Short diary of the week (282)

Lundi: des courbatures, une promenade par des chemins de traverse, une dernière journée de formation avec des conseils bien utiles, un midi au soleil, une promenade par l’Allée Verte au retour, Masterchef, Call the Midwife

Mardi: de retour au boulot, une journée bien occupée, ce mélange d’épices jamaïcaines est pas mal, Masterchef

Mercredi: toujours ce beau temps, avancer dans le boulot, manger dehors, me disperser un peu, une liste de choses à faire en rentrant, The great British sewing bee, Masterchef

Jeudi: revoir un documentaire pour le boulot, cette préparation prend un certain temps, aussi parce que je me disperse, et puis parce que pars en excursion cet après-midi, l’Atomium, plein d’infos sur les cuisines, le retour en tram sous la pluie, m’endormir devant la tv

Vendredi: fatiguée dès le réveil, les trucs du vendredi, la suite de la préparation, des nouvelles à propos du futur de mon boulot seront enfin données fin de semaine prochaine, du saumon en repas, Masterchef, Monty Don’s Japanese gardens

Samedi: des maux de tête au réveil, chercher une cuiseuse à riz et être tentée par un multicuiseur beaucoup plus cher, aller chez mon papa, les courses, les maux de tête ne s’arrangent pas malgré le paracétamol, ne pas faire grand chose et en être fort frustrée, Masterchef, Cauchemar en cuisine (on voit bien que je ne suis pas en forme)

Dimanche: des restes de maux de tête, vont-ils évoluer vers le pire ou le meilleur ?, une séance de yoga antistress aide beaucoup, elle me permet de prendre le temps de réfléchir au pourquoi (et aussi, je l’ai commencée en fondant en larmes – il y avait donc bien quelque chose que j’avais réprimé), transférer des photos de l’appareil à l’ordi, de la couture: terminer une blouse (qui est un peu juste) et découper un autre patron, de la lecture, de la cuisine, Monty Don’s Japanese gardens

Short diary of the week (280)

Lundi: une nouvelle journée de formation, en repartir avec une mission mais aussi bien fatiguée, cuisiner les plats pour les midis de la semaine, un selfie pour le #creativewinterchallenge, Call the Midwife, Crazy ex-girlfriend

Mardi: de l’écriture entrecoupée de préparation de nouveaux projets, mars sera bien rempli – il est même possible que j’ai trop de choses à faire, mon cerveau est en effervescence, mais ce soir j’ai surtout envie de terminer ce long roman, le retour de Masterchef de la BBC (en différé), terminer un livre et commencer le suivant

Mercredi: une journée de télétravail – une bonne décision quand on voit le peu de transports en commun qui roule – et donc même pas ma ligne, me concentrer sur les musiques boliviennes, profiter de la pause de midi pour remettre de la nourriture pour les oiseaux dans le jardin, une envie immense de chocolat mais ma réserve est au bureau, terminer de travailler à 16h et ne plus savoir quoi faire, un moment de flou, et puis me décider à tracer un nouveau patron de couture, cuisiner, le retour de The great sewing bee (en différé), Masterchef

Jeudi: un rendez-vous à la banque, de retour au boulot, un message qui me fait très plaisir, de nouveau des problèmes de métro, True Detective

Vendredi: non mais l’incompréhension dépasse toutes le bornes là, et en plus il y a un souci de prise de responsabilité, cette première partie de journée est vraiment pourrie, voilà que je me mets à déprimer à cause de ça et à cause de la météo de la semaine qui vient là où je vais, partir plus tôt pour préparer ma valise, parler avec ma voisine, True Detective, juste crevée et aller dormir

Samedi: me lever tôt et puis aller à l’aéroport, le temps est fort long dans l’avion, enfin arrivée à Madère, m’échouer comme une baleine après le repas du soir

Dimanche: une promenade, une sieste, piscine, un délicieux repas (ceci est délibérément court – je raconterai plus en détail plus tard !)

