Short diary of the week (45)

Lundi: mon bureau sent la menthe – la faute aux huiles essentielles que je mets, difficile de retrouver la route exacte que j’ai suivie au Laos – les villages ne se retrouvent même pas sur google maps, la gamine à peine pubère en sarouel léopard tenant à la main un ballon rose sur lequel est écrit « Justin Bieber » avec des petits cœurs, lire la moitié du nouveau Laura Kasischke

Mardi: le hipster qui lisait des guides de voyages feuilletait aujourd’hui le GQ, rechercher partout sur le net une ancienne amie mais ne pas oser la recontacter, déprimer pour cause de fatigue, rentrer et retrouver un peu d’énergie, manger sur la terrasse en espérant que la dernière fois où ce sera possible est encore loin, documentaire sur le maccarthysme

Mercredi: mettre une robe rouge pour trouver de l’énergie, avoir une discussion intéressante et informelle avec la nouvelle directrice, recevoir une belle claque en terminant le Laura Kasischke

Jeudi: mieux dormi, l’Inde – toujours l’Inde, l’indécision – toujours l’indécision même si ça commence à prendre forme, manger dehors, sautes d’humeur pour cause de fatigue, Hell on Wheels

Vendredi: sautes d’humeur pour des mini-contrariétés, poisson au curcuma et à l’aneth, s’endormir devant Iron Man 3

Samedi: ce sont des fous sur l’autoroute, parler un mélange de français et néerlandais avec le vendeur du magasin d’alcools, lire au jardin, welcome to Sigfried, pizza avec Louis en grande star, s’endormir devant Exam

Dimanche: le curcuma ça reste coincé sous les ongles, barbecue entre amis, Flukt – yeah j’ai vu un film en entier !

Short diary of the week (44)

Lundi: pourquoi, mais pourquoi les insomnies ont-elles été si fortes cette nuit ? mal de tête, rêver de vacances en Asie (étonnant, non ?), tomate-mozzarella, True Blood – dernier épisode – mais noooooon !

Mardi: bien dormi mais pas encore tout à fait reposée, journée sarod, à ma pause de midi je vois une culotte par terre puis plus loin une seule tong, une paire de sandales de plus qui ne me fait (presque) plus souffrir après une journée entière ! (et elles étaient vieilles celles-là), il commence à faire frais pour manger dehors, Hell on Wheels

Mercredi: avoir du mal à se réveiller, passer la matinée en réunion et sans doute trouver en partie la source de mes angoisses, dhrupad à la rudra vina, spaghetti bolognaise, Hell on Wheels

Jeudi: pas si mal dormi sans médicament – yeah, cette odeur particulière de matin frais prémisse d’un temps chaud le reste de la journée, sarangi, grande salade aux crevettes et tomates du jardin

Vendredi: une mauvaise nuit à nouveau, faire l’essentiel pour pouvoir rentrer au plus vite profiter du beau temps, lire au jardin, manger dehors et tenter de profiter de la nuit qui tombe le plus longtemps possible avant de devoir rentrer à cause de la fraîcheur

Samedi: ménage, courses, passer l’après-midi en cuisine à préparer des bons plats tout en écoutant mon iTunes en random, passer du yodel à de l’exotica à du Sonic Youth sans transition, une excellente soirée entre amis

Dimanche: refaire du vélo d’appartement un peu plus sérieusement tout en lisant un roman pour passer le temps, réfléchir à des projets de robes d’hiver alors que celles que je voulais coudre pour l’été ne sont même pas entamées, lire au jardin et faire une mini-sieste

Short diary of the week (43)

Lundi: pas trop mal dormi, certaines personnes stressées peuvent être très énervantes – ou l’étudiant en droit avant un examen assis à côté de moi dans le métro, une certaine personne est de retour et son premier mail est un mail d’engueulades – tellement typique que j’en ai ri, interrompre le travail sur l’Inde pour retourner dans le train-train quotidien, admirer ce chat qui profite pleinement du soleil entouré de baies oranges du sorbier, test presque réussi pour ces sandales qui faisaient si mal aux pieds avant, True Blood

Mardi: un de ces matins plein de petites contrariétés comme l’eau de la douche qui devient subitement froide quand on a plein de shampoing dans les cheveux, éliminer disque après disque de la pile – systématiquement, je veux une secrétaire pour répondre aux nombreux mails et aller aux réunions à ma place, il fait trop froid pour boire l’apéro dehors, deuxième test de tonic – du Fentiman’s

