Short diary of the week (55)

J’ai envie de reprendre cette formule-ci, sans tout à fait abandonner l’idée des articles « This week ». Ce sera selon mes humeurs !

Lundi: le ton est monté et la porte a claqué, mon bras me gratte là où je l’ai blessé, un joli cadeau remonte-moral (merci Isa !)

Mardi: mon manteau n’est définitivement pas assez chaud, questions – encore des questions

Mercredi: ce n’était pas la bonne semaine pour cet exercice – mon esprit est bien trop occupé par des problèmes que pour remarquer les petites choses insignifiantes qui rendent la vie plus belle, ce que j’ai dû faire était très difficile pour moi

Jeudi: le soleil m’aveugle, le parfum des fleurs de printemps m’enveloppe, ce moment du matin où on se dit qu’on doit commencer à travailler mais qu’on espère encore le reporter un peu, me rendre compte des réactions très différentes de mes amis face à ce qui m’arrive – celles que j’apprécie beaucoup et les autres, mon bambou en pot tire la tête de soif, plus que 4 épisodes et je termine Breaking Bad

Vendredi: je n’aime pas la pluie mais au moins le jardin sera bien arrosé, c’est la dernière journée de travail de la semaine, m’endormir devant Gardener’s World – une fois de plus

Samedi: photos de magnolias et selfies avec bambou, grosse averse puis beau soleil, Happy people: a year in the taiga

Dimanche: plein d’activité physique entre la zumba et le jardinage, plein de semis aussi, création d’un journal de jardinage sur Tropical Itch Diary, un film japonais-vietnamien tourné dans des conditions particulières – au Vietnam pendant la guerre en 1975: Number 10 blues/Goodbye Saïgon dans lequel j’ai reconnu des endroits où j’ai été

Short diary of the week (54)

Lundi: réveillée par la tempête, changement de programme: pas de jardins de Kew mais bien une promenade shopping et musées au hasard de mon parcours, hamburger à midi dans un joli resto, deux nouveaux pensionnaires – un chat et un dragon, les joues en feu à cause du vent

Mardi: déçue: les jardins sont toujours fermés, trouver autre chose à faire et finalement se décider pour le Victoria & Albert Museum, expo sur la mode des années 80, mezze libanais, shopping sans rien acheter, mal aux pieds, Eurostar, métro, pieds, dispute pour mon retour

Mercredi: insomnies toute la nuit, épuisée, triste, déçue, journée à oublier pour mieux repartir demain, trois épisode de Dr Who

Jeudi: retrouver La Princesse et Armalite au Tai Hon et manger des scampis secs et piquants, les suivre dans le centre puis aller à Saint-Gilles acheter du tissu, regarder la fin d’Only God forgives avec diane, agréable dîner entre amis

Je n’ai pas écrit la suite, je crois que l’exercice va prendre fin, en tous cas sous cette forme. J’ai fait beaucoup d’efforts pour être plus positive, et ça a fonctionné, mais le changement d’heure a fait plus que troubler mes rythmes de sommeil. Mes journées à Londres ont été agréables mais j’avais le sentiment d’avoir constamment été à côté de moi, pas tout à fait présente. Et depuis que je suis rentrée, je ne me sens pas très en forme: j’ai eu des grosses insomnies et plusieurs disputes avec diane. Il y a eu du positif: j’ai terminé de coudre une robe, j’ai regardé plein d’épisodes de Dr. Who mais j’ai un goût de trop peu. Les semaines qui viennent vont être chargées au travail. Heureusement j’ai encore presque deux semaines de congés à prendre (mais sans avoir d’idée précise sur comment les occuper). Bref, je passe par une phase une peu négative mais j’espère bien retrouver très vite l’énergie et la positivité des semaines précédentes.

Avez-vous des idées pour une autre forme de journal ? ou des idées pour que je retrouve mon moral ?

