Short diary of the week (277)

Lundi: toujours bien malade mais me sentir obligée d’aller travailler à cause des choses prévues, ne pas savoir si je vais arriver au bout de la journée, être prête pour la réunion de 10h, apprendre qu’elle est reportée à 10h30, perdre mon temps, le tournage de deux nouvelles vidéos avec un collègue, ce qui met un peu plus de temps que prévu, j’ai survécu, mais mon état empire pendant la soirée, Call the midwife

Mardi: une mauvaise nuit avec un nez bouché et des frissons, me rendormir immédiatement après le réveil, rester à la maison et déprimer tellement je suis fatiguée, glander toute la journée sans même réussir à dormir un peu, aucun appétit, The little drummer girl

Mercredi: enfin une bonne nuit mais cela n’a pas suffi, je tiens à peine sur mes jambes et j’ai des vertiges, et avec la neige je n’ose pas aller en voiture chez mon médecin habituel, aller donc à pied chez une autre et recevoir le certificat nécessaire pour le travail, juste crevée d’avoir été jusque là, glander dans le canapé, lire un peu, The little drummer girl – une série d’espionnage qui est pas mal – avec quelques beaux spécimens d’architecture brutaliste

Jeudi: faire la grasse matinée et me réveiller toujours aussi fatiguée, mais au moins le rhume se calme tout doucement, dégager la voiture de la neige et faire des courses, pour une fois je n’ai pas commandé mes livres sur amazon mais à la librairie locale – ma patience a été mise à rude épreuve: trois semaines d’attente, du coup j’ai été les chercher à la minute où j’ai reçu le mail me disant qu’ils étaient arrivés, et j’en ai commencé un de suite, cuisiner de la sauce bolognaise en grande quantité mais me rendre compte que mon goût n’est pas encore entièrement revenu, Sex Education – un premier épisode qui me donne envie de binge-watcher la suite, mais je me retiens, No Reservations à Calcutta et Bombay

Vendredi: une bonne nuit mais toujours en manque d’énergie, et ces restes de rhume qui traînent, du tri de photos, un peu de couture, de la lecture, l’impression que le rhume reprend de la vigueur, True Detective, aller dormir très tôt complètement épuisée

Samedi: une longue insomnie, cette semaine à la maison a encore augmenté mon retard dans les tâches à faire au boulot et cela m’angoisse, les affaires de mon papa continuent à m’angoisser aussi, surtout qu’il n’a pas donné de nouvelles cette semaine, une fois chez lui je me suis fâchée mais il minimise la situation et change de suite de sujet, “c’est la faute des commères” dit-il, tenter de passer à autre chose en espérant que le message est passé quand même, terminer la couture d’une robe, du tri de photos, de la lecture, Sex Education, Crazy ex-girlfriend

Dimanche: la météo a tout pour me déprimer, tenter une séance de yoga, me faire un peu mal à l’omoplate, commencer un nouveau projet de couture, terminer le tri des photos du Japon, terminer un livre, un documentaire: After the screaming stops sur les dissensions entre les jumeaux du groupe Bros

Advertisements

Short diary of the week (276)

Lundi: commencer la journée avec nausées courbatures et maux de tête – on voit bien que je n’ai pas envie d’aller travailler, une réunion avec une demi-heure de flou (et donc bien trop longue), beaucoup de frotte-manche très mielleux, si je prends cette décision c’est pour moi, faire un mailing personnalisé, partir plus tôt pour un rendez-vous à la banque, des restes, pester sur le mini mac qui devient vieux et qui rame beaucoup, une mauvaise nouvelle: la mauvaise vue de mon papa est définitive (mais je n’ai pas plus d’explications: il n’a pas écouté le médecin), True Detective – début de la saison 3, Crazy ex-girlfriend

