Short diary of the week (239)

Lundi: j’avais dit quoi à propos du sommeil la semaine passée ?, bref je n’ai pas bien dormi, une journée qui se passe à faire deux boulots qui ne m’enchantent pas, surtout que le second est plus long que prévu, partir plus tôt à la recherche de l’imperméable parfait, il n’est pas parfait mais fera l’affaire (trouvé chez Juttu), mon opticien accepte de remplacer gratuitement mes verres très abîmés alors que la garantie est dépassée depuis quelque temps, acheter une robe aussi, voir un autre bel imperméable – plus classique – mais dans un magasin de vieilles dames (ahem), me mettre devant la tv et ne plus décoller des émissions pas super intéressantes, des nausées au moment de m’endormir

Mardi: une très mauvaise nuit, et donc le moral dans les chaussettes, j’en ai marre de tous ces poids (et de mon poids aussi), continuer les boulots qui ne m’enchantent pas, recevoir une grande caisse remplie de choses intéressantes pour les cocktails, rentrer juste avant la pluie, une soirée tv-réalité: De huizenjagers et Masterchef – je sens une certaine lassitude par rapport aux séries et ne trouve pas grand chose qui me plaît pour le moment

Mercredi: malgré les “je vais dormir” répétés mon sommeil a été très moyen, des conversations dans les couloirs, non mais tout le monde va au Japon !, terminer cette préparation de playlist de deux heures, oooh il est là !, ce livre sur les musiques de Cuba est passionnant, une salade avec des restes, fondre en larmes au téléphone avec mon papa qui me console tant bien que mal, De huizenjagers, Masterchef

Jeudi: des courbatures et des maux de tête, une excellente nouvelle qui tombe bien plus tôt que prévu, juste une envie: rentrer à la maison, et puis trop manger et mal digérer, De huizenjagers, Masterchef

Vendredi: enregistrer une émission à Radio Campus, retourner au boulot, vivement la fin de la journée, enfin la fin de la journée (de travail), The good fight, la finale de Masterchef

Samedi: une nuit reposante mais elle n’a pas été suffisante pour évacuer toute la fatigue, un tour au marché qui ne vend pas ce que je cherche mais le magasin de journaux ne déçoit pas: Knipmode et America, une visite à mon papa qui a trouvé de nouvelles raisons de se plaindre, des courses, tailler la haie en lierre et désherber, m’installer dehors pour lire mais rentrer en frissonnant, des asperges et du canard fumé, Le quatrième mur (Marie-Françoise Plissart, 2013) ou un documentaire pour le boulot qui réussit à me captiver, le second documentaire est bien plus long que prévu et j’arrête après un tiers

Dimanche: si je commence à faire des insomnies le weekend…, la zumba, me sentir vidée, des travaux de jardin (suite), de la lecture, Dawson City: frozen time (Bill Morrison, 2017) – un long documentaire presque sous forme d’un film muet à propos de la découverte à Dawson de nombreux vieux films enterrés et conservés par le permafrost, une séance de méditation avant de lire au lit

Advertisements

Short diary of the week (231)

Lundi: malgré mes efforts la nuit fut mauvaise, un sentiment de découragement devant les tâches qui m’attendent encore, me changer les idées en allant acheter des chaussures – rien de bien particulier – mais quelque chose de pratique pour marcher, acheter un livre aussi, Call the Midwife, une dégustation de rhum en commun via chat

Mardi: encore une mauvaise nuit, mon humeur s’en ressent, en plus mon repas de midi n’est pas très réussi et j’ai un peu mal au ventre, avancer sur divers plans, mais pas au niveau “papa/maison/etc”: après un appel de plus au callcenter de la poste on m’a proposé de m’envoyer une nouvelle carte de banque, un plat estival en plein hiver, The X-Files, Good Girls Revolt

Mercredi: ou comment titiller mes intérêts, “when I grow up I want to be Mary Beard”, ma tentative d’avancement pour un truc lié à la maison de mon papa est contrée par l’absence de la personne responsable, tenter de corriger un texte mais cela ne me réussit pas très bien, encoder des playlists, m’inscrire sur le site de VRT Nu pour regarder Ultimate Rome: empire without limit (le documentaire est disponible sur you tube également)

Jeudi: toujours ce texte à corriger mais ça ne me réussit toujours pas trop, ne pas avoir grand chose à dire en fait, il y a des journées comme ça, Ultimate Rome: empire without limit – épisode deux – ces souvenirs heureux de ma visite à la villa d’Hadrien

Vendredi: pas envie de me lever, pas envie de travailler, mais il faut bien faire ce qu’il y a à faire, un plat classique: sole – épinards – purée, des inquiétudes à propos de la perte de mémoire de plus en plus fréquente de mon papa, Ultimate Rome: empire without limit suivi de Pompeii: life and death in a Roman town

