Short diary of the week (438)

Lundi: fatiguée dès le matin – j’ai dormi plus ou moins convenablement après avoir pris des gouttes de Lysanxia, parler avec des collègues bien abattus – un peu comme tout le monde – en espérant que dans trois mois on aura enfin une réponse, du calypso – toute la journée, est-ce que j’aurais décidé de continuer mon récit de voyage en Andalousie ?, préparer les repas de midi de la semaine, Lady for a Day (Frank Capra, 1933)

Mardi: est-ce que je serais plus ou moins en forme aujourd’hui ?, le calypso – la suite, les conversations avec les collègues, la réunion d’équipe, rentrer et m’effondrer dans la canapé tellement je suis fatiguée, tenter une dernière fois un film des Marx Brothers mais je suis décidément insensible au slapstick

Mercredi: les conversations entre collègues – ce qui ne fait évidemment pas avancer le boulot – je vois déjà que je vais de nouveau devoir interrompre le gros travail en cours sur Trinidad à cause d’autres projets et ça m’ennuie, finalement bien avancer et terminer ce que j’avais prévu, une envie de raclette, King Kong (Merian C. Cooper & Ernest B. Shoedsack, 1933) – même si ça a vieilli ça reste vraiment bien !

Jeudi: le télétravail un jour où il pleut à verse c’est le bien !, des notices sur des disques pour l’article collectif de demain, et voilà le soleil !, de retour à Trinidad, le rendez-vous chez ce nouveau gynécologue – bavard mais bien plus bienveillant – en gros c’est moi qui décide, et pour moi poids c’est tout à fait normal de grossir à cette période mais je peux aller voir une coach/diététicienne si je me sens mieux avec ça, de la lecture, un plat léger après la raclette d’hier, Design for Living (Ernst Lubitsch, 1933) – un pétillant ménage à trois

Vendredi: ce serait bien si je pouvais bien avancer dans mon boulot sur Trinidad – la semaine prochaine sera bien remplie (de films) (et c’est tant mieux), quelques courses en jardinerie après le boulot pour remplacer les clématites qui n’ont pas survécu dans les pots sur la terrasse, terminer un mauvais livre d’histoire, De zaak Alzheimer (Erik Van Looy, Belgique, 2003) – quel thriller !

Samedi: mini grasse matinée – j’en avais besoin !, lire les blogs lecture, du repassage, préparer un gâteau, m’installer dans le canapé pour une après-midi lecture, le (mauvais) film du soir: Hungry Hearts (Saverio Costanzo, 2014)

Dimanche: traîner dans le canapé, coudre une toile pour une nouvelle robe d’été (enfin c’est un vieux patron que j’ai déjà cousu mais avec 10 kilos de moins), du jardinage mais il fait un peu frais dès que le soleil se cache, de la lecture, de la cuisine, Das Testament der Dr. Mabuse (Fritz Lang, Allemagne, 1933)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.