Searching for the wrong-eyed Jesus

Documentaire road-movie qui suit le chanteur Jim White à travers le Sud profond des Etats-Unis, entre églises, prisons, marais, bars et mines, à la recherche de lui-même et de cette région, où tout est blanc ou noir, paradis ou enfer, drogué ou illuminé par Dieu. Pas de milieu possible entre tout ça… Plein de belles images, mais aussi des images marquantes comme celle de la transe des fidèle de l’église pentecôtiste. Plein de musique aussi, gospel, country, blues… Lee Sexton au banjo, racontant que toute sa famille jouait de cet instrument… Harry Crews passant par là… (pas mal d’extraits sur YouTube).

https://i0.wp.com/www.lovefilm.com/lovefilm/images/products/5/54425-large.jpg

Une élection américaine

Les dernières élections américaines n’ont pas été faciles à comprendre, le monde des travestis non plus. Loo Hui Phang et Philippe Dupuis essaient d’expliquer les deux dans un livre mi-récit, mi-bd. Ils racontent leur séjour à Tucson, bastion démocrate, à la veille des élections de 2004. Ils parlent des préparatifs, de la campagne, des problèmes qui ont eu lieu en Floride lors des élections précédentes et puis au détour d’une soirée, des bars où des drags queens font leur numéro. Et puis au fil des pages, on découvre aussi les travestis mexicains, assez différents des leurs homologues américains.
Quelques détails choquants: pour aller voter aux Etats-Unis, il ne faut pas présenter de papier d’identité. Il suffit d’être inscrit sur une liste d’électeur… mais y sont aussi inscrits des gens qui sont décédés entretemps… Autre histoire: en Floride, les bureaux de vote étaient surveillés de très près par la police, sur ordre des républicains. Ils espéraient ainsi que les afro-américains (démocrates, d’habitude) qui avaient quelque chose à se reprocher n’iraient pas voter de peur de se faire arrêter.
Chaudement recommandé, en attendant les élections suivantes…