Short diary of the week (158)

Lundi: réveillée tôt en ce jour férié, début d’une semaine de vacances, l’ourlet des manches qui me faisait peur se passe finalement très bien, prochain défi demain: coudre les manches dans une emmanchure trop petite et donc à adapter, rangement de dessous de terrasse (chaque zone peu visible est propice à accumuler du bordel divers), lecture à l’ombre pour ne pas brûler mais où il fait frais, trop frais, oui j’ai pris une couverture en plein été, du mousseux à terminer et des pêches ? bellini !, Stranger Things, me souvenir qu’il me reste plein d’Anthony Bourdain Parts Unknown à regarder, un épisode sur l’Ethiopie très musical

Mardi: encore du tri de photos mais je vois la fin, ravitaillement, des travaux de jardin ? non ! profitons avec quelques bouquins, un barbecue, rester dehors jusqu’au crépuscule

Mercredi: une matinée paresseuse, me tromper d’heure et partir trop tôt, partir en safari photo et revenir avec quasi rien mais l’après-midi était très agréable – entre terrasses et antiquaires, lire au jardin jusqu’au crépuscule et l’invasion des moustiques, Anthony Bourdain Parts Unknown à Sarawak (avec de la musique du Badakhshan et du Laos – ahem)

Jeudi: pas très réveillée, une excursion chez Rob à la recherche de condiments divers, lecture au jardin, le début d’un film, Anthony Bourdain Parts Unknown à Istanbul, avoir du mal à m’endormir sans trop de raisons à part des bêtises qui n’ont en fait aucune importance

Vendredi: le soleil a disparu, des courses, en fait il fait bon dehors, tondre la pelouse, lire au jardin mais rentrer plus tôt que d’habitude, un test de cocktail, un test de plat – les deux vont bien ensemble, suite et fin de Santa Fe trail de Michael Curtiz (1940) – ou une tentative de reprendre ce cycle western abandonné l’année passée – pas sûre que ce film m’y encourage: très daté et très cliché, les bons contre les méchants, Anthony Bourdain Parts Unknown à Charleston

Samedi: lecture au jardin – et oui – je ne m’en lasse pas, préparer un cocktail bu dans un bar, deux épisodes de Stranger Things, écouter la pluie tomber

Dimanche: premier jour de la semaine humide – bien mieux que ce qui était annoncé au départ par la météo, au moins je ne devrai pas arroser le jardin, hésiter à continuer cette blouse qui traîne depuis le début de l’été, prendre mon courage à deux mains et l’achever – presque – il reste les boutons à coudre, tracer un nouveau patron, terminer la préparation de la liqueur de sauge ainsi que celle à l’hibiscus (pour laquelle je me suis trompée – j’y ai mis du sirop d’agave plutôt que du miel – la faute aux emballages trop proches), osso bucco, les deux derniers épisodes de Stranger Things – une série qui ne m’aura pas passionnée

Short diary of the week (157)

Lundi: mettre des sandales et le regretter très vite – frigorifiée, me sentir encore bien fatiguée – ce qui se traduit par une humeur un peu triste, copier-coller, UnReal, Black Sails

Mardi: aujourd’hui je mets des bas mais il y a du soleil, le colis avec les nouvelle sandales, ne plus savoir choisir le pays, vivement la fin du sport à la tv pour que les conversations à midi changent, grignoter la tomate du soir fraîchement cueillie, trop manger, UnReal – fin de la saison 1 – une série assez horrible sur la manipulation dans la télé-réalité avec aucun personnage attachant

Mercredi: encore un peu burps, bien avancer dans les textes bulgares, recevoir un intéressant cadeau d’anniversaire avec beaucoup de plaisir, de délicieux cocktails au nouveau bar de la rue Dansaert – Life is Beautiful, un resto, une discussion très animée entre amies, rentrer à temps pour encore lire quelques dizaines de pages

Jeudi: chercher un bon modèle de platine vinyle pour pouvoir écouter le cadeau d’hier (c’était prévu depuis longtemps), la pluie tombe, voyager entre Bulgarie Italie et Grèce, il fait froid même à l’intérieur de la maison, un tonic East Imperial Burma très sucré et au goût inédit, commencer Stranger Things, personne ne parle de Matthew Modine !, Black Sails – le ventre mou de milieu de saison

Vendredi: le vendredi l’entrain n’y est plus vraiment, heureusement il fait un peu plus chaud, téléphoner à mon papa, Stranger Things interrompu par mon père qui téléphone comme s’il avait oublié le premier coup de fil et qui tout d’un coup  a besoin de moi pour faire le ménage chez lui, Black Sails, un gros sentiment de frustration

Samedi: il fait à nouveau froid, commencer à ranger les documents et photos sur mon disque dur – il y en a pour des jours et des jours, ne pas avoir envie d’aller faire les corvées chez mon père et mon humeur s’en ressent, d’ailleurs je lui dis que je suis pas trop en forme – peut-être d’une manière un peu violente – mais c’est si compliqué de montrer ses sentiments avec lui, pas de corvées finalement – on ne fait que se parler, lire au jardin et profiter du soleil pour changer mon humeur, ce qui fonctionne assez bien, une nouvelle recette de cocktail, une nouvelle recette de plat, les pimientos espagnols du jardin sont assez piquants pour agrémenter un plat birman, Stranger Things qui m’ennuie un peu, Black Sails

Dimanche: découvrir des photos dans des sous sous sous sous sous dossiers, du burlesque notamment, laver la voiture à grande eau et ne rencontrer aucun voisin (c’est rare, il y a toujours quelqu’un qui sort – tous en vacances je suppose), lecture au jardin, nourrir les chats des voisins et arroser leurs plantes, Black Sails – fin de la saison 3 – mais que vais je faire maintenant sans série qui me plaît autant