Envies d’automne et d’hiver

258-Japan-Kokura
  • sortir, me promener dans la nature, seule mais aussi accompagnée
  • en profiter pour reprendre l’appareil photo délaissé depuis cet hiver
  • visiter quelques endroits en Belgique, même si ce n’est pas très loin
  • et peut-être même passer quelques jours dans une autre ville (j’avais plus ou moins prévu d’aller à Bruges cet été mais les soucis de santé puis le décès de mon papa ont coupé court à ces plans)
  • est-ce que je me sentirais assez à l’aise pour organiser un city-trip à l’étranger (en dernière minute) malgré le covid (qui justement reprend de la vigueur) ? j’ai un gros doute, mais on peut toujours espérer que la situation évolue dans le bon sens cet hiver
  • les sorties au resto me semblent parfois encore compliquées mais cela n’empêche pas d’aller dans des endroits où les consignes de sécurité sont bien appliquées
  • inviter plus de gens à la maison (chose que j’avais décidé de faire cet hiver et qui a été interrompue, mais que je reprends tout doucement)
  • je sais que je devrais reprendre du sport, mais ça reste compliqué: je n’aime pas et je n’ai pas la motivation (même si je suis essoufflée après une volée d’escaliers). Je ne sais vraiment pas comment trouver une solution qui me convienne.
  • retrouver un sommeil régulier, sans insomnies – tout un travail sur mon cerveau, donc. Respiration et méditation peuvent m’aider, je pense.
  • trouver de nouveaux patrons à coudre (j’ai l’impression de tourner en rond)
  • si je ne peux pas voyager, c’est peut-être le moment de parler des voyages de mon papa ? il y a des milliers de dias à trier… je me pose des questions à ce sujet: d’un côté j’ai envie pour moi, mais d’un autre j’espère que ça peut susciter de l’intérêt extérieur (d’après une rapide enquête sur Instagram, il y a un certain intérêt, mais pas sous forme de blog, plutôt sous forme d’un nouveau compte Instagram).
  • continuer à préparer de nouvelles recettes (reprendre le blog de cocktails ?). Kleo a lu dans mon cerveau, apparemment, en créant un nouveau défi !
  • reprendre le jeu commencé l’année passée
  • regarder de nombreux films et documentaires, chose qui est en partie liée à une nouvelle facette de mon travail mais qui me plaît bien – vu qu’il n’y a pas grand chose qui me tente en séries pour le moment (mais ça peut changer)

Tu vas aimer notre froid

51xhpezytjl-_sx195_Harold Schuiten, Tu vas aimer notre froid. Un hiver en Yakoutie: Harold Schuiten répond un peu par hasard à une annonce recherchant des professeurs de français en Yakoutie. Contre toute attente, il est engagé et va passer un hiver dans un village perdu au nord de Yakoutsk, dans la République de Sakha, au milieu de la taïga. Les hivers y sont difficiles, il y fait souvent -50° et tout est recouvert de neige. Tout gèle immédiatement, et il faut faire attention dès que l’on met le nez dehors. L’expérience est insolite et c’est ce qui m’a attiré dans ce livre. Et c’est un peu tout. Je n’ai pas été convaincue par l’écriture qui est fort simple, pleine de fraîcheur et de drôlerie certes, mais qui ressemble plus à l’écriture d’un blog. Bref, une déception parce que je n’ai pas eu l’impression de vraiment m’immerger dans cette région peu connue.

 

Book_RATING-20

Je n’ai plus rien à me mettre (quand il fait froid)

Hier matin, j’ai eu un grand moment de solitude devant ma garde-robe: la plupart des mes vêtements chauds sont devenus trop petits et ceux qui me vont encore m’ennuient profondément. J’avais préparé une jupe vert foncé et un gilet plus clair mais en dernière minute, j’ai choisi une robe plus colorée en coton et un fin gilet en me disant qu’il ferait assez chaud dans mon bureau. Et heureusement j’ai un manteau bien épais. Et puis il a neigé et j’ai eu froid.

Cela fait environ quatre ans que je couds mes vêtements maintenant, avec une nette préférence pour des robes en coton et en tissus imprimés – mais les premiers vêtements cousus sont devenus trop petits pour la plupart. Parallèlement j’ai perdu le goût du shopping: passer du temps dans plein de magasins pour trouver la pièce rare est devenu une corvée. Parfois, je trouve par hasard quelque chose mais cela arrive de moins en moins souvent. Et puis, j’ai l’impression que pour les magasins, l’hiver n’existe pas vraiment: les manteaux sont ultra légers et les gilets en coton. Je me rabats sur les pulls de Benetton qui sont encore en vraie laine mais ils ne sont pas très solides et pas très épais.

Je pourrais coudre des robes plus hivernales, mais les tissus plus chauds ne m’inspirent pas et demandent souvent du nettoyage à sec. Je n’ai même pas d’idées sur les patrons à utiliser et quand je parcours les photos des groupes de couture que je suis sur FB, il n’y a que peu d’inspiration – à croire que tout le monde porte des vêtements d’été en hiver. Je pourrais coudre de nouvelles jupes mais il faudrait que j’aille à la chasse au tissu approprié alors que mon armoire déborde de cotons colorés.

