes de la jungle à l’intérieur, de la lecture, j’avais prévu du magret de canard pour ce soir mais je délaisse mes recettes habituelles pour quelque chose de plus japonais – c’était délicieux, Les musiciens de Gion de Kenji Mizoguchi

Short diary of the week (372)

Lundi: de la couture, le retour des maux de tête (depuis hier déjà), de la lecture, deux épisodes de The Queen’s Gambit

Mardi: une nuit agitée, des maux de tête dès le réveil ou presque – et pourtant je suis en vacances, partir et hésiter à faire demi-tour, des vertiges et avoir trop chaud, me dire que le dafalgan devrait commencer à faire de l’effet et continuer ma route, l’opticien très compréhensif prend son temps pour résoudre mon problème de lunettes et me commande gratuitement de nouveaux verres avec lesquels je verrai mieux, mais du coup je dois abandonner mes nouvelles lunettes pour une semaine, ça va un peu mieux entre-temps, mais je reprends quand même du paracétamol et je n’ai plus le courage de faire grand-chose, de la lecture donc, les semences commandées en Angleterre doivent être bloquées quelque part avant Douvres (je m’étais dépêchée de faire ma commande avant le Brexit), une grosse fatigue, la fin de The Queen’s Gambit – une série que j’ai adoré

Mercredi: une très bonne nuit, sentir dès le réveil les maux de tête et les vertiges ainsi que les courbatures, me sentir un peu misérable parce que je sais déjà que la journée ne sera pas très bonne à cause de ça, c’est vraiment une grosse crise cette fois-ci, heureusement le paracétamol soulage un peu ces maux, terminer la robe en cours, commencer le patronage de la suivante – et me poser plein de questions parce que le modèle est fort différent, recevoir le paquet de semences, de la lecture, faire les courses à 19h dans un supermarché qui commence à se vider (les rayons aussi d’ailleurs – je n’ai pas trouvé tout ce que j’avais prévu d’acheter), le troisième épisode de Country Music de Ken Burns autour de Hank Williams, oh mon dieu j’ai gagné quelque chose !

Jeudi: toujours les courbatures et la fatigue malgré une bonne nuit, la météo a de quoi déprimer, déjà que le 24 est un jour compliqué pour moi depuis le décès de ma maman, coudre une première toile pour cette robe en utilisant une taille unique (d’habitude je combine deux tailles différentes) et me rendre compte que cela convient très bien (à part un minime ajustement), difficile de choisir un tissu que j’aime un peu moins parmi tous ces tissus que j’aime beaucoup pour faire un premier essai, de la lecture, recevoir la livraison de ce colis que j’ai gagné, encore de la lecture, improviser un plat à partir de coquilles saint-jacques, commencer le spécial Noël de Bake Off Vlaanderen et trouver ça très nul, zapper un moment sans but et sans rien trouver à regarder, me sentir fort seule, lire encore un peu

Vendredi: un joli lever de soleil, les maux de tête sont toujours là, découper quelques pièces de patron, préparer des choses pour l’apéro, un repas en tout petit comité chez ma cousine et sa fille, et dieu que ça fait du bien de parler toute une après-midi !, rentrer bien après que la nuit soit tombée, l’épisode de Noël de Call the Midwife

Samedi: on dirait que les maux de tête vont mieux – enfin !, tenter de placer toutes les pièces de patron sur le tissu mais c’est trop juste sur 2,5 mètres, choisir un autre tissu mais me laisser le temps de décider, découvrir un appel manqué sur mon téléphone m’annonçant que mes lunettes sont prêtes, faire un aller-retour en ville, je vois beaucoup mieux !, de la lecture, du lapin à la kriek, The Captive (Atom Egoyan, 2014) – ou comment retrouver les ambiances si particulières du cinéaste

Dimanche: c’est tempête !, du rangement et du ménage, ne pas commencer le projet couture pour le moment, de la lecture tout l’après-midi, le quatrième épisode de Country Music