Short diary of the week (472)

Lundi: et c’est reparti pour de très mauvaises nuits, de l’encodage, du tri, une journée qui s’étire en longueur, mon étonnement quand une personne me dit qu’elle n’oserait jamais voyager seule – je ne pensais pas que ce serait son cas – du coup je lance une enquête sur instagram, voir un bout de film en rentrant, et puis la suite et la fin du film après manger: A Tale of Two Cities (Jack Conway, 1935)

Mardi: même avec de l’anxiolytique j’ai mal dormi, du tri de cd, une longue réunion, tenter de me calmer après tout ça, inventer un plat avec ce qui reste au frigo – ce sera une constante pour le reste de la semaine, le début d’un film

Mercredi: ça fait quelques jours que j’ai mal à une gencive – serait-ce l’angoisse ? (en fait j’espère que ce n’est que ça), toujours cette fatigue qui exacerbe mes émotions, il faut vraiment que je fasse attention à ne pas laisser emporter par l’énervement aujourd’hui – ou par une crise de larmes inopinée, il est temps que les vacances commencent, du tri, quelques recommandations de choses à faire pendant mon absence, quelques informations spécifiques pour mon chef, et puis dire au revoir à mes collègues (même si je travaille encore le reste de la semaine ce sera en télétravail), un passage à la pharmacie mais à vrai dire j’ai encore tout ce qu’il me faut (à part les masques que j’aime bien), la suite et fin du film: David Copperfield (George Cukor, 1935) – j’ai mal organisé ma liste: il ne reste que des adaptations de romans du 19e siècle un peu misérabilistes

Jeudi: réveillée par les avions, vent du nord = avions qui passent très bas au-dessus de la maison, un détour par Vanuatu, de la lecture, trouver comment mettre des séries sur mon iPad, me rendre compte que le film que je voulais regarder n’est pas la bonne version et donc laisser tomber, me tourner plutôt vers Good Luck to You, Leo Grande (Sophie Hyde, 2022) et c’était une excellente idée (et une suggestion de Funambuline qui l’a mis dans son top des meilleurs films de 2022)

Vendredi: et bam toute une flopée de mails alors que j’espérais une dernière journée de travail calme, terminer certaines choses et encoder mon message d’absence, une course au Brico où je rencontre une fois de plus comme l’été passé cet ami d’université, commencer un film et l’abandonner à sa moitié: Don’t Worry Darling (Olivia Wilde, 2022): l’histoire était confuse et j’avais vu ce qui m’intéressait: l’architecture moderniste de Palm Springs

Samedi: cela fait quelques jours que je me sens anxieuse – j’imagine que ce ne sera pas mieux aujourd’hui, mais j’ai des choses à faire, le choix des vêtements, ne rien oublier, bref ce moment difficile quand il faut faire sa valise, passer chez les voisins pour quelques recommandations, un des trucs que je voulais faire avant de partir était de terminer ce roman – qui est vraiment pénible sur la fin, une soirée cinéma: Call Jane (Phyllis Nagy, 2022)

Dimanche: une bonne nuit mais avec de drôles de rêves, comment ne pas me laisser envahir par l’anxiété qui ne laisse même pas de place à l’excitation, voilà au moins un but pour cette matinée, mais j’ai encore une série de choses à faire, terminer la valise qui n’est pas trop remplie – c’était le but, le sac que je prends en cabine par contre est bien rempli mais avec les choses indispensables, faire la vaisselle et arroser les plantes, baisser le chauffage, et puis fermer la porte derrière moi

Même si je serai partie trois semaines, j’ai prévu deux articles sur des livres que je publierai en cours de route. Je posterai des photos sur instagram, et si vous voulez lire mes aventures lors d’anciens voyages, c’est sur suasaday.

2 réponses sur « Short diary of the week (472) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.