Hiver à Sokcho

Elisa Shua Dusapin, Hiver à Sokcho: un jeune Français, dessinateur de BD, arrive au cœur de l’hiver à Sokcho, petite ville portuaire au nord de la Corée. L’histoire est racontée par une jeune femme qui travaille à la pension locale. Elle y prépare les repas et fait le ménage des chambres. Troublée par le jeune homme, elle l’observe, puis l’accompagne lors de diverses excursions. Le court roman décrit ce lien fragile qui se tisse entre l’homme et la femme. Les mots suggèrent au lieu de raconter, l’histoire est très ténue; il y a une certaine légèreté malgré le froid hivernal et la tristesse qui se dégage de la petite ville. J’ai beaucoup aimé.

Les billes du pachinko

Elisa Shua Dusapin, Les billes du pachinko: Claire, jeune femme de presque trente ans, passe l’été chez ses grands-parents d’origine coréenne, vivant à Tokyo depuis des décennies. Elle donne des cours de français à une petite Japonaise, Mieko. Mais surtout elle tente de décider son grand-père qui est propriétaire d’un pachinko d’abandonner son affaire pour quelques jours et de retourner avec sa femme, pour la première fois, en Corée. Le court récit décrit les relations parfois difficiles de filiation, les non-dits, l’incompréhension. Le souhait de Claire n’a pas l’air d’être en adéquation avec celui de son entourage. Et même avec Mieko, les relations ne sont pas toujours si simples. Un roman touchant, montrant les différences de cultures entre deux mondes.