The Rumble in the jungle skirt with a black Rita blouse

L’année passée, j’avais acheté le dernier mètre trente du magnifique tissu Menagerie de Rifle Paper Co, chez Atelier Moondust à Woluwe. Il y avait juste assez pour coudre une jupe. Cherchant le confort, je me suis dit qu’un modèle à taille élastiquée serait très agréable et qu’il ne faudrait pas de patron: deux rectangles et une bande pour la taille. Sauf qu’évidemment, j’ai changé d’avis et décidé que ce serait plus joli avec un élastique juste à l’arrière. Je me suis lancée aveuglement dans le montage, n’ayant pas trouvé de tutoriel sur le net (j’ai mieux cherché depuis). Ce qui devait être un projet rapide a pris un temps fou. D’abord, j’ai voulu des plis à l’avant mais je n’arrivais jamais à la bonne mesure. J’ai bien recommencé dix fois. Puis j’ai cousu toute la bande de taille – dans un autre tissu parce que la jupe aurait été trop courte autrement – en laissant une ouverture pour l’élastique. J’ai dû la découdre: elle n’était pas assez large. J’ai recommencé. En insérant l’élastique, il s’est replié. Je l’ai enlevé. J’ai recommencé. Il s’est à nouveau replié et j’ai abandonné. J’ai fermé le tout tel quel.

The rumble in the jungle skirt 01

J’ai compris en regardant ce tutoriel que ma marche à suivre était mauvaise: j’aurais dû fermer uniquement la partie arrière de bande de taille, puis insérer l’élastique, puis fermer la partie avant. Et prévoir plus de place pour l’élastique. Mais j’ai appris beaucoup de choses et la jupe est super confortable. Elle pourra évoluer avec mes changements de poids et il est donc prévu d’en coudre d’autres.

The rumble in the jungle skirt 02

Quant à la blouse, j’ai fait une seconde tentative de blouse Rita, tenant en compte les problèmes de la précédente. Celle-ci, en simple tissu de coton noir, est donc plus grande mais je ne suis pas sûre du résultat une fois portée. Je l’ai même mise ce matin puis enlevée à nouveau, n’étant pas à l’aise. Je trouve tout particulièrement qu’elle accentue la zone de mon ventre que je veux camoufler. Bref, je ne sais pas encore si je vais en coudre de nouvelles (malgré le stock d’élastique que j’ai fait entre-temps).

The rumble in the jungle skirt 03
The rumble in the jungle skirt 04

A scene at the sea dress

A scene at the sea dress

Tout comme à l’époque The hummingbirds dress, il me fallait immédiatement une nouvelle robe d’été. Mercredi passé, j’ai cherché du tissu sur le net, et puis, me disant que la livraison n’arriverait pas avant le weekend, je me suis tournée vers un magasin en brique, et plus particulièrement Atelier Moondust à Woluwe, à trois arrêts de tram de mon travail. J’y ai donc acheté la fin du rouleau (2m30) de Sun Girls de la collection Amalfi de Rifle Paper pour Cotton + Steel, en bleu pâle – le rose ne m’allant pas du tout.

A scene at the sea dress

Je m’étais déjà décidée pour le modèle, « The Sheath Dress » du livre Gertie’s new book for better sewing, sachant qu’elle était rapide à coudre. J’ai également relu mes notes de The hummingbirds dress et j’ai raccourci d’un centimètre le corsage. J’ai également pincé le décolleté pour qu’il soit un peu moins large. Quant à la taille, comme j’ai grossi depuis, je n’ai plus de problèmes de flottement et elle est aujourd’hui bien ajustée. En voyant les photos, je constate quand même encore certains plis et défauts que j’essaierai de résoudre la prochaine fois.

A scene at the sea dress

Je me suis lancée un défi: coudre la robe en un weekend. Je sais par expérience que je n’arrive que rarement à me concentrer plus de deux heures de suite et souvent je ne couds qu’une heure avant d’être lassée. Bref, ce n’était pas gagné. J’ai lavé le tissu le vendredi soir et il était sec le samedi matin. J’ai découpé les pièces et presque terminé le corsage en deux heures, abandonnant avec la chaleur qui arrivait. J’aurais préféré entoiler les parementures mais je n’avais plus assez de viseline blanche et c’était férié. Le dimanche matin, il m’a fallu deux heures trente pour la terminer. Si j’avais opté pour une jupe cercle ou à plis, j’aurais probablement mis un peu moins de temps mais il me semble que le tissu chiffonne vite et cela se verra moins dans une une froncée.

A scene at the sea dress

J’ai fait les photos le soir même, en changeant pour une fois de coiffure. Le nom de la robe vient du film de Takeshi Kitano que j’ai regardé le vendredi soir, même si on ne voit pas de mer sur le tissu. Je dois bien avouer que j’ai hésité un moment à acheter celui-ci ou celui-là – j’avais envie d’un thème marin – mais je ne l’aurais pas eu à temps pour coudre ma robe en un weekend et la porter cette semaine.

Le projet suivant risque d’être plus long à préparer et coudre, il nécessite une toile et comporte plein de boutons… On verra bien si j’ai la patience ou si je passe à de la couture plus automnale – il me faudrait deux-trois jupes pour mon futur voyage.

A scene at the sea dress