Short diary of the week (246)

Lundi: une nuit un peu agitée mais j’ai vécu bien pire, enfin une journée entière pour travailler sur Cuba !, cette robe a toujours du succès et c’est aussi une de mes favorites, profiter du jardin toute la soirée

Mardi: une journée coupée en morceaux à cause de deux réunions, rentrer bien à temps pour repartir très vite, une première signature – vivement le mois d’août pour la seconde, The Good Fight – fin de la seconde saison qui annonce une troisième qui pourrait bien être passionnante, The Americans – quel suspense !

Mercredi: quelques insomnies, du tri de cd qui avance pas mal, envie de faire la sieste, avancer quand même dans le boulot, l’avocat dont je parlais la semaine passée est resté dur, lire au jardin jusqu’à l’apparition des moustiques, envie de finir mon livre mais il me reste juste un peu trop de pages

Jeudi: plein de rêves bizarres, pourquoi est-ce que je ne peux pas lire au bureau ? en fait je pourrais mais ma conscience ne me le permet pas, Cuba donc, envoyer un premier mail pour un futur grand voyage, youhou la fenêtre donnant sur le jardin est réparée, The Americans – la fin d’une série qui monte en puissance au fil des années, terminer mon roman au jardin et commencer le suivant

Vendredi: commencer la journée par une réunion (et ne pas être tout à fait d’accord avec une partie), les trucs du vendredi, il fait plus froid que je ne le pensais avec cette pluie, le week-end !, Milieu (Daniel Faure, 2015) – un documentaire très contemplatif sur l’arrivée d’un typhon à Yakushima, Gardener’s World – sans m’endormir !

Samedi: me dépêcher pour faire les courses avant la foule, et puis maintenant je fais quoi ?, réfléchir au nouveau projet couture, oh mais c’est juste parfait – reste à prendre la décision, et c’est parti pour le BWSF, en profiter pour goûter des choses peu connues: mezcal, pisco, cachaça, rhums de Madère… et passer une belle et longue après-midi en bonne compagnie, ne plus avoir beaucoup d’énergie pour le reste de la soirée et regarder des bêtises à tv

Dimanche: une nuit agitée, de la zumba, me battre avec des bambous qui tout d’un coup sont devenus invasifs, me retrouver complètement trempée de sueur et me dire qu’il est temps d’arrêter, une douche rapide puis de la lecture, inaugurer le tout nouveau mini barbecue Joya et être très contente du résultat, profiter encore un moment du jardin

Short diary of the week (168)

Lundi: une journée de repos !, promenade dans Saint-Jacques, le soleil qui se montre, une superbe vue, la terrasse idéale au calme loin du centre, manger et boire, retour vers le centre après quelques heures à ne rien faire, une visite rapide de la cathédrale, dire au revoir à Katrien, sieste, un dîner de tapas et de steak tout simplement délicieux, tenter d’aller dormir plus tôt mais mal dormir

Mardi: réveil très matinal, un avion, une escale à Barcelone sous la pluie, un second avion, un long trajet en bus, retour dans une maison très froide, la satisfaction d’avoir passé une excellente semaine, un repas avec des choses venant du surgélateur, Masters of Sex, Anthony Bourdain Parts Unknown au Sichuan et à Chengdu avec un apparition de Fuschia Dunlop

Mercredi: ce n’est pas encore aujourd’hui que j’aurai récupéré, raconter beaucoup, une certaine énergie malgré la fatigue, il paraît que j’ai l’air radieuse, une envie de spaghetti bolognaise, Timeless, Anthony Bourdain Parts Unknown à Londres juste après le Brexit et avec une apparition de Nigella Lawson

Jeudi: enfin plus ou moins reposée, ce moment quand on lit un livre où tout s’éclaire sur un sujet particulier, procrastiner c’est bien mais le faire c’est mieux – au moins la moitié du boulot, il y a encore quelques tomates au jardin, Timeless, The Americans

Vendredi: terminer des choses mais la liste est trop longue, trouver quand même de la motivation enfouie quelque part, avocat et scampis – un duo gagnant, l’albariño n’est pas aussi bon en Belgique, The Americans – deux épisodes

