Short diary of the week (124)

Lundi: c’était vraiment le réveil ? ah oui – zut j’étais au milieu d’un rêve, yeah c’est le solstice !, la semaine s’annonce très vide au niveau des présences au bureau, un repas rapidement préparé avec les restes d’hier, The Affair – fin de la saison 2 pour une série qui m’a sérieusement énervée: Noah devient un crétin fini et ce que j’aimais – l’ambiance de Montauk – n’y est quasi plus, The Good Wife – fin de la saison 6 – une saison moins bonne que les précédentes et qui aurait pu être raccourcie de quelques épisodes, un état d’excitation sans raison

Mardi: et donc un mauvais sommeil, changements de plans pour la soirée, cette impression en sortant du bureau qu’on est au milieu de la nuit, rendez-vous dans un café trop bruyant avec le Hit Connection 1984 en bande-son, un menu à l’Izakaya: entrées, salades, sashimis, yakitoris et glace au matcha – le tout délicieux, une longue conversation sur le Japon, le retour en tram et métro

Mercredi: et donc des problèmes à m’endormir après ce bon repas et une nuit agitée, en apprendre encore plus sur la mauvaise foi d’un collègue, partir un peu plus tôt et décider de faire un bout du chemin à pied, profiter de l’ambiance du soleil couchant, trier quelques photos – encore, un curry thaï-indien-chinois avec ce qui traîne dans le frigo, Masterchef The Profesionals

Jeudi: une ambiance irréelle avec des transports vides et quasi personne au bureau, ce sentiment de solitude – sauf qu’en y réfléchissant bien je l’ai un peu cherché, qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour trouver du réconfort ? peut-être justement ne pas en parler et penser à autre chose ? et en effet ça fonctionne !, un bon cocktail, des coquilles st-jaques et des scampis, The Good Wife saison 7 et la finale de Masterchef The Professionnals avec mon favori qui gagne

Vendredi: l’idée c’est d’avancer dans le tri des photos pour terminer au plus vite, couture: le corsage devant n’a pas la même longueur que celui du dos et je n’arrive pas à trouver mon erreur – de toutes façons, il est trop court donc il faut modifier, lecture, Doctor Who – l’épisode de Noël avec le retour de River Song, un délicieux repas, Call the Midwife – l’épisode de Noël qui évidemment fait pleurer, The Good Wife

Samedi: m’extraire du lit avant que je ne me rendorme, lessive, courses pour moi et mon papa, passer un moment chez lui, c’est frustrant parfois: un pas en avant – deux en arrière, je m’explique: il y a deux mois il envisageait de déménager dans un lieu plus approprié – aujourd’hui il ne veut plus en entendre parler même quand je lui parle des longues listes d’attente, lecture, un cocktail aux litchis, steak grillé sauce ponzu – un nouveau classique, Downton Abbey – la fin – c’était devenu un plaisir presque coupable, The Good Wife

Dimanche: du ménage bien nécessaire dans la salle de bain, fin du tri des photos – reste à les intégrer dans les billets correspondants, de nouvelles photos en prévision de billets sur The Lady From Canton, découpage et couture, décalquage d’un patron ancien dans le but de le mettre à ma taille – il faudra sans doute ajouter 10cm de longueur en haut du buste !, lecture, un autre cocktail au litchis, du gibier en repas, Jessica Jones, The Good Wife, et une semaine de congé dès demain !

Short diary of the week (121)

En cette magnifique journée de lundi, j’ai été chercher ma tant convoitée carte de riverain pour la voiture (admirez les tonnes d’ironie de ma phrase !). Au boulot, c’est la routine et c’est un peu ennuyeux; je voudrais recommencer à travailler au grand projet mais je dois d’abord éliminer les tâches urgentes. Deux épisodes de The Good Wife un peu moins bons mais il est impossible de garder le même niveau tout le long d’une saison. A partir de demain, je recommence ce short diary avec des bribes d’information sans trop de ponctuation.