Short diary of the week (53)

Lundi: je veux mon lit

Mardi: mieux dormi, plus d’énergie mais une certaine fébrilité/angoisse avant mon départ, réimprimer tous les documents nécessaires pour mon voyage pour être sûre – au cas où, rentrer plus tôt mais me retrouver coincée avec les ados dans le tram, valise, Dr Who

Mercredi: pieds, métro, un thé au business lounge de l’Eurostar, train, retrouver des gens dans le train, Londres, métro, retrouver Étienne à Paddington, train, arrivée à Cardiff, taxi, hôtel, pieds, Womex, retrouver Katrien, pieds, canard aux cerises, concert folklorico-bolchoï, trop de vin

Jeudi: mauvais petit déjeuner, ballade à Cardiff, foire, concerts, se poser, drink alpin, drink et buffet finlandais avec un super concert de Pekko Käppi entre folk et metal, sieste, drink breton, bouts de concerts

Vendredi: se promener dans Cardiff Bay sous un beau soleil, rencontrer le Docteur et me faire presque exterminer par les Daleks, concert avec trop de blabla, barmaid au drink belge, sieste, resto sur les quais, bouts de concerts, la fatigue est sérieusement là

Samedi: météo maussade, promenade dans le centre de Cardiff mais trop de magasins et de supporters de rugby, un sandwich de chez Marks & Spencer comme au bon vieux temps, concerts, l’attaque du Maori, documentaire sur John Fahey, pas eu l’occasion d’obtenir un mojito et rentrer à l’hôtel, vent, ressortir dans la tempête sous une forte pluie, manger au Wagamama, trois concerts intéressants, rentrer seule par le chemin isolé

Dimanche: taxi, train bondé, Londres, métro, abandonner Étienne, trouver mon hôtel et m’installer, aller à la Tate Modern via le Millenium Bridge, manger au restaurant tout en haut, flâner dans les collections entre la foule, me promener, rentrer épuisée, Downton Abbey à la tv, dormir

Short diary of the week (52)

Lundi: le lundi n’est pas mon jour favori !, ne pas réussir à lire une lettre dans le métro à cause des nombreuses commères, chicha, passer une partie de la soirée seule en mangeant du spaghetti bolognaise maison et en regardant Dr Who

bonus: fail: je n’ai rien fait de bien pour personne aujourd’hui, je retiens pour une autre fois

Mardi: mais d’où vient ce mal de dos, il y a trop de cumbias mexicaines, deux épisodes de Dr Who

bonus: publié ici

Mercredi: toujours ce long texte, rendez-vous chez Coyote où on a parlé de manipulation et où j’ai reçu un agréable massage pour mon dos courbaturé, The Walking dead où je me suis quasi endormie

bonus: encore un fail, je n’ai rien fait pour établir une routine du soir. En même temps, celle que je préfère est celle qui me permet de lire un peu avant de dormir. La simplicité même !

Jeudi: découvrir de nouveaux styles de musique, la chasse au chef de service est ouverte

bonus: ma tenue d’intérieur restera la même que l’année passée, une jolie robe en lainage toute douce, avec t-shirt et collants en-dessous.

Vendredi: voir une ado qui met des longs faux-cils pour aller à l’école, mes journées sont actives mais répétitives et donc ennuyeuses à raconter, échange de clips de Bollywood par mail, le Monkey 47 n’est définitivement pas mon gin préféré

bonus: un jour, je publierai ma playlist musicale feelgood !

Samedi: je ne supporte définitivement pas le vin bulgare, qu’il est difficile de s’extraire du canapé le matin ! profiter du soleil sur la terrasse, ranger les meubles de jardin, tondre la pelouse, couper les premières plantes mortes, couture, m’ennuyer quelque peu au resto avec mon père et ma tante

bonus: même si j’adore cuisiner, j’ai dans mon répertoire une série de plats hyper rapides et faciles

Dimanche: très très mal dormi, aller à la zumba en voiture parce que ça prend moins de temps et que c’est moins sujet à des courants d’air pour le retour, rassembler une série de choses pour mon voyage, télécharger quelques apps pour Londres et Cardiff, retrouver l’appareil photo tombé par terre sous un meuble, ranger le monstre aka l’armoire de la salle de bain et retrouver ces bijoux tant cherchés !, et puis sentir cet énervement monter, monter… j’ai vraiment un gros souci avec l’absence d’horaire et les gens trop bohême

Ceci est mon 52e short diary et ça fait donc un peu plus d’un an que je les écris (j’avais fait une pause lors de mon voyage au Cambodge). Si ça vous intéresse toujours, je continue même si je me rends bien compte que ma vie n’est pas super active et variée.

