Pink

Un billet rapide avec ma tenue du jour, une robe vieux rose très pâle Noa Noa,  chère mais de très mauvaise qualité. La photo donne vraiment l’impression que je l’ai achetée chez – insérer ici magasin de fringues de mauvaise qualité – : après deux jours, elle est très chiffonnée, elle tombe mal si on ne tire pas constamment dessus et une des appliques se découd déjà. En main, je tiens un « Love Sensation »: 4cl de rhum blanc, 4cl de jus de banane, 8cl de jus de cranberry et 2cl de triple sec. Pas si mal, mais ça manquait de glaçons. Featuring Ariel et Bianca, les flamants roses et des fritillaires qui ressortent chaque année.

Photo challenge: rose

J’ai encore moins bien travaillé cette semaine: toutes les photos datent de ce matin ! Voici ma sélection:

  1. le blog de la conceptrice du challenge
  2. echinacea purpurea « Southern Belle », acheté la semaine passée avec plusieurs autres variétés roses
  3. Pretty things, un livre sur le burlesque
  4. quelques livres roses de ma bibliothèque
  5. un détail de chaussure Camper
  6. Giggles
  7. de la liqueur au litchi Litchi-Li, pour compenser le fait que je n’ai pas pris de photo de mon cocktail rose d’hier soir, le Happy Buddha
  8. Striptease, une histoire du burlesque
  9. tricyrtis hirta
  10. cyclamen
  11. noeud rose d’une chaussure noire de chez Mademoiselle François
  12. un happy buddha et une histoire de la lingerie
  13. détail d’une chaussure de chez Mademoiselle François, un paire très Jackie Kennedy
  14. mon allergie à la piqûre d’insecte d’hier
  15. la robe que je portais hier
  16. The Bra, un film hilarant (manière HK) d’un homme qui se retrouve créateur de soutiens-gorges
  17. mes vernis roses
  18. Kiki
  19. echinacea purpurea Powpow wild
  20. la boîte rose de mes nouvelles sandales jaunes Shellys qui sont arrivées juste un jour trop tard pour la mosaïque jaune
  21. il faut toujours une Hello Kitty quand on parle de rose !

Happy weekend

J’ai toujours été une grande solitaire, sans doute parce que je suis une grande timide. Je ne sais jamais quoi dire en société, à des soirées face à des gens que je ne connais pas. Certaines personnes n’ont aucun souci pour parler de tout et de rien, moi je n’y arrive pas, donc ça m’angoisse, donc je me renferme sur moi-même et donc ce genre de soirée est rarement une réussite pour moi.

Mais comme le dit le titre de ce billet, tout n’est pas noir ! Le rose vient d’internet. J’ai chatté pour la première fois sur le réseau de l’université en 1995 avec un garçon que j’avais rencontré un an plus tôt. Résultat: on s’est revu et on a fait quelques sorties ensemble. Par la suite, je n’ai pas trop exploré les possibilités du net jusqu’à ce que je m’inscrive sur un site de rencontres, ce qui m’a permis de faire connaissance avec quelques personnes très agréables. Mais c’est surtout depuis que j’ai décidé de changer le style de mon blog en janvier que  j’ai trouvé des personnes qui ont les mêmes goûts et intérêts que moi, qui m’apprennent de nouvelles choses, qui me donnent des idées, des envies, qui me font rêver de jolies robes, de chaussures, de spectacles burlesques, qui partagent les petits bonheurs ou malheurs de la vie… et même si on ne se connaît que virtuellement, tout cela m’apporte beaucoup.

Et puis parfois, des rencontres se font comme avec La Princesse, ou par Régis interposé, avec Armalite et Monsieur Tout Le Monde. J’ai passé un très bon moment samedi, nous avons discuté de tout et de rien et les petits (Régis, Ernest-Raoul, Maurice et Eddy) se sont amusés entre eux pendant que nous faisions des photos…

Et dimanche alors ? Nous avons revu la maison que nous avons achetée, elle nous plaît toujours autant et l’attente devient bien longue… Heureusement, après la visite, nous avons passé le reste de l’après-midi à discuter au calme dans le jardin de mon papa… Un happy weekend donc !