Short diary of the week (303)

Lundi: une nuit moyenne (normal du dimanche au lundi), reprendre l’écriture, un immense coup de pompe en rentrant, Big Little Lies – une fin de la seconde saison qui n’est pas tout à fait satisfaisante à mon goût

Mardi: une mauvaise nuit, une journée qui se passe entre activités diverses, lire au jardin, un immense coup de pompe qui me pousse au lit

Mercredi: réveillée en sursaut par une alarme en milieu de nuit, ne même plus ouvrir ma fenêtre au bureau, c’est long quand même, surtout qu’aucune mesure exceptionnelle n’a été prise (ah mais il y a de l’eau et des ventilateurs, c’est le minimum légal), une voiture toute propre et passée au contrôle technique, lire au jardin jusqu’à la tombée de la nuit

Jeudi: une bonne nuit, une journée qui se passe sans grand entrain, et avec de moins en moins d’énergie au fur et à mesure que les températures montent, 40° donc, une escapade dans la fraîcheur du supermarché, une forte pluie, cette humidité !, Buffy, Angel

Vendredi: réveillée par le bruit du rideau qui bouge avec la fenêtre ouverte, réussir à planter word parce que trop de documents sont ouverts, préparer le repas du soir, un barbecue, une soirée très agréable entre amis avec la fraîcheur qui tombe tout doucement et les loupiotes qui s’allument (et juste une goutte de pluie), et des cadeaux d’anniversaire: une hutte tiki (avec des verres) et une peluche chat coussin qui est baptisée Marcel Augustin (le chat coussin)

Samedi: réveillée par la pluie, me rendormir, la fraîcheur – enfin !, aller chez mon papa qui me parle de son regret toujours présent de n’avoir pas pu étudier à l’université, les courses, de la couture, toute cette pluie !, un peu de déménagement, tenter de jouer à Zelda breath of the wild sur la Nintendo Switch prêtée par le bureau mais je suis nulle avec la manette, Angel, Buffy, m’endormir sans avoir lu une lettre

Dimanche: dormir longtemps – j’avais sans doute du sommeil à rattraper, et c’est reparti pour l’été à la belge – les prévisions me dépriment déjà – ce sont toujours des extrêmes ici, de la couture, du déménagement – toutes le bouteilles sont descendues à la cave, de la couture, reprendre Zelda et m’en sortir déjà bien mieux, canard et salade à la mangue, Angel, Buffy, lire un moment au lit

Short diary of the week (302)

Lundi: fatiguée dès le matin (et pourtant j’ai bien dormi), commencer un nouveau pays, j’ai froid !, des maux de dos, préparer une quiche pour la semaine, Big Little Lies, Buffy – début de la troisième saison

Mardi: pas super en forme à nouveau, une journée qui se passe, des maux de dos bien plus douloureux qu’hier, emprunter le ballon de pilates de mon collègue – ce qui aide un peu, rentrer et faire du yoga pour la bas du dos, Euphoria, Angel – début de la première saison

Mercredi: me réveiller bien trop tôt, et donc partir plus tôt mais passer par la boulangerie, travailler, une croûte aux fraises en dessert avec les quelques amis-collègues présents pour fêter mon anniversaire, travailler à mon aise, un délicieux cocktail au Modern Alchemist puis tester une nouvelle création, un délicieux repas de tapas portugais Chez Luis

Jeudi: une journée qui se passe, une dispute avec mon père, je l’appelle, il se plaint que ses tableaux ont été déplacés, j’attends… et puis rien, il a à nouveau oublié mon anniversaire et cette année je lui dis, il me répond qu’il est gêné, mais le mal est fait, et je sais pourtant qu’il n’a plus de mémoire immédiate mais j’étais quand même vexée, et puis il a recommencé à se plaindre sur ses tableaux, j’ai raccroché, j’ai pleuré, j’ai tenté de me consoler avec deux épisodes de Buffy (tout en râlant sur la personne qui a programmé le menu de manière illogique – ce qui m’a fait regarder l’épisode 3 avant le 2), terminer mon roman

