Walk the line

J’ai été voir Walk the line, le film biographique sur Johnny Cash, réalisé par James Mangold. Le film commence avec un épisode de son enfance: la mort dramatique de son frère et les mauvaises relations avec son père qui le tient coupable de cette mort. Par la suite, on voit Johnny Cash à l’armée en Allemagne, puis son retour à Memphis où il épouse Viv, et ses premiers enregistrements aux studios Sun. C’est à cette période qu’il rencontre June Carter, et le reste du film parle de leurs relations.
Le film a quelques longueurs, comme les débuts de Johnny Cash dans la musique et ses premières tournées avec le gratin du rock’n’roll de l’époque (on voit Elvis, Jerry Lee Lewis, Roy Orbison…) et c’est essentiellement une belle histoire d’amour. Le réalisateur n’approfondit pas fort le côté sombre et torturé de Johnny Cash ni ses relations à la religion. Joaquin Phoenix, par contre, est tout à fait rentré dans le personnage; Johnny Cash l’aurait d’ailleurs choisi lui-même juste avant sa mort. Je n’ai jamais vu June Carter en film et je ne peux donc pas trop juger la performance de Reese Witherspoon, mais je n’aimais pas trop ses mimiques un peu forcées parfois. J’ai malgré tout beaucoup aimé le film mais je suis une fan des chansons, celles des années 50 comme les plus récentes sur American Recordings.
J’aimerais maintenant lire sa biographie ou son autobiographie mais j’ai encore plein d’autres choses à lire. Entretemps, j’ai quelques dvd sur lui à regarder.