Short diary of the week (215)

Lundi: réveillée juste avant le réveil, tenter de rattraper le boulot des semaines passées, une très mauvaise nouvelle – pas pour moi – mais j’en suis triste, c’est toujours un peu angoissant de parler dans une émission radio, configurer le nouveau téléphone, The Deuce, crevée de ma journée

Mardi: lire au milieu de la nuit pour cause d’insomnies, je ne sais pas quand j’aurai du temps à consacrer au travail que j’aime à cause de toutes ces autres choses à faire et cela me frustre, donc oui une fois de plus je me suis laissée faire, le retour des infos peu rassurantes pour mon travail, tenter d’évacuer toutes ces frustrations en rentrant, le retour d’Anthony Bourdain Parts Unknown – un portrait sans concessions de Singapour, Longmire, terminer mon roman

Mercredi: me réveiller au milieu de la nuit avec des maux de ventre, m’attaquer à un boulot boulet, boulet qui me poursuit toute la journée et qui coupe toute envie de travailler, arriver à ne pas préparer plus de nourriture que nécessaire, un w-e fort occupé en prévision – ce qui ne m’arrange pas tout à fait si je pense à la couture que j’aimerais encore faire pour mon voyage, The Handmaid’s Tale, Longmire, une séance de méditation aux milles pensées parasites et mouvements perturbateurs – bref, ce n’était pas très réussi

Jeudi: il faudrait vraiment que je discute du problème, procrastiner avant l’écriture – un mal nécessaire ?, ou comment cette journée d’écriture et de réflexion autour de l’écriture a réussi à régénérer mon esprit et me mette de meilleure humeur, ah mais y’a plus !, The Handmaid’s Tale, Longmire

Vendredi: me faire mouiller, les trucs du vendredi, après mûre réflexion me décider pour samedi – le confort ça compte, mais où est ce colis ? (une constante ces derniers temps), faire les courses du weekend, Longmire – les deux derniers épisodes de la saison 5, découvrir qu’une sixième saison est en préparation

Samedi: me réveiller tôt, frissonner en attendant que le chauffage réchauffe la pièce, attendre avec impatience mes amis, partir pour Spa, des boulets sauce lapin, déguster plein de rhums et faire quelques découvertes, rentrer un peu saoule, m’endormir devant le premier épisode de Feud

Dimanche: traîner dans le canapé puis me décider à faire le repassage, de la couture: transformer une blouse puis coudre une jupe – je pense que ma garde-robe de voyage est terminée, télécharger le guide pour mon voyage, arriver à mettre la sonnerie que je désire dans mon téléphone, un curry pas mal mais peut faire mieux, The Handmaid’s Tale – fin de la première saison – une très bonne série même si le sujet est glaçant

Advertisements

Short diary of the week (194)

Lundi: mais où est passé mon jupon ? (ah mais oui ! je l’avais enlevé samedi au salon parce qu’il faisait chaud), cette impression que personne n’est là (c’est faux), à nouveau sortir les voiles d’hivernage pour protéger les plantes les plus fragiles, rien ne pousse et tout a besoin de chaleur – moi y compris, The Americans (zzzz), Anthony Bourdain Parts Unknown à San Sebastian au Pays Basque et une envie immédiate d’aller là

Mardi: un sommeil très agité pour cause de démangeaisons qui se transforment dans mon cerveau à moitié endormi en future opération, réveillée bien trop tôt et me lever, me retrouver dans les transports en commun avec tous les ados qui vont à l’école, une panne d’internet et tout le monde se demande quoi faire, une entrevue qui ressemble à un examen mais en fait c’était très cool, The 100 – une grande bagarre à la Spartacus et un nouveau retournement de situation, Masterchef

Mercredi: tout retourner dans ma tête mille fois, le retour du gamelan balinais, recevoir les livres commandés et enfin trouver une réponse à mes questions, quelques courses utiles chez M&S (des culottes, un jupon, un pantalon parfait pour en voyage, du vin), soupeser les nouveaux appareils photos hybrides à la Fnac, suer avec mes vêtements trop chauds, une nouvelle inquiétante surtout qu’elle est accompagnée de peu de détails, pleurer et trouver de réconfort (merci Mario, merci Kleo), The Americans – mais où est passé le scénario ?, Masterchef

Jeudi: me réveiller avec de forts maux de tête après avoir très mal dormi, avoir la chance d’avoir des amis parmi mes collègues, on continue avec Bali, on voit que ce n’est pas la grande forme: tout le paquet de biscuits y est passé, Doctor Who ou l’histoire mille fois répétée de la maison hantée, Masterchef

Vendredi: un livre qui coche toutes les cases de l’énervement (chez moi en tous cas – Juifs, extermination nazie et psychanalyse – heureusement il est très court et écrit grand et il y autre chose que ça), une commande de livres (cocktails + cuisine cette fois-ci), une journée qui se passe, des courses avec l’orage qui menace, Better call Saul, Masterchef – la finale et c’est ma candidate préférée qui a gagné

Samedi: une aventure en Wallonie profonde, métro et deux trains, des boulets à la liégeoise sur la place de Waremme, trop de rhums à goûter aux Rhum Days, une légère obsession sur les rhums de la Barbade pour bien m’imprégner de leurs spécificités, deux train et un métro, comater devant l’Eurovision puis finalement me traîner au lit sans en avoir vu grand chose

Dimanche: un peu de mal à m’extraire du lit, aujourd’hui diète, zumba aussi, du jardinage – enfin surtout du désherbage, de la lecture, High Noon – Fred Zinnemann (1952)

Short diary of the week (164)

Lundi: puis-je dire que ce mail est une insulte à mon intelligence ? – ou comment bien commencer la semaine, discutons rhums pour oublier ça, des maux de ventre suite à la prise du magnésium, toujours ces longues après-midi, chercher des idées de nouvelle série à regarder, écouter les propositions du Golb qui me propose Longmire et puis finalement regarder Agent Carter pour les jolis vêtements, The Americans

Mardi: congé un mardi – c’est bizarre, il fait sérieusement froid ce matin, un chat noir m’observe depuis la table de jardin, quel est-ce bruit strident ?, oh l’alarme fait des siennes, récupérer mon nouveau passeport, quelques fournitures de couture, un rendez-vous vite réglé, terminer mon roman au jardin, l’alarme est réparée, couture, même pour un pantalon je ne sais pas me tenir à un patron, un essai de plat mais trop de cumin, Masters of Sex, Anthony Bourdain Parts Unknown à Hanoi – l’épisode où il mange avec Obama, commencer un nouveau roman

Mercredi: aucune énergie, un gros doute sur ce roman mais continuons encore un peu, traîner au bureau plutôt que de traîner en ville, retrouver des amis bloggueurs culinaires au Yi Chan, parler parler boire manger parler, nous sommes tous atteints de collectionite aigüe – de choses différentes, dégustation improvisée d’excellents whiskys japonais, me sentir mal à l’aise dans le métro à cause d’un homme hyper-excité et au regard hagard qui s’installe à côté de moi, fatiguée mais pas envie de dormir

Jeudi: bon et bien c’est voiture, me retrouvée coincée dans les embouteillages et puis plus du tout, fatiguée – donc peu de concentration, une réunion, les restes d’hier – enfin un restaurant qui propose spontanément de tout emballer, Halt and Catch Fire, The Americans

Vendredi: de l’excitation dès le matin, les tâches à terminer, et on est partis !, les jolis paysages vallonnés de l’est de la Belgique, plein de rhums à goûter, quelques achats évidemment, rentrer en grignotant des chips et en parlant de plein de choses plus ou moins personnelles

Samedi: réveillée trop tôt, de la couture, une visite chez mon papa, des courses, de la couture, de la lecture mais la concentration n’y est pas – c’était mieux dans le jardin !, un plat végétarien à moitié improvisé que je préparerai à nouveau, Longmire – ça me plaît déjà, The Americans

Dimanche: me réveiller tôt mais me rendormir, pluie, couture: mais pourquoi le haut ne correspond pas au bas ?, passer à un autre vêtement – ou une première tentative de pantalon – ça a l’air bien parti, lecture, un plat d’hiver, Canyon Passage (Jacques Tourneur, 1946) – des très belles images et une approche visuelle intéressante

Short diary of the week (153)

Lundi: un sommeil agité à cause de la chaleur ou parce que c’est le retour au travail ?, des piqûres d’insectes qui me démangent, une journée qui se passe – le travail qui avance, de l’avancement aussi pour ma cascade !, Hell on Wheels, The Americans

