Bohemian Flats

Mary Relindes Ellis, Bohemian Flats: de cet auteur, j’avais adoré Wisconsin et j’avais acheté ce roman-là peu après. Bohemian Flats commence en Allemagne en 1881. Albert et Raimund Kaufmann sont les fils d’un brasseur et agriculteur et vivent près d’Augsbourg. Ils sont amis avec Magdalena Richter, la fille d’un professeur et d’une femme roumaine, mal vue à cause de ses longs cheveux noirs et de ses talents de voyance qu’elle cache pourtant. Leur vie est déterminée par les conventions et la mentalité rétrograde de l’époque. Suite au décès de leur père, la ferme des Kaufman revient au fils aîné, Otto, un homme gras et mauvais. Raimund part le premier: il vole de l’argent à son frère et prend un bateau vers l’Amérique. Il échoue à Minneapolis, plus précisément dans la banlieue boueuse des rives du Mississippi nommée Bohemian Flats. Il y rencontre toute une galerie de personnages d’origines différentes, des Tchèques, des Finlandais, des Allemands comme lui. Quelques années plus tard, Albert et Magdalena (qui se sont mariés) le rejoignent. Mary Relindes Ellis, elle aussi d’origine européenne, raconte la vie de ces émigrés de la première heure, leur vie difficile mais aussi leurs joies. Elle ne se limite pas à quelques années mais relate une vie entière, la vie en Allemagne, l’arrivée aux Etats-Unis ainsi que la Première Guerre mondiale, qui provoque un sentiment anti-allemand envers les immigrés de cette origine. Ce roman est passionnant du début à la fin, intégrant l’Histoire dans un récit très personnel d’une famille. J’en veux encore !

En faisant des recherches sur l’auteur, j’ai appris avec tristesse qu’elle est décédée le 12 décembre 2016 et qu’elle n’a pas écrit d’autres romans.

Commencé fin juin, je l’intègre malgré tout dans le challenge PAL vacances 2017 – je l’ai terminé début juillet – pour la catégorie 1. le titre contient un nom de lieu géographique. Il permet également de compléter la catégorie Minnesota des 50 novels for 50 states (que je n’ai plus vraiment mis à jour ces derniers mois).

Advertisements

Wisconsin

51zi4mrey8l-_sy344_bo1204203200_Mary Relindes Ellis, Wisconsin: un livre qui a trop longtemps traîné sur ma PAL et qui en est sorti grâce à des commentaires sur le CDB. La famille Lucas vit dans une ferme au nord du Wisconsin, au milieu de paysages changeants, entre bois et rivières mais aussi terres arides et caillouteuses. Le climat est rude en hiver, agréable en été mais la vie n’est pas simple: le père, John, est alcoolique et s’acharne violemment sur sa femme et ses deux fils. James, l’aîné, un sosie d’Elvis, fuit et s’engage pour la guerre du Vietnam. Bill reste seul, tentant tant bien que mal de se protéger et de protéger sa mère. Seuls les voisins, les Morriseau, sont d’un grand soutien et le suivent dans son passage vers l’âge adulte. Chronique familiale d’une vie difficile, ce roman est aussi le portrait d’une région aux paysages magnifiques et il insère des éléments surnaturels issus des croyances des Indiens Ojibwés qui vivaient là. Un très beau roman qui m’a touchée, avec même une petite larme à la fin.

Book_RATING-40