Short diary of the week (314)

Lundi: des maux de ventre qui passent vite heureusement, du mal à commencer le travail, deux coups de fil: l’assurance n’intervient pas si j’annule mon ticket d’avion, par contre je peux changer les dates de mon ticket (avec frais) voire même faire un rerouting (une piste à explorer), l’arrivée soudaine de ces fichus maux de têtes accompagnés de vertiges, du paracétamol, une accalmie une fois rentrée à la maison, deux épisodes de Buffy

Mardi: travailler un peu mais aussi tenter de créer un circuit de rechange au Japon ou à Taïwan, le retour des maux de tête mais en moins fort, retrouver une amie et discuter de deux futurs projets très enthousiasmants (cela touche à la photo et c’est avec Happy Slow People), un gin tonic chez Marcelle – Débit de Boissons, un repas rapide, la fin de la cinquième saison de Buffy

Mercredi: il est temps de prendre une décision, prendre mon courage à deux mains et appeler le call-center de la Lufthansa pour changer mon ticket, nouvelle destination: Osaka, nouveau circuit: les environs d’Osaka et le nord-est du Kyushu – un circuit déterminé par les disponibilités restantes dans les hôtels (ma première idée était de découvrir Shikoku mais ce n’était plus possible), un repas rapide puis un beau concert de Tanya Tagaq – même s’il m’a un peu laissée sur ma faim

Jeudi: le retour des insomnies dues à l’impossibilité de me réchauffer après une sortie (un syndrome récurrent en automne et hiver), une grosse fatigue donc, l’organisation d’un projet, de la comfort food, deux épisodes d’Angel (début de la saison 3)

Vendredi: l’organisation d’un projet (suite), oui mais non ce genre de demande ne passera pas, vivement la fin de la journée !, deux épisodes de Buffy (début de la saison 6)

Samedi: le samedi matin c’est toujours un peu la course, aller chez mon papa, faire les courses, tondre la pelouse (la dernière fois de la saison), planter des bulbes de tulipes, lire sur le Japon, Angel, Buffy

Dimanche: du soleil – de la pluie – du soleil, de la couture, terminer la plantation des bulbes de printemps, déplacer plusieurs plantes et arbustes – ça fait de l’exercice !, jouer un moment, un osso-bucco maison, Angel, Buffy

Short diary of the week (312)

Lundi: tenter de mettre de l’ordre dans mes idées pour ce nouvel article, avoir la confirmation que je suis sur la bonne voie en discutant avec une collègue, écrire, du copier-coller, préparer un curry pour les repas de midi de la semaine, sauf que je ne maîtrise pas encore tout à fait mes nouvelles taques de cuisson et c’est un peu trop cuit, GLOW, What we do in the shadows, Angel, des nausées qui m’empêchent de m’endormir

Mardi: le plus dur est de commencer, oups déjà 10.000 signes, du copier-coller (suite), du rangement, GLOW, What we do in the shadows, Buffy

Mercredi: relire et compléter, non je ne suis pas enceinte – cette remarque était particulièrement vexante, je pensais avoir acheté du jambon de Parme mais non…, une soirée où je sors de ma zone de confiance mais c’est aussi un défi, mais rentrer tôt quand même, traîner encore un moment dans le canapé en dégustant un bon rhum

Jeudi: avoir beaucoup de mal à commencer le travail ce matin, parler de la rentrée littéraire du coup, terminer un projet, continuer un autre, rejoindre mes collègues pour un rassemblement de protestation devant la porte, il y a en effet ce conseil d’administration qui décide de notre sort ce soir, rentrer sous la pluie, me poser des questions quant à la sécurité de mon futur voyage, GLOW, What we do in the shadows, m’endormir devant Angel

Vendredi: congé ! (c’est la fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles), profiter de la matinée pour ne pas faire grand chose, le retour de la couture, lire le reste de l’après-midi (et terminer un roman), terminer la troisième saison de GLOW et la première de What we do in the shadows (enfin !)