Samedi: réveillée par des avions, hésiter et puis me décider à partir pour acheter une jolie orchidée et des primevères ainsi que quelques trucs pour de futurs semis, des courses, couper les plantes mortes au jardin, m’installer au chaud pour lire, un repas d’inspiration mexicaine, The last frontier (Anthony Mann, 1955) avec un acteur principal qui a tout pour me déplaire mais le film est intéressant

Dimanche: le jardin est tout blanc à cause des gelées nocturnes, du rangement et du ménage, de la lecture déjà le matin, de la couture, de la lecture encore l’après-midi, de la cuisine, décider d’abandonner The Tudors et regarder deux épisodes de Good Girls Revolt, la fin d’un weekend sans obligations – le premier depuis fin décembre – et cela m’a fait du bien

Short diary of the week (216)

Lundi: des pensées parasites pendant la nuit – des histoires de mot de passe, ressortir de l’armoire une robe oubliée, mais où est ce colis ?, cette impression qu’un rhume commence, vidée en fin de journée, un cocktail simple mais bon, Halt and Catch Fire, la suite du premier épisode de Feud, où comment l’organisation de la journée du lendemain m’angoisse alors qu’il n’y a pas d’autre raison que la grève prévue

Mardi: une nuit d’insomnies, me demander comment soigner ces angoisses souvent irrationnelles et très handicapantes pour mon sommeil, me décider pour les transports en commun, ne pas avancer très vite, hésiter pour les projets du soir puis me laisser entraîner, un vernissage d’exposition – Ancestors & Rituals à Bozar – une exposition intéressante qui mériterait une visite plus approfondie, un retour en voiture, une excellente nouvelle: mon papa est guéri de son mélanome, Feud

Mercredi: ah je ne peux pas continuer le boulot que je voulais continuer – il y a d’autres priorités (= frustration), bloquer sur une phrase, passer à autre chose, des ralentissements de métro: pourquoi est-ce que je prends toujours la mauvaise décision ? (laisser passer le métro bondé pour prendre le suivant qui finalement fait demi-tour avant la fin du parcours et m’oblige à attendre le suivant), manger trois fois du même plat c’est vraiment lassant, Wild (Jean-Marc Vallée, 2014) avec Cheryl Strayed interprétée par Reese Whiterspoon et pas trop de choses sensationnalistes en plus par rapport au livre

Jeudi: un nouveau pays ? ah non une réunion avec une seconde pendant la première, des commandes et constater qu’un fournisseur fait vraiment mal son boulot de pub, bon – je crois que je recommencerai à épargner en novembre…, trop d’attente chez le coiffeur – ce sera pour plus tard, Anthony Bourdain Parts Unknown dans les Alpes françaises, The last post – série de la BBC à propos de la fin de la période coloniale à Aden dans un camp militaire

Vendredi: une inondation dans mon frigo mais pas vraiment le temps de sécher tout ça ce matin, les trucs du vendredi, le colis commandé hier est arrivé – à moi les photos d’animaux en gros plan ! – c’est un peu du luxe mais je pense que je l’aurais regretté, l’inondation est donc une bouteille de jus de pomme frais qui a fermenté et percé le plastique, le début de La supplication – le documentaire – mais vite abandonné parce que cela n’apporte pas plus que le livre, Once more with feeling – le documentaire de 2016 sur Nick Cave (tout en essayant de ne pas trop râler de ne pas avoir acheté des tickets pour le concert)

Samedi: une matinée calme avant une après-midi avec trop de choses à faire, aller voir mon papa qui n’est pas en grande forme aujourd’hui, les courses, avoir juste le temps de tondre la pelouse avant de devoir repartir (avec regret) pour une activité organisée à mon boulot, deux concert et un documentaire (Jakarta Jakarta ! de Vincent Moon, déjà vu l’année passée), il fait déjà noir quand je rentre, un repas rapide, The Deuce

Dimanche: une nuit fort agitée, je me suis réveillée avec des fourmis dans le pied à cause d’une position bizarre, de la zumba, du rangement dans le jardin, lire au jardin – jusqu’au moment où le soleil d’octobre est trop bas pour me réchauffer, le contraste: cuisiner du gibier, Halt and Catch Fire – la fin d’une magnifique série sur les femmes

Short diary of the week (213)

Lundi: au moins aujourd’hui j’ai une raison d’être fatiguée, mais cela n’améliore pas mon état de santé général, le boulot habituel, un questionnaire pour un visa indien long – très long – heureusement que je me souviens où est née ma maman – par contre je n’ai plus le n° du visa de mon voyage en 1999 – après info NA fonctionne aussi, ou comment un tout petit bout de journée est plus intéressant à raconter que le reste, The Deuce, terminer un roman

Mardi: le retour des métros en retard et bondés, commencer un nouveau roman, un bel objet, déplacer mon rdv chez le dentiste pour aller au vernissage d’une grande expo, apprendre par la suite que je ne pourrai peut-être pas y aller pour cause de grève, me sentir complètement vidée et finalement appeler le médecin qui me donne rendez-vous le lendemain, des problèmes de métro – à nouveau, Halt and Catch Fire, Longmire

Mercredi: me lever pas du tout en forme, des vertiges, le premier épisode de la série Vietnam de Kevin Burns, aller chez le médecin qui malgré mon rendez-vous est débordé, attendre deux heures, me faire ausculter de partout pour exclure toute autre possibilité, prescription de repos pendant 10 jours, Longmire – fin de la quatrième saison

Jeudi: enfin aller faire ma demande de visa indien, en profiter pour faire quelques courses avant de rentrer me reposer, ne pas faire grand chose, le deuxième épisode de la série documentaire Vietnam, Longmire – début de la cinquième saison

Vendredi: me rendre compte que j’ai repoussé pendant des semaines une série de choses à faire pour moi et qu’elles se sont accumulées à tel point que je ne sais plus par quoi commencer, un rendez-vous très apprécié chez Coyote, cuisiner avec le contenu du frigo presque vide, Vietnam, une longue conversation avec une amie

Samedi: hésiter sur les activités de la matinée, c’est un peu court pour faire les trois courses prévues – reportons donc à plus tard, lors de la visite du samedi donner des conseils à mon papa à propos des relations avec une personne dépressive, passer l’aspirateur, lire au jardin, préparer un couscous, ce n’est jamais aussi bon qu’au restaurant, Vietnam, Longmire, tenter de terminer mon livre mais le sommeil l’emporte

Dimanche: si je me rendors maintenant je serai en retard à la zumba, aller à la zumba, les dernières parties du rangement, une après-midi très animée et des masses de vêtements à échanger, quelques belles pêches pour mon futur voyage, bien fatiguée après tout ça, deux épisode de Vietnam

Short diary of the week (167)

Lundi: de grosses insomnies – la pleine lune ou juste mes anxiétés par rapport à la semaine qui vient ?, et donc fatiguée et maux de tête latents mais ce n’est pas grave – je sais que je peux fonctionner presque normalement, l’après-midi est quand même longue, des courses de dernière minute, des débuts de valise, Masters of Sex, The Americans, sentir mon corps se préparer à l’insomnie sans réussir à la contrer

Mardi: bis repetita, un état proche de l’Idaho, difficile de se concentrer, rentrer faire une sieste, un détour par la gare du Midi, Digue du Canal, un dîner gastronomique de 8 services à Culinaria, juste wow !, rentrer avant la fin vu l’heure tardive, un agréable chauffeur de taxi

Mercredi: oups ça va être dur aujourd’hui, métro, train, avion, un deuxième avion, taxi, terrasse, un délicieux vin blanc, un resto, dormir

Jeudi: un bus, un bâtiment qui ressemble à un ovni qui s’est posé au milieu des collines, tout s’enchaîne parfaitement, gin tonic, délicieux repas de tapas et de steak galicien maturé, des concerts tous plus mauvais les uns que les autres

Vendredi: me lever tôt pour être sûre de ne pas rater le premier film, et en effet Jakarta Jakarta valait la peine, errer quelque peu, deux concerts, tenter de prendre les chemins de traverse et y renoncer de peur de me perdre, un long trajet de bus, quelques achats de livres, une tentative de sieste, un repas léger, les concerts sont bien mieux ce soir

Samedi: parler, voir un autre documentaire, voir un showcase, parler, boire un peu au drink, parler, parler même dans le bus du retour, boire, manger, concerts, le déluge, une fin de soirée un peu bizarre

Dimanche: mal dormi, encore plus fatiguée, promenade puis cérémonie de fin avec awards, concert très dansant de Calypso Rose, tapas, sieste, apéro, repas, tentative de concert, rester discuter entre amis jusque tard, rentrer un peu ivre en riant beaucoup avec Katrien

Bilan culturel – mai 2016

Romans:

  • Lize Spit, Het smelt
  • Cédric Gras, L’hiver aux trousses
  • élimination de la PAL après survol ou lecture du début: Gustav Temple & Vic Darkwood, Le manifeste chap (acheté à la grande période du burlesque, s’adressant plus à un public masculin, avec de l’humour anglais en trop grande quantité pour moi); Clive Barker, Coldheart canyon (pas aimé le style ni envie de passer 700 pages sur un livre dont les débuts ne me plaisent pas plus que ça)

