Bilan culturel – mars 2016

Romans (j’ai toujours autant de retard dans la publication des mes comptes-rendus):

  • Joyce Carol Oates, Crossing the border
  • Céline Curiol, Un quinze août à Paris
  • Pete Fromm, Comment tout a commencé

Livres documentaires:

  • Esthétiques du quotidien au Japon
  • Duggan McDonnell, Drinking the devil’s acre. A love letter from San Francisco and her cocktails
  • Alexandra Lapierre & Christel Mouchard, Elles ont conquis le monde. Les grandes aventurières 1850-1950

Séries:

  • Call the midwife saison 5, une des mes séries favorites qui tient la route sur la longueur
  • This is England ’90, très bien mais un peu trop bavard/improvisé par moments
  • La trêve, très moyen mais je voulais soutenir une production belge francophone
  • The 100 saison 1, un début très très cliché mais une histoire qui devient très vite prenante, remettant en question les relations sociales suite à une guerre nucléaire

Films:

  • The Assassin (7/10), lent mais superbe

Documentaires:

  • Anthony Bourdain Parts Unknown saison 5

Musique:

  • Josephine Foster, No more lamps in the morning: chanson entre pop et folk, déprimant, parfois irritant mais très beau (7/10)
  • The Pines, Above the prairie: americana, pas mal mais sans plus (6/10)
  • Mbaraka Mwinshehe & Orchestra Super Volcano, Zanzibara 9: Masika. Un souffle frais de Tanzanie / 1972-74: guitares dansantes d’Afrique Centrale (7/10)
  • Yu Kyung-hwa, Corée: l’art du sanjo de Cheolhyeongeum: calme et serein, en solo (7,5/10)
  • Ukandanz, Awo: entre ethiojazz et rock, parfois très bien, parfois lassant (7/10)
  • Ensemble The Sinawi, Corée: l’art du sinawi (7/10)
  • Vietnam: le don ca tai tu. Musique de chambre du delta du Mékong (7/10)
  • Kimmo Pohjonen, Sensitive skin: le virtuose finlandais de l’accordéon lorgne souvent un peu trop du côté électronique new age (5,5/10)
  • Lucy Ward, I dreamt I was a bird: chansons folk contemporaines comme tant d’autres (6,5/10)
  • Joy of living. A tribute to Ewan MacColl: des reprises par des artistes très divers dont une très belle version de Jarvis Cocker (7/10)
  • Heron Oblivion, Heron Oblivion: du bon et du moins bon (6/10)
  • M. Ward, More rain: de belles guitares un peu country mais sans plus (6,5/10)
  • Iggy Pop, Post pop depression: le retour d’Iggy avec quelques bons morceaux (7/10)

Expos:

  • Premier rang, exposition de photos de concert en Belgique, PointCulture Bruxelles (jusqu’au 1er avril)

Cafés et restaurants:

  • Le Barboteur (Schaerbeek): des bières et encore des bières, toutes inconnues pour moi, dans un lieu très agréable
  • Seino (Ixelles): cuisine fusion très réussie aux accents franco-japonais. Une très belle découverte

Short diary of the week (136)

Lundi: cet espoir d’avoir décroché le bon filon pour The Lady from Canton, beau mais froid mais beau mais vraiment froid, cette impression que mon corps me fait prout, un peu de magnésium peut-être ?, La trêve – ça commence à être bien même si toujours un peu touche à tout, The 100

Mardi: de jolies étoiles de neige le long des rails du tram, avoir le coeur serré par l’angoisse, tout laisser tomber et aller chez le médecin qui m’arrête jusqu’à la fin de la semaine, mettre du temps à me calmer, Vinyl, The 100

Mercredi: mieux dormir mais ce n’est pas encore ça, à nouveau cette oppression dans la poitrine, sortir pour me promener et faire quelques courses, la concentration que demande la couture me fait oublier mes soucis et je me sens mieux, quelques courses en ville: aller chercher mes nouvelles lunettes et craquer pour un parfum, un rendez-vous complètement chamboulé qui se termine dans un excellent restaurant: le Seino, de délicieux plats mélangeant les influences françaises et japonaises, résultat: une très chouette soirée qui fait oublier pas mal de choses, le long trajet du tram à travers Bruxelles

Jeudi: bien dormi ! ça faisait longtemps !, du découpage pré-couture, une visite chez Coyote qui met de l’ordre dans ma tête et qui me détend (alors que mon corps a tendance à refuser – en fait, non, c’est mon cerveau qui refuse), mon premier événement de blogueuse !, de délicieux cocktails et de nouvelles rencontres

Vendredi: bien dormi à nouveau, quelques courses, perdre plus de temps à prendre mon ticket de parking gratuit qu’à faire la course en question, après-midi couture, lecture, terminer la préparation des bitters, un repas avec ce qu’il y a dans le frigo, La trêve, The 100

Samedi: le radis noir c’est vraiment dégueu (cure de drainage hépatique en route pour un mois), couch potato pendant la matinée, courses, passer un peu de temps chez mon papa, de la couture, de la lecture, de la cuisine, The Assassin – c’est beau mais long mais beau – j’ai failli m’endormir plusieurs fois – j’étais très fatiguée – comme si mon corps voulait me forcer à me reposer plus encore après ces quelques jours à la maison

Dimanche: commencer à écrire mes conclusions pour le Winter Cookbook Challenge, un rayon de soleil qui me réchauffe, semis de tomates, couture, lecture, Vikings, The 100