Abandonned books (IV)

8943906Meg Wolitzer, The uncoupling: dans une petite ville américaine, toutes les femmes sont frappées par le même sort: elles ne veulent plus faire l’amour à leur mari, leur amant, leur petit ami. C’était une idée de base qui me plaisait et c’est ce qui m’a poussée à commencer ce roman pourtant classé parmi les moins bons de ma PAL si je tenais compte des avis sur goodreads (c’est une manière comme une autre de vider sa PAL). Et en effet, il faut une centaine de pages de descriptions de personnages avant d’arriver dans le vif du sujet, et après l’auteur passe à nouveau en revue toutes ces personnes une fois qu’elles sont atteintes par le sort. Les seules qui sont un tout petit peu intéressantes sont les adolescents dont les caractères sont très bien tracés mais pour le reste, c’est d’un ennui profond. Je n’ai fait que survoler les 100 dernières pages, et même la fin est assez ridicule. Je n’avais déjà pas trop aimé La position, je compte donc bien supprimer tous les livres de cet auteur de ma PAL.

31868331Cosey Fanni Tutti, Art sex music: ce livre est l’autobiographie d’une artiste anglaise connue notamment de Throbbing Gristle et de Chris & Cosey, groupes qui ont traversé l’underground des années 1970 à aujourd’hui. A priori, j’aurais dû être intéressée: j’aime toujours lire des livres sur le milieu musical, mais dès le départ, je n’avais aucune affinité avec Cosey Fanni Tutti, n’ayant jamais écouté sa musique. Elle raconte beaucoup, beaucoup trop, et je trouve qu’elle tire tous les événements en longueur. Ce n’est pas faute d’avoir essayé mais après trois tentatives, il est temps que j’arrête cette lecture, malgré le fait que j’aie dépassé la moitié. Dommage.

9789380032863Bishwanath Ghosh, Chai, chai. Travels in places where you stop but never get off: l’idée de base est intéressante: raconter les villes qui se trouvent à la jonction des importantes lignes de train indiennes. Qui a en effet entendu parler de Jhansi ou d’Itarsi ? Le souci, c’est qu’il n’y a justement pas grand chose à raconter et l’auteur m’a ennuyée avec le peu de contenu qu’il rapporte. Abandonné après le premier tiers (et encore, j’aurais bien abandonné avant mais j’avais la flemme de sortir de mon lit pour chercher un autre livre).

La position

Wolitzer-LaPosition-HiResMeg Wolitzer, La position: une des chroniques familiales de la rentrée littéraire. Comme je suis en général attirée par ce genre, je me suis jetée sur ce livre qui raconte l’histoire d’un couple et de leurs quatre enfants. Paul et Roz Mellow ont écrit en 1975 un traité sur l’amour et les positions amoureuses. Les enfants, alors âgés de 6 à 15 découvrent le livre et sont quelque peu traumatisés. Le roman les suit à nouveau en 2005 et le lecteur se rend bien vite compte que personne n’est vraiment heureux dans sa vie: les parents sont séparés, Holly, l’aînée, ne parle plus à sa famille, Claudia, la cadette tente d’être une artiste mais est surtout une célibataire paumée. Michael est dépressif et Dashiell est gay et militant républicain. Chaque histoire se déroule de chapitre en chapitre, en alternance. J’ai aimé lire cette chronique mais je n’ai jamais été vraiment passionnée, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Disons que c’est un bon divertissement mais que ça manque un peu de profondeur à mon goût.

Book_RATING-30