Short diary of the week (151)

Lundi: me réveiller juste quelques secondes avant le réveil, bruine, marre de porter les mêmes vêtements depuis octobre passé, je n’aime pas les visites à l’improviste ni qu’on me quémande un gin tonic, Hell on Wheels, The Knick

Mardi: très bien avancer dans le boulot, une commande de tissus, trop chaud dans mes vêtements d’hiver – euh de mi-saison, The Great British Sewing Bee

Mercredi: un peu d’exercice physique, la journée du bip bip, partir plus tôt vu que je n’arrive plus à travailler, des pré-soldes au prix des soldes – bref deux nouveaux soutien-gorges, The Knick, The Americans

Jeudi: mes tissus sont arrivés ! me rendre compte que j’ai oublié de remplir ce short diary depuis mardi et creuser ma mémoire, un dérapage total, des fournitures de couture, The Knick, The Americans

Vendredi: rien de fort différent aujourd’hui, un gros coup de pompe en rentrant, The Knick, The Americans

Samedi: réveillée tôt, et c’est tant mieux: les ouvriers sont là dès 8h45, oh c’est pas ça – ils se débrouillent tous seuls, choisir mes repas du w-e – dont une recette indienne, recopier et découper un patron, découper le tissu et coudre les pinces, j’espère que ce ne sera pas trop petit !, envie de frites, The Knick – fin de la seconde saison et une conclusion pour tous les personnages qui laisse entrevoir la fin de la série (en fait non, des saisons 3 et 4 sont prévues mais avec un autre arc narratif), les yeux fatigués

Dimanche: le ménage et le pliage de linge c’est du sport aussi – non ?, une averse, sortir avec l’éclaircie et faire un peu défrichage au jardin, me retrouver avec des marques de terre partout sur les jambes, un court moment de couture, terminer enfin ce gros bouquin commencé en décembre, tentative de cocktail avec la liqueur de rhubarbe – ce n’était franchement pas génial, Indian Summers – saison 2, The Americans

Short diary of the week (149)

Lundi: pas beaucoup d’enthousiasme ce matin, une journée fort molle en fin de compte, ne pas pouvoir résister et acheter 4 livres au lieu des 2 prévus, le quartier est en cours de bouclage pour le match sur grand écran (pffff), demander des infos pour un nouveau macbook pendant l’averse, Trapped – deux épisodes, The Great British Sewing Bee, terminer mon livre malgré l’heure tardive

Mardi: mardi devient presque Madrid quand on l’écrit mal, vallenato est le thème du jour, une sortie qui me tente beaucoup lundi prochain, Trapped – suite et fin et pas plus enthousiaste que ça – encore une enième série de meurtre

Mercredi: l’événement de demain est annulé pour cause de pluie, vivement d’ailleurs que ça s’arrête, beaucoup moins d’énergie qu’hier au travail – c’est comme ça !, An – Les délices de Tokyo – un très beau film qui aborde des sujets douloureux sous ses airs légers

Jeudi: un grand soleil – mais pour combien de temps ?, des envies de tissus – c’est récurrent, m’énerver un peu, un repas avec le contenu du frigo et du surgélateur, The Knick – début de la saison 2, The Americans

Vendredi: tiens il n’est de nouveau pas là, choisir la musique pour un teaser: un morceau classique et évident ou justement quelque chose de plus inattendu ?, il est 15h30 et je n’ai pas l’impression d’avoir avancé dans le boulot – la faute aux mails et aux commandes et aux multiples bricoles à faire, The Knick, The Americans, commencer un nouveau livre

Samedi: réveillée tôt avec de vagues maux de ventre, apercevoir le soleil pendant 30 secondes, ce bout de route est si beau – sauf quand on suit une bétonneuse, quelques plantes mais surtout des pierres – encore, parler voyages avec mon papa qui me propose l’Ethiopie, des klaxons au loin – pas besoin de regarder le résultat, un plat très moyen, D’Ardennen – un beau film flamand

Dimanche: il faut donc que je fasse du sport à la maison maintenant que les cours de zumba sont interrompus pour l’été, entre les lessives et le pliage de linge la matinée est vite terminée, finir la robe Frida pour me rendre compte qu’elle doit être retouchée dans le dos – ce sera pour plus tard, attacher des plantes, ranger la terrasse, planter palmiers et bananiers près du bassin, me battre avec le pot d’un palmier, m’écrouler sans énergie, The Knick, The Americans, dodo