Short diary of the week (194)

Lundi: mais où est passé mon jupon ? (ah mais oui ! je l’avais enlevé samedi au salon parce qu’il faisait chaud), cette impression que personne n’est là (c’est faux), à nouveau sortir les voiles d’hivernage pour protéger les plantes les plus fragiles, rien ne pousse et tout a besoin de chaleur – moi y compris, The Americans (zzzz), Anthony Bourdain Parts Unknown à San Sebastian au Pays Basque et une envie immédiate d’aller là

Mardi: un sommeil très agité pour cause de démangeaisons qui se transforment dans mon cerveau à moitié endormi en future opération, réveillée bien trop tôt et me lever, me retrouver dans les transports en commun avec tous les ados qui vont à l’école, une panne d’internet et tout le monde se demande quoi faire, une entrevue qui ressemble à un examen mais en fait c’était très cool, The 100 – une grande bagarre à la Spartacus et un nouveau retournement de situation, Masterchef

Mercredi: tout retourner dans ma tête mille fois, le retour du gamelan balinais, recevoir les livres commandés et enfin trouver une réponse à mes questions, quelques courses utiles chez M&S (des culottes, un jupon, un pantalon parfait pour en voyage, du vin), soupeser les nouveaux appareils photos hybrides à la Fnac, suer avec mes vêtements trop chauds, une nouvelle inquiétante surtout qu’elle est accompagnée de peu de détails, pleurer et trouver de réconfort (merci Mario, merci Kleo), The Americans – mais où est passé le scénario ?, Masterchef

Jeudi: me réveiller avec de forts maux de tête après avoir très mal dormi, avoir la chance d’avoir des amis parmi mes collègues, on continue avec Bali, on voit que ce n’est pas la grande forme: tout le paquet de biscuits y est passé, Doctor Who ou l’histoire mille fois répétée de la maison hantée, Masterchef

Vendredi: un livre qui coche toutes les cases de l’énervement (chez moi en tous cas – Juifs, extermination nazie et psychanalyse – heureusement il est très court et écrit grand et il y autre chose que ça), une commande de livres (cocktails + cuisine cette fois-ci), une journée qui se passe, des courses avec l’orage qui menace, Better call Saul, Masterchef – la finale et c’est ma candidate préférée qui a gagné

Samedi: une aventure en Wallonie profonde, métro et deux trains, des boulets à la liégeoise sur la place de Waremme, trop de rhums à goûter aux Rhum Days, une légère obsession sur les rhums de la Barbade pour bien m’imprégner de leurs spécificités, deux train et un métro, comater devant l’Eurovision puis finalement me traîner au lit sans en avoir vu grand chose

Dimanche: un peu de mal à m’extraire du lit, aujourd’hui diète, zumba aussi, du jardinage – enfin surtout du désherbage, de la lecture, High Noon – Fred Zinnemann (1952)

Short diary of the week (190)

Lundi: des maux de tête, pas très concentrée, terminer l’Egypte – enfin !, commencer un texte sur Sumatra et me rendre compte qu’il sera bien trop long, trouver une idée pour l’adapter, Berlin 1956, Chaussée d’Amour

Mardi: des discussions intéressantes, un mail que j’hésite à envoyer, une réponse argumentée, une réponse vexante et complètement déplacée très certainement envoyée par erreur à “tous”, tenter d’oublier tout ça au resto grec, une soirée remplie de conversations qui changent mes idées

Mercredi: une nuit bien trop courte, une envie de tout abandonner là, et pourtant je suis poussée par une certaine motivation, bref oublions cette journée, Broadchurch, Masterchef

Jeudi: enfin bien dormi mais pas encore assez, un rendez-vous à la radio, un compliment qui me fait plaisir, quelques courses – des vêtements de sport chez C&A (il y a tellement peu de magasins qui vendent ça – à part Décathlon qui est loin de mon circuit habituel et le magasin super déprimant près de la maison), The Americans, Masterchef

Vendredi: me sentir soutenue par rapport à l’incident de mardi malgré des soucis antérieurs, Bornéo ou Kalimantan, quelques perles de reprises, une playlist musiques de film, le plaisir anticipé d’un long weekend, Berlin 1956, la moitié de Garderner’s World, Masterchef, m’endormir comme une masse

Samedi: une humeur à l’image de la météo, sauf que cette pluie était vraiment attendue pour le jardin, j’ai l’impression que mon père a essayé de me dire qu’il voulait mourir – je sens bien qu’il ne va pas très bien mais sans trop savoir comment réagir, commencer une nouvelle robe, de la lecture, des sashimis et makis, Berlin 1956 sans retrouver la V.O. dont j’avais pu profiter hier – une agréable série un peu trop courte à mon goût