Mardi: bien dormi mais fatiguée au réveil, argh non ! je suis sûre que cette balance ment !, terminer la pile de disques, un rendez-vous professionnel à l’extérieur, éviter la pluie, Indian Summers, The Americans

Mercredi: toujours aussi molle au réveil, organiser les choses autour de l’Italie, la suppression de la pointeuse serait positive mais pas spécialement pour moi – j’aurais trop de sentiments de culpabilité (mais tant de temps libre en plus !), une courte escapade près du canal: épices indiennes et tissus, un repas avec le contenu du frigo, Indian Summers, The Americans

Jeudi: des nuits quelque peu agitées avec des rêves bizarres, découvrir que la banque a des horaires d’été qui ne m’arrangent pas du tout, une séance photos, Indian Summers, The Americans

Vendredi: je ne finirai jamais tout ce qui est à terminer – même pas la semaine prochaine, ne pas vouloir parler de ce qui s’est passé, abandonner et partir plus tôt pour aller à la banque, au moins à la maison des choses sont terminées, un délicieux vin blanc, Indian Summers, The Americans

Samedi: commencer la journée en me faisant un torticolis sous la douche – changeons donc les projets de la journée, auto-cadeau de nouveaux rhums, boire du champagne chez mon papa, lire au jardin, préparer un sirop de cannelle et une liqueur d’hibiscus, la fin de la seconde saison de The Americans

Dimanche: réveillée très tôt (comme les petits enfants impatients de recevoir leurs cadeaux), quelques menus travaux de jardin avant d’attaquer les plus grands, interrompue dans mon élan par le coup de fil interminable de ma tante – un long monologue, déplacer 60kg de pierres, planter les dernières plantes achetées début mai, une douche rafraîchissante, l’avantage des mugs tiki c’est qu’on peut déjà boire le cocktail tout en faisant les photos, une sauce à l’orange très réussie, lire au jardin en observant d’un coin de l’oeil les avions décoller et avec les doux sons de ma nouvelle cascade, donc oui j’ai fêté mon anniversaire toute seule – je n’avais pas envie de prendre des initiatives

120 rhums

capture2bd25e225802599e25cc2581cran2b2016-04-012ba25cc25802b14-07-24_zps7qq8dyroAlexandre Vingtier, 120 rhums: 120 rhums c’est 120 fiches décrivant rhums et cachaça du monde entier. Chaque double page présente un alcool en particulier, avec diverses indications comme la provenance, la distillerie, le type, le mode de distillation, le vieillissement, le degré et la gamme de prix ainsi que des notes de dégustation (couleur, nez, bouche et finale). Alexandre Vingtier a également écrit un texte de présentation racontant, selon les rhums, diverses choses: son histoire, sa distillation, des anecdotes, donnant au final un panorama assez complet sur le monde du rhum. Livre de référence, il peut se consulter à tout moment mais également être lu de bout à bout. C’est un ouvrage très intéressant mais j’aurais aimé lire une introduction plus complète décrivant les types de rhums et les différentes manières de les distiller, ce n’est sans doute pas dans la ligne éditoriale de la collection. Un livre que je consulte fréquemment depuis mon achat et qui m’est bien utile pour découvrir de nouveaux rhums.

Short diary of the week (139)

Lundi: oui bon on repassera pour une bonne nuit, un escargot tout petit, peu de monde comme un lundi, Vinyl, The 100, le cerveau en ébullition pour caser tous les projets lecture qui m’intéressent

Mardi: cette ébullition n’était pas un bon plan, mais comment couper le courant de mon cerveau pendant la nuit ?, peut-être que mon nouveau livre arrivé ce matin me l’expliquera ? bref fatiguée mais toujours avec trop d’énergie – ce n’est pas très bénéfique, partir plus tôt et à pied pour acheter du tissu – de la toile bleu marine pour une ou deux jupes, tram, découvrir Chipote et Papote et acheter du tissu Bambi pour une blouse, métro, chercher un patron de blouse, rater les oeufs onsen – bref ce sera à la flamande, regarder Year Zero: the silent death of Cambodia réalisé en 1979 par John Pilger – horrible et confrontant, chercher des informations sur le contexte, The 100, commencer le livre sur le sommeil