(Une bonne nouvelle nouvelle: j’étais dans la même situation pour les vêtements de voyage mais le problème est réglé: j’ai retrouvé des pantalons larges en coton et j’ai cousu pas mal de nouvelles choses – je fais bien vite un résumé).

Et aussi: pendant des années, j’ai accumulé les chaussures, surtout des sandales mais de septembre à mai, je mets toujours les 4-5 mêmes paires. Il est temps que j’en jette une: en cas des pluie, c’est piscine. Les ballerines achetées pour le Japon seront bientôt usées et sur les trois paires à talons, une est proche du bout de sa vie. Oui, il me reste plein de chaussures dans mon armoire, mais j’ai mal aux pieds: elles sont trop serrées ou les talons sont trop hauts, sauf que je ne me suis pas encore résolue à les donner à une troc party.

J’aimerais donc trouver:

  • une ou deux robes plus chaudes
  • une ou deux jupes en lainage
  • ou des patrons d’hiver qui me tentent, avec le tissu approprié facilement lavable (peut-être qu’un jersey épais serait une option mais je n’y connais rien à ce genre de tissu et de couture)
  • plusieurs pulls ou gilets bien chauds
  • un manteau épais (l’actuel commence à s’user)
  • et aussi de nouvelles chaussures, avec peut-être de vraies bottes pour la neige mais mettables en ville (j’en ai marre d’avoir les pieds mouillés)

Est-ce que vous avez des conseils pour des modèles précis et des adresses de magasins (en pierre ou en ligne) ?

UPDATE: je me suis achetée une robe et un gilet !

Short diary of the week (191)

Lundi: une sortie sur les routes du Brabant Flamand, yeah j’ai trouvé des bulbes de gloriosa, et un nénuphar, difficile de pousser un chariot dehors quand il fait si froid qu’on veut garder les mains dans les poches, le ciel est gris mais les nuages sont beaux au-dessus des paysages vert printemps, ajouter de la terre aux pousses de tomates et sortir pour planter tout ce que j’ai acheté alors que le soleil pointe son nez, du Baume du Jardinier pour mes mains toutes abîmées, de la lecture, la fin de Chaussée d’Amour – pas mal mais sans plus – l’histoire s’essouffle très vite

Mardi: remettre la veste d’hiver mais persister avec les vêtements de mi-saison, le métro est à nouveau envahi, yeah chacun a reçu un mini oeuf de Pâques, rajouter deux livres à ma longue liste « à acheter », écrire ce mail compliqué en l’argumentant convenablement, hâtivement recouvrir les plantes exotiques déjà sorties, Broadchurch – fin de la saison 3, Doctor Who – début de la saison 10

Mercredi: la voiture est gelée – j’espère que les plantes n’ont pas souffert, heureusement le mail a été bien reçu – décision dans une semaine, faire une mini-bataille de clips kitsch-horribles, un cocktail au LIB puis un bo bun chez Yi Chan, le plaisir toujours renouvelé de la conversation avec une amie

Jeudi: mes plantes font triste mine après le gel de cette nuit et cela me déprime, retrouver après de nombreuses recherches le nom de cette série (Jamestown, donc), ah si seulement la technique n’avait pas buggé toute la journée j’aurais sans doute bien mieux avancé dans mon boulot, réfléchir au plat du soir tout en rentrant, ce sera pâtes avec sauce tomate crème roquette, constater avec dépit que les feuilles du kiwi et du figuier ont gelé et que d’autres plantes ne se portent pas beaucoup mieux, deux épisodes de Masterchef

Vendredi: oh mais il commence à y avoir des liens entre l’histoire des personnages dans le roman fleuve que je lis, c’est parti pour Bali, et puis pour le Cambodge avec une sortie resto entre amis au Cambodiana, attendre le bus sur la chaussée presque vide, encore un peu de lecture avant de dormir

Samedi: chaque sortie au resto se voit sur la balance, du vélo avec TBBT S02E06, des courses, de la couture: me décider pour une jupe à plis d’après Gertie, de la lecture, tester l’humidité du gazon et me décider à tondre la pelouse, manger léger, Masterchef, The Americans, Longmire – fin de la saison 3

Dimanche: TBBT S02E07, du pliage de linge, de la couture: terminer une nouvelle robe, enfin couper l’élan à cette procrastination vieille d’un an au moins, de la lecture, avoir du mal à lire plus longtemps pour cause de fatigue oculaire qui pourrait bien être due à un début d’allergie au pollens, Doctor Who – mais qu’est-ce que c’est gentillet !, 13 Reasons Why – je sens que ça pourrait bien me plaire, une constatation: cette semaine était bien plus sereine que les précédentes – heureusement parce j’ai vraiment tenté d’inverser le courant des choses grâce à la diplomatie (et au dalaï lama – j’expliquerai ça plus tard)