Short diary of the week (279)

Lundi: un peu inquiète pour la journée de formation qui vient, sauf qu’en fait ce n’était pas nécessaire: il n’y a pas eu les jeux de rôle que je craignais, par contre mes pieds sont restés gelés toute la journée, un détour pour des fournitures de couture, pour les repas de midi de la semaine ce sera quiche brocoli lardons vieux pané, Il Miracolo, Call the midwife

Mardi: mais quel est le rôle réel des influenceurs sur instagram ?, toujours rattraper le retard, aller à pied à la Chasse et y arriver avant le bus que je voulais prendre, rater le tram, des problèmes de métro – ou comment la STIB me fait avancer dans ma lecture, trop mangé – j’ai toujours cette tendance à préparer trop, Il Miracolo, Crazy ex-girlfriend

Mercredi: aucune énergie, des disques, prendre le temps de commencer la lecture du livre accompagnant un de ceux-ci, un gros coup de pompe, Il Miracolo, m’endormir devant la tv, me mettre au lit fort tôt

Jeudi: une nuit agitée, recevoir deux colis, une playlist, enfin terminer les trucs en retard, il reste juste un petit truc à faire demain, du shopping vêtements de voyage, retrouver deux amies au Cipiace et déguster de délicieux cocktails accompagnés d’un bon repas, et le troisième colis est dans la boîte aux lettres en rentrant

Vendredi: des rêves bizarres, les trucs du vendredi, un gros coup de pompe, utiliser enfin ce coulis de tomates du jardin que j’avais surgelé, Il Miracolo – deux épisodes mais ne pas pouvoir regarder le dernier parce que l’internet est dérangé

Samedi: j’ai froid ce matin, des lessives, couper les pièces du patron suivant, aller chez mon papa qui n’est pas très en forme: il est enrhumé, commencer la couture et me rendre compte que c’est un peu petit – en jouant sur les marges de couture ça va mieux, de la lecture, terminer Il Miracolo et être un peu déçue – je ne suis pas sûre d’avoir tout compris

Dimanche: et une journée de pluie de plus, du yoga à la place de la zumba, de la couture, de la lecture – un dimanche comme les autres donc, une recette de Jamie Oliver, que faire quand la maison sent trop fort l’ail ?, Man of the West (Anthony Mann, 1958)

Short diary of the week (187)

Lundi: me lever un peu plus tôt pour cause de formation qui commence à 9h, formation qui commence en fait à 9h30, de l’agressivité, un cerveau qui bouillonne, une formation qui dépasse le temps prévu, et donc plein de conseils pour mieux écrire sur le web, rentrer crevée, Black Sails, Longmire

Mardi: tenter d’avancer mais être vite interrompue par les suites de la formation, les mêmes schémas d’agressivité se répètent et tout le monde est sur les nerfs, mon point de vue n’est pas le même et je m’accroche avec des collègues, dur de travailler après tout ça, une discussion à ce propos avec une amie qui me calme un peu, une autre discussion à propos de tout et de rien qui me fait plaisir, Broadchurch

Mercredi: il a fait froid cette nuit – la voiture est couverte de givre, me décider pour la robe aux petits Mont Fuji, voir mon chef apparaître à 10h30 après deux jours d’absence, me lasser du tri des disques et lire un texte sur les musiques actuelles du Caire, aider un collègue à faire des soldes, aujourd’hui je me dépêche de rentrer pour être tôt à la maison – ah ben non il y a des soucis de métro, The 100, The Americans

Jeudi: des textes qui s’écrivent plus ou moins facilement selon les thèmes, laisser tomber les activités d’écriture dans l’après-midi pour des tâches plus faciles, réussir à partir à l’heure et puis ne pas savoir quoi faire une fois rentrée, feuilleter quelques magazines, Chaussée d’amour, Riverdale

Vendredi: faire une liste des tâches de la journée, les exécuter l’une après l’autre, un rendez-vous à l’extérieur, profiter du retour en bus pour discuter avec ma nouvelle collègue, terminer les tâches de la journée, enfin le weekend !, Longmire, Gardener’s World, m’endormir comme une masse dans le fauteuil

Samedi: écrire des billets lecture, ranger le linge, m’attaquer à la pelouse et enlever des quantités gigantesques de mousse, terminer un livre, manger léger, Rancho Notorious (Fritz Lang – 1952), tomber de sommeil bien trop tôt

Dimanche: une courte matinée pour cause de changement d’heure, de menus travaux de jardins et le grand déménagement des plantes vers l’extérieur, lire au soleil, tenter un curry indien en modifiant la recette – ce sera mieux la prochaine fois !, The 100, Longmire

Short diary of the week (186)

Lundi: mettre une nouvelle robe très printanière (et constater qu’il y a un souci d’ajustage au niveau des seins – oh well…), ressortir un parfum plus printanier, sentir des maux des tête qui apparaissent, Black Sails, Call the Midwife – fin de la saison 6 et triste que ce soit fini

