Short diary of the week (193)

Lundi: repos ! sauf qu’il fait tout gris – et il ne pleut même pas alors que ça ferait tant de bien au jardin, le grand dépoussiérage des peluches dans la chambre et le passage de l’aspirateur sur deux étages – je pense que j’ai mon exercice physique de la journée, partir sur les routes en veillant bien d’avoir chargé téléphone et gps, un gps qui fait des siennes sur les premiers kilomètres, une première impression décevante: peu de plantes exotiques qui me tentent, au fil de mes déambulations rassembler plein de petites choses et deux-trois grandes et finir par exploser le budget, faire de l’exercice en portant le lourd pot du palmier, me lancer dans une dégustation comparative des différents types de daiquiri – le n°3 est au programme, Anthony Bourdain Parts Unknown à Los Angeles en pied de nez à Trump (ce sont les Mexicains qui sont présentés, ceux qui font tourner l’économie alors que beaucoup sont illégaux), Masterchef

Mardi: me rendre compte que suis un peu molle et que je n’ai pas trop envie de faire des efforts pour parler aux gens que je n’apprécie pas plus que ça, mais me sentir un peu seule quand même, le problème avec le gamelan c’est que j’ai envie d’écouter tous les disques en entier et que donc le travail sur ce même gamelan n’avance pas fort, des envies de frites, une seconde tentative de daiquiri n°3 mais une recette bien moins bonne que l’originale, Better Call Saul, 13 Reasons Why

Mercredi: de la pluie qui fait plaisir au jardin, une pause après sept disques de gamelan gong kebyar, une déprime passagère et des envies de voyage, mon livre commandé est arrivé à la librairie (et donc aller l’acheter), 13 Reasons Why, Masterchef, une certaine effervescence dans mon cerveau avant d’aller dormir – ce qui n’est jamais bien

Jeudi: réveillée en milieu de nuit par deux avions successifs, laisser passer un métro pour pouvoir m’asseoir, une réponse négative pour le Womex à Katowice – réponse dont je me doutais depuis un an et demi, l’enlèvement d’un kyste sur le crâne de mon papa s’est bien passé, une certaine langueur, un negroni au rhum jamaïcain très réussi, 13 Reasons Why – j’en suis arrivé au point où je veux absolument connaître le dénouement même s’il me reste encore 6 épisodes, Masterchef

Vendredi: un mauvais sommeil – vivement la fin de la journée !, les trucs du vendredi, une longue après-midi, mon collègue du bureau d’en face écoute la musique très fort mais ça ne dérange quasi personne – il n’y a quasi plus personne au bureau, 13 Reasons Why, Masterchef, terminer mon livre avant de m’endormir

Samedi: choisir des recettes à préparer, soumettre à mon papa quelques idées de voyages futurs et lui demander lequel il choisirait, résultat: la route de la soie en Chine ou la vallée du Gange en Inde (il y avait aussi le Rajasthan, la Birmanie du sud et les îles Andaman, le Mexique et le Pérou), quelques travaux de jardinage, plan du weekend: finir ce livre un peu trop historique, deux épisodes de 13 Reasons Why – j’approche du dénouement

Dimanche: angoisser pendant tout le cours de zumba à propos du parking de ma voiture très limite (un peu sur le passage pour piétons et très proche de la voiture derrière moi pour ne pas empiéter plus sur le passage pour piétons), en fait la voiture derrière moi n’a même pas bougé une heure après, mon plan était de planter les plantes achetées lundi passé, sauf que les températures fort fraîches n’engagent pas à la sortie, me lancer dans le découpage d’une robe, terminer ce long livre historique, commencer un autre très court, le lapin passe à la casserole, la fin de 13 Reasons Why – une série que j’ai aimé mais j’aurais aimé une vraie fin – pas une annonce de la saison 2

Advertisements

Short diary of the week (169)

Lundi: aujourd’hui je fais le pont, des vertiges, de rapides courses, un peu de couture, oh ces vertiges étaient annonciateurs de maux de tête, une rencontre axée cocktails, quelques courses vite avortées à cause de la foule, de la fatigue, Masters of Sex, aller dormir à 21h – épuisée