Short diary of the week (51)

Lundi: me sentir très fatiguée – c’est très certainement mon corps qui réagit à l’activité physique de dimanche, traiter des listes et découvrir des problèmes, steak frites, Downton Abbey particulièrement ennuyeux – tout comme l’était la haute société à l’époque, Dr. Who

bonus (liés au challenge anti-morosité d’Armalite): c’était le jour où il fallait donner des compliments… je n’ai pas trop réussi mais je m’efforce de le faire tous les jours, ça compense !

Mardi: très mauvaise nuit, c’est le bordel dans le métro – mon temps de trajet a été doublé, c’est le sujet de discussion de ce matin, des problèmes de concentration, Dr. Who puis le deuxième épisode du documentaire sur la Red Star Line

bonus: là où je mesure ma chance: le contenu de mon travail est très intéressant (c’est ce qui compense pour le reste), je suis entourée de bons amis, voisins et collègues, je ne vois que peu ma famille mais je sais que je peux retomber sur elle au moindre problème (la bonne éducation catholique sans doute ?), pas de soucis financiers, pas de soucis de santé ni d’allergies alimentaires

Mercredi: cumbia, Inde, difficile de ne pas déprimer quand rien ne bouge et qu’on n’y peut rien, 25 minutes de vélo mais c’est dur quand on a mal au dos, L’image manquante de Rithy Panh – intéressant mais pas tout à fait convaincant – même si je n’arrive pas à mettre le doigt sur ce qui me dérange

bonus: l’idée était de changer sa routine mais de ne suis pas très bonne à ça. J’ai cependant fait du vélo d’appartement en rentrant du boulot

Jeudi: sortir le manteau et l’écharpe, réunion, me voilà programmatrice de concert et d’événements – encore faut-il les trouver, malgré des douleurs aux épaules je me sens quand même plus énergique, Dr. Who

bonus: acheter des fleurs mais j’ai encore celles de samedi ! Je retiens l’idée pour plus tard !

Vendredi: médecin, réunion, faire les choses courantes, poisson au lait de coco et épices thaïes, Dr. Who

bonus: pour le moment, j’utilise tous les jours des huiles essentielles !

Samedi: avoir envie de coudre un manteau et de réapprendre à tricoter, changement de plans: shopping en ville, roulades de veau farcies aux champignons, tomates séchées et fromage frais – pas mal pour une recette improvisée, Dr. Who

bonus: je n’ai rien fait de neuf mais j’ai quelques envies

Dimanche: très mal dormi, braver la météo pour aller au cours de zumba, rentrer crevée, chute de tension, rangement, sieste, couture, Dr. Who

bonus: créer mon refuge secret… j’y ai réfléchi mais cela n’a pas vraiment abouti. Je me rends compte après cet exercice et celui de la semaine passée que je bloque sur ce genre de choses. A creuser donc.

Short diary of the week (50)

Lundi: mettre une jolie robe mauve, finalement ce n’est pas aujourd’hui mais demain les choses se passent – ou pas, envie de livres, découvrir le nouveau Filigranes agrandi, perdre patience, regarder Downton Abbey

bonus: mes réponses au challenge anti-morosité d’Armalite: intelligente, sincère, loyale, aidant les autres, apprenant vite, allant au fond des choses, juste, on peut compter sur moi, stabilité, travaillant vite, et celles de diane à mon propos: curieuse, précise, enthousiaste, décalée/inattendue, généreuse, intègre, cohérente, coquette, gourmet, évolutive

