Short diary of the week (180)

Lundi: traîner au lit après une digestion un peu difficile, peu importe – c’est congé !, en profiter pour quelques courses administratives et pour le swap, une tisane au gingembre, de la couture: les plis ça prend du temps, de la lecture mais sans aucune concentration, sauvons plutôt la reine lapine, un plat de poulet au chutney à la coriandre, le retour de Black Sails, Call the Midwife

Mardi: ce nouveau rideau de douche si joli est totalement perméable, si tout va bien je peux lire 10 pages par trajet – ce qui fait 20 pages par jour – ce qui me fera un peu plus de deux semaines pour lire ce Joyce Carol Oates, est-ce que j’aurais acquis un nouveau rythme dans le travail ?, les températures oscillent entre 2 et 3° – je n’aime pas ça, TBBT S02E01, Vikings, Sweet/Vicious

Mercredi: râler sur le chef jamais là, plein d’idées de romans à lire, Taboo, Sweet/Vicious

Jeudi: angoisser, finalement la mammographie se passe très bien et les résultats sont rassurants, tenter de rattraper mon retard mais ce serait plus facile si le programme voulait bien coopérer, frôler la crise de nerfs, rentrer vidée, m’affaler dans le canapé pour les deux derniers épisodes de la saison 4 de Vikings

Vendredi: ma voiture peut enfin être garée dans la rue en toute légalité – j’aurai pris mon temps pour régler cette affaire de carte de parking, commencer à m’impatienter, commencer à m’énerver, j’étais censée avoir rdv avec mon chef à 10h, il se pointe à 11h – il avait oublié, bref c’est reporté une seconde fois, au moins je peux avancer dans mon boulot, rentrer épuisée et avec mal de tête, ça prend du temps d’enlever toutes les arrêtes d’un filet de truite, Wagon Master (John Ford, 1950) – un peu court et avec des ellipses un peu trop marquées mais pas mal

Samedi: aller au marché pour des pamplemousses non traités, ramener également des tulipes rouges et deux romans, rentrer alors que la pluie commence, terminer de coudre la robe blanche, lire, Operation Mekong (Dante Lam, 2016): des bons et des méchants et plein d’action – que demander de plus quand on veut mettre son cerveau en vacances ?

Dimanche: une liste de 12 petites choses à faire pendant la journée, de la couture avec beaucoup de chipot pour mettre ce patron à ma taille – ce n’est pas gagné, préparer de la liqueur de pamplemousse et d’oranges sanguines pas très sanguines, de la lecture – un peu, j’aurais fait 7 des 12 choses, The 100 – début de la quatrième saison, Sweet/Vicious – deux épisodes

Short diary of the week (179)

Lundi: recevoir un écho rassurant par rapport aux entretiens de fonctionnement (ceux de l’année passée s’étaient très mal passés), se dire après un moment que ça suffit – j’ai fait mon quota, TBBT S01 E17 – ou la fin de la première saison et la reprise du vélo d’appartement sans beaucoup d’enthousiasme mais nécessaire à cause de l’évolution de mon poids, les restes de tajine, Vikings – encore un long épisode, Call the Midwife – ou le retour des larmes à chaque épisode

Mardi: de la neige, ça diminue même si ça ne se voit pas trop, un fou de dieu qui crie dans le métro, le safran a vraiment imbibé le tout, Sweet/Vicious – où je regarde une série de MTV sur les conseils du Golb, The Halcyon

Mercredi: le fond du jardin est tout différent sans le noisetier des voisins, et on poursuit, ma commande de sacs Sabrina est enfin là !, c’est toujours quand on veut partir à une heure précise qu’on est retenu, le même fou de dieu qu’hier et ses propos incohérents, des courses infructueuses, chercher des livres et en recevoir un, Vikings, Sweet/Vicious

Jeudi: me tordre de douleur à cause de crampes à l’intestin, quasiment défaillir, me recoucher avec un anti-spasmodique et grelottant de froid, dormir, hésiter mais me lever quand même pour aller travailler, grelotter dans le froid glacial, avoir du mal à me réchauffer, avancer quand même dans le boulot, un autre fou de dieu aux propos cohérents mais indésirables dans un endroit comme le métro, rentrer trop fatiguée pour faire le vélo prévu, me préparer de la comfort food, Vikings, Sweet/Vicious

Vendredi: vivement que les températures augmentent pendant la journée !, ma distraction me posera un jour de gros problèmes, ou pas, ça avance mais c’est lassant, sentir un air de printemps en sortant du boulot et me sentir bien, commencer un film et me rendre compte que je suis crevée

Samedi: encore fatiguée malgré une bonne nuit, d’ailleurs je me fais un torticolis sous la douche, prendre plaisir à rouler sur les routes de campagne pour m’acheter une nouvelle orchidée et du gin (même si regarder à gauche est un peu douloureux), les courses et la visite du samedi, un peu de couture, finir mon roman, préparer un bo bun en ce jour de l’an, terminer A passage to India (David Lean, 1984) – de belles images mais je ne suis pas très enthousiaste sur le film – et encore moins sur la coiffure de l’actrice principale, The Halcyon

Dimanche: de la zumba en prévision de la soirée, du ménage – parce qu’il le faut bien, de la couture, faire de la place dans la bibliothèque en créant des doubles rangées – ou comment se voiler la face et garder toujours plus de livres, de la lecture, de la raclette suisse en compagnie des voisins, burps !