Mardi: “les gens” !, me faire éclabousser par un connard en grosse voiture, un métro bondé, me faire presque écraser sur le passage pour piétons par une seconde voiture qui veut dépasser la première qui s’était gentiment arrêtée pour moi (et non les deux voitures n’étaient pas des BMW ou apparentés – la seconde était petite), finalement au bureau c’est calme en comparaison, réussir à caser ce dernier jour de congé à prendre (ça valait la peine d’aller voir le chef du personnel), enfin pouvoir à nouveau travailler sur le projet de base, et bien avancer, et puis rien de spécial, Call the midwife, Crazy ex-girlfriend – ça y est je suis à jour

Mercredi: d’humeur maussade, me poser des questions sur mon implication, travailler dans mon coin, oh mais cette chouette proposition à laquelle je ne croyais pas pourrait se faire tout frais payés par le partenaire, ah ben en fait non: refus net de ma direction, une déception de plus, encore moins motivée, partir plus tôt pour du shopping, acheter des basiques soldés, un coup de pompe gigantesque: j’ai envie de pleurer tellement je suis fatiguée au milieu du centre commercial, reprendre The little drummer girl, tester la série dont tout le monde parle: Tidying up with Marie Kondo et être trop paresseuse pour me lever et arrêter avant la fin (en un mot: c’est mauvais)

Jeudi: une grosse fatigue et un début de mal de gorge, me faire tremper par la pluie, passer de Bolivie en Syrie, me faire tremper par la pluie-neige, La France est notre patrie (Rithy Panh, 2015) – un documentaire avec uniquement des images d’archives d’Indochine (essentiellement) – un peu ennuyeux à la longue

Vendredi: une mauvaise nuit à cause du mal de gorge, hésiter à aller travailler et puis y aller, des couloirs vides, les trucs du vendredi, et d’autres trucs à terminer, oups ma jupe remonte sous mon manteau, The little drummer girl, me mettre tôt sous la couette pour lire

Samedi: me réveiller en milieu de nuit pour cause de mal de gorge, juste frigorifiée même sous deux couvertures, fatiguée du rhume, de la couture, aller chez mon papa, fatiguée de ses problèmes (j’ai eu une conversation avec l’infirmière en chef et c’était pénible d’entendre tout ça), des courses, m’affaler dans le canapé et ne plus faire grand chose, terminer quand même mon roman, un début de film mais m’endormir devant, aller dormir tôt

Dimanche: le nez bouché et des maux de tête, super fatiguée, c’est nul d’être malade le w-e, un peu de couture, traîner beaucoup, des frissons, de la température, cuisiner le plat qui était prévu même si je n’arrive pas à le goûter convenablement – d’ailleurs je n’ai pas d’appétit, The left handed gun (Arthur Penn, 1958) – on sent que ce film est précurseur d’un mouvement mais je ne suis pas sûre d’aimer ce jeu d’acteur trop maniériste, Crazy ex-girlfriend, batailler contre mon nez qui se bouche

Short diary of the week (182)

Lundi: m’endormir, me réveiller frissonnante, 38° de fièvre, me rendormir, me réveiller, me rendormir, me réveiller, pas en état d’aller travailler, attendre chez le médecin, une rhino-pharyngite – déjà la deuxième cette année, où est passée ma résistance aux microbes ?, des frissons et des courbatures, lire et dormir dans le canapé, pas beaucoup d’appétit, Call the Midwife

Mardi: encore plus de fièvre, pas envie de grand chose, regarder Versailles: le propre et le sale (merci Gasparde !), me forcer à aller faire des courses, à chaque fois que je m’endors je me réveille pour tousser, la température a enfin baissé un peu, lire dans le canapé, Black Sails, commencer un nouveau roman

Mercredi: pas de fièvre cette nuit mais bien au petit matin, cette fatigue malgré de longues nuits…, sortir au jardin et profiter du soleil, lire un peu, me sentir mal: la fièvre est remontée en flèche, pas d’appétit, Taboo

Jeudi: une nuit agitée avec de nombreux réveils à cause du nez complètement bouché, baisser les armes et me lever alors que je suis encore fatiguée, avoir envie de sucré, ne pas faire grand chose, déprimer un peu parce que je suis toujours aussi malade après cinq jours, Taboo