Samedi: une demi-heure dans un Ikea encore vide: une lampe et une étagère, bien plus de temps chez AS Adventure: un pantalon de voyage et des sandales tout confort – par contre pas de pantalon large d’été – c’est vrai que ce n’est pas la saison et la mode est aux pantalons ultra-slim, apporter tous les journaux à mon papa et apprendre qu’il ne lit plus de livres – ce qui me rend triste, monter l’étagère – c’est beaucoup mieux pour mettre la mini chaîne, retracer la patron du pantalon, me dire qu’il vaudrait mieux coudre une seconde toile, tenter de lire mais ne pas réussir à me concentrer, Unconquered (Cecil B. DeMille, 1947) ou une grande fresque en Technicolor

Dimanche: enchaîner diverses activités, un épisode de TBBT en pédalant, lessive, montage de lampe, rangement, couture – ah mais ça met plus de temps que prévu, tester la nouvelle lampe en lisant dans le canapé, un dvd avec un film en VF ? – non je ne peux pas, The Americans – fin de la saison 4

Short diary of the week (166)

Lundi: un chat roux qui m’observe du haut du mur – entouré de végétation, lire dans Quiet que les introvertis n’aiment pas le small talk, me retrouver à parler du filtre à eau avec mon chef, rentrer en faisant mentalement une liste de choses à faire, quatre choses donc, mise en place du projet big bang, Masters of Sex, une grosse crise de jalousie

Mardi: laisser passer un métro – ça commence à me gonfler vraiment, pas très réveillée, deux conversations que je n’avais pas envie d’avoir: sur mon célibat et sur mon travail, m’enfermer dans mon bureau, sentir un mal de tête qui s’incruste de plus en plus, de même que des courbatures, lancer malgré tout le programme big bang, The Big Bang Theory saison 1 – épisode 1, manger peu et lutter contre des envies de plus, Agent Carter, The Americans, le mal de tête s’était atténué mais revient en force

Mercredi: une sombre journée au point de vue météo mais le moral va bien, juste quelques angoisses que je partage avec un collègue, j’apprécie sa compréhension, envie de bouger, faire quelques courses, la fin de la troisième saison de Halt and Catch Fire – moins excitante que la 2 mais plus profonde et annonciatrice d’une fantastique saison 4 (je l’espère !)

Jeudi: mon humeur qui se dégrade à l’approche du travail, ce moment d’hésitation dans le métro où j’ai failli faire demi-tour, ce n’est pas tant le travail en lui-même qui me dérange en fait mais mes inquiétudes par rapport à ce que je dois faire ou pas la semaine prochaine, une après-midi sans énergie, Timeless – début de la saison 1, The Americans, terminer un roman

Vendredi: tenter de m’imposer entre deux personnes prenant de la place dans le métro – l’une comprend vite et se ramasse un peu sur elle-même – l’autre pas du tout, difficile de travailler quand ça bloque tout le temps, envie d’être ailleurs, Timeless, The Americans

Samedi: une expérience – j’aurai tenu jusqu’à 11h, du linge à plier, tri dans mes robes – plier ces jolies créations de Mademoiselle Jean dans lesquelles je ne rentre plus mais ne pas me résoudre à les donner, de la couture – une jupe en un peu plus de deux heures – il manque juste un ruban que je n’ai pas en stock et qui n’était pas indiqué dans les fournitures du patron, de la lecture, une tentative d’okonomiyaki mais sans chou, pas mal mais bien trop copieux, Fury at Furnace Creek (H. Bruce Humberstone, 1948) – un réalisateur et des acteurs inconnus mais quelle scènes de poursuite – sans musique, The Americans, la lune éclaire toute la maison

Dimanche: constater que l’expérience a porté ses fruits – mais pour combien de temps ? (-1 kilo ce matin), ces morceaux de la zumba qui me restent dans la tête comme de fameux earworms, mettre à jour les mac pendant que je plante les derniers bulbes de tulipes et d’alliums, lire au jardin (ce sera vraiment la dernière fois, je pense), exécuter mille et une petites tâches nécessaires, un cocktail au mezcal et une jolie photo, premier plat de gibier avec une sauce aux mûres et au sloe gin (merci au magazine BBC Goodfood), The Americans – deux épisodes parce qu’il y a un certain suspense au milieu de la saison 4