Mardi: calculer combien de temps il me faudra pour terminer ce livre et pouvoir commencer un nouveau – ça devient une habitude (et ce n’est pas que je ne l’aime pas – au contraire), constater que le premier jet de mon texte écrit hier n’est pas si mal et en éprouver une certaine fierté, reprendre un certain rythme – le travail sur la Grèce m’a vraiment aidé, Broadchurch, Longmire

Mercredi: tenter de repérer ce que lisent mes voisins dans le métro, oh cet homme lit Dans la forêt de Jean Hegland qui est sur ma PAL, une journée de formation à propos des pages facebook, des discussions communication, rentrer à mon aise, me faire débloquer de partout chez Coyote, je n’avais même pas senti les blocages dans mes doigts, quelques fous rires parce que je suis une patiente différente paraît-il, un épisode de Twin Peaks pour rester dans une ambiance un peu rêveuse, terminer mon roman

Jeudi: deux chats qui s’observent, je peux à nouveau tourner la tête à droite sans avoir mal !, ce livre est juste ce qu’il me fallait pour ce projet dont le futur est de plus en plus lointain, une grande fatigue malgré tout, tenter de trier les disques d’Oum Kalsoum et trouver une liste de ses chansons avec les dates, ce soleil…, un cocktail complètement raté au goût trop bizarre, The Americans, Longmire – fin de la saison 2

Vendredi: écrire mon budget pour l’exercice suivant mais manquer d’éléments, du travail répétitif, Chaussée d’Amour, Gardener’s World, terminer mon roman

Samedi: lancer une lessive, réfléchir à une future robe, aller acheter sous la pluie des fournitures de couture, hésiter devant les fleurs au marché mais ne rien acheter, aller voir mon père qui est complètement déprimé à cause d’une future opération et ne pas savoir comment réagir, tenter de ne pas me laisser entraîner par son humeur, transformer ce patron de 1954 à mes mesures, lire dans le canapé, me souvenir de cette lessive qui aura eu le temps de bien chiffonner, Devil’s doorway (Anthony Mann – 1950) – un western pro-indien même si le personnage principal Indien est joué par un Blanc – avec en prime une femme forte et intelligente – enfin pour l’époque, Longmire – début de la saison 3

Dimanche: réveillée tôt, de la zumba, de la couture – une première toile qui demande un certain nombre d’adaptations, de la lecture, du shrub au concombre, Rio Grande (John Ford – 1950)

Short diary of the week (88)

Lundi: 88 ça fait deux fois l’infini, je sens que je vais beaucoup aimer ce livre !, établir un plan d’action pour faire plus de mes soirées et supprimer ce sentiment de frustration constant, une demi-heure de couture, Indian Summers, Call the Midwife (et une crise de larmes aussi soudaine que courte – en rapport avec l’amitié)

Mardi: une fois de plus un livre me fait rêver de Los Angeles, ma robe a beaucoup de succès auprès de mes collègues, des vertiges et des maux de tête qui disparaissent une fois rentrée à la maison, beaucoup d’interrogations du coup, la palme des semis qui germent le plus vite revient aux cosmos !, Better call Saul, le retour de Masterchef sur la BBC

Mercredi: cette envie de parler des mes problèmes au travail mais avec qui ?, une sensation de presque burn out, et puis au fil de la journée une amélioration de mon humeur sans qu’il n’y ait vraiment de raisons précises, me replonger dans mon iTunes, Masterchef et All you need is Jani, soudain la nausée

Jeudi: une nuit pas si mauvaise que ça, la dernière fois que j’ai mis cette jupe c’était à Saint-Jacques de Compostelle, les centaurées sont les deuxièmes à germer, m’empiffrer d’un plat du traiteur italien – et après je me plains de mon poids !, Masterchef et la finale de The Great British Sewing Bee

Vendredi: TGIF (j’ai seulement compris cette semaine ce que cet acronyme voulait dire), des courses pour tout le w-e, Masters of sex – le premier épisode, de jolies hellébores dans Garderner’s World – l’émission est plutôt ringarde mais j’y apprends de temps en temps quelque chose

Samedi et dimanche se résumeront par: après ce w-e de formation (“deux jours pour exceller”), contre toute attente et contre toutes mes croyances, j’ai fendu en deux une planche de bois d’un bon centimètre et demi d’épaisseur juste avec la force du côté de ma main, en me concentrant sur tout ce que j’ai appris. Fière !