Mardi: me réveiller en cours de nuit avec toujours ce mal de tête, me lever avec ce mal de tête, craindre le pire pour cette journée de congé, prendre un médicament, me lancer dans le tri des plantes, rentrer les plus fragiles – une à une – et il y en a beaucoup, couper des plantes mortes, me rendre compte que le mal de tête est terminé, terminer le pantalon en râlant sur cet élastique qui s’enfuit, le résultat est mettable mais pourrait être amélioré, me dire que j’ai assez de vêtements pour partir et laisser retomber cette pression que je m’étais mise, lire, préparer du lime cordial et découper un ananas, Duel in the sun – le début

Mercredi: un vague mal de tête à nouveau, les rues sont vides, deux colis de livres que j’ai envie de commencer de suite, sauf qu’il y a du boulot, cette jeune fille qui frotte son rouge à lèvres rouge pétant avant de descendre du métro, les feuilles d’un rouge éblouissant sur le trottoir, la course pour aller chez le dentiste (et arriver bien trop tôt – ce qui m’a donné l’occasion de faire quelques achats au Kruidvat local), le dentiste qui explique à sa nouvelle stagiaire une série de choses importantes sur son métier – notamment sa position (et qu’elle peut lui donner des coups de genou pour prendre sa place !), terminer Duel in the sun – un western qui a fort vieilli tant dans le jeu des acteurs (le sur-jeu) que dans le rôle de la femme (viol, femme objet, aucune volonté propre) (et puis une ado jouée par une actrice plus qu’adulte ?), Anthony Bourdain Parts Unknown à Houston sans montrer aucun blanc/redneck

Jeudi: mes instincts ne m’ont pas menti, envahie par des odeurs toutes plus désagréables que les autres – vêtements mal lavés, encens, cigarette, vieille graisse de frites – laissez-moi rentrer chez moi !, TBBT S01E03 (ceci étant donc le nom de code pour mes séances de vélo d’appartement devant The Big Bang Theory), Agent Carter, Longmire

Vendredi: pas très en forme ce matin et avec une courbature persistante à l’épaule, passer mon temps à éliminer les petites tâches pas très intéressantes, rendez-vous en ville !, laisser le choix de mon cocktail au barman et recevoir un délicieux Old Cuban – il faut que je teste ça à la maison, un curry thaï et une conversation animée, un voyage en métro peu agréable – avec invasion de sans-abris, encore un peu de lecture au lit tout en tentant de me réchauffer

Samedi: un moment paresseux dans le canapé, TBBT S01E04, arroser toutes les plantes, préparer un gâteau pour éliminer les poires trop mûres, un court moment de couture, de la lecture, un cocktail décevant, Agent Carter – deux épisodes

Dimanche: comme hier un moment à traîner dans le canapé, un petit déjeuner tardif consistant, avoir froid aux genous et me dire qu’il est temps de sortir les jupes d’hiver, une après-midi au salon Spirits in the Sky, goûter à plein de choses sans ordre particulier (vermouth, calvados, rhum, whisky, gin…), y retrouver mes amis et y revoir d’autres amis, rentrer un peu saoule, manger les restes d’hier (tout cela était évidemment planifié), Agent Carter – deux épisodes

Short diary of the week (99)

Lundi: 99 !, prendre mon temps ce matin et traîner dans le canapé pour lire mes blogs (de couture) préférés, planter quelques fleurs, créer enfin ce nouveau blog !, plus envie de préparer un cocktail et donc du Lillet nature c’est bien aussi, Wayward Pines – un premier épisode aux belles ambiances avec Matt Dillon mais qui ne m’enchante pas immédiatement, The Good Wife, sentir que je ne vais pas bien dormir

Mardi: et en effet ma nuit n’a pas été excellente, un drink de départ à midi terminé abruptement par le DG, préparer la réunion du lendemain et puis abandonner, nous disions donc Croatie ?, un nouveau parfum, aller chez Exqui pour manger un bout et retrouver par hasard le gang des couturières-tricoteuses, passer un excellent moment avec Mimolette, Sakiko et Tassadit, soirée dégustation de rhums chez Mig’s avec un groupe bien plus grand que la semaine passée – quasi que des hommes d’ailleurs, Haribo banane, rentrer tard

Mercredi: je veux encore dormir !, réunion communication, nous disions donc Croatie ?, j’arrose toujours le jardin quand je sais qu’il y aura de la pluie le lendemain !, une nouvelle bannière avec Canva – c’est déjà mieux que sans rien mais je n’en suis pas satisfaite, qui m’apprend photoshop ?, préparer deux repas: celui du soir et celui du lendemain midi, tenter de nettoyer le disque dur en regardant les séries qui y traînent depuis longtemps, et bien c’est raté pour Puberty Blues – ça commence très bien !