Mardi: ma pile de disques à écouter comporte quelques-unes des pires choses des dernier mois: du folk médiéval barbare, de la clarinette klezmer techno, du flamenco world-jazz, de la pop celtique éthérée, de l’électro-swing tsigane – on comprendra que je déprime un peu après ça, une migraine qui commence, un documentaire intéressant sur les émigrants qui pris les bateaux de la Red Star Line à Anvers au début du siècle passé

Mercredi: migraine, commencer à écrire un long texte sur la cumbia, Inde – encore, Dr. Who

bonus: ce que j’ai changé à mon look aujourd’hui: pas grand chose mais j’ai sorti le rouge à lèvres Cockney, très rouge. Le Ruby Woo ou le Russian Red me semblaient un peu trop quand même. Demain peut-être ? Et j’ai mis des nouvelles chaussures ! J’ai eu un compliment d’une amie/collègue/lectrice d’Armalite qui dès le matin a cherché et trouvé ce que j’avais changé pour la journée

Jeudi: ce petit reste de mal de tête, cumbia, Dr. Who

bonus: le challenge du jour est compliqué pour moi: j’aime rire, je peux rire facilement mais je suis très mauvais public pour les livres et les séries tv censées me faire rire. Bref, je préfère répéter celui de mercredi: j’ai mis des bas à étoiles, ce qui m’a valu plusieurs compliments, dont un joli commentaire: « si tu files tes bas, tu auras des étoiles filantes ». Et j’ai aussi mis un rouge à lèvres que je ne mets jamais.

Vendredi: être contente parce que le coffret de cd tant désiré, Longing for the past, vient d’arriver, manger seule, Breaking Bad, évacuer les frustrations de la semaine

bonus:l’idée de collectionner les petits mots gentils est très bonne, il faut juste que je me trouve un endroit pour le faire.

Samedi: trouver au réveil des fleurs et des couques au chocolat en guise d’excuses, se casser la tête sur les explications d’un patron Burda et finalement coudre de la manière que je trouve la plus jolie, tondre la pelouse, sushis, documentaire sur Angkor

bonus: pas de DIY terminé en deux heures mais les deux heures de couture m’ont fait du bien

Dimanche: angoisser, aller au cours avec les pieds de plomb, transpirer beaucoup et finalement bien m’amuser malgré de sérieux problèmes de psychomotricité, rentrer à pied mais faire une chute de tension – c’était sans doute un peu trop en une fois, un bon bain chaud, planter plus de 170 bulbes à deux (alliums et tulipes), arracher les plants de tomates, cueillir les piments et les mettre au surgélateur et rentrer les plants qui promettent encore une belle récolte, coudre un peu mais ne plus avoir la patience, premier plat de gibier de la saison, Dr. Who rencontre un Dalek

bonus: le challenge proposait une séance de méditation… oups, j’ai complètement oublié !

Short diary of the week (49)

Lundi: tout va très bien, je vis dans un monde de petits poneys roses, premier épisode de Downton Abbey très moyen (sauf les jolies robes d’Edith)

Mardi: sursauter à cause d’une folle furieuse en voiture qui klaxonne contre un vélo – le vélo finit par s’arrêter et là commence l’engueulade de la folle, la femme en face de moi dans le métro a la veste, le sac et la coque iPhone assorties – le tout en bleu turquoise, aujourd’hui les petits poneys roses ont rencontré une licorne et ont décidé de gambader ensemble, oh mais j’ai oublié les paillettes ! et les flamants roses !, apéro sur la terrasse mais il fait vite frais

Mercredi: réunion, resto en bonne compagnie, trop manger

Jeudi: pas grand chose, c’est le w-e ! Dr Who, les débuts – enfin ceux de la nouvelle série avec le 9e docteur joué par Christopher Eccleston

Vendredi: une journée un peu bizarre, rendez-vous chez Coyote – mon énergéticien – qui m’oblige à trouver une activité physique, passer un moment avec mon papa, Hell on wheels