Vendredi: une très mauvaise nuit (une conjonction probablement de la pleine lune, du vin et de mon chagrin), pas trop envie de travailler et puis ne pas voir le temps passer en travaillant, une sortie entre voisins chez une ancienne voisine qui habite maintenant Anvers, cette vue sur l’Escaut est magnifique, un GPS qui décide de nous emmener par les nationales pour rentrer

Samedi: un manque de sommeil certain – je ne suis plus faite pour les sorties au delà de 23h, aller chez mon papa qui s’excuse encore d’avoir oublié mon anniversaire (et ses tableaux sont presque bien remis), par contre il a perdu son rasoir, du déménagement pendant que la pluie tombe, de la lecture, deux épisodes d’Angel

Dimanche: monter des livres, commencer une nouvelle robe, descendre des verres – j’en ai beaucoup trop !, de la lecture au jardin, cuisiner un plat indonésien, mon papa m’appelle pour me dire qu’il a retrouvé son rasoir dans son fauteuil, encore de la lecture, Buffy

Short diary of the week (298)

Lundi: enfin ressortir une robe estivale, la fatigue du lundi matin, faire des recherches sur un nouveau pays, retrouver des listes anciennes, un apéro en terrasse puis un bon repas avec une amie plus vue depuis longtemps, une bonne soirée, un retour tranquille

Mardi: une mauvaise nuit (c’est presque toujours le cas quand je sors, même si je rentre tôt), écrire, oh encore des nouveaux disques !, lire au jardin, trop fatiguée pour attendre que le soleil se couche

Mercredi: un pays en plus qui est terminé, un immense coup de pompe, la folie du vélo chez mes collègues, rentrer plus tôt pour éviter la pluie (surtout quand j’ai vu ce qui est déjà tombé), presque plus de pluie, les aventures de mes voisins et de leurs voitures d’occasion, un fromage vraiment fort, deux épisodes de Buffy, une mauvaise passe de lectures: abandonner le livre en cours après 70 pages

Jeudi: le réveil me réveille en sursaut, de l’encodage – est-ce vraiment la dernière fois ?, pas envie de grand chose, une séance de shopping assez productive, Big Little Lies, Buffy

Vendredi: une mauvaise nuit – il suffit en général que j’écrive que ça va mieux pour que ça empire de nouveau, pas grand monde, une journée qui se passe, commencer Euphoria, un petit bout de Gardener’s World

Samedi: du rangement et une lessive, aller chez mon papa, les courses, tondre la pelouse, tailler l’autre haie, lire le reste de l’après-midi, il faut toujours avoir deux moulinettes, terminer un livre au jardin

Dimanche: partir avec ma voisine acheter des plantes, entrecouper la lecture par les plantations – quelques plantes à la fois, un barbecue, lire au jardin jusqu’à la tombée de la nuit

Short diary of the week (296)

Lundi: un sommeil très léger – entre angoisses et chaleur, le stress ne réussit pas à tout le monde, cet entretien pour mon changement de poste futur se passe plutôt bien malgré mes appréhensions, un bout d’inventaire – l’idéal pour me calmer tout à fait, de l’encodage, fatiguée et courbaturée, deux épisodes de Buffy

Mardi: depuis quelques dizaines de jours mes doigts sont complètement courbaturés pendant la nuit (et je me demande ce qui se passe – et j’espère que ça va passer), encoder les derniers disques avec un pincement au coeur, des recherches, un énorme coup de pompe et quelques soucis de digestion, la fin de la magnifique mini-série Chernobyl, voir l’orage passer au loin (et être soulagée de son éloignement)

Mercredi: une mauvaise nuit au sommeil trop léger, étouffer dans les transports en commun, me libérer de plein couches une fois au bureau, emprunter le grand ballon de mon collègue pour le tester à la place de la chaise de bureau, sentir mes muscles, une heure c’est suffisant, des courbatures, une après-midi qui se passe, crevée en rentrant, de la comfort food, deux épisodes de Buffy, une certaine tension à cause des orages, une séance de yoga en espérant mieux dormir

Jeudi: un tournage, une demande d’article en fin de journée (mais ce sera rapide), des frites, c’est le déluge, Gentleman Jack, une grosse fatigue, aller dormir tôt

Vendredi: travailler sur cet article et y prendre du plaisir (au moins cette réorientation sera dans mes cordes), réécouter de vieux disques, une minuscule coupure au doigt mais qui n’arrête pas de saigner, deux épisodes de Buffy, Gardener’s World

Samedi: des rêves dérangeants proches du réveil, me lever pour éviter la suite mais me sentir encore fatiguée, la météo me déprime, du repassage, aller chez mon papa, les courses, coudre puis découdre – ou comment cette bande élastiquée me prend tout l’après-midi, un peu de lecture, le début d’un film, m’endormir, la suite du film

Dimanche: écrire quelques brouillons de billets de blog, du yoga, de la couture: terminer la jupe et retracer le patron de la blouse Rita en plus grand, hésiter et me dire que finalement le jardin demande vraiment mon attention, tailler le lierre et batailler avec les bambous de voisine qui ont traversé la haie (elle m’a heureusement annoncé qu’elle va tous les enlever), de la lecture, de la cuisine: un plat indien, la fin de film commencé hier – Bangkok Nites (Katsuya Tomita, 2016) – une histoire entre les bars de Bangkok et les confins de l’Isaan au bord du Mékong – ce qui avait tout pour me plaire si ce n’est le côté décousu du film et sa longueur (trois heures quand même !)

Short diary of the week (293)

Lundi: une bonne nuit et même pas fatiguée comme un lundi, de l’encodage, il va donc falloir vider cette armoire et j’avais tout à fait oublié cette boîte de disques de yodel, une après-midi qui se passe, toutes ces choses à faire une fois rentrée, The good fight

Mardi: réveillée très tôt mais j’ai réussi à me rendormir, le début du travail sur la Roumanie, lister une série de choses à faire, aller nourrir les chats de voisins, trois épisodes de Derry Girls, Buffy

Mercredi: un rendez-vous à la banque, une réunion où je dois prendre note, je me sens toute tendue et courbaturée, mettre ces notes au propre, partir plus tôt pour faire quelques courses (un grand ballon pour m’asseoir dessus au bureau et du tissu – sauf que rien ne me plaît), deux cocktails chez LIB, un délicieux repas de Madagascar (sauf que le service était fort lent), une très chouette soirée qui fait retomber la tension, oh Kitty ne m’attend pas ce soir pour ses croquettes

Jeudi: toujours aussi tendue et avec des maux de tête, une crise de larmes à cause de la tension trop palpable au bureau, tout ça à cause de l’assemblée générale du personnel, juste vidée, une lettre qui provoque un retournement de situation, ces problèmes de restructuration au bureau mangent une grande partie de mon énergie mais risquent de durer encore longtemps, me faire plaisir en rentrant: cocktail et comfort food, Gentleman Jack, du yoga

Vendredi: bien dormi mais ça n’a pas suffi: je suis épuisée, faire les trucs à faire, heureuse quand il est enfin 17h, cuisiner le repas du soir et puis regarder Berlin 1959 (trop de clichés), Gardener’s World (le début)

Samedi: me réveiller encore fatiguée, les corvées du samedi matin, au moins le soleil est là !, replanter les cucurbitacées dans leurs pots définitifs, de la lecture, une recette de Yotam Ottolenghi (je n’ai pas pris de photos), me laisser tenter par la mini-série Chernobyl (appréciée par les lecteurs de Nos séries tv à nous) et être happée, regarder du coup les deux épisodes disponibles

Dimanche: me réveiller tard (enfin par rapport à mes habitudes), une longue séance de yoga, un peu de couture, me battre avec les bambous du fond du jardin, préparer le plat du soir qui doit mijoter, de la lecture, deux épisodes de Berlin 1959 (toujours ces clichés…), la fin de la seconde saison de Derry Girls – une série très réjouissante

Short diary of the week (291)

Lundi: le weekend est terminé – le soleil est de retour, ma prochaine deadline étant fin mai on peut dire que j’ai tout le temps, partir plus tôt pour faire du shopping – de petits ciseaux de couture était le but premier mais je suis rentrée avec d’autres choses utiles (ou pas) (un moule à gâteaux, deux jupes, du papier à patrons), préparer la quiche pour la semaine, The Good Fight, Derry Girls – fin de la première saison

