Short diary of the week (165)

Lundi: une angoisse dans le métro, une panne qui empêche une partie du travail, me sentir sans énergie et lourde, le thème du jour chez Coyote: perdre du poids ou du moins le stabiliser, des restes d’hier, The Americans, lire le dernier Yoko Tsuno qui est arrivé ce matin ou le retour à ma BD préférée d’enfance

Mardi: une nuit agitée, trop d’énergie ce matin – la différence est très marquée, comment rester assise sur ma chaise toute la journée alors que j’ai envie de bouger ?, vraiment réfléchir à la quantité que je prépare pour mon plat du soir et laisser tomber quelques ingrédients, Masters of Sex, Anthony Bourdain Parts Unknown à Nashville

Mercredi: marre de ces métros bondés dès le terminus, et c’est parti pour du ctrl c ctrl v, profiter du soleil pour tondre la pelouse (une dernière fois ?) mais bien emmitouflée dans ma polaire de jardin (aka la vieille trop large), mon plant de courgette a décidé de m’offrir un dernier légume qui sera cuisiné le soir même avec une farce haché de veau et olives et accompagné de tomates du jardin, Halt and Catch Fire, The Americans, avoir l’impression que le chauffage s’est éteint alors qu’il chauffe toujours

Jeudi: oh du givre sur la voiture, il devient urgent de rentrer des plantes, sortir le manteau, un repas entre amis où ça parle de bons moments passés ensemble et de musique – évidemment, une après-midi un peu molle placée sous le signe de la digestion, enfin trouver ce documentaire tant attendu: Don’t think I’ve forgotten: Cambodia’s lost rock & roll, une envie de le revoir très vite

Vendredi: malgré la grève partielle attraper métro et tram très rapidement, rien de bien passionnant, The Americans – fin de la saison 3

Samedi: traîner dans le canapé, un peu de couture, une visite express à mon papa qui me parle de ma tante interdite de conduite à 84 ans, gros travaux au jardin: déterrer les bananiers pour l’hiver et transplanter un hosta pour y installer les érables achetés en juin, lecture, sushis, My darling Clementine (John Ford, 1946)

Dimanche: transpirer à la zumba, planter des bulbes au jardin, terminer l’ourlet de la robe, terminer un gros bouquin d’histoire, préparer du lapin, Longmire, The Americans – saison 4, avoir de plus en plus de mal à rester éveillée le soir

Short diary of the week (89)

Lundi: bien dormi, pleine d’énergie, une énergie retrouvée – comme après mon voyage, une énergie qui s’était perdue les dernières semaines, sourire dans le métro en apprenant que le chien de Kim Gordon et Thurston Moore s’appelle Merzbow, oh je n’avais pas compris que la saison 4 de Call the Midwife était terminée, Indian Summers

Mardi: cette envie d’aller sur une terrasse plutôt que de travailler, la réponse à ce mail n’a pas l’air d’être une des priorités, une tentative de plat chinois pas trop réussie, Better Call Saul, Masters of Sex

Mercredi: une odeur de fumier et de kérosène, une odeur d’asphalte, deux conversations, fichue imprimante qui est probablement victime d’obsolescence programmée, Masters of Sex, Masterchef et All you need is Jani qui ne comprend rien aux geekettes Lolita

Jeudi: aucune envie, attendre la fin de la journée de travail avec impatience, il faudra que je trouve une autre attitude face à ce flot de paroles trop enthousiastes, des emballages, Masters of Sex et Masterchef

Vendredi: éclipse ou pas éclipse il fait sombre aujourd’hui, les oiseaux chantent, l’énergie du début de la semaine est peut-être un peu retombée mais j’ai gardé cette confiance en moi, du filet de bar à la sauce aux tomates et poivrons, Masters of Sex, m’endormir devant Garderner’s World

Samedi: deux écureuils dans le bouleau, et donc un des vendeurs du rayon vins me raconte sa vie – du w-e à Rome aux enfants ados qui aiment les couques au chocolat le dimanche matin, zut l’antivol est toujours sur la bouteille, couture, sushi time, Foxfire – ou comment un film d’après un roman de Joyce Carol Oates me donne envie de lire le suivant sur la liste malgré les critiques très peu positives, oups un peu trop de vin blanc !

Dimanche: il est où le printemps ? zumba !, une certaine langueur, quelques coutures, un joli cocktail à refaire – avec photo, Masters of Sex, un nouveau livre