Samedi: insomnies – cette obligation d’activité physique m’angoisse et je ne sais quoi choisir, boire du champagne et manger des huîtres au marché pour fêter l’anniversaire de diane, planter avec son aide crocus, iris, fritillaires et jacinthes, transplanter des palmiers et bananiers et tenter de faire pousser des colocasias (notamment les deux reçus en bonus dans une autre plante, apparus de je ne sais où la semaine passée – sans doute via des semences abandonnées là), coquilles st-jacques au beurre au citron vert puis steak de bison, Dr Who

Dimanche: rangement, vélo, préparer un couscous, faire plein de photos pour divers billets, profiter (une dernière fois ?) du jardin pour lire au soleil, découpage de tissu, revoir The sweet hereafter

Short diary of the week (48)

Lundi: mal de tête qui dégénère en migraine avec vertiges, une journée à oublier, se soigner un peu avec un gin tonic, aussi bizarre que ça paraisse

Mardi: toujours quelques restes de mal de tête ainsi que des courbatures, combattre la migraine à coups d’aspirine… et de cocktail, un joli cocktail bleu ciel pour effacer le ciel si gris, un documentaire qui fait peur: The act of killing, à propos de l’histoire récente de l’Indonésie

Mercredi: mais où s’est cachée ma motivation ?, qui va appuyer sur le détonateur ?, se motiver en duo, continuer à faire des effort pour penser positif, suite et fin de The act of killing, arriver à m’endormir sans médicament

Jeudi: me rendre compte dans le tram que j’ai oublié de mettre la ceinture à ma robe, le calme avant la tempête ? – ou pas, ce sentiment d’irréalité, un documentaire d’Envoyé Spécial sur les produits chimiques dans les vêtements – l’horreur

Vendredi: entrevue avec mon chef de service, avoir l’impression de me répéter, parfois la solution aux problèmes est toute simple quand on trouve de suite le coupable, thon et avocats, The great Gatsby – enfin le début – qui me laisse en même temps un sentiment de dégoût et de fascination

Samedi: me réveiller tôt, avoir plein de projets – de couture surtout, tondre la pelouse, décalquer un patron de robe et me poser des questions par rapport aux manches, aimer les w-e, Hippie masala – un documentaire qui s’intéresse aux hippies qui sont restés en Inde (mais qui ont tellement pris de drogues que même ceux qui parlent anglais ne sont pas très compréhensibles – je ne parlerai pas du Suisse parlant un dialecte – le tout sans sous-titres évidemment)

Dimanche: une nouvelle de Joyce Carol Oates en pédalant, débroussailler les tomates, laver la voiture, tenter de déboucher une canalisation, faire une toile de la robe et changer le patron au niveau des manches, curry thaï, prédire l’avenir au tarot

Short diary of the week (47)

Lundi: premier jour où il faut remettre des collants – ça serre de partout, recevoir un colis de livres, s’éparpiller, se concentrer, s’éparpiller à nouveau, restes de repas thaï, Breaking Bad (j’avance tout doucement)

Mardi: en fait l’été a commencé début juillet et s’est terminé la semaine passée, deux mois donc pour mettre des sandales alors qu’il s’agit de deux tiers de mes chaussures, un peu seule, s’éparpiller à nouveau l’après-midi, chercher des patrons de couture, sautes d’humeur toute la soirée – je dois vraiment être fatigante, douche réparée mais chasse d’eau cassée, Beasts of the Southern wild – un très beau film à la musique énergique et envoûtante

Mercredi: bien avancer, entrevue avec mon directeur, parler de tout et de rien mais aussi de choses importantes, shopping chaussures, escarpins basiques noirs Jana que je n’aurais jamais achetée si je n’avais pas eu besoin de bonnes chaussures confortables – en fait elles sont surtout invisibles tant elles sont simples, documentaire sur le Mékong dont le scénario et le montage m’ont énervée par moments