Mardi: mon sommeil est à nouveau fort troublé – sans raison apparente, et donc ma carte de crédit est bloquée jusqu’au 10 ? – ça ne va pas être possible, distraction quand tu nous tiens, parler des ego surdimensionnés, une idée lumineuse pour égayer l’hiver ? (j’en reparlerai peut-être – j’en ai reparlé), The Good Wife, Masterchef The Professionals

Mercredi: réveillé en sursaut par des maux de ventre, me rendormir, heureusement c’est passé, un meilleur niveau de concentration même si les distractions ne sont pas loin, à croire que c’est un petit jeu pour certains de toujours tout remettre en question – le tout plein de mauvaise foi évidemment, maux de ventre à nouveau, The Good Wife, Masterchef The Professionals avec quelques super incapables (un chef qui ne sait pas préparer une mayonnaise ?)

Jeudi: un peu nerveuse, juste un kyste bénin (le même que l’année passée) dans le sein gauche et un follicule bénin sur l’ovaire gauche, une concentration à nouveau partie très loin, mais faites-la taire ! – sa chanson puis son blabla dans son gsm, The Good Wife – fin de la saison 5, Masterchef The Professionals

Vendredi: une journée saucissonnée, Auderghem-Schuman-Ottignies-Louvain-la-Neuve-Ottignies-Schuman-Auderghem ou trois heures de trajet avec temps d’attente compris parce que soit je suis arrivée trop tôt soit mon train était en retard soit je l’avais juste raté et le suivant était une demi-heure plus tard, au milieu de tout ça la présentation s’est bien passée (une impro de 10 minutes) et le concert-rencontre était intéressant, le sentiment d’avoir perdu beaucoup de temps quand même, zut il ne reste vraiment plus beaucoup de scampis pour mon repas – et l’avocat est toujours dur comme de la pierre, The Affair, The Good Wife – saison 6

Samedi: attendre sur le parking du Delhaize qu’une place se libère, être heureuse de l’enthousiasme face à mon Winter Cookbook Challenge, couture, tri de photos, préparation d’une première recette, un cocktail qui marie bien le jus de cranberry – à refaire dans le verre approprié, The Affair, Doctor Who – oh Clara ! oh Doctor !

Dimanche: une séance de zumba où je n’ai pas trop d’énergie – j’ai faim !, les photos de Nikko sont longues à trier, couture – il reste l’ourlet, le Mont Fuji c’est plus rapide, The Affair, The Good Wife

The Affair (Random remarks about…)

Série produite par Showtime, The Affair raconte la relation extra-conjugale entre Noah, père de quatre enfants et écrivain, et Alison, dont l’enfant unique s’est noyé quelques années auparavant, sur l’île de Montauk, pendant les vacances d’été.

  • le décor et les paysages du nord-est des Etats-Unis sont un changement rafraîchissant par rapport à la Californie. La météo changeante a clairement été un souci par moments, ce qui ce voit dans certains raccords de plans.
  • la mer est assez présente, ce qui a tout pour me plaire
  • la mer en hiver, j’aime aussi
  • le premier épisode se termine par la superbe chanson de Johnny Cash et June Carter Cash, Jackson
  • je hais par contre la chanson du générique, criée/déclamée par Fiona Apple
  • Dominic West m’a toujours laissée indifférente dans The Wire, idem ici. Je ne supporte toujours pas Maura Tierney (E.R.) mais heureusement on ne la voit pas trop (au début). A la fin, elle m’a fatiguée avec ses mêmes moues
  • la grande idée de la série est d’avoir les points de vue de la femme et de l’homme. Cela pose aussi la question de la mémoire et des interprétations différentes.
  • autant j’ai aimé les 5 premiers épisodes autant la suite ne m’a pas autant touchée
  • l’histoire de la famille Cole est particulièrement embrouillée
  • je suis même carrément déçue par la fin, comme si elle avait été réécrite en prévision d’une deuxième saison. Est-ce que vous pensez la même chose ?