Mardi: c’est vraiment n’importe quoi (je parle du boulot bien sûr), des avances (pas amoureuses du tout), terminer de trier une pile de cd, réserver un citytrip, Shoplifters / Une affaire de famille (Kore-eda Hirokazu, 2018) – un très beau film japonais

Mercredi: un congé au milieu de la semaine – ce qui fait bizarre, de la couture, préparer un gâteau (au bourbon) et mettre le bordel dans la cuisine, ranger la terrasse et rempoter une série de plantes, apprendre avec horreur que quelqu’un dans le quartier tire sur des chats à la carabine à plomb (la chatte des voisins a été touchée), lire un moment mais avoir du mal à me concentrer, Gentleman Jack, Buffy – le dernier épisode de la première saison

Jeudi: bien dormi mais fatiguée dès le matin, l’ambiance est vraiment bizarre et mauvaise, d’humeur très morose, du copier-coller toute la matinée, du tri de disques l’après-midi, improviser un plat de pâtes, manger pour finir l’assiette, regretter d’avoir trop mangé – une mauvaise habitude que je n’arrive pas à perdre, deux épisodes de Fleabag, commencer la seconde saison de Buffy – un peu comme un doudou – en espérant que ça améliore mon humeur

Vendredi: ressortir le manteau, de la malchance avec les transports qui rallongent le temps de déplacement, les trucs du vendredi sont forts diminués s’il n’y a plus d’achats, mais d’autres choses à faire, un colis le matin et un l’après-midi – des bulbes que je pourrai planter ce weekend, deux épisodes de Fleabag, m’endormir lamentablement devant Gardener’s World

Samedi: me dépêcher ce matin pour faire les courses, pas très envie d’aller voir mon papa mais y aller quand même (il est à nouveau tombé mercredi, il souffre du dos, depuis il m’appelle tous les jours pour se plaindre, et en effet, il se plaint quand je suis chez lui), un nouveau rendez-vous pour la cuisine – les travaux commenceront le 29 juillet, il faut que je me libère de cette matinée pesante, de la couture: terminer une robe et hésiter pour le tissu de la suivante, de la lecture, Instrument – un très intéressant documentaire musical de Jem Cohen et Fugazi

Dimanche: toujours déprimée à cause de la météo (et rafraîchir la page du site de l’IRM ne va pas changer les mauvaises prévisions pour la semaine qui vient), zumba, rajouter de la terre aux tomates à l’intérieur, découper la future nouvelle robe, de la lecture, un gigot d’agneau – ça faisait longtemps !, The Mission (Johnnie To, 1999) – une musique entêtante et de superbes chorégraphies des scènes d’action, m’endormir, me réveiller en sursaut une demi-heure plus tard, des pensées dans tous les sens, me relever pour une mini séance de yoga

Short diary of the week (286)

Lundi: une nuit un peu agitée, une mauvaise nouvelle (le cancer, c’est vraiment une crasse), reprendre le boulot de base (mais pour combien de temps encore ?), continuer à trier les photos de Madère, No reservations en Indonésie

Mardi: ah voilà il y a un article dans la presse sur mon boulot, une journée qui se passe, une grosse crise de larmes en rentrant – ça fait beaucoup pour le moment, ne rien trouver à regarder à la tv – je suis à court d’idées pour les séries pour le moment, de la lecture

Mercredi: réveillée bien trop tôt mais devoir attendre pour pouvoir partir vu que je ne vais pas sur mon lieu de travail habituel, une matinée intéressante avec des interventions d’invités, une après-midi un peu longue, juste crevée, la visite de l’architecte qui prend les mesures – projet dans deux semaines, The Great British Sewing Bee mais pas de Masterchef (l’enregistrement automatique n’a pas fonctionné)

Jeudi: encore fatiguée au réveil, de la rédaction, des envies de voyage: des idées pour novembre et janvier prochain mais est-ce que je ne partirais pas quelques jours en juin/juillet ?, retrouver une amie en ville pour des cocktails et de la nourriture vietnamienne, échanger plein de choses et d’idées, rentrer et encore regarder Masterchef (à Hong Kong – j’ai toujours autant envie d’y aller)