Jeudi: enfin une bonne douche chaude et avec beaucoup de pression, en voiture, être émue par le duo de Daan et Isolde reprenant Walk the line en live sur Studio Brussel, mon besoin de satisfaction au travail est-il plus bas que la moyenne ou c’est l’expérience qui l’a émoussé ?, embouteillage au garage, nouvelle tentative de réparation de la chasse avortée, The amazing Spider-Man – une histoire cousue de fil blanc quelque peu soporifique avec un spider-man à peine crédible

Vendredi: ma robe colle à mes bas, il y a une certaine effervescence autour de moi, je n’irai pas au vernissage du siècle pour cause d’agoraphobie, sushis maison !

Samedi: il n’arrête pas de pleuvoir, repassage, courses, shopping chaussures au Shopping de Woluwe mais rentrer sans rien et commander de suite sur amazon tout en profitant d’un bon de réduction, couture – enfin !, poulet cajun et salade au maïs frais grillé, Offline – encore un de ces bons films flamands un peu tristes

Dimanche: préparer des billets de blog, faire des lessives, acheter plein de bulbes de printemps et en recevoir en cadeau, trouver un joli bégonia et des heuchères assorties, terminer la robe – enfin, repas d’hiver

Short diary of the week (46)

Lundi: c’est la rentrée – il y a à nouveau plein de monde dans les transports en commun, plein d’énergie, faire une liste avec les corvées à faire pour la fin de la journée, 1/5 déjà faite, manger et perdre toute mon énergie, tenter de la retrouver bien vite, goûter une nouvelle combinaison de gin tonic, restes de barbecue, documentaire sur la new beat et me rendre compte que je connais tous les morceaux

Mardi: trop de temps dans la salle de bain + problèmes de métro – yeah c’est la rentrée, commencer à me lasser de la musique indienne mais j’ai à peine dépassé la moité, tenter de trouver des choses positives à l’automne, procrastiner – encore et toujours, profiter du beau temps, tomates farcies, The sound of Belgium – un excellent documentaire sur la musique électronique en Belgique

Mercredi: mal dormi, joli tag au pochoir sur le trottoir qui met de bonne humeur: « morning hug », ghazal, être interrompue par une collègue et puis ne plus réussir à travailler pour cause d’énervement, s’inscrire au programme partenaires d’amazon, il fait trop beau pour faire du shopping chaussures comme prévu, boire un cocktail pour se calmer, se couper au doigt et pleurer un bon coup mais au moins cela réussit à me calmer, Hell on wheels

Jeudi: mettre la robe qui a toujours son petit succès, réunion efficace, courir partout pour résoudre une série de mini-problèmes, gyozas du stand sushis du Delhaize – pas mal, un peu salés quand même, faire dégénérer une soirée agréable parce que je me suis sentie vexée

Vendredi: congé forcé pour cause de travaux à la canalisation d’eau, pas assez dormi pour cause de dispute le soir avant, les ouvriers sont partis à 11h – l’après-midi est à moi !, sieste, lecture, barbecue, rester dehors longtemps devant le feu

Samedi: lessive, plier le linge, couper les fleurs mortes dans le jardin, vaisselle, récolter des tomates et les surgeler, tenter de déterminer des projets de couture pour l’automne, le cœur qui bat trop vite, mauvais karma avec la STIB ce soir: un métro puis deux bus pour arriver dans le centre ville, sushis rapides, Nosferatu de Murnau à Bozar avec orchestre classique en live – un peu trop classique et lyrique mais intéressant quand même, Zinnebier à La Fleur de Papier Doré – un des cafés préférés de mon papa à l’époque, rater l’avant-dernier métro de 10 secondes et devoir attendre 20 minutes le suivant – ce qui n’a pas aidé à me mettre de bonne humeur

Dimanche: très mal dormi – tout coucher après minuit se traduit par un mauvais sommeil – je deviens vieille, encore surgeler des tomates, troc tissus et laines à Molenbeek et plein de rencontre, marché thaï à Stockel: acheter différents plats et observer les beaufs du quartier, comater devant la tv