Jeudi: ces grilles en métal vont-elles rentrer dans ma voiture ? qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour faire pousser au mieux les tomates !, contente d’avoir mon repas de midi avec moi vu la pluie, finalement il ne pleut pas à midi, The Good Wife

Vendredi: tous ces machins à terminer ça prend la journée, dieu que je déteste organiser des choses qui ne me concernent pas plus que ça, réservations pour mon voyage à Budapest en octobre – 7 jours dont 3 juste pour moi, me demander où est Diba et elle aussi à un autre endroit, heureusement nous nous sommes retrouvées, daiquiri fraise et cosmopolitan, échange de colis swap – je suis comblée et j’espère que mon colis a plu aussi, resto thaï – mais où sont les légumes ?, toute cette pluie aura le mérite d’arroser le jardin, attaquée sur le menton par un des moustiques voraces du métro De Brouckère

Samedi: quand je vais au Delhaize c’est toujours un plaisir de retrouver mes amis du rayon vins – je crois qu’eux aussi étaient contents de me voir !, en route pour de nouvelles aventures – avec le GPS, Blender Vintage Shop à Zemst (résultat: trois verres à vin) puis Exotica à Nijlen, un beau paquet de plantes exotiques, vite tondre la pelouse, The Good Wife et quasi m’endormir, Birdman que j’arrête après 20 minutes – trop de blabla, Wayward Pines – toujours pas convaincue

Dimanche: impossible de garer la voiture pour la zumba !, retour à la maison et vélo d’appartement, quelques menus travaux de jardin entre les gouttes, début de couture mais trop mal au dos, écrire des billets de blog, changer à nouveau le thème de The Lady from Canton, mai tai à la liqueur de yuzu – pas mal mais pas parfait non plus, Puberty Blues – une très bonne série d’ados (mais aussi de leurs parents) qui n’a pas peur de montrer des choses

The garden: from March to May

Le jardin a bien changé en deux mois ! Le côté au soleil dédié aux plantes exotiques était tout triste en mars, plusieurs plantes n’ayant pas survécu aux températures polaires de l’hiver mais je préférais attendre le mois de mai avant de faire de nouvelles acquisitions. Entretemps, j’avais agrandi les parterres avec diane, leur donnant une forme plus ou moins définitive. Dimanche passé finalement, nous avons profité de la chaleur estivale pour faire une ballade chez notre fournisseur préféré de plantes exotiques dans la Flandre profonde (Exotica). La voiture était trop petite pour ramener de grandes plantes mais après avoir remis quelques-unes dans les rayons, nous avons réussi à tout caser. Nous avons donc ramené trois nouveaux palmiers (cycas revoluta, trachycarpus fortunei et sabal palmetto), trois bananiers (musa basjoo sakhalin, musa sikkimensis, musa ensete maurelli), des plantes de la famille des gingembres (hedychium pink V et samsheri, alpinia zerumbei), un nouveau callistemon en fleurs, un alocasia esculent black et un watakaka, plante grimpante aux fines fleurs roses qui pourra s’attaquer à la haie. Certains des bulbes plantés il y a mois ont montré leur tête, d’autres pas encore et je m’inquiète un peu… mais je leur laisse le temps. Le sol est très sec vu le peu de pluie que nous avons eu les derniers mois. Je ferai de nouvelles photos cet été, en espérant que tout aura poussé et qu’il y aura de nombreuses fleurs pour donner un côté exotique et tiki !

en mars

en mai, avant les nouvelles plantations

en mai, avec les nouvelles plantes

un bananier et deux palmiers, dont un rescapé de l’année passée

de la couleur en mars-avril

et le mini potager en mai