Nouvelles Chines, nouveau cinéma

Bérénice Reynaud, Nouvelles Chines, nouveau cinéma: mon intérêt retrouvé pour le cinéma me fait ressortir de ma bibliothèque des livres achetés il y a longtemps, comme celui-ci datant de 1999. Bérénice Reynaud y passe en revue les cinémas de Chine, de Hong Kong et de Taïwan des années 1980 et 1990. En Chine, c’est la grande période de la Cinquième Génération avec Zhang Yimou ou Chen Kaige, entre autres, qui font des films très esthétiques. Hong Kong voit apparaître des stars comme Maggie Cheung ou Chow Yun-Fat, des films d’action de John Woo et Tsui Hark, mais aussi Wong Kar-Wai. A Taïwan se démarquent Edward Yang et Hou Hsiao-Hsien. Le texte est essentiellement composé d’une description de films clés, et à la longue, c’est un peu lassant de retrouver le même schéma chapitre après chapitre, mais il reste intéressant pour appréhender cette période qui était vraiment bouillonnante de nouveautés dans les trois pays (et ça me fait une belle liste de films à voir). C’est un livre qui complète The Chinese Cinema Book que j’ai lu il y a quelques semaines et j’ai encore quelques autres livres anciens (mais jamais lus – à une époque, j’achetais ce genre de livre, les feuilletais et les rangeais dans ma bibliothèque) et nouveaux sur ma PAL sur le même sujet, dont un très court sur le cinéma chinois (de Chine uniquement) des années 2000 (la chronique suivra).

Bérénice Reynaud, Nouvelles Chines, nouveau cinéma, Editions Cahiers du Cinéma, 1999, 319p.

The Chinese Cinema Book

Song Hwee Lim & Julian Ward (et différents auteurs), The Chinese Cinema Book: dans cette collection éditée par le British Film Institute, j’avais déjà lu The Japanese Cinema Book mais je n’avais pas écrit de notice à cause de la complexité et de l’académisme de ce livre. Celui-ci est très différent, bien plus digeste et très instructif sur les cinémas chinois. Parce qu’il ne s’agit pas juste du cinéma de la Chine, mais bien de tous les pays où on parle chinois: Hong Kong, Taïwan, mais aussi Singapour, la Malaisie… et cette « transnationalité » m’a vraiment intéressée vu que je ne l’avais pas vraiment réalisée avant. Les différents auteurs racontent l’histoire de ce cinéma (et du documentaire) mais s’attardent également sur certains thèmes (les films d’action, le genre, les stars…). Je pourrais en dire beaucoup plus mais ma notice restera courte – le mieux c’est de lire le livre s’il vous intéresse. Quant à moi, il ne me reste plus qu’à voir ou revoir les films et à lire d’autres livres sur le sujet.

Song Hwee Lim & Julian Ward, The Chinese Cinema Book, British Film Institute, 2020