Mercredi: mieux dormi, de la concentration la matin moins l’après-midi – comme d’habitude donc, encore plus d’envies de negroni avec ce livre, un plat de poulet pas aussi réussi que les autres fois – trop gras surtout, The 100 – un épisode assez impressionnant (2×08), Masterchef

Jeudi: mmmmh il faudra agrandir le stock de jupes de mi-saison (ou de robes), aussi parce que j’ai porté celles que j’ai pendant tout l’hiver, mais quand arrivera cette bouteille ?, de jolis cadeaux du RhumFest – merci Vincent !, ah mais là voilà cette bouteille, hop l’event FB est lancé, Black Sails, Masterchef

Vendredi: fatiguée mais c’est vendredi !, ah ben non il faut tout arrêter, envie de rentrer à la maison et finalement trouver des activités jusqu’à 17h, une tirette, des joues de lotte sauce tomatée, The 100 – deux épisodes, Masterchef, oooh un challenge robe tiki !

Samedi: lessive de tissu, comment organiser ma journée ?, coudre des boutonnières c’est cool avec la nouvelle Bernina – en fait c’est même ennuyeux après la première, faire les courses pour moi et mon papa, rester parler un peu avec lui: il se sent mieux – le médecin lui a bien remonté le moral, une aventure en Flandre et revenir avec le rhum Plantation Pineapple convoité depuis si longtemps, lecture, Vikings – deux épisodes, The 100

Dimanche: zumba, un dessert à la banane, ressortir presque toutes les plantes exotiques, replanter les piments, commencer à enlever les mauvaises herbes, finir un livre, un dimanche bien rempli mais un peu frustrant à cause de toutes les autres choses que je voulais faire, Vikings, The 100 – deux épisodes

Short diary of the week (137)

Lundi: ça commence mal: je n’ai pas dormi de la nuit, pas moyen de travailler vraiment: il faut faire tous ces petits machins qui prennent bien trop de temps, une discussion nécessaire et en partie rassurante avec ma directrice, juste crevée et courbaturée de partout, “ça t’intéresse une bouteille de rhum Clément Canne Bleue en promo ? – euh oui ! – ça tombe bien, je ai acheté deux !” – je suis faible – The Good Wife, The 100

Mardi: une meilleur sommeil (mais pas encore suffisant pour me remettre), l’insouciance du matin, le choc, impossible de travailler, la solidarité entre collègues pour que tout le monde puisse rentrer à la maison, hamburger party avec quelques voisins (pour cause d’event annulé et pour ne pas gaspiller de la nourriture), allumer la tv et avoir du mal à l’éteindre, la pleine lune est belle ce soir

Mercredi: aller le coeur serré vers le métro, y retrouver une lectrice que je croise souvent, difficile encore de se concentrer, la famille Jimenez et l’accordéon tex-mex, contrôle de mon sac en sortant du métro: wtf, opération vidage de frigo: pas besoin de faire des courses cette semaine, Vinyl, Masterchef a recommencé sur la BBC !

Jeudi: j’ai enfin retrouvé un sommeil quasi normal – j’en suis très heureuse, le travail qui avance pas mal, La trêve, Masterchef

Vendredi: des sirènes – des gyrophares – une voiture à moitié perdue dans un gouffre – la canalisation d’eau vient de faire des ravages, les pieds mouillés par la pluie, plus que quelques heures et c’est un long w-e, sauf que c’est le moment où mon chef décide de discuter avec moi, juste épuisée, The 100 – deux épisodes, Masterchef

Samedi: une escapades sur les routes flamandes – le long de l’aéroport notamment, un si grand choix, achat de quelques bouteilles jamais vues auparavant, une autre route, une petite scie et des bulbes d’été, mon père n’a aucune énergie et exige que je vienne de suite (il était prévu que je vienne une heure plus tard), je sens la frustration en moi et me défoule au jardin avec mon nouveau jouet, de la lecture pour finir de me calmer, La trêve – la fin – oui bon bof – une belle tentative mais ça manque de plein de choses

Dimanche: réveillée tard à cause du changement d’heure, je devrais vraiment ranger le salon – plus tard, terminer une robe en écoutant des disques, lecture, Black Sails, The 100 – fin de la saison 1