Mercredi: dernier jour de la semaine !, des musiques de blockbusters pour me réveiller, profiter du jardin en rentrant

Jeudi: météo mitigée mais rien ne m’empêchera de lire toute la journée au jardin, belle entrecôte au barbecue

Vendredi: grand road-trip dans la région du Pukkelpop, jardin japonais à Hasselt, jardinerie à Genk avec des soldes sur les palmiers, retour via Bertem pour du gin et des tonics spéciaux, poisson au curcuma et à l’aneth à la vietnamienne, devoir rentrer à cause de grosses gouttes de pluie

Samedi: dégivrer le surgélateur – passionnant n’est-ce pas ?, planter les plantes achetées hier, lire au jardin, courgettes farcies au fromage de chèvre et tomates séchées, devoir rentrer à cause de grosses gouttes de pluie

Dimanche: terminer un bouquin passionnant pendant la matinée, hésiter à coudre, voir le soleil et commencer un autre bouquin au jardin, passer l’après-midi seule et voir mon humeur se détériorer au fur et à mesure que je commence à avoir faim, le plat du soir ne me convainc pas, un épisode de Breaking Bad puis City of Ghosts pour retrouver une meilleure humeur

Short diary of the week (42)

Lundi: mal dormi (comme c’est étonnant !), ce hipster dans le métro doit avoir des vacances passionnantes: il y a quelques semaines il lisait le guide du routard sur l’Irlande, puis celui de la Normandie et aujourd’hui, un guide sur le Japon en un coup d’œil, publier le premier article sur mon voyage en Chine en 2001, prendre l’apéro dehors mais devoir fuir à cause de l’orage et d’une averse aussi subite que violente, restes de bbq et grande salade, True Blood

Mardi: fixer un point lointain par la fenêtre pour ne pas écouter les jérémiades pendant la réunion (la réunionite aigüe recommence), ne plus avoir envie de voir personne et se cacher dans le cocon de son bureau, finalement se dire qu’il vaut mieux penser positif et sourire à nouveau après 10 minutes, On a island with you ou une niaiserie d’époque avec Esther Williams et Xavier Cugat où l’histoire n’est qu’un prétexte pour enchaîner chansons et chorégraphies

Mercredi: mettre du rouge à lèvre corail (Hibiscus de MAC) pour imiter Esther Williams, le hipster ne lit plus rien aujourd’hui, croiser un camion de nourriture pour horeca avec une grande croix illuminée sur le pare-brise, rêver sur les Swedish Hasbeens après le billet d’Armalite (je veux celles-là), créer une discographie sélective c’est long, être congelée en rentrant sous la pluie, steak frites

Jeudi: le hipster ne lit plus mais un autre passager se prépare à aller en Inde du Nord, le jeudi est le pire jour de la semaine après quatre nuits d’insomnies, toujours travailler sur les musiques de l’Inde, commander les Swedish Hasbeens et profiter d’une réduction plus importante juste parce que j’ai attendu un peu, aller chez le médecin et rencontrer sa collègue, se faire prescrire des anxiolytiques, pour le reste les conseils sont plutôt limités

Vendredi: mieux dormi grâce à l’anxiolytique ? long rendez-vous chez Coyote – massothérapeute et énergéticien, en sortir épuisée

Samedi: pas très en forme ce matin, profiter d’un massage divin offert pour mon anniversaire, discuter en terrasse autour d’un verre, filet de porc sauce aux champignons accompagné d’un pinot noir acheté l’après-midi, Take this waltz un joli film canadien sur la difficulté des relations amoureuses

Dimanche: bien dormi, réveillée tôt, journée relax, lecture dans le jardin en écoutant le vent dans les arbres, tester le gin tonic avec un tonic Fever Tree, décider de tester différentes combinaisons de gins et tonic, magret de canard aux prunes, The most secret place on earth. The CIA’s covert war in Laos – documentaire très intéressant sur la guerre au Laos dans les années 60

Short diary of the week (41)

Lundi: de retour au travail et donc insomnies et problèmes de nausée le matin – je sais donc maintenant où est le problème – je ne sais pas encore comment le traiter mais je vais chercher, couloir tout vide, trouver un paquet surprise dans mon casier – deux livres pour cuisiner et conserver les légumes de mon jardin, se perdre dans l’explication du raga indien, avoir réussi à porter les nouvelles sandales Camper toute la journée, profiter du repas de restes dehors, True Blood

Mardi: porter les nouvelles sandales Geox et se dire dès quelques mètres qu’elles sont moins confortables que prévu, recevoir une wonder women et une bd sur l’histoire d’une geisha, il fait froid, Skins saison 7