Dimanche: 10 km de vélo d’appartement en regardant un épisode de la saison 2 de The Big Bang Theory, de la couture – mon projet initial de terminer une robe en trois jours me semble déjà bien loin, une virée plantes (des clématites, des plantes aquatiques, un framboisier, une azalée…), un curry malais, Vengeance Valley (Richard Thorpe, 1951) ou un film en Technicolor passé par la VHS – bref l’image est toute pourrie et l’histoire un peu confuse, Longmire

Short diary of the week (188)

Lundi: terminer mon roman juste au moment où j’arrive à destination, petit plaisir du jour: ce livre d’histoire reçu ce matin possède des notes en bas de page – pas à la fin du livre, avoir envie de profiter du soleil et être enfermée toute la journée, un message annonçant un colis, des restes de curry, Chaussée d’Amour, Black Sails

Mardi: réveillée bien trop tôt – à nouveau, ce manque de sommeil joue sur mon humeur et me fait voir certaines choses en noir – ce sont des détails mais quand même, une après-midi pénible qui m’attend, au moins tout le monde était d’accord pour ce vote, vidée, la postière me compliment sur le joli nom de blog – The Lady from Canton donc, un nouveau vermouth, Broadchurch, Longmire

Mercredi: encore une journée où je ne pourrai pas me concentrer, un rendez-vous professionnel, une alarme incendie au bureau, une discussion productive à propos d’une future table des matières, des propositions en vrac sur le thème des villes, un cerveau qui bouillonne encore pendant le trajet du retour, The Americans, Masterchef sur la BBC, être plus passionnée par mon livre d’histoire que par mon roman

Jeudi: une nuit assez agitée, de la fatigue et en même temps de l’adrénaline qui fait avancer le travail – sauf qu’il faudra que je trouve un moyen pour l’arrêter, arriver quasi au bout d’Oum Kalsoum, dommage que je ne puisse pas profiter du beau temps, de la lecture dans ce livre d’histoire si passionnant, Masterchef

Vendredi: deux rêves affreux, dans le premier mon père vient de mourir – je me réveille les larmes aux yeux, dans le second ma directrice m’engueule, c’est parti pour du tri marathon, courbaturée de partout, après une nouvelle scène encore plus ridicule que le reste j’abandonne Riverdale, Longmire, Garderner’s World, Masterchef

Samedi: me réveiller pas reposée du tout, chercher des recettes et finalement me rabattre sur des plats de mon répertoire, la motivation n’est pas très grande pour la couture, et pourtant la seconde toile a l’air de m’aller, ne pas oser couper le beau tissu et remettre ça à plus tard, de la lecture, cette petite pluie est parfaite pour mes semences de pelouse, The big sky (Howard Hawks, 1952) un peu long et les images de très mauvaise qualité ne m’aident pas à apprécier le film

Dimanche: encore une mauvaise nuit alors que je n’ai pas de raison, à la zumba je sens bien que le haut de mon corps est fatigué, à vrai dire cette zumba a en partie éliminé la fatigue, déterrer des plantes et les changer de place – pas toujours aisé – beaucoup de sueur a coulé, semis de tomates (et seconde tentative pour la plupart des piments – je ne sais pas ce que j’ai fait de mal cette année), de la lecture, ah mais oui voilà où trouver des infos que je cherchais !, The 100, Longmire, de la lecture

Short diary of the week (173)

Lundi: mettre ma nouvelle jupe et avoir un peu froid aux jambes, une discussion sur le numéro des semaines, des courses pour me faire plaisir: un nouveau parfum du thé et du vin, ma voisine de métro crée péniblement son compte facebook, m’ennuyer à nouveau devant Class et décider d’arrêter là, The Crown – au moins il y a de jolies robes

Mardi: un mélange de parfums est resté imprégné sur mon manteau, une formation qui n’en est pas vraiment une – la partie me concernant n’est pas encore prête, être retenue un moment par mon chef au moment où je veux partir, rater le métro, attendre le suivant pendant 30 minutes pour cause “d’intrusion sur les voies”, les vagues plans que j’avais de faire du vélo tombent donc à l’eau, cuisiner, The Crown, Masterchef the Professionals

