Summer

L’été, qui est pourtant ma saison préférée, me semble plus difficile à vivre que prévu. Mais nous ne sommes qu’au début, tout est encore possible.

Quel est le problème ?

Niveau boulot, j’ai accepté beaucoup de projets différents, même si en partie liés, et je doute maintenant de moi: est-ce que je vais vraiment les terminer pour la deadline ? Mon enthousiasme du début est retombé et j’ai du mal à avancer parce que cette deadline n’est pas si proche que ça encore (fin août – début septembre). Certains jours sont très productifs et puis le lendemain, plus rien. Juste envie de m’occuper de projets personnels, ou même pas, parfois juste pas envie du tout. Je me sens frustrée du temps obligatoire passé au boulot (avec pointeuse, n’oublions pas) alors que si j’y étais moins longtemps, je travaillerais mieux et j’aurais plus de temps pour faire des choses pour moi. Et donc moins de frustrations et plus d’efficacité. Le fait que je travaille seule n’aide pas. Et personne n’est disponible pour me donner un coup de main. Solution: me donner des mini-deadlines de semaine en semaine et m’y tenir (ahem – ce n’est pas gagné pour le moment).

Au niveau personnel, je me sens bien dans ma solitude et en même temps, elle me pèse. C’est très contradictoire: je sais que voir des amis me fait du bien mais je ne prends pas d’initiatives parce que finalement je me sens bien chez moi. (Et puis, j’ai encore une étape un peu compliquée à passer très bientôt). Rencontrer quelqu’un avec qui partager ma vie reste un but, mais je me suis un peu découragée, j’ai cette impression que je suis trop difficile, que cette personne n’existe pas. Ce serait vraiment bien si je faisais connaissance plus souvent de nouvelles personnes. Solution: laisser venir les choses mais aussi sortir un peu plus souvent. (Ou demander en cadeau d’anniversaire qu’on me présente des gens ? 😉 )

Cet été est un peu un entre-deux. Dès que j’aurai à nouveau un projet de vacances, ça ira mieux. Je n’arrive juste pas à me décider pour le moment. J’ai un gros avantage: je suis libre de faire ce que je veux: partir en groupe ou seule, et au moment où je le souhaite. Je ne dois tenir compte de personne. Bref, mon dilemme est le suivant: est-ce que je dois vraiment attendre le printemps prochain pour aller au Japon ? Mais mon automne est coupé en deux par mon voyage à Budapest. Donc, est-ce que je partirais à la mi-septembre ? ou début novembre ? Ou alors, je me tiens au projet initial et je vais ailleurs ? L’envie d’un grand roadtrip en voiture est toujours présente mais là, je ne pense pas que le faire seule est une option. De toutes façons, je n’aime pas assez conduire pour ça. Bref, gardons cette idée pour plus tard et concentrons-nous sur l’automne !

 

Short diary of the week (40)

Lundi: dieu qu’il fait déjà chaud dès le matin, profiter de la chaleur, faire l’entremetteuse entre deux amies sur la terrasse du Fontainas, acheter encore une paire de sandales alors que j’ai déjà trop dépensé ce mois-ci, en même temps je n’avais acheté ni chaussures ni vêtements depuis janvier (ou quasi), rester traîner dans les lits de jardin jusqu’à la nuit tombée, sortir les bougies de jardin

Mardi: lire, finalement abandonner le bouquin, ne pas réussir à choisir le suivant, accepter avec plaisir celui que diane me propose, délicieux et trop copieux poulet tikka à la Jamie Oliver, True Blood

Mercredi: traîner sur le net, coudre un peu et avoir envie de terminer ce projet, rejoindre une amie chez Filigranes mais ne rien acheter – ce qui est bien pour le porte-monnaie !, discuter de tout et de rien notamment de nos goûts totalement opposés en lectures, recevoir un cadeau très feelgood, un mal de tête qui commence, paresser au jardin, regarder le début d’un film à moitié assommée par le mal de tête, se réfugier au lit

Jeudi: profiter du jardin (le reste s’est un peu perdu dans ma mémoire)

Vendredi: hésiter à aller jusqu’à Louvain pour des patrons de couture, y aller et se perdre dans les déviations à cause d’un GPS borné, rentrer par un autre chemin – celui que je connaissais – sans problèmes, deux patrons et un bout de tissu de luxe, profiter du jardin, sushis, éviter l’orage

Samedi: profiter du jardin, passer la soirée avec un barbecue en compagnie des voisins

Dimanche: acheter un palmer et tenter de lui apprendre « I will survive », un bon livre – enfin, Breaking Bad

Summer

J’adore l’été, j’adore le soleil, j’adore la chaleur ! J’ai profité de ce beau temps pour prendre quelques jours de congé et mes journées se passent allongée sur mon lit de jardin, sous les noisetiers et le sumac. Je lis des livres de plein de pages, je bois du thé glacé, je prépare des salades pour le soir, ou un barbecue. Je reste dehors jusqu’à ce que le soleil se couche et au-delà, observant la chauve-souris qui vole au-dessus de moi à la recherche de son repas. J’allume quelques bougies jusqu’à ce que l’humidité devienne trop importante. J’adore ces journées passées à ne rien faire, sans aucune obligation. Je profite !

The summer is over, but…

Article en partie inspiré par celui d’Armalite.

Au début de l’été, je me sentais mal, je ne bougeais plus, je trouvais tout trop compliqué, difficile, je n’arrivais plus à aller de l’avant, et ça durait depuis des mois. J’ai eu 40 ans. Cela a provoqué une onde choc. J’ai réagi. J’ai repris rendez-vous chez la psy que je voyais il y a 7-8 ans. Elle a provoqué un cataclysme à la seconde séance. Je suis rentrée avec le cœur en mille morceaux. Il m’a fallu plusieurs jours pour m’en remettre, pour prendre une décision, pour décider de quelque chose en fait. J’ai fêté mon anniversaire, j’ai dansé le mambo, j’ai adopté Kermit, Gustave, et Ariel et Bianca, les deux flamants roses. J’ai reçu de jolis cadeaux et un swap voyage très réussi. J’ai scanné de vieilles photos de moi, une par an, et j’ai commencé à raconter ma vie. J’ai appris les premières bases de la couture. J’ai rencontré de nouvelles personnes. J’ai été à un anniversaire déguisé le jour le plus chaud de l’été. Je me suis bien amusée. J’ai enfin pris tous les rendez-vous médicaux qui étaient en attente (ou presque). J’ai profité un peu du beau temps. J’ai profité de plein de barbecues et mangé des sushis. Je n’ai pas pris de vraies vacances mais pris un minimum de couleurs. J’ai beaucoup lu. J’ai eu des insomnies mais un peu moins qu’avant. J’ai par contre de nouveau des douleurs dans la poitrine. J’ai stressé pour le retour de mon chef. Mais je sais mieux comment réagir face à ses demandes. Samedi, je vais choisir des nouvelles lunettes, voir une expo de photos. Fin septembre, je commence des cours de couture. Ceux que je reporte chaque année depuis 3-4 ans. Je réfléchis déjà aux plantes que je vais acheter l’année prochaine et à celles que je vais déplacer. Je vais bientôt partir à la recherche de bulbes pour le printemps. Je vais réfléchir à une destination de vacances pour décembre. L’automne est bientôt là. Tout n’est pas gagné mais je suis en bonne voie.

(la première photo a été prise au mois d’août, en plein Pukkelpop, d’où la Cristal Alken en premier plan, la seconde en juillet, le jour de mon anniversaire)