Samedi: il faudrait que je pense à aller acheter des bulbes de tulipes et jonquilles mais j’ai un peu la flemme – enfin ce serait surtout trop la course ce matin, un article intéressant sur les insomnies, émue par du romantisme, et un peu triste en même temps quand je pense à moi, heureusement surprise par mon papa qui a enfin un projet (je n’ai pas compris les détails mais ce serait une présentation autour des souvenirs de la Libération en 1944), de la couture, de la lecture, du jeu, une soupe aux nouilles soba, Made in Hong Kong (Fruit Chan, 1997)

Dimanche: quelle météo d’automne !, scruter la carte prévoyant les averses futures et me décider à partir en voiture voyant qu’il fera sec les prochaines heures, des achats de bulbes de tulipes et jonquilles et de quelques plantes d’automne pour ma terrasse, de la couture: la seconde toile me semble très bien, de la lecture, du jeu, une recette de tajine un peu compliquée par le fait que je ne maîtrise pas encore très bien mes nouvelles taques au gaz, mais c’était bon (et j’ai oublié de faire une photo), Why women kill, Buffy

Short diary of the week (306)

Lundi: comme je m’y attendais une mauvaise nuit, et un réveil qui a sonné plus tôt que d’habitude pour accueillir les ouvriers (enfin un seul), partir le cœur un peu serré, et donc arriver super tôt au boulot, une journée de travail bien solitaire, rentrer tôt, toute la cuisine est démontée, les restes d’hier en repas, Buffy, Angel

Mardi: ah zut ces chaussures plus portées depuis longtemps font en fait mal aux pieds, un bout d’Irlande, cuisiner à la cave ce n’est pas top, mais je m’y ferai – c’est temporaire, découdre une jupe trop petite récupérée à une troc-party, Harlots, Buffy

Mercredi: du rangement de médias pour aider des collègues, une courte discussion avec futur nouveau directeur (on se revoit la semaine prochaine), une longue discussion, des tomates et des crevettes, Harlots, Angel

Jeudi: congé !, trier une partie de ma garde-robe et en sortir déprimée: j’ai vraiment pris beaucoup de poids, terminer la couture d’une robe, attaquer la transformation de la jupe décousue, une journée un peu difficile – les travaux pèsent beaucoup sur mon humeur, jouer un moment, lire un moment, deux épisodes de Buffy

Vendredi: congé !, découvrir que le marché se résume à 10 échoppes en ce vendredi de pont, une barbecue chez des amis, une virée en voiture chez Maisons du Monde et Groendekor (où j’ai été très sage – juste trois échinacéas et de nouveaux gants de jardin), oups il est déjà si tard ?, retrouver ma maison en travaux, un film en accéléré et un gros coup de pompe, encore un peu de lecture et puis m’endormir

Samedi: une météo bien triste, plus d’eau chaude !, sauvée par l’ouvrier qui me montre qu’il y a une vanne juste en-dessous de la chaudière, de la couture, aller chez mon papa et faire les courses, terminer l’adaptation de cette jupe récupérée à une troc-party, terminer ma quête dans Heroes VII, lire et enfin terminer ce pavé-boulet, deux épisodes d’Angel, commencer un nouveau roman qui je l’espère sera plus agréable à lire

Dimanche: la pluie martèle le Velux, du yoga dans un espace limité – si j’étends mes bras ils se retrouvent l’un sous un meuble l’autre sous le canapé, récurer l’évier du garage et installer une table pour y placer l’airfryer, tracer un nouveau patron, une première toile avec quelques défauts mais très satisfaisante dans l’ensemble, me faire massacrer plusieurs fois à Heroes et tenter de trouver une nouvelle tactique, de la lecture, un mauvais plat préparé de supermarché (trop de sel – évidemment), le début de la troisième saison de GLOW – deux épisodes, Buffy

Short diary of the week (303)

Lundi: une nuit moyenne (normal du dimanche au lundi), reprendre l’écriture, un immense coup de pompe en rentrant, Big Little Lies – une fin de la seconde saison qui n’est pas tout à fait satisfaisante à mon goût

Mardi: une mauvaise nuit, une journée qui se passe entre activités diverses, lire au jardin, un immense coup de pompe qui me pousse au lit

Mercredi: réveillée en sursaut par une alarme en milieu de nuit, ne même plus ouvrir ma fenêtre au bureau, c’est long quand même, surtout qu’aucune mesure exceptionnelle n’a été prise (ah mais il y a de l’eau et des ventilateurs, c’est le minimum légal), une voiture toute propre et passée au contrôle technique, lire au jardin jusqu’à la tombée de la nuit

Jeudi: une bonne nuit, une journée qui se passe sans grand entrain, et avec de moins en moins d’énergie au fur et à mesure que les températures montent, 40° donc, une escapade dans la fraîcheur du supermarché, une forte pluie, cette humidité !, Buffy, Angel

Vendredi: réveillée par le bruit du rideau qui bouge avec la fenêtre ouverte, réussir à planter word parce que trop de documents sont ouverts, préparer le repas du soir, un barbecue, une soirée très agréable entre amis avec la fraîcheur qui tombe tout doucement et les loupiotes qui s’allument (et juste une goutte de pluie), et des cadeaux d’anniversaire: une hutte tiki (avec des verres) et une peluche chat coussin qui est baptisée Marcel Augustin (le chat coussin)

Samedi: réveillée par la pluie, me rendormir, la fraîcheur – enfin !, aller chez mon papa qui me parle de son regret toujours présent de n’avoir pas pu étudier à l’université, les courses, de la couture, toute cette pluie !, un peu de déménagement, tenter de jouer à Zelda breath of the wild sur la Nintendo Switch prêtée par le bureau mais je suis nulle avec la manette, Angel, Buffy, m’endormir sans avoir lu une lettre

Dimanche: dormir longtemps – j’avais sans doute du sommeil à rattraper, et c’est reparti pour l’été à la belge – les prévisions me dépriment déjà – ce sont toujours des extrêmes ici, de la couture, du déménagement – toutes le bouteilles sont descendues à la cave, de la couture, reprendre Zelda et m’en sortir déjà bien mieux, canard et salade à la mangue, Angel, Buffy, lire un moment au lit

The Rumble in the jungle skirt with a black Rita blouse

L’année passée, j’avais acheté le dernier mètre trente du magnifique tissu Menagerie de Rifle Paper Co, chez Atelier Moondust à Woluwe. Il y avait juste assez pour coudre une jupe. Cherchant le confort, je me suis dit qu’un modèle à taille élastiquée serait très agréable et qu’il ne faudrait pas de patron: deux rectangles et une bande pour la taille. Sauf qu’évidemment, j’ai changé d’avis et décidé que ce serait plus joli avec un élastique juste à l’arrière. Je me suis lancée aveuglement dans le montage, n’ayant pas trouvé de tutoriel sur le net (j’ai mieux cherché depuis). Ce qui devait être un projet rapide a pris un temps fou. D’abord, j’ai voulu des plis à l’avant mais je n’arrivais jamais à la bonne mesure. J’ai bien recommencé dix fois. Puis j’ai cousu toute la bande de taille – dans un autre tissu parce que la jupe aurait été trop courte autrement – en laissant une ouverture pour l’élastique. J’ai dû la découdre: elle n’était pas assez large. J’ai recommencé. En insérant l’élastique, il s’est replié. Je l’ai enlevé. J’ai recommencé. Il s’est à nouveau replié et j’ai abandonné. J’ai fermé le tout tel quel.

The rumble in the jungle skirt 01

J’ai compris en regardant ce tutoriel que ma marche à suivre était mauvaise: j’aurais dû fermer uniquement la partie arrière de bande de taille, puis insérer l’élastique, puis fermer la partie avant. Et prévoir plus de place pour l’élastique. Mais j’ai appris beaucoup de choses et la jupe est super confortable. Elle pourra évoluer avec mes changements de poids et il est donc prévu d’en coudre d’autres.

The rumble in the jungle skirt 02

Quant à la blouse, j’ai fait une seconde tentative de blouse Rita, tenant en compte les problèmes de la précédente. Celle-ci, en simple tissu de coton noir, est donc plus grande mais je ne suis pas sûre du résultat une fois portée. Je l’ai même mise ce matin puis enlevée à nouveau, n’étant pas à l’aise. Je trouve tout particulièrement qu’elle accentue la zone de mon ventre que je veux camoufler. Bref, je ne sais pas encore si je vais en coudre de nouvelles (malgré le stock d’élastique que j’ai fait entre-temps).

