Une histoire des sexualités

Une histoire des sexualités, sous la direction de Sylvie Steinberg: j’aurais pu lire les livres de Michel Foucault sur le sujet, mais je cherchais un ouvrage plus récent, et plus résumé. Une histoire des sexualités est découpé en différentes parties, suivant l’histoire depuis l’Antiquité, écrites par divers spécialistes de la question, et dresse le portrait des sexualités au cours des âges. Cela parle de mariage, de relations hommes-femmes, mais aussi d’homosexualité et de viols, et bien plus. Entre les chapitres, le ton reste homogène malgré les auteurs différents et le texte est très abordable et aisé à lire.

J’émettrai cependant une critique: le chapitre sur l’Antiquité se clôt avec l’expansion du christianisme dans l’Empire romain, et n’aborde donc pas les nouvelles valeurs liées à cette religion, tandis que le chapitre sur le Moyen Age commence vers l’an mil, dans un monde qui a totalement été remodelé par cette religion. Il y a donc un trou de 700-800 ans dans l’histoire, une période qui est en général oubliée par de nombreux historiens, et dans ce cas-ci, c’est particulièrement dommage parce que c’est à cette époque que se créent de nouvelles manières de penser et d’agir. Une des raisons de cette absence pourrait être le manque de recherches à ce sujet…

J’ai au contraire beaucoup apprécié la partie consacrée au 20-21e siècles qui m’a permis de comprendre les différents mouvements de la révolution sexuelle, d’aborder le féminisme et les mouvements LGBTQI+ et d’en comprendre les étapes, même si le point de vue est quasi uniquement français au niveau de la législation.

Ce livre couvre plus de deux mille ans d’histoire et ne peut être qu’une évocation de l’évolution de la sexualité mais il m’a appris de nombreuses choses que je pourrai maintenant compléter par des ouvrages plus précis, selon mes intérêts du moment.