Short diary of the week (89)

Lundi: bien dormi, pleine d’énergie, une énergie retrouvée – comme après mon voyage, une énergie qui s’était perdue les dernières semaines, sourire dans le métro en apprenant que le chien de Kim Gordon et Thurston Moore s’appelle Merzbow, oh je n’avais pas compris que la saison 4 de Call the Midwife était terminée, Indian Summers

Mardi: cette envie d’aller sur une terrasse plutôt que de travailler, la réponse à ce mail n’a pas l’air d’être une des priorités, une tentative de plat chinois pas trop réussie, Better Call Saul, Masters of Sex

Mercredi: une odeur de fumier et de kérosène, une odeur d’asphalte, deux conversations, fichue imprimante qui est probablement victime d’obsolescence programmée, Masters of Sex, Masterchef et All you need is Jani qui ne comprend rien aux geekettes Lolita

Jeudi: aucune envie, attendre la fin de la journée de travail avec impatience, il faudra que je trouve une autre attitude face à ce flot de paroles trop enthousiastes, des emballages, Masters of Sex et Masterchef

Vendredi: éclipse ou pas éclipse il fait sombre aujourd’hui, les oiseaux chantent, l’énergie du début de la semaine est peut-être un peu retombée mais j’ai gardé cette confiance en moi, du filet de bar à la sauce aux tomates et poivrons, Masters of Sex, m’endormir devant Garderner’s World

Samedi: deux écureuils dans le bouleau, et donc un des vendeurs du rayon vins me raconte sa vie – du w-e à Rome aux enfants ados qui aiment les couques au chocolat le dimanche matin, zut l’antivol est toujours sur la bouteille, couture, sushi time, Foxfire – ou comment un film d’après un roman de Joyce Carol Oates me donne envie de lire le suivant sur la liste malgré les critiques très peu positives, oups un peu trop de vin blanc !

Dimanche: il est où le printemps ? zumba !, une certaine langueur, quelques coutures, un joli cocktail à refaire – avec photo, Masters of Sex, un nouveau livre