Burma. Rivers of flavor

Naomi Duguid, Burma. Rivers of flavor (2012): Naomi Duguid s’intéresse aux cuisines du monde et a écrit divers livres. Celui sur la Birmanie est très bien documenté et a été rédigé après plusieurs voyages sur place, à une époque où le pays s’ouvrait à peine. Elle est également une talentueuse photographe et de nombreuses images illustrent le texte, mais toutes les recettes ne sont pas accompagnées d’une photo, ce qui est un peu dommage (ça doit tourner autour des 80% de plats photographiés). Les recettes sont originaires des différentes régions du pays et sont toujours précédées d’une introduction expliquant les plats, avec parfois des ingrédients qui peuvent remplacer ceux qui sont trop difficiles à trouver. Parfois la manière de les préparer a été simplifiée mais c’est tout à l’avantage du lecteur. J’ai testé des dizaines de recettes, revenant régulièrement à ce livre, qui d’ailleurs comment à souffrir de mes manipulations répétées. Cela m’arrive rarement et c’est donc pour moi un indispensable.

  • photos: **** (mais toutes les recettes ne sont pas illustrées)
  • texte: *****
  • originalité des recettes: ****
  • authenticité des recettes: **** (il y a des adaptations mais elles sont expliquées)
  • faisabilité des recettes: ***** (il faut évidemment acheter les épices de base)
  • mesures: unités de mesures américaines uniquement (cups & ounces)
  • recettes favorites: « Roasted eggplant salad », « Mandalay grated carrot salad », « Shrimp salad », « Mushroom and tomato curry », « Golden egg curry », « Kachin chicken curry », « Easy grilled chicken », « Warming beef curry with tomato », « Shallot-lime chutney »…
  • indispensabilité du livre: *****

Let’s cook our books #25: on the barbecue

Persian and Indian skewers

Il faisait un temps à barbecue le weekend passé et j’ai voulu tester de nouvelles recettes (même si je suis a priori assez contente de mon répertoire habituel). J’ai sorti deux livres récents de cuisine asiatique pour trouver de l’inspiration. La première recette (à droite sur la photo) concerne de l’agneau, « Pomegranate-marinated kebabs », que j’ai trouvée dans Taste of Persia de Naomi Duguid. La viande est marinée dans un mélange de mélasse de grenade et de noix concassées, un mélange totalement inconnu de mon répertoire. Le résultat est pas mal, mais il faut aimer le côté sucré et acidulé que donne la mélasse à la viande. J’avais oublié de rajouter de l’estragon dans la marinade mais j’ai parsemé les brochettes juste avant de les cuire.

Pour la seconde recette (à gauche sur la photo), j’ai sélectionné « Herby grilled chicken tikka » dans I love India d’Anjum Anand (j’ai acheté un deuxième livre de cet auteur que j’aime beaucoup). C’est une recette classique de poulet mariné dans du yaourt aux herbes (coriandre, menthe) et aux épices. Le résultat était pas mal.

Les deux marinades ont particulièrement bien attendri les viandes et le petit goût de grillé est parfait. Pourtant, aucune des deux recettes ne m’a vraiment totalement convaincue: c’est bon mais pas transcendant. Je risque de préparer encore longtemps mon poulet laqué (vermouth et sauce soja) ou mon poulet à la vietnamienne (kafir, curcuma, échalotes, sauce poisson), voire même mon poulet à la birmane (piment, ail, herbes) pour des barbecues très internationaux.

Let’s cook our books #4: Flavors from Burma

Influencée par Apolina du blog de cuisine Bombay-Bruxelles, j’ai acheté récemment un livre sur la cuisine birmane: Burma. Rivers of flavor de Naomi Duguid. J’ai eu l’heureuse surprise en le feuilletant de voir que beaucoup de recettes étaient facilement réalisables sans trop d’ingrédients. Je me suis donc lancée le w-e passé et j’ai préparé l’Aromatic chicken from the Shan Hills, une recette rapide (20 à 30 minutes de cuisson) et en une casserole. Il faut donc du poulet (j’ai pris de la chair de cuisses pour faire facile), des tomates, de l’oignon, du lemongrass, des feuilles de kafir (j’ai un arbre), une pâte de piment, gingembre et ail (j’ai pu sortir mon gros mortier) et du curcuma. Le résultat fleure bon l’ail et la citronnelle, même si j’ai sans doute mis un peu trop de curcuma, ce qui a provoqué une légère amertume.

Pour accompagner ce plat de viande, j’ai cuit du riz (un peu jauni parce que j’ai utilisé la cuillère pleine de curcuma pour le remuer) mais j’ai également préparé une recette de Garden peas with galangal, en remplaçant le galanga par du gingembre et en ajoutant des fèves surgelées. C’est très simple à préparer: il faut juste faire sauter le gingembre avec de l’ail et du piment séché (il faut que je renouvelle mon stock) puis ajouter les légumes.

Bref, des plats qui vont rejoindre mon répertoire et plein de nouvelles idées dans le livre !

et en bonus: