Très intime

tres intime.inddSolange, Très intime: ceci n’est pas un livre écrit pas Solange, la Québécoise à l’accent parisien connue de ses clips you tube parlant de sexe et d’autres choses (Solange te parle). Il rassemble en fait les interviews de femmes qui ont entre 18 et 46 ans et qui racontent leurs expériences sexuelles sans se voiler la face. A la base diffusées en radio, elles prennent ici la forme écrite (il y a d’ailleurs une polémique à ce sujet, mais peu importe). Le langage est souvent cru, très oral, très direct. Ces femmes répondent aux questions de Solange, questions qui n’ont pas peur d’aller plus loin dans le sujet. Elles parlent d’orgasme, de libido, du « pas envie », des relations à plusieurs, des relations entre femmes, du cunnilingus, des détails et des endroits où cela provoque du plaisir, de l’obligation, du viol. Ce dernier point est très frappant: un tiers des femmes interrogées se dit victime de rapports non désirés, de rapports qu’un homme leur a imposé et qu’elle ont subi sans leur accord. Du viol donc. Ce livre propose une image de la sexualité féminine d’aujourd’hui et pourtant je ne m’y suis pas vraiment retrouvée. Même si j’ai apprécié la lecture. (Ce billet sera très certainement suivi d’un autre, plus général, sur le sujet).

The blessings of good thick skirt

1461748_zps7drssnpbMary Russell, The blessings of good thick skirt. Women travellers and their world: ce livre s’intéresse aux femmes voyageuses, celles du lointain passé mais aussi des plus contemporaines, des pèlerinages de l’Antiquité et du Moyen Age à Devla Murphy qui a traversé l’Inde à vélo dans les années 1960 et 70. La division des chapitres est intéressante: Mary Russell écrit par thèmes, parlant d’abord des voyages dans diverses régions géographiques (désert, montagne, mer…) puis s’attache à trouver les raisons des voyages, qu’elle soit individuelles ou par obligation (ces femmes qui accompagnent leur mari dans des contrées éloignées). Elle raconte les périls et dangers et les stratégies de survie, comme l’utilité de jupes en tissu épais pour éviter de se blesser à des clous qui dépassent sur un siège. Cette approche est bien plus passionnante que les mini portraits présentés dans Elles ont conquis le monde et donne une vue d’ensemble du sujet.

Book_RATING-35