May in the garden (I)

Je pense qu’il faudra oublier le mois de mai: pas de chaleur, trop de pluie. Certaines plantes ont cependant suivi leur cours normal. (Toutes les photos ont été prises dimanche passé).

J’ai planté les tomates, aubergines et poivrons, puis il a commencé à faire froid. Bref, ça ne pousse pas fort même si quelques fleurs commencent à apparaître. Les nombreux bâtons entre les plantes sont là pour empêcher les chats de faire « froutfrout » dans la terre (ainsi que leurs besoins).

Devant les tomates et les aubergines, mon premier essai de carottes.

Radis et navets, et plus loin du cresson qui garnit nos salades.

Première fleur de mini-poivron.

Sur la terrasse, il y a plein de pots avec des dahlia, lys et cannas qui seront plantés dans le jardin quand les tulipes seront fanées. C’est moche mais ils profitent d’un peu plus de chaleur qu’en pleine terre. Dans le bac devant, ce sont des herbes aromatiques qui ont aussi été dérangées par un chat, d’où les bâtons.

Dans le jardin même, les jonquilles ont laissé la place aux tulipes, que j’avais choisies très « rococo » et dont j’avais mélangé tous les bulbes. La vague violette commence: les alliums et iris sont en fleurs.

L’euphorbe est vraiment une plante intéressante pour la longueur de sa floraison et son amour de l’ombre. A l’arrière-plan, un sureau aux feuilles assorties et un érable qui fait contraste.

Les jonquilles sont fanées et les hellébores se dessèchent en beauté, tout en faisant de nombreuses nouvelles feuilles.

Même un peu perdu au milieu des jacinthes maintenant fanées, l’ail des ours se plaît bien !

Bambou, hosta et tulipes

Rhododendron et tulipe, une de mes préférées.

Tulipes et myosotis, que je laisse pendant quelques semaines, puis j’arrache tout, sachant qu’il reviendra en force l’année suivante.

Iris, palmier, tulipe et callistemon trouvé à bon prix au marché. Je l’ai laissé en pot pour pouvoir le rentrer cet hiver (j’en ai déjà perdu trois).

Ariel voulait se montrer !

Cette variété de tulipe a des découpes assez fabuleuses !

Introducing… le pivoine

Cette fleur est immense et magnifique. Je suis heureuse de voir que ce plant acheté l’année passée en a déjà produit une (ce n’est pas le cas des deux autres). Les pivoines adorent mon jardin, dans un prochain article, il y aura sans doute une présentation du jardin avant complètement envahi par ceux-ci.

Composition avec futurs alliums, iris, tulipes, bananier et un palmier qui restera dans son pot pour le rentrer cet hiver (et qui risque donc de changer d’endroit au gré des envies).

Les iris adorent aussi mon jardin. Ceux-ci viennent du devant de la maison où ils se battaient avec les pivoines. Deux ans après leur déménagement, ils se sont multipliés avec bonheur. J’ai du coup acheté de nouvelles variétés l’année passée, dont une prépare une fleur.

Ce violet est vraiment magnifique et c’est une fleur que je pense multiplier encore dans le jardin.

La star de la fin du printemps et de tout l’été, c’est l’allium. J’ai planté diverses variétés qui se succèdent.

Aaaah, ces gros pompons mauves que les abeilles adorent !

April in the garden (and inside) (II)

Avril touche à sa fin, les températures ont été un peu plus clémentes mais pas tant que ça. Cela n’a pas empêché les plantes de pousser et les parterres de se fleurir enfin. J’ai acheté chez Groendekor un grand pot pour mettre un bambou dans le fond du jardin (à la place du bac à compost bien laid), un amélanchier (genre de prunus/cerisier à petites fleurs blanches), des saxifrages, des échinops et des euphorbes.

A l’intérieur, les tomates, aubergines et piments poussent bien, un peu trop même sachant que je ne pourrai planter tout ça qu’après les dernières gelées, en général à la mi-mai (l’année passée, fin mai même). Mes semis de fleurs ne grandissent pas fort par contre. Ce week-end, j’ai semé des herbes aromatiques, dont treize variétés de basilic (essentiellement des asiatiques).

Des photos d’ensemble sont sur Tropical Itch et voici une collection de gros plans sur les fleurs.

jolies narcisses dont j’ai oublié le nom

tulipes et petites fritillaires à l’arrière

tulipes et petites saxifrages, une plante alpine qui ne survivra peut-être pas dans le sol lourd et argileux

tulipes et pivoine qui fleurira dans quelques semaines

narcisses plantées l’année passée et qui ont refleuri

jacinthes qui embaument l’atmosphère et ail des ours qui a repoussé

amélanchier « Princesse Diane » (ou comment juste le nom de la plante peut convaincre de l’acquérir) et rhododendron en arrière-plan

les grandes fritillaires qui ne sentent pas très bon

encore des narcisses

narcisses, hellébores qui se fanent tout doucement, fritillaires et un Moai qui a verdi avec l’hiver

à droite, les nouvelles euphorbes, juste derrière, une euphorbe qui a survécu