Short diary of the week (153)

Lundi: un sommeil agité à cause de la chaleur ou parce que c’est le retour au travail ?, des piqûres d’insectes qui me démangent, une journée qui se passe – le travail qui avance, de l’avancement aussi pour ma cascade !, Hell on Wheels, The Americans

Mardi: bien dormi mais fatiguée au réveil, argh non ! je suis sûre que cette balance ment !, terminer la pile de disques, un rendez-vous professionnel à l’extérieur, éviter la pluie, Indian Summers, The Americans

Mercredi: toujours aussi molle au réveil, organiser les choses autour de l’Italie, la suppression de la pointeuse serait positive mais pas spécialement pour moi – j’aurais trop de sentiments de culpabilité (mais tant de temps libre en plus !), une courte escapade près du canal: épices indiennes et tissus, un repas avec le contenu du frigo, Indian Summers, The Americans

Jeudi: des nuits quelque peu agitées avec des rêves bizarres, découvrir que la banque a des horaires d’été qui ne m’arrangent pas du tout, une séance photos, Indian Summers, The Americans

Vendredi: je ne finirai jamais tout ce qui est à terminer – même pas la semaine prochaine, ne pas vouloir parler de ce qui s’est passé, abandonner et partir plus tôt pour aller à la banque, au moins à la maison des choses sont terminées, un délicieux vin blanc, Indian Summers, The Americans

Samedi: commencer la journée en me faisant un torticolis sous la douche – changeons donc les projets de la journée, auto-cadeau de nouveaux rhums, boire du champagne chez mon papa, lire au jardin, préparer un sirop de cannelle et une liqueur d’hibiscus, la fin de la seconde saison de The Americans

Dimanche: réveillée très tôt (comme les petits enfants impatients de recevoir leurs cadeaux), quelques menus travaux de jardin avant d’attaquer les plus grands, interrompue dans mon élan par le coup de fil interminable de ma tante – un long monologue, déplacer 60kg de pierres, planter les dernières plantes achetées début mai, une douche rafraîchissante, l’avantage des mugs tiki c’est qu’on peut déjà boire le cocktail tout en faisant les photos, une sauce à l’orange très réussie, lire au jardin en observant d’un coin de l’oeil les avions décoller et avec les doux sons de ma nouvelle cascade, donc oui j’ai fêté mon anniversaire toute seule – je n’avais pas envie de prendre des initiatives

Short diary of the week (150)

Lundi: du mal à démarrer ce matin, et hop les problèmes commencent (et les personnes pour les résoudre sont en congé), une des personnes en congé me contacte pour tenter de résoudre le problème, un coup de pompe phénoménal qui dure jusqu’en début de soirée, profiter de cette heure de battement pour réajuster la robe Frida, réussite après deux tentatives, ressortir sous la pluie pour une soirée assez spéciale, mariages de légumes et de cocktails dont les goûts sont totalement hors de ma zone de confort – intéressant cependant, et puis une compagnie improvisée mais très agréable, rentrer tard et dans la précipitation pour ne pas rater un des derniers métros

Mardi: une nuit bien trop courte, rhâââ ce nouveau livre tant attendu !, des disques – comme d’habitude, enfin pouvoir feuilleter ce livre à l’aise, Hell on Wheels, The Great British Sewing Bee

Mercredi: chaud ou froid aujourd’hui ?, zut j’avais oublié cette réunion, passer l’après-midi à tenter d’écrire un texte de blabla – vraiment pas mon fort, prendre un tram qui se traîne, un Chardonnay en terrasse, découverte du Maru – excellent restaurant coréen, raviolis et tempuras, barbecue, crêpe/beignet, y rester pour boire un dernier verre – l’excellente Punk IPA de Brewdog, courir pour le bus, rater le métro, arriver à destination et voir ce rang de policiers sur le quai juste à la fin du match diffusé sur écran géant, me faire agresser verbalement parce que je « tire la gueule alors qu’on a gagné » – oui mais non