Mercredi: des courbatures d’avoir attendu dans le froid, un travail qui avance fort bien, un passage en librairie pour constater que les livres de cuisines y sont fort chers en comparaison des grands sites de vente sur le net (parfois plus de 20€ plus chers !), acheter ce cadeau et compléter le panier avec des auto-cadeaux, ce vermouth Belmouth change de goût à chaque cocktail – c’est impressionnant et très intéressant, The Crown, Masterchef the Professionals, m’enduire de ma nouvelle crème anti-grattage La Roche Posay

Jeudi: un beau ciel bleu, une journée en deux temps, le retour de TBBT S01E07 – il m’a fallu du courage, The Crown, Masterchef the Professionals

Vendredi: mais pourquoi ce musicien impose-t-il son horrible version de Jingle Bells dans le métro ?, le jour des mille et une choses, oups j’ai effacé un an de mails en dérapant avec la souris, ah en fait non: ils sont dans les éléments supprimés, The Crown – deux épisodes

Samedi: des rêves bizarres, pour une fois mon père est en ballade toute la journée, de la couture, de la lecture, des sushis maison, The Crown – deux épisodes

Dimanche: dernier cours de zumba de l’année, tenter d’avancer un tout petit peu dans mon récit de voyage, ranger les thés et me rendre compte que le tiroir est trop petit, la météo n’incite pas à une sortie mais j’ai rendez-vous, une après-midi qui se prolonge en soirée à Blend – l’événement cocktail bruxellois, quatre cocktails + goûter à ceux de mes amis + ceux offerts gratuitement, un hamburger au pulled pork pour faire passer tout ça, un peu de lecture pour clôturer une bien belle journée

 

Short diary of the week (172)

Lundi: débarquer de l’avion avec du retard, tenter la sieste mais ne pas y arriver, vider la valise, corriger ma voisine qui pensait que j’étais à Koh Lanta et qui ne connait pas le Sri Lanka, m’endormir comme une masse vers 20h

Mardi: suite du rangement, traîner beaucoup, Anthony Bourdain Parts Unknown à Buenos Aires, m’endormir comme une masse vers 21h20

Mercredi: une nuit agitée, retour au boulot, encore un qui n’a rien compris ! (vive le retour au boulot), Masterchef the Profesionals, 21h ce soir

Jeudi: réveillée tôt, tôt au boulot, ça me fait une longue matinée évidemment, juste envie de dormir, ce n’est pas cette semaine que ce que j’écrirai sera très intéressant, Masterchef the Professionals, toujours 21h, ce moment où il n’est tout simplement plus possible de garder les yeux ouverts même si on lutte très fort est extrêmement frustrant

Vendredi: pas mieux, Masterchef the Professionals du jeudi, m’endormir un moment mais tenir jusque 22h ! yeah !

Samedi: un moment de déprime partagé dans un billet, une reprise en main, mon papa qui me propose de repartir en voyage cet hiver – ce que je refuse parce que je ne veux pas accepter qu’il paye tout, mais l’idée me travaille, des courses, de la couture (et des fils partout à cause du tissu qui s’effiloche), de la lecture, Class, Anthony Boudain Parts Unknown à Rome (des souvenirs de ces très bons moments passés là quand j’avais 20 ans) et Ostia (des souvenirs de la plage)

Dimanche: de retour à la zumba après une longue interruption, terminer de coudre une jupe en tissu pour tentures, terminer un livre et continuer un autre, un très bon repas de gibier, The Crown, Class – un épisode qui m’ennuie mais je vais être obligée de continuer: la suite de l’histoire est dans l’épisode suivant

Short diary of the week (170)

Lundi: un sommeil un peu mouvementé mais finalement je suis assez reposée pour commencer cette nouvelle semaine, un métro bondé, un tram bondé, les personnes très extraverties m’énervent profondément, et ça se confirme, une conversation de midi interrompue par un truc du genre: “regardez-moi, je suis là !”, le début des maux de tête, les maux de tête qui disparaissent une fois rentrée, mise à jour d’ordinateur en même temps que la préparation d’un plat et d’un cocktail, rentrer la fougère arborescente, Masters of Sex, Agent Carter – fin de la première saison

Mardi: sortir la fougère arborescente, un épouvantail – ou en tous c’est à quoi ressemblait cette femme pourtant bien mise, une matinée productive – une après-midi qui l’est moins, prendre mon courage à deux mains malgré le mal de tête et les courbatures, TTBT S01E05, Longmire, le retour de Masterchef The Professionals sur la BBC

Mercredi: ce besoin qu’on les gens de tout décortiquer, encore une caractéristique de mon introversion: laissez-moi digérer toute seule, le boulot remis au lendemain pour question d’incompétence d’un collègue – une fois de plus, ce moment où je râle sur tout y compris la pluie et le froid – mais ça ne dure pas très longtemps, comment améliorer un cocktail insignifiant avec des bitters tiki et de la teinture de piment, Longmire, Masterchef The Professionals