Vendredi: je veux que ça aille mieux !, ce n’est pas vraiment ça et ça devient lassant, une longue sieste, de la lecture, Taboo

Samedi: disons que ça va un peu mieux, terminer d’écrire les billets sur le voyage au Sri Lanka – reste les photos à trier et ajouter, de la couture mais abandonner parce que cela demande trop d’efforts, de la lecture, un premier repas convenable depuis une semaine, Winchester ’73 (Anthony Mann, 1950) – un bon western qui tient en haleine

Dimanche: pas encore assez d’énergie pour aller à la zumba, de la couture, de la lecture, le plaisir de choisir un nouveau roman après avoir terminé le précédent, The 100, The Halcyon

Short diary of the week (170)

Lundi: un sommeil un peu mouvementé mais finalement je suis assez reposée pour commencer cette nouvelle semaine, un métro bondé, un tram bondé, les personnes très extraverties m’énervent profondément, et ça se confirme, une conversation de midi interrompue par un truc du genre: “regardez-moi, je suis là !”, le début des maux de tête, les maux de tête qui disparaissent une fois rentrée, mise à jour d’ordinateur en même temps que la préparation d’un plat et d’un cocktail, rentrer la fougère arborescente, Masters of Sex, Agent Carter – fin de la première saison

Mardi: sortir la fougère arborescente, un épouvantail – ou en tous c’est à quoi ressemblait cette femme pourtant bien mise, une matinée productive – une après-midi qui l’est moins, prendre mon courage à deux mains malgré le mal de tête et les courbatures, TTBT S01E05, Longmire, le retour de Masterchef The Professionals sur la BBC

Mercredi: ce besoin qu’on les gens de tout décortiquer, encore une caractéristique de mon introversion: laissez-moi digérer toute seule, le boulot remis au lendemain pour question d’incompétence d’un collègue – une fois de plus, ce moment où je râle sur tout y compris la pluie et le froid – mais ça ne dure pas très longtemps, comment améliorer un cocktail insignifiant avec des bitters tiki et de la teinture de piment, Longmire, Masterchef The Professionals

Jeudi: sortir – entendre du bruit – me retourner – voir mon voisin désagréable – lui dire bonjour mais juste fuir pour ne pas avoir à lui parler alors que je sais qu’il prend le même métro que moi, le jeudi est le vendredi de cette semaine – ce qui veut qu’il y a toutes les petites tâches à terminer, faire quelques courses chez Marks & Spencer, Longmire, Masterchef The Professionals

Vendredi: réveillée tôt et avec un début de mal de gorge, quelques transactions depuis le canapé, de la couture un peu bâclée sur la fin, de la lecture, un film – Mékong Stories – un peu trop arty à mon goût – mais une furieuse envie de retrouver le Mékong

Samedi: me réveiller pendant la nuit avec la gorge en feu, préparer une infusion aux épices, aller chez mon papa qui n’est pas trop en forme non plus, fuir à cause de l’odeur de graisse de frites qui me rend malade, une après-midi pas très productive dans le canapé mais l’iPad est nettoyé – ça vaut vraiment la peine d’effacer et réinstaller des apps qui prennent trop de place, aucune concentration devant le film que je voulais voir, zapper et me rendre compte que les programmes tv ne se sont pas améliorés un samedi soir, me mettre sous la couette avec un livre qui a l’air bien plus passionnant que le précédent

Dimanche: me réveiller en pleine nuit à cause de mes maux de gorge, malgré ce que je pensais je n’ai pas vraiment de fièvre, laisser tomber la zumba, espérer être guérie très vite, me traîner, avoir de la fièvre, envie de rien, me sentir misérable et abandonnée (alors que ce n’est vraiment pas très grave), retenter le film chinois et abandonner au profit de Class et de Longmire

Short diary of the week (102)

Lundi: pas envie de me lever !, quelques maux de ventre et pas super à l’aise dans mes vêtements, matinée productive après-midi un peu moins, me pencher sur ma déclaration d’impôts, un cocktail très amer mais très équilibré, maux de gorges qui viennent de nulle part, Halt and Catch Fire, The Good Wife – début de la saison 2