Mercredi: réunion express et efficace, bien avancer dans les textes, escalope au marsala

Jeudi: crevée, ce n’est définitivement pas ma journée, tenter de se concentrer mais avoir trop mal au cou, craquer complètement en soirée – il est clair maintenant que je dois trouver des solutions pour mieux dormir pendant mes périodes de travail

Vendredi: toujours pas très en forme, réunion le jour le plus chaud de l’année dans la salle la plus chaude du bâtiment, discussions autour du Danube, poisson au lait de coco thaï, profiter du jardin jusqu’à la nuit tombée, fatiguée mais d’humeur bien plus positive

Samedi: profiter d’une belle journée pour finir un bouquin au jardin et en commencer un autre, réussir à avoir froid une partie de la journée (je suis définitivement faite pour des températures entre 26 et 30° – voire plus), steak mi-cuit avec roquette et parmesan

Dimanche: toute une journée pour paresser au jardin !, barbecue, se laisser aller tout doucement tandis que la nuit tombe

Je pourrais écrire un billet séparé mais j’évoque déjà ici largement un gros problème qui me mine et qui joue beaucoup sur mon humeur depuis des mois maintenant. J’ai très bien dormi pendant mon congé et il a suffi que je retourne travailler pour à nouveau avoir un sommeil extrêmement léger, avec de nombreux réveils, ce qui m’épuise complètement. On pourrait croire qu’après une nuit comme ça, la suivante sera bonne parce que je suis fatiguée. Et bien non, je peux en avoir 4 de suite, ce qui me laisse en fin de semaine dans un état proche de la déliquescence totale (et qui joue beaucoup sur ma productivité au travail en plus). Le w-e, je dors très bien mais dès le dimanche soir, je commence à être nerveuse. Je suis rentrée dans un cercle vicieux dont il m’est difficile de sortir sans aide. Changer de travail n’est pas une option: j’aime ce que je fais et je suis bien payée pour le secteur culturel. C’est juste l’ambiance générale de fin de règne qui pèse très fort, ainsi que les délires de certaines personnes. Or je suis pour le moment très peu touchée par ceux-ci. C’est donc ancré plus profondément.

J’ai pensé à deux solutions: 1. voir un médecin et demander des somnifères légers pour couper les insomnies, et lui demander aussi qui je pourrais consulter par rapport à ce problème et 2. prendre rendez-vous chez Coyote (UPDATE: je me rends compte que c’est un nom bien bizarre. Coyote est un massothérapeute spécialiste en médecines orientales et il m’a toujours très bien aidé même si je ne comprends pas du tout ce qu’il me fait). Avez-vous d’autres idées ou des personnes qui s’occupent de ce genre de choses à renseigner ?

Maintenant que j’ai vraiment mis le doigt sur le problème, je compte dépenser toute mon énergie à le résoudre !

Short diary of the week (40)

Lundi: dieu qu’il fait déjà chaud dès le matin, profiter de la chaleur, faire l’entremetteuse entre deux amies sur la terrasse du Fontainas, acheter encore une paire de sandales alors que j’ai déjà trop dépensé ce mois-ci, en même temps je n’avais acheté ni chaussures ni vêtements depuis janvier (ou quasi), rester traîner dans les lits de jardin jusqu’à la nuit tombée, sortir les bougies de jardin

Mardi: lire, finalement abandonner le bouquin, ne pas réussir à choisir le suivant, accepter avec plaisir celui que diane me propose, délicieux et trop copieux poulet tikka à la Jamie Oliver, True Blood

Mercredi: traîner sur le net, coudre un peu et avoir envie de terminer ce projet, rejoindre une amie chez Filigranes mais ne rien acheter – ce qui est bien pour le porte-monnaie !, discuter de tout et de rien notamment de nos goûts totalement opposés en lectures, recevoir un cadeau très feelgood, un mal de tête qui commence, paresser au jardin, regarder le début d’un film à moitié assommée par le mal de tête, se réfugier au lit

Jeudi: profiter du jardin (le reste s’est un peu perdu dans ma mémoire)

Vendredi: hésiter à aller jusqu’à Louvain pour des patrons de couture, y aller et se perdre dans les déviations à cause d’un GPS borné, rentrer par un autre chemin – celui que je connaissais – sans problèmes, deux patrons et un bout de tissu de luxe, profiter du jardin, sushis, éviter l’orage

Samedi: profiter du jardin, passer la soirée avec un barbecue en compagnie des voisins