Livres documentaires:

  • Isabel Boons & Tom Neijens, Rum. De complete gids
  • Alexandre Vingtier, 120 rhums
  • Pauline Guéna & Guillaume Binet, L’Amérique des écrivains
  • Isabel Boons & Ilse Duponcheel, Vermout. De complete gids

Séries:

  • Better Call Saul, saison 2: pas mal mais toujours cette impression que les scénaristes ne savent pas trop quoi raconter
  • The Good Wife, saison 7: une fin décevante pour une série fantastique (surtout les saisons 3-6)
  • The 100, saison 3, au suspense insoutenable
  • The Leftovers, saison 2: cette série n’est définitivement pas pour moi
  • Ennemi Public, saison 1: pas mal pour une série RTBF

Films: aucun ce mois-ci – il suffit de voir le nombre de séries que j’ai vues !

Documentaires:

  • Hawaï et sa vague pop (sur Arte)

Musique (j’en ai sans doute oublié, ne les notant pas de suite):

  • Ceu, Tropix (7/10)
  • Konono N°1 vs Batida (7,5/10)
  • Wayfaring strangers: cosmic American music (6,5/10)
  • Khun Narin’s Electric Phin Band, II (7,5/10)
  • Oki Dub Ainu Band, Utarhythm (6,5/10)
  • Marissa Nadler, Strangers (8/10)
  • Yo-Yo Ma & Silk Road Ensemble, Sing me home (7,5/10)

Expos, spectacles & concerts:

  • Jambinai, AB: excellent concert, entre post rock et metal

Cafés et restaurants: 

  • De Haus qui sert toujours de délicieux gin tonic
  • Dolma, très bonne nourriture végétarienne mais le mélange des genres (Inde – Méditerranée) m’a un peu dérangée
  • ainsi que Rêves d’Asie et Lune de miel, des classiques thaï-viet du centre-ville

Short diary of the week (139)

Lundi: oui bon on repassera pour une bonne nuit, un escargot tout petit, peu de monde comme un lundi, Vinyl, The 100, le cerveau en ébullition pour caser tous les projets lecture qui m’intéressent

Mardi: cette ébullition n’était pas un bon plan, mais comment couper le courant de mon cerveau pendant la nuit ?, peut-être que mon nouveau livre arrivé ce matin me l’expliquera ? bref fatiguée mais toujours avec trop d’énergie – ce n’est pas très bénéfique, partir plus tôt et à pied pour acheter du tissu – de la toile bleu marine pour une ou deux jupes, tram, découvrir Chipote et Papote et acheter du tissu Bambi pour une blouse, métro, chercher un patron de blouse, rater les oeufs onsen – bref ce sera à la flamande, regarder Year Zero: the silent death of Cambodia réalisé en 1979 par John Pilger – horrible et confrontant, chercher des informations sur le contexte, The 100, commencer le livre sur le sommeil

Mercredi: mieux dormi, de la concentration la matin moins l’après-midi – comme d’habitude donc, encore plus d’envies de negroni avec ce livre, un plat de poulet pas aussi réussi que les autres fois – trop gras surtout, The 100 – un épisode assez impressionnant (2×08), Masterchef

Jeudi: mmmmh il faudra agrandir le stock de jupes de mi-saison (ou de robes), aussi parce que j’ai porté celles que j’ai pendant tout l’hiver, mais quand arrivera cette bouteille ?, de jolis cadeaux du RhumFest – merci Vincent !, ah mais là voilà cette bouteille, hop l’event FB est lancé, Black Sails, Masterchef

Vendredi: fatiguée mais c’est vendredi !, ah ben non il faut tout arrêter, envie de rentrer à la maison et finalement trouver des activités jusqu’à 17h, une tirette, des joues de lotte sauce tomatée, The 100 – deux épisodes, Masterchef, oooh un challenge robe tiki !

Samedi: lessive de tissu, comment organiser ma journée ?, coudre des boutonnières c’est cool avec la nouvelle Bernina – en fait c’est même ennuyeux après la première, faire les courses pour moi et mon papa, rester parler un peu avec lui: il se sent mieux – le médecin lui a bien remonté le moral, une aventure en Flandre et revenir avec le rhum Plantation Pineapple convoité depuis si longtemps, lecture, Vikings – deux épisodes, The 100

Dimanche: zumba, un dessert à la banane, ressortir presque toutes les plantes exotiques, replanter les piments, commencer à enlever les mauvaises herbes, finir un livre, un dimanche bien rempli mais un peu frustrant à cause de toutes les autres choses que je voulais faire, Vikings, The 100 – deux épisodes