So typical !

J’ai l’art dans ma vie de combiner une excellente organisation à l’avance et les choses de dernière minute, de celles où la deadline m’oblige à agir.

Un exemple typique:

En réservant mon voyage au Japon début juin, j’ai décidé de randonner deux jours, accompagnée par un guide local. Malgré ma collection immense de chaussures, je n’avais plus de paire appropriée à la marche en terrain plus difficile. Mes Pataugas, achetées pour crapahuter dans les ruines d’Angkor, ont mal vieilli et me font désormais mal aux pieds, créant des ampoules sur le côté du pied là où se situe un malencontreux rivet. Et puis elles ne sont pas imperméables. Bref, il me fallait investir dans de vraies chaussures de randonnée, ce que j’ai fait à la mi-juin, me disant que j’aurais tout le temps de les tester cet été et cet automne.

Sauf qu’il a fait chaud, et puis il a plu, et puis j’ai été fort occupée, et puis je n’avais pas envie de me promener seule, et puis… [insérer ici toutes les raisons possibles et inimaginables, surtout les plus tirées par les cheveux]. Je ne les ai donc pas testées jusqu’à ce weekend où je les ai mises…. pour faire du jardinage !

Heureusement tout va bien. Je sens une gêne minime (infinitésimale même) d’un côté mais une chaussette plus épaisse et un peu de crème anti-frottements devraient remédier à cela.

Mais quand même. Je m’en veux un peu !

Est-ce que ce genre de situation vous arrive aussi ?

Short diary of the week (139)

Lundi: oui bon on repassera pour une bonne nuit, un escargot tout petit, peu de monde comme un lundi, Vinyl, The 100, le cerveau en ébullition pour caser tous les projets lecture qui m’intéressent

Mardi: cette ébullition n’était pas un bon plan, mais comment couper le courant de mon cerveau pendant la nuit ?, peut-être que mon nouveau livre arrivé ce matin me l’expliquera ? bref fatiguée mais toujours avec trop d’énergie – ce n’est pas très bénéfique, partir plus tôt et à pied pour acheter du tissu – de la toile bleu marine pour une ou deux jupes, tram, découvrir Chipote et Papote et acheter du tissu Bambi pour une blouse, métro, chercher un patron de blouse, rater les oeufs onsen – bref ce sera à la flamande, regarder Year Zero: the silent death of Cambodia réalisé en 1979 par John Pilger – horrible et confrontant, chercher des informations sur le contexte, The 100, commencer le livre sur le sommeil

Mercredi: mieux dormi, de la concentration la matin moins l’après-midi – comme d’habitude donc, encore plus d’envies de negroni avec ce livre, un plat de poulet pas aussi réussi que les autres fois – trop gras surtout, The 100 – un épisode assez impressionnant (2×08), Masterchef

Jeudi: mmmmh il faudra agrandir le stock de jupes de mi-saison (ou de robes), aussi parce que j’ai porté celles que j’ai pendant tout l’hiver, mais quand arrivera cette bouteille ?, de jolis cadeaux du RhumFest – merci Vincent !, ah mais là voilà cette bouteille, hop l’event FB est lancé, Black Sails, Masterchef

Vendredi: fatiguée mais c’est vendredi !, ah ben non il faut tout arrêter, envie de rentrer à la maison et finalement trouver des activités jusqu’à 17h, une tirette, des joues de lotte sauce tomatée, The 100 – deux épisodes, Masterchef, oooh un challenge robe tiki !

Samedi: lessive de tissu, comment organiser ma journée ?, coudre des boutonnières c’est cool avec la nouvelle Bernina – en fait c’est même ennuyeux après la première, faire les courses pour moi et mon papa, rester parler un peu avec lui: il se sent mieux – le médecin lui a bien remonté le moral, une aventure en Flandre et revenir avec le rhum Plantation Pineapple convoité depuis si longtemps, lecture, Vikings – deux épisodes, The 100

Dimanche: zumba, un dessert à la banane, ressortir presque toutes les plantes exotiques, replanter les piments, commencer à enlever les mauvaises herbes, finir un livre, un dimanche bien rempli mais un peu frustrant à cause de toutes les autres choses que je voulais faire, Vikings, The 100 – deux épisodes