Dimanche: acheter un palmer et tenter de lui apprendre « I will survive », un bon livre – enfin, Breaking Bad

Short diary of the week (39)

Lundi: matin difficile, éliminer deux corvée en une demi-heure – ce qui fait du bien, écouter des disques, trouver des sandales Camper, revoir un ami perdu de vue depuis longtemps et boire des Martinis en terrasse, rentrer un peu grisée en ayant passé un agréable soirée

Mardi: complètement crevée après une mauvaise nuit pleine de douleurs, aller chez le médecin qui est très agréable et qui fait un autre diagnostic, bref rien de très grave mais ce sera long à soigner, bref j’ai évité de plus grosses douleurs encore, True Blood

Mercredi: c’est mon anniversaire !, mezze libanais avec deux amies et passer du bon temps, retour en enfance avec un Spa citron sur une terrasse, fêter mon anniversaire avec diane et décider de reconstruire quelque chose, bbq

Jeudi: manger des framboises en les cueillant directement sur l’arbuste comme quand j’étais petite, lire tout l’après-midi, terminer le bouquin, entamer une grosse brique en espérant bien avancer pendant ces jours de congé, avoir les pieds congelés alors qu’il fait 27°

Vendredi: journée swap et joyeuse rencontre, comater un peu dans le jardin parce que le shopping ça fatigue !, thon avec salsa à la tomate et salade avocat – cœurs de palmiers

Samedi: éliminer quelques corvées, me rendre compte que je n’ai plus l’habitude de conduire en ville mais m’en sortir quand même, lire un peu au jardin, daiquiri aux framboises fraîches du jardin, regarder le début d’un bête film – Flodder – et regretter de ne pas avoir la V.O., reconnaître Bruxelles et le Cinquantenaire

Dimanche: profiter ! profiter du beau temps, profiter du jardin, profiter de la lecture sous l’arbre, profiter du bbq !

Short diary of the week (38)

Lundi: plus que jamais il me sera difficile d’être positive cette semaine – est-ce que ce short diary ne devrait-il pas être interrompu un moment, larmes larmes un torrent de larmes qui ne comble pas ma solitude – diane m’a quitté hier soir, tenter de travailler mais ne pas y arriver, être bien entourée de pleins d’amis et chatter toute la soirée

Mardi: bien dormi mais pas encore assez, osciller entre passé et futur constamment, avoir le sentiment que cette hyperactivité va retomber et que ce sera très difficile, arriver à garder mes presque nouvelles sandales blanches toute la journée mais être heureuse de les enlever le soir – une vraie libération, revoir diane et discuter calmement sur notre relation, sur ce qui devrait changer si nous recommençons – vu que cette option n’est pas exclue de sa part, me retrouver seule avec un bordel encore plus grand dans mon cerveau, faire retrouver le sourire à une amie à force de trafic de bisous belges – avec l’aide d’une autre, regarder True Blood, aller dormir trop tard

Mercredi: complètement épuisée, ne plus savoir quoi penser mais être heureuse du regain d’énergie que ceci a provoqué – comme un électrochoc, toujours beaucoup de soutien et de conversations intéressantes, m’endormir presque à la réunion, se dire que les sandwiches ne me réussissent vraiment plus – je ne digère sans doute plus bien le pain, retrouver Ingrid et passer une excellente soirée en parlant de tout de rien et de choses importantes

Jeudi: toujours épuisée, avec un oeil qui coule, c’est une information de taille dont je me doutais depuis quelques semaines mais qui agrandit encore le problème, passer la soirée toute seule

Vendredi: se réveiller tôt malgré le manque de sommeil, se sentir seule, retrouver une amie aux Tissus du Chien Vert, ne pas être emballée par le choix mais acheter 2x1m de tissu pour coudre des jupes d’été, manger au Walvis, se rendre compte que l’information de taille est retombée comme un soufflé et n’a finalement que peu d’importance, remonter rue du Bailli pour retrouver une deuxième amie, manger une glace, être déçues par les chaussures et par les vêtements, avoir une conversation quelque peu indécente mais rire beaucoup, rêver de la mer en regardant Thalassa

Samedi: les douleurs ont recommencé, réparer la machine à laver en suivant le mode d’emploi à la lettre, tondre la pelouse, laver les vitres, avoir la visite surprise de diane qui a besoin de papiers, discussion, avoir envie d’avoir de l’espoir, vidée, lecture, Les enfants loups Ame et Yuki première partie