Jeudi: sortir – entendre du bruit – me retourner – voir mon voisin désagréable – lui dire bonjour mais juste fuir pour ne pas avoir à lui parler alors que je sais qu’il prend le même métro que moi, le jeudi est le vendredi de cette semaine – ce qui veut qu’il y a toutes les petites tâches à terminer, faire quelques courses chez Marks & Spencer, Longmire, Masterchef The Professionals

Vendredi: réveillée tôt et avec un début de mal de gorge, quelques transactions depuis le canapé, de la couture un peu bâclée sur la fin, de la lecture, un film – Mékong Stories – un peu trop arty à mon goût – mais une furieuse envie de retrouver le Mékong

Samedi: me réveiller pendant la nuit avec la gorge en feu, préparer une infusion aux épices, aller chez mon papa qui n’est pas trop en forme non plus, fuir à cause de l’odeur de graisse de frites qui me rend malade, une après-midi pas très productive dans le canapé mais l’iPad est nettoyé – ça vaut vraiment la peine d’effacer et réinstaller des apps qui prennent trop de place, aucune concentration devant le film que je voulais voir, zapper et me rendre compte que les programmes tv ne se sont pas améliorés un samedi soir, me mettre sous la couette avec un livre qui a l’air bien plus passionnant que le précédent

Dimanche: me réveiller en pleine nuit à cause de mes maux de gorge, malgré ce que je pensais je n’ai pas vraiment de fièvre, laisser tomber la zumba, espérer être guérie très vite, me traîner, avoir de la fièvre, envie de rien, me sentir misérable et abandonnée (alors que ce n’est vraiment pas très grave), retenter le film chinois et abandonner au profit de Class et de Longmire

Short diary of the week (138)

Lundi: c’est congé ! ça fait du bien ! regarder les nuages filer à toute allure, quelques semis de plus pour remplacer ce qui n’a pas germé, de la couture avec un moment délicat, où je commence à aimer ce livre pourtant difficile, trop mangé – alors qu’il n’y avait franchement pas beaucoup dans mon assiette – la combinaison des ingrédients sans doute ?, The Good Wife, The 100 – début de la saison 2, m’endormir avec difficulté, me réveiller avec une crise d’angoisse une heure plus tard

Mardi: ne pas beaucoup dormir le reste de la nuit, des photos professionnelles, une discussion importante et un peu difficile, ce n’est pas aujourd’hui que j’aurai avancé dans le boulot, un homme fort et le fond du jardin est nettoyé de son rhododendron mort, une conversation qui rend mon humeur positive, Vinyl, The 100

Mercredi: mieux dormi, rien de bien passionnant, de jolies robes, toujours à la recherche de ce modèle idéal de robe tiki, découvrir The closet historian et avoir envie de tout coudre (ou presque), un plat de poulet, The 100, Masterchef

Jeudi: trois escargots sur le trottoir, “mais tu as les yeux en quiquine de poupousse !”, en effet je ne me sens pas trop en forme ce matin malgré une nuit qui me semblait convenable, terminer de l’encodage, passer l’après-midi à courir pour trouver des solutions – je hais ce genre de chose – j’ai l’impression de perdre mon temps – mon chef par contre adore, nous ne sommes pas faits pour nous entendre, The 100, Masterchef

Vendredi: oh un nouveau problème pour ce projet, écrire ma biographie professionnelle en 300 caractères et en anglais, c’est le w-e !, Black Sails, The 100, Masterchef

Samedi: il est où le soleil ? du ménage, des courses pour moi et mon père, passer un court moment chez lui et plier son linge tout en faisant la conversation, attaquer la pelouse, prêter la machine à scarifier à mon voisin, lecture, tenter un Spritz maison – il faudra revoir la recette – il est loin de ceux de Budapest, Notre petite soeur – un très beau film sur l’amitié entre quatre soeurs se passant à Kamakura – me retrouver au Japon – beaucoup de nostalgie

Dimanche: une séance de zumba très rythmée, rajouter de la terre à mes plants de tomate, changer le genêt de place en espérant qu’il ne m’en voudra pas trop, réfléchir à ce fond de jardin maintenant qu’il y a plein de place pour de nouvelles choses, mini-étang avec cascade ou pas ?, profiter du soleil et lire au jardin, Vers l’autre rive de Kiyoshi Kurosawa et mourir d’ennui