Mardi: réveillée à 0h37 par des avions, pas un très bon sommeil, toujours ces maux de gorge, l’aide pour la déclaration d’impôts est reportée à la semaine suivante, recevoir une nouvelle édition augmentée d’un livre que je voulais de toutes façons relire, à la recherche de la recette originale de l’Hemingway Daiquiri – pas si simple – j’abandonne pour aujourd’hui et me fait un mélange qui approche – liquidant le reste du pamplemousse, Halt and Catch Fire, il ne fait même pas noir quand je me mets au lit pour lire et finalement m’endormir

Mercredi: je suis passée à la phase éternuements – nez qui coule, toujours ces vibrations extrêmement fortes – disons que ça fait un massage gratuit ?, non un martini à la banane ce n’est jamais une bonne idée, improvisation de plat avec le contenu du frigo, Halt and Catch Fire – fin de la première saison – une série aux personnages intéressants, aïe plus de médicaments contre le nez bouché – HE d’eucalyptus sur l’oreiller

Jeudi: pas très en forme aujourd’hui, pas très performante non plus, un Mary Pickford trop sucré à mon goût, The Good Wife, Anthony Bourdain’s Parts Unknown: Koreatown à Los Angeles – waw ! ou comment faire une série culinaire sur des sujets peu connus

Vendredi: pas mieux aujourd’hui, yeah le cadeau pour mon papa est arrivé !, me traîner puis finir par partir plus tôt, faire néanmoins un détour par un magasin de vêtements et y faire une réserve de t-shirts en pré-soldes (plus une jupe), difficile de bien goûter un cocktail quand son goût est parti en ballade à cause du rhume, The Good WifeAnthony Bourdain’s Parts Unknown: Colombie – toujours aussi enthousiaste par rapport à cette série

Samedi: mmmmh toujours aussi fatiguée et pourtant plein de choses à faire, courses, test de l’enregistreur, quelques fouilles dans les armoires paternelles à la recherches de verres et de livres de Mauriac, un bon repas au resto, un Moomin, un livre sur le gin tonic, deux verres, The Good Wife – ça commence à devenir vraiment intéressant, Anthony Bourdain’s Parts Unknown: une orgie au Québec

Dimanche: toute la journée pour moi !, les cours de zumba sont finis et j’ai un peu la flemme, je m’encourage cependant à faire 20 minutes de vélo d’appartement, filtrer à nouveau les bitters et les embouteiller (si quelqu’un veut goûter celui à la rhubarbe, j’en ai vraiment beaucoup), du jardinage express et de l’engrais qui pourra fondre avec la pluie annoncée, couture: la jupe Chardon est terminée mais j’ai grossi entre le moment où j’ai coupé le tissu et le moment où je l’ai assemblé – enfin elle me va après avoir réduit les marges de couture, tout conseil pour faire fondre le ventre est le bienvenu, un repas léger, The Good WifeAnthony Bourdain’s Parts Unknown: sur les traces de Paul Bowles à Tanger et une visite chez les musiciens de Jajouka

et une mini-enquête: sur The Lady from Canton, vous préférez 1. des recettes de cocktails, 2. des profils d’alcools, 3. de l’histoire ?

This week (VII)

En début de semaine, j’ai achevé une série de tâches au bureau et j’ai pu commencer mes vacances en paix. Sauf que j’ai attrapé le rhume de diane et que c’est un sacré rhume ! Cela fait cinq jours que je tousse à en avoir mal à la poitrine et que je me mouche. Malheureusement, il me mange une grande partie de mon énergie… J’ai fait quelques activités d’intérieur, un peu de couture et pas mal de lecture et, hier, j’ai tenté une sortie en librairie pour acheter des livres. Mission accomplie malgré une grosse fatigue en rentrant. Certains projets ont été repoussés à cette semaine et j’espère qu’elle sera bien plus active !