L’envie

17973780Sophie Fontanel, L’envie: conseillé par une amie, je me suis lancée dans ce court récit pour me changer les idées d’une autobiographie un peu trop longue. Et c’est vrai qu’en 150 pages, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer ! Sophie Fontanel raconte une période de sa vie où l’envie l’a quitté, où elle n’a plus de relations sexuelles. Il s’agit de petites chroniques de trois ou quatre pages, très personnelles, qui m’ont fait penser à des notes de blog. Elle parle de sa vie mais raconte aussi celles d’amis ou de voisins. J’ai trouvé ça très « français », « parisien » même mais pas désagréable du tout. C’est très bien écrit, avec finesse et précision mais je n’y trouve aucun point d’attache, alors que le sujet me touchait justement de près. Et c’est dommage.