Vendredi: heureusement que c’est la fin de la semaine, un peu mal à la gorge, un peu indisposée aussi, les trucs du vendredi, partir en tournage avec deux collègues, et puis rentrer à la maison, des scampis et de l’avocat – un classique, la finale de Masterchef – même s’il faut rester éveillée plus tard que d’habitude

Samedi: le mal de gorge a bien empiré, les courses, aller chez mon papa le matin, prête pour le jardinage !, tondre et scarifier la pelouse – le gros boulot du jour, le mal de gorge a disparu (je ne m’y attendais pas du tout), un cocktail un peu raté et bien trop sucré (je m’en doutais en lisant les ingrédients), La saveur de ramens (Eric Khoo, 2018) – un film lent et beau et sentimental et plein de bons plats qui donnent faim

Dimanche: me réveiller à la même heure que d’habitude sauf que l’heure a changé, de la zumba, du jardinage: séparation de crocosmia et knifophia, choisir les tomates à semer, préparer à manger – c’est une recettes à plusieurs étapes, et du coup ne pas lire beaucoup, les étapes valaient la peine: c’est un très bon curry indien, The Sisters brothers (Jacques Audiard, 2018) – un western contemporain

Short diary of the week (284)

Lundi: la motivation n’y est pas vraiment mais le travail doit quand même être fait, Naomi Duguid et Austin Bush ont aimé mes photos avec leurs recettes respectives sur Instagram (la première a commenté, le second a reposté dans une story) – je suis fière et puis ça fait plaisir tout simplement, encore un enregistrement à la radio, ne pas retourner au boulot mais plutôt découvrir le centre commercial Docks, ou les mêmes magasins que partout ailleurs (sauf un Maisons du Monde qui était mon but premier), cuisiner pour les repas de midi de la semaine, Masterchef, terminer mon livre

Mardi: mon cerveau n’a pas voulu se taire cette nuit, reprendre le livre abandonné, la présentation d’un projet, une immense fatigue, partir plus tôt pour aller chez le dentiste, remplacement de deux très anciens plombages, une partie de ma bouche est endormie – ce qui est ennuyeux pour manger, True Detective

Mercredi: avancer dans la préparation et même voir quasi le bout en fin de journée, préparer à manger, The Great British Sewing Bee, Masterchef, m’endormir, me réveiller avec la nausée et malade

Jeudi: mettre un certain temps à me rendormir tellement je suis glacée, ça va mieux au matin, batailler avec des rips de cd et du matériel qui plante, faire remplacer le lecteur cd, à la recherche du meilleur frigo, la fin de la troisième saison de True Detective – mieux que la saison 2 mais un peu moins bien que la saison 1

Vendredi: la pluie – encore, de nouveaux livres, mais qui a des idées aussi stupides ?, pas d’internet en rentrant – après un quart d’heure je pense à ôter puis rebrancher la prise et ça fonctionne, Masterchef, Gardener’s World – il faut que je trouve ces semences de plantes grimpantes !

Samedi: du rangement – enfin ranger les coussins des fauteuils de jardin (même s’il faudra les ressortir dans un mois), être découragée par l’ampleur du travail à la cave, aller chez mon papa – l’infirmière confirme qu’il est de meilleure humeur, les courses, commencer à trier les photos de Madère, tenter la cuisson du riz dans le multicuiseur – ce n’est pas gagné pour les petites quantités, des sushis maison, un très long film et donc ne pas le finir

Dimanche: motivée par ma voisine je retourne enfin à la zumba, décider sur un coup de tête que c’est le moment d’aller acheter des plantes, revenir avec des bulbes d’été et deux nouveaux camélias, de la lecture, The big country (William Wyler, 1958) – un très beau (et long) western, le retour de Crazy Ex-Girlfriend

Short diary of the week (283)

Lundi: un peu barbouillée – comme souvent le lundi matin, un gros colis, la préparation de l’émission radio – suite – avec des moments d’angoisse, ramener le gros colis tout en ayant un peu la nausée, dès que je suis à la maison ça va mieux, Call the midwife – le dernier épisode de la huitième saison