Dimanche: mal dormi pour cause de douleurs, se gaver au restaurant le midi en compagnie de mon père et de sa compagne, comater au jardin, lire, coudre un peu, terminer Les enfants loups et regarder le documentaire Bambi à propos de la transsexuelle chanteuse de cabaret des années 50

Dimanche:

Short diary of the week (37)

Lundi: au vu de leur ombre la longueur des cils de ce jeune homme doit être impressionnante, le lundi matin doit être le pire moment de la semaine mais j’ai reçu mes nouvelles nouvelles chaussures pour compenser (une nouvelle paire tous les lundi matin, ça ne va pas le faire évidemment), je sais maintenant qui joue avec moi au déplacement de papier collant aux toilettes, le dracunculus est en fleur et empeste le jardin, True Blood, déprime du soir mais une séance de chat (sans parler de ça) m’a changé les idées

Mardi: oh, il y a un autocollant de pomme en plus sur la porte, décider de ranger mon iTunes – ce qui va me prendre des mois, regarder The Broken Circle Breakdown et pleurer comme une madeleine, regarder des clips youtube de bluegrass sous la couette

Mercredi: il pleut à verse, mes richelieu ne tiendront plus longtemps, retrouver Katrien et manger dans le centre ville, passer une excellente soirée, constater que mon iTunes comporte de grands trous: quoi, que deux morceaux de rebetika ? si peu d’old time ?

Jeudi: le papier collant a disparu, L’Autre Bout du Couloir m’a raconté où elle l’avait repéré mais je ne le dévoilerai pas ici, sachez cependant que j’ai eu un fou rire, un nouveau papier collant a apparu, Clint et Cliff, trouver encore plein de choses à terminer pour ne pas attaquer l’écriture d’un dossier sur les musiques de l’Inde, shopping utilitaire et soldesque – j’ai trouvé une robe, escalopes de dinde aux champignons du délicieux traiteur italien La Dolce Vita, Les chemins de Kathmandou

Vendredi: toujours trouver plein de choses à faire avant d’attaquer l’Inde, en trouver jusqu’à la fin de la journée même !, poisson, calamars et crevettes au lait de coco et épices thaïes

Samedi: quelques plantes chez Botanica, tailler toutes les haies, bbq

Dimanche: courbature et torticolis, profiter du beau temps et lire au jardin, coudre un peu quand même, et puis…

Short diary of the week (36)

Lundi: malgré un bon début de nuit la suite fut moins bonne, entendu ce matin: « j’ai mis plus de dix ans à comprendre le copier-coller », je ne savais pas qu’on produisait encore des disques si datés « world années 80 », je vais certainement mourir de déshydratation à cause de tout ce sel sur le poulet de ma salade, tous ces jolis tissus, légumes grillés et côtes d’agneau, quelques extraits filmés du Golden Age Cabaret de dimanche, la fin de Mad Men ou l’histoire d’une déchéance annoncée

Mardi: découvrir qu’Eriiiiiiic a envahi mon fond d’écran, ce petit bout de papier collant sur la porte des toilettes change de place régulièrement, 70s Iranian pop, échange de photos de jeunesse, la courgette farcie à la viande et recouverte d’une couche de ricotta et de parmesan est une tuerie, Eriiiiic à nouveau

Mercredi: mais quelle couverture de roman de gare ce vieux Joyce Carol Oates !, réunion impromptue où je reçois un compliment: « toi au moins tu prends des décisions et fait avancer les choses », découvrir que Magic City a recommencé, s’endormir et puis dans un demi-réveil paniquer parce que les dahlias sont mangés par les limaces

Jeudi: rencontrer par hasard mon petit cousin dans le métro à cause de la grève des trains et découvrir un jeune homme très sympathique, ne plus voir que la tête d’un homme dans un trou au milieu du carrefour en travaux, bip bip bip, Breaking Bad fin de saison 3 et début de saison 4

Vendredi: une réunion dont le début laissait présager le pire et qui a finalement été intéressante, trop manger de salade grecque, réunir tous les éléments du swap en une séance de courses, resto, rentrer sous la pluie, les pieds en compote

Samedi: rien de mémorable à raconter entre le ménage, les courses et la couture, sushis, lorgner sur le bête film que regarde diane et finir par le regarder

Dimanche: entoilage ou pas – il faudra que je me décide, mini séance de jardinage pour planter les dernières plantes qui trainent sur la terrasse, mais pourquoi mes palmiers ne survivent-ils pas ?, couture – sans entoilage, lecture au jardin, Breaking Bad