The rumble in the jungle skirt 03
The rumble in the jungle skirt 04

The “Escape from fantasy land” dress

Quand je souhaite coudre un projet rapide, je retourne toujours vers les mêmes patrons, en y faisant parfois quelques modifications. Cette nouvelle robe est donc une combinaison du haut de la Night & Day Dress (Charm Patterns, déjà testé ici), mais avec une nouvelle encolure, celle de la Chemise Dress (Gertie sews Jiffy dresses), mais en version un peu plus profonde, et avec une jupe froncée parce qu’il ne me restait pas assez de tissu pour un autre type de jupe après un placement de motif un peu compliqué. Le tissu est “Leis luaus & alohas” d’Alexander Henry que j’avais acheté il y a un certain temps. A part ça, rien de spécial à dire: le montage s’est fait sans problèmes et le modèle me va.

The escape from fantasy land dress 04
The escape from fantasy land dress 03
The escape from fantasy land dress 02
The escape from fantasy land dress 01

Short diary of the week (297)

Lundi: férié !, une météo hyper changeante qui ne permet pas vraiment de planifier sa journée: il fait grand soleil ce matin mais de la pluie est prévue, du rangement: faire de la place dans une pièce pour accueillir tous les livres de la bibliothèque pendant les travaux, de la couture, changement de plans: du jardinage, de la lecture, changement de plans: de la couture pendant la pluie, de la lecture au jardin mais il fait trop frais, changement de plans: il fait à nouveau agréable dehors pour lire, ma voisine m’offre des plants de piments d’Espelette qu’il faut planter de suite (onze pots quand même !), commencer par préparer un cocktail pour pouvoir faire des photos avant la pluie (10 minutes après la photo, il pleuvait), de la cuisine, Big Little Lies – un premier épisode (de la seconde saison) très prometteur, Buffy

Mardi: ce sentiment d’étouffement dans le métro, encore quelques disques à encoder (est-ce que ce sont vraiment les derniers ?), et puis trier les disques d’un artiste bien trop new age, à part ça c’était une journée sans vagues, deux épisodes de Buffy – la fin de la deuxième saison

Mercredi: en voiture sous la pluie vers le boulot, un colis avec plusieurs livres – de quoi préparer un futur voyage – notamment, en voiture sous la pluie à travers tout Bruxelles, me faire klaxonner – évidemment, des affaires de famille, revoir mes tantes et mon oncle dans leur maison de repos, en voiture sous la pluie à travers la forêt de Soignes, le déluge s’arrête au moment où je me gare devant chez moi, mon papa me parle de future faillite de sa maison de repos et d’un déménagement possible à Overijse mais ne se sent absolument pas concerné, Gentleman Jack – fin de la première saison – ce qui provoque une grosse crise de larmes, de grosses angoisses qui ne passent pas en faisant du yoga

Jeudi: lire au milieu de la nuit à cause de mes angoisses qui m’empêchent de dormir, bien fatiguée au matin, enfin pouvoir appeler la maison de repos pour des éclaircissements: il n’y a pas de faillite – mon père peut donc a priori rester sans crainte – par contre par manque de personnel la capacité sera réduite un moment (j’ai insisté pour que mon père ne doive pas déménager), un grand soulagement donc, régler de petites choses, une réunion, un repas minimaliste, commencer Good Omens et comme je le soupçonnais ne pas accrocher du tout, deux épisodes de Buffy, l’orage

Vendredi: une nuit encore un peu agitée quand même, reporter certaines choses, continuer d’autres, ce moment où la décision est prise pour le prochain voyage, retrouver Armalite au LIB pour des cocktails fêtant les trois ans du bar, un délicieux punch 124 (?), un pho au Yi Chan, rentrer alors qu’il fait encore jour

Samedi: cette pluie qui m’a éveillée cette nuit, aller chez mon papa qui va bien mieux qu’il y a quelques semaines, les courses, un peu de couture en attendant que le soleil se montre, tailler la haie encore bien mouillée – j’ai pris une douche en même temps !, de la lecture, deux épisodes de Buffy, ne pas réussir à terminer mon roman parce que je m’endors

Dimanche: la motivation pour aller au dernier cours de zumba de la saison était partie très loin mais je l’ai rattrapée avant qu’elle ne s’enfuie complètement, de la couture mais impossible de terminer mon en-cours: je n’ai plus assez d’élastique, m’installer au jardin avec des livres et en terminer deux (ce qui diminue mon retard sur goodreads), un plat birman simple à cuisiner, tenter à nouveau Deadwood (et faillir m’endormir au premier épisode), Buffy, commencer un livre, l’arrêter après 25 pages, commencer un autre