Le chant de Celia

Lee Maracle, Le chant de Celia: j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce roman, je ne comprenais pas trop où l’auteur voulait en venir avec cette histoire un peu fantastique de serpent à deux têtes et de vison qui observait les vivants, entrecoupés de chapitres à propos de bûcherons. J’ai failli abandonner, mais j’ai persévéré parce que c’était une lecture commune. Parfois, un roman reste pénible jusqu’au bout, ici, j’ai été subjuguée. Après ces premiers chapitres qui donnent l’impression qu’on lit un roman sans queue ni tête, l’histoire se centre sur Celia qui vit dans une communauté nuu’chalnulth, sur la côte du Pacifique du Canada, près de Vancouver. Elle a un don de voyance mais elle ne sait pas trop comment l’utiliser; elle porte le deuil de son fils qui s’est suicidé. L’histoire prend forme autour de cette communauté, et d’un événement en particulier qui la bouleverse, remettant en question leur vie actuelle et les replongeant dans les traditions ancestrales.

C’est un roman exigeant, surtout au début, mais une fois qu’on est plongé au coeur de l’histoire, on comprend mieux où Lee Maracle veut en venir. C’est un roman sur une communauté autochtone qui a perdu les liens avec les ancêtres et qui renoue avec eux. C’est aussi une réflexion sur la société d’aujourd’hui, régie par l’homme blanc, et sur la possibilité de vivre différemment. Comme je le disais plus haut, j’ai eu beaucoup de mal au début (et je me demande toujours à quoi servent ces chapitres sur les bûcherons, mais peut-être que je n’ai pas fait assez attention dans ma lecture), mais j’ai refermé le livre avec l’impression d’avoir lu quelque chose d’important, de violent mais de très beau aussi.

Une idée piochée chez Marie-Claude, et lue de concert avec Ingannmic (et Electra qui nous rejoindra plus tard).

11 réponses sur « Le chant de Celia »

    1. Ce n’est sans doute pas le livre le plus facile d’accès dans le genre, mais il en vaut la peine. Sinon je te conseille Richard Wagamese (il y a plusieurs articles sur mon blog).

  1. Même parcours en effet ! Et je n’en ai pas parlé dans mon billet, mais je n’ai pas compris ce que venait faire dans le roman le chapitre avec les scientifiques -?- qui discutent à propos de l’ombre entrevue sur un film !!
    Sinon, une 2e partie complètement envoûtante, oui, et un beau portrait d’une communauté déchirée entre la perte de son passé et la nécessité de s’adapter au présent.

  2. Autist Reading dit :

    Cette façon de faire « parler les esprits » m’évoque Toni Morrison. Je me souviens qu’à la lecture de The Bluest Eye, j’étais complètement perdu au début…

    1. Je ne sais trop quoi dire, je n’ai lu qu’un roman de Toni Morrison et ça remonte à trop longtemps pour m’en souvenir. Mais peut-être que quelqu’un d’autre a pensé la même chose ?

  3. Comme quoi, la persévérance peut avoir des bienfaits 😅 J’ai eu le même mal que toi à pénétrer dans ce roman. L’impression de patauger, de ne rien comprendre, jusqu’à ce que la limpidité apparaisse. J’avais abandonné son premier roman, Le chant du corbeau, à cause d’un début nébuleux. Je n’avais pas persévéré. Mais après la lecture complète du Chant de Célia, j’ai réacheté le fameux Chant du corbeau, espérant qu’après un début mystérieux, viendra l’éclaircie. Parce qu’au final, j’accepte, avec cette auteure, de ne pas tout comprendre et de me laisser happer par ce que je comprends.

  4. flyingelectra dit :

    ravie que tu aies aimé et persévéré ! oui elle a un style particulier et je sais que le Caribou a eu bien du mal avec l’autre roman que j’ai lu d’elle. Oui, je vais le lire bientôt. Mais après les Misérables et une semaine compliquée au travail, je n’ai pas lu une seule ligne .. j’ai enfin repris ce week-end !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.