Mardi: un peu angoissée ce matin, une émission radio (en différé heureusement), bien vidée après ça, commencer à préparer la suivante, un repas minimaliste – des frites – mais préparer un cake au chou-fleur pour les repas de midi en utilisant le tout nouveau multicuiseur, True Detective

Mercredi: crevée dès le matin, ne pas y voir clair, trouver sans doute une idée à la fin de la journée, toujours aussi crevée, découvrir que mon frigo ne contient pas le poivron que je croyais présent, changer mes plans, The Great British Sewing Bee, Masterchef d’un oeil distrait

Jeudi: réveillée en sursaut à 5h à cause d’une forte rafale de vent et de la pluie diluvienne, ne pas me rendormir, de la fatigue, tenter d’avancer dans le boulot, un jury, une mauvaise nouvelle: mon travail risque très probablement d’être vidé de sa substance, c’est très difficile à accepter et je me sens comme un peu anesthésiée, True Detective

Vendredi: une nuit d’insomnies, la tristesse est énorme, mais continuer à travailler quand même, deux gilets troués aux bras en une semaine – c’est l’hécatombe, trop de choses à faire et en tête – cela se ressent dans le manque de publications sur mes blogs, Masterchef, tomber par hasard sur le début de Leaving Neverland et rester scotchée (et horrifiée)

Samedi: une bonne nuit – enfin, un rendez-vous pour une nouvelle cuisine – je suis impatiente, aller chez mon papa qui est de meilleure humeur pour le moment (et qui boit beaucoup moins), de la préparation de couture, de la lecture fort peu concentrée: je pensais constamment à la cuisine, Masterchef, Gardener’s World, la suite de Leaving Neverland

Dimanche: c’est tempête !, une séance de yoga pour le changement (j’ai à nouveau pleuré), des conversations avec des amies qui me soutiennent dans les bouleversements à venir, de la couture, de la lecture, un cocktail tiki, de la cuisine thaïe et birmane, la fin de Leaving Neverland, Masterchef

Short diary of the week (279)

Lundi: un peu inquiète pour la journée de formation qui vient, sauf qu’en fait ce n’était pas nécessaire: il n’y a pas eu les jeux de rôle que je craignais, par contre mes pieds sont restés gelés toute la journée, un détour pour des fournitures de couture, pour les repas de midi de la semaine ce sera quiche brocoli lardons vieux pané, Il Miracolo, Call the midwife

Mardi: mais quel est le rôle réel des influenceurs sur instagram ?, toujours rattraper le retard, aller à pied à la Chasse et y arriver avant le bus que je voulais prendre, rater le tram, des problèmes de métro – ou comment la STIB me fait avancer dans ma lecture, trop mangé – j’ai toujours cette tendance à préparer trop, Il Miracolo, Crazy ex-girlfriend

Mercredi: aucune énergie, des disques, prendre le temps de commencer la lecture du livre accompagnant un de ceux-ci, un gros coup de pompe, Il Miracolo, m’endormir devant la tv, me mettre au lit fort tôt

Jeudi: une nuit agitée, recevoir deux colis, une playlist, enfin terminer les trucs en retard, il reste juste un petit truc à faire demain, du shopping vêtements de voyage, retrouver deux amies au Cipiace et déguster de délicieux cocktails accompagnés d’un bon repas, et le troisième colis est dans la boîte aux lettres en rentrant

Vendredi: des rêves bizarres, les trucs du vendredi, un gros coup de pompe, utiliser enfin ce coulis de tomates du jardin que j’avais surgelé, Il Miracolo – deux épisodes mais ne pas pouvoir regarder le dernier parce que l’internet est dérangé

Samedi: j’ai froid ce matin, des lessives, couper les pièces du patron suivant, aller chez mon papa qui n’est pas très en forme: il est enrhumé, commencer la couture et me rendre compte que c’est un peu petit – en jouant sur les marges de couture ça va mieux, de la lecture, terminer Il Miracolo et être un peu déçue – je ne suis pas sûre d’avoir tout compris

Dimanche: et une journée de pluie de plus, du yoga à la place de la zumba, de la couture, de la lecture – un dimanche comme les autres donc, une recette de Jamie Oliver, que faire quand la maison sent trop fort l’ail ?, Man of the West (Anthony Mann, 1958)