Jeudi: chaleur dès le matin, averse et orage au loin, soleil, salsa colombienne, prévoir un plat et changer en dernière minute, orages et pluie, The Americans – deux épisodes, fin d’un bouquin – début d’un autre

Vendredi: ah zut je ne pourrai pas lire mon bouquin ce matin ! (la lecture dans les transports matin et soir est devenu un moment important de la journée, surtout le matin, c’est un peu la carotte qui me fait avancer), voiture donc avec plein de chansons pop-rock anglaises, peu de monde au bureau, zut le supermarché fait grève aussi, un repas avec le contenu du frigo, The Americans – fin de la saison 1 – je commence enfin à accrocher

Samedi: de violentes crampes au ventre au milieu de la nuit, pas très forme ce matin, arrivée d’ouvriers pour mon entrée, rangement, thé et ballade en ville, le shopping ne m’intéresse plus vraiment: je n’ai acheté que de la nourriture ! (et un rouge à lèvres), Spotlight – pas mal mais quelques longueurs

Dimanche: une violente insomnie avec des pensées parasites impossibles à taire, finalement me rendormir, déprimer complètement à cause de la météo, essayer de ne pas penser à ma vie passée pour ne pas empirer la déprime, remettre toutes les plantes à leur place sur la terrasse après le nettoyage, commencer et terminer une jupe Alice, lire au chaud sous une couverture, poulet aux olives, The Knick, The Americans – début de la saison 2, m’endormir et ne plus rien entendre

Short diary of the week (143)

Lundi: les nausées du lundi matin, cette courte semaine me met en joie, une journée qui se passe avec ses hauts et ses bas mais sans remous, The Good Wife, The 100, Masterchef

Mardi: aaah ce soleil !, être tentée par de nouveaux livres de cuisine alors que j’en ai déjà tellement – mais pas sur la Birmanie, ce mal de gorge qui s’intensifie, un repas avec le contenu du frigo – peut-être dois-je lancer une rubrique « everyday cooking » ?, The Americans, China Beach

Mercredi: c’est officiel: j’ai mon premier rhume de la saison !, j’ai compris pourquoi ce patron semblait bizarre: j’avais inversé une des pièces, jardinage au soleil, lecture au soleil, ces saucisses au jalapeño sont bonnes mais ne piquent absolument pas, The Leftovers – saison 2, The 100, Masterchef

Jeudi: réveillée tôt mais ce n’est pas plus mal, couture ! la nouvelle toile du haut a l’air de m’aller, pour la jupe cela ne devrait pas poser de problème, le tout en écoutant Mark Lanegan, tenter d’attacher le rosier grimpant sans qu’il ne m’attaque, match nul: il me faut une autre échelle, suite des travaux de jardin et rangement de la terrasse, ce gros livre est enfin terminé, un cocktail à la tequila pour Cinqo de Mayo, Ennemi Public – premier épisode, Masterchef

Vendredi: dépêchons-nous pour faire les courses avant l’envahissement du supermarché !, ce qui me laisse une heure de couture ce matin, tondre la pelouse, chercher une place pour chacune des plantes et commencer à les installer, dieu que j’adore lire au jardin quand il fait si bon, suite à un cafouillage mon plat de ce soir sera belgo-thai: asperges et lotte au lait de coco et condiments asiatiques, The Americans, The 100, Masterchef – la finale

Samedi: excursion dans le Bravant Wallon pour acheter le bassin et la pompe, aller chercher ma commande de livres, lecture à l’ombre, commencer à creuser un trou en plein soleil, lecture pour me reposer, premier barbecue de l’année, profiter de la soirée dehors, quelques gouttes de pluie, Ennemi Public

Dimanche: dernier jour de congé – dommage, il fait chaud pour la zumba !, il fait trop chaud pour creuser ce trou en plein soleil – mais ça a quand même un peu avancé, finir deux livres sur le rhum, continuer mon roman mais trop de pages encore pour le terminer, rester un moment au jardin en soirée et écouter les perruches, China Beach, The 100, terminer cet agréable long w-e